Journal William Gibson en séance de signature à Paris!

Posté par .
Tags : aucun
0
9
fév.
2008
L'écrivain de Science Fiction, inventeur du Cyberpunk, sera en séance de signature, le 14 Mars, à la Librairie Scylla, 8 rue Riesener, 75012 Paris, pour la sortie de son dernier ouvrage, Code Source chez Le Diable Vauvert!!

Rappelons qu'il est l'auteur de l'immortelle trilogie contenant Neuromancien, qui influencera fortement l'Anime Ghost in The Shell!

Venez nombreux à cette séance de signature et profitez en pour découvrir ce véritable Social Geek Center qu'est la Librairie Scylla!

Donc n'oubliez pas:
C'est à la Librairie Scylla
8, rue Riesener
75012 Paris

Métro : Montgallet (ligne 8),
Reuilly-Diderot (ligne 1), Daumesnil ou Dugommier (ligne 6)

Renseignements : 06 24 64 22 08

Ouverture :
Lundi, Jeudi, Vendredi : 12h à 20h
Samedi : 10h à 20h

Et nul part ailleurs en France!
  • # A lire

    Posté par . Évalué à 3.

    Neuromancien, un roman fondateur de la culture 'cyber', un grand classique. Petite critique qui n'engage que mon avis: les points faibles d'abord:

    - Un seul: la qualité d'écriture. Le livre est écrit dans un style assez particulier, qui le rends difficile à suivre au début. Le style rapide et peu fluide est assez pénible au début, mais en se forçant un peu on rentre vite dans l'histoire et la curiosité prends le relais.

    Les points forts:

    - Le monde dans lequel se déroule l'histoire: une ambiance fantastique, un monde débridé où les limites n'ont pas de place, où tout semble probable: "un monde où règne le capitalisme le plus sauvage gouverné par des multinationales sans pitié, où la drogue est omniprésente" [ http://fr.wikipedia.org/wiki/Neuromancien ]

    - L'histoire et les personnages: l'histoire colle parfaitement avec l'ambiance: des hackers dernier stade, des demi-cyborgs, des multinationales pas claires du tout, une mystérieuse IA: tous les ingrédients sont là pour faire prendre la sauce. Les personnages ont souvent des cotés flous, des zones d'ombre, et celà participe au sentiment d'incertitude et de mystère qui fait le charme de l'intrigue.

    Bilan: Neuromancien est un grand classique qui a mérité ses lettres de noblesse. Il faut le lire, ne serait-ce que pour la qualité du monde dans lequel se déroule l'histoire et l'ambiance exceptionelle qui s'en dégage.
    • [^] # Re: A lire

      Posté par . Évalué à 2.

      Qyand je lis ce que tu dis, il y a une question auquel j'aimerais avoir une réponse :

      Les personnages ont souvent des cotés flous, des zones d'ombre

      Est-ce que l'auteur fait le jour sur toutes ces zones d'ombres ?
      Quand je lis un roman, j'aime bien tout savoir et ne pas rester sur ma faim, à la fin.
      • [^] # Re: A lire

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Les zones d'ombres sont à comprendre dans le sens que les personnages ne sont pas des 'gentils' ou des 'méchants'. Il évite le coté caricatural pour les rendre plus 'humains', ni blanc, ni noir, mais gris.

        Ils sont le produit de leurs expériences passée, certaines révélées (en partie dans d'autre livre de gibson), d'autres pas.
    • [^] # Re: A lire

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Un seul: la qualité d'écriture. Le livre est écrit dans un style assez particulier, qui le rends difficile à suivre au début. Le style rapide et peu fluide est assez pénible au début, mais en se forçant un peu on rentre vite dans l'histoire et la curiosité prends le relais

      Perso je ne mettrais pas cela comme un point faible. Le style de Gibson est à mon avis excellent car il ne prend pas par la main le lecteur en tentant de lui expliquer l'environnement. C'est comme si on était téléporté directement dans un futur pas si lointain. Le style s'en trouve hyper réaliste et il ne faut surtout pas chercher à comprendre au début, les choses viennent d'elles memes à mesure.

      Rappellons que Neuromancien a été publié en 1984, et c'est proprement une oeuvre de génie pour avoir su aussi bien anticiper l'avenir. Que cela soit pour l'influence de plus en plus grande des multinationales ou bien de l'implication d'Internet sur notre quotidien, choses que nous constatons de plus en plus.

      C'est à mon goût le meilleur roman de Gibson qui n'a malheureusement, (ou) pas été adapté au cinéma, même s'il a évidement influencé les Ghost in The Shell et autres Matrix. Il y a bien eu Johnny Mnemonic tiré d'une de ces nouvelles, avec Kenu Reeve, mais il faut oublier ce navet. Et New Rose Hotel ( http://imdb.com/title/tt0133122/ ) de Ferrara, mais sans avoir lu la nouvelle le film est plutôt difficile à suivre d'autant plus de part son réalisateur au style très particulier.

      A savoir qu'un de ces derniers roman, Identification des schémas, est actuellement en cours d'adaptation au cinéma par Peter Weir et devrait sortir cette année (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Gibson ).

      Enfin la force de Gibson, et ce qui représente le mieux à mon avis le genre CyberPunk, est d'arriver à mélanger le style des romans noirs et celui de l'anticipation. Le film qui me semble s'en approcher le plus est à mon avis Blade Runner.
      • [^] # Re: A lire

        Posté par . Évalué à 4.

        Neuromancer a été publié en 1984, mais n'oublions pas non plus que 2 ans plus tard sortait "cablé", de Walter Jon Williams, un autre grand roman du "Cyberpunk" :

        http://en.wikipedia.org/wiki/Hardwired_(novel)

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: A lire

          Posté par . Évalué à 3.

          Ben, Gibson et Jon Williams sont des "créatifs" du CyberPunk !

          J'ai adoré, j'adore, mais je n'en trouve plus :-(

          Eh oui, style littéraire génial, mais "fini" dès le début des années 90.

          La chasse aux bouquinistes est ouverte !

          A part ça, je regrette de ne pouvoir rencontrer ce personnage qu'est Gibson ...
          • [^] # Re: A lire

            Posté par . Évalué à 6.

            faudra pas relire John Brunner alors... c'est encore plus daté... et en fait encore plus d'actualité. terriblement d'actualité.

            (Tous à Zanzibar/L'orbite déchiquetée/Le troupeau aveugle/Sur l'onde de choc)
          • [^] # Re: A lire

            Posté par . Évalué à 3.

            En même temps, si tu écris du cyberpunk aujourd'hui, ce n'est plus de la SF... n'empêche que nombre de romans noirs ou policiers ou autre reprennent des éléments cyber.
            Cela dit, ce n'est pas pour autant que ce n'est plus intéressant de lire la cyberpunk des années 80 (comme il est intéressant de lire du Jules Verne).

            Sinon, il faut être plus imaginatif, comme dans Autonomie de Jean-Michel Smith (... que tout le monde a lu sur DLFP, bien sûr, sinon, c'est par ici : http://gpl.insa-lyon.fr/GplWiki/AutonomyProject ). Mais c'est déjà très différent de l'ambiance cyberpunk.
          • [^] # Re: A lire

            Posté par . Évalué à 2.

            "Je n'en trouve plus"

            Des créatifs du cyberpunk ? Essaie Neal Stephenson avec Snow Crash (Le Samouraï Virtuel en français).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.