Journal Journée de solidarité

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
12
mai
2004
Et voilà : "L'Assemblée nationale a voté mardi en première lecture le texte instaurant une journée de travail supplémentaire non payée de "solidarité" envers les personnes âgées et handicapées" : http://fr.news.yahoo.com/040511/202/3sk9g.html(...)

Je ne peux pas ne pas réagir à l'absurdité de cette journée de travail non payée.

On va travailler une journée de plus. Soit, on veut nous faire croire que c'est pour une bonne cause, passe encore.
Mais ON NE VA PAS ÊTRE PAYÉ CE JOUR-LÀ ! C'est de l'esclavage ! D'abord est-ce que le travail non rémunéré est autorisé par la constitution ? Par le code du travail ? Par les conventions collectives ?

Mais surtout, ça pose des milliers de problèmes complètement débile :

- Je suis chômeur ou retraité : ce jour-là je ne touche rien ?
- Je suis travailleur indépendant : que se passe-t-il ? Le fric que je gagne ce jour-là je le jette ?
- Je suis malade ce jour-là : la sécu/mutuelle me rembourse-t-elle ?
- Je prends un jour de congé sans solde ce jour-là : J'encule les patrons et l'état ?
- Je prends un jour de congé ce jour-là : j'ai le droit ?
- Les heures sup sont autorisées ce jour-là ? Elles sont payées ?
- Je suis patron : Là ça devient marrant. Tous mes employés travaillent pour pas un rond. C'est génial. Bon, il faut quand même reverser un peu de fric à l'état, donc ce jour-là les cotisations patronales sont augmentées de 0.3%. Pourquoi 0.3% ? Parce que, tenez-vous bien, "D'après le gouvernement, ce jour de travail devrait accroître de 0,3% la production nationale" ! Oui, "devrait" ! C'est donc, à la fois théorique, mais surtout statistique. Et donc quand on s'intéresse au cas par cas ça devient du grand n'importe quoi.

Bref, au mieux, ya quelques patrons qui vont réussir à s'en foutre plein les poches (par exemple, ceux qui ont une chaine de prod qui tourne 365 jours par an).
Mais ça risque surtout d'être le jour du grand bordel (1) : un nombre incroyable de gens en congé (quitte à ne pas être payé, autant être chez soi, non ?), des gens en arrêt maladie, mais surtout des millions de gens démotivés : Ah bah oui, si c'est pour travailler sans être payé, autant passer la journée à la machine à café.

(1) : Ah bah non en fait, ils ont bien joué, ils autorisent les entreprises à choisir ce fameux jour, histoire que ça ne soit pas le même pour tout le monde et que tout le monde ne puisse pas gueuler en même temps. Bien vu !
  • # pouet

    Posté par . Évalué à 1.

    en allemagne, la Fete du Travail, c'est pas un jour ou tu glande chez toi, mais un jour ou tu bosse pour rien ....

    et eux, ils trouvent ca normal.

    saleté de français =D
    • [^] # Re: pouet

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Le français est paradoxalement la personne qui non seulement se plaint du manque de solidarité dans son pays, mais qui aussi rechigne à s'y mettre (houla! travailler pour rien?? (ben non, pas pour rien bouboule, pour les personnes âgées et handicapées).

      Et c'est qu'une journée en plus, franchement, par rapport à tout ce qu'on glande d'habitude (surtout en mai), ils doivent bien rigoler quand ils nous observent les allemands! :)

      Je parlerais même pas des horaires des japonais qui tombent dans l'extrême inverse au nôtre (magasins ouverts le dimanche, etc.)
      • [^] # Re: pouet

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        >je parlerais même pas des horaires des japonais qui tombent dans l'extrême inverse au nôtre (magasins ouverts le dimanche, etc.)

        Si, si parlons-en des japonais. Tu sais quel est le taux de suicide chez les employés japonais ?
        Regarde donc ça : http://www.lattention.com/article.asp?ArtID=1&lk=investigation(...)

        Ah mais c'est vrai que le travail c'est génial, si je pouvais je travaillerai gratuitement tous les jours. Filer du fric à mon patron, ça va forcément aider les petits vieux qui meurent de chaud, les SDF qui crèvent de froid, ça va stopper les guerres et faire revenir mon chien.

        C'est complètement débile ces substituts à l'état, où on essaye de culpabiliser le travailleur, en lui mettant tous les maux sur le dos.
        Un peu comme cette merde de Téléthon, tiens. Allez, les français sont tous des veaux, plus besoin de subventionner la recherche, c'est madame Michu qui va le faire !
        • [^] # Re: pouet

          Posté par . Évalué à 1.

          Si ça fait revenir ton chien, ça sera ptet bien pour toi ! Tu crois que ça fera partir ma belle-mère ?
        • [^] # Re: pouet

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          On retrouve les caractéristiques classiques du néo-beauf dans ton message (tout comme dans ton journal d'ailleurs): cracher sur les institutions en faisant comprendre que si on donne pas au téléthon c'est qu'on est plus malin que les autres, les patrons nous exploitent, l'état complote contre nous, etc, etc, etc. Bref, le gars qui se permet de traiter les français de veaux tout en n'ayant pas conscience qu'il en est un lui même.

          D'ailleurs, c'est toi qui essaie de culpabiliser le travailleur en lui reprochant justement de vouloir travailler!

          Cette journée de travail solidaire devrait être purement volontaire de la part des employés, on fera certainement pas un grand chiffre comme ça mais au moins on évitera les éternels râleurs qui n'ont pas encore compris la chance qu'ils ont de ne bosser que 35h par semaine.
  • # Héhé

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Si j'ai bien tout compris, on pourra choisir ce jou.
    Pour ma part, je choisirais le 14 juillet, pour montrer mon mécontentement à l'Etat français.
  • # RTT-1

    Posté par . Évalué à 1.

    te bile pas, comme c'est laissé plus ou moins à l'appréciation des patrons/branches, ça va certainement se résumer dans la majorité des cas à un jour de RTT en moins dans l'année (ou éventuellement un jour de congés pour ceux qui n'ont pas de RTT).
    Comme ça pas de problèmes de congés, d'arrêt maladie ou de machine à café.
    L'air de rien on passe des 35h aux 35h10
  • # Ah, la solidarité...

    Posté par . Évalué à 1.

    ... à sens unique, où c'est toujours ceux qui se cassent le cul qui doivent encore plus se le casser pour engraisser une belle bande de branleur sous prétexte d'aider les vieux, les sans abris...

    Je proposerai bien une journée de solidarité un peu différente où les patrons travailleraient. Mais bon, vu ce que ça coûterait en formation pour les voir être productifs une journée par an, ça serait pas très rentable...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.