Journal Meetup OCaml - OUPS

22
6
nov.
2015

Bonjour'nal !

Je me présente Romain Calascibetta et je suis un développeur OCaml. Depuis Janvier 2013, des personnes représentant la communauté OCaml ont décidé de lancer un rendez-vous mensuel pour tous ceux qui connaissent OCaml de près ou de loin. Ce rendez-vous prend la forme d'un Meetup avec des conférences animées par des acteurs de l'industrie OCaml, des pizzas, des boissons et des gens cools.

Mais dans ce beau monde déterministe typé, voilà qu'il y eu un effet de bord. En effet, un des gérants du OCaml Users in PariS (OUPS) vient de partir pour de nouvelle aventure à Londres. Ainsi, il est désormais temps de passer la main à la jeunesse, à la fougue juvénile. Ainsi, les autres gérants m'ont proposé d'organiser les OUPS avec d'autres collègues de la même génération. Les anciens organisateurs nous donnent des conseils sur l'organisation de l'événement et nous proposons de nouveaux aspects et essayons de nous émanciper de plus en plus afin de créer une entité autonome suffisante.

Nous avons ainsi plusieurs objectifs et il peut être intéressant d'en parler autour d'une pizza Bacon & Groovy.

Ainsi, mon petit journal, en lisant tous les messages de Zenitram tous les jours, je sais que toi qui est derrière ton petit écran, tu connais OCaml. Certaines personnes l'ont approchés de très près, d'autres l'ont lu entre les lignes mais il reste néanmoins marqué dans la conscience collective de cette communauté qu'est LinuxFR.

Donc, pour ce renouveau du Meetup OCaml, je t'invite à venir participer au prochain OUPS pour parler d'informatique, d'OCaml et d'eaux fraîches. Nous aurons 4 intervenants:

  • Sebastian Funk: The 8 versions of Incremental
  • Jérémie Dimino: Preprocessing, the N circles of hell
  • François Pottier: Expliquer les erreurs de syntaxe, LR de rien, c'est pas facile
  • Nathan Rebours: Casser des cles RSA avec OCaml

Les conférences se tiendront à l'IRILL où vous pourriez rencontrer des acteurs non seulement d'OCaml mais aussi du libre. J'ai l'intime conviction que la communauté OCaml est capable, désormais, de s'ouvrir à des personnes extérieures qui ne font pas nécessairement de l'OCaml de manière intensive et c'est une bonne occasion d'apprendre de nouvelles choses. J'espère donc que la communauté de LinuxFR s'invitera de elle-même à ce Meetup et que nous passerons un bon moment !

  • # Beyond the channel...

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 07/11/15 à 23:02.

    Mais dans ce beau monde déterministe typé, voilà qu'il y eu un effet de bord. En effet, un des gérants du OCaml Users in PariS (OUPS) vient de partir pour de nouvelle aventure à Londres.

    Le chameau tolère les effets de bord, mais s'il traverse le channel, il ne monte pas jusqu'à Glasgow. :-P

    Plus sérieusement, ces rencontres OUPS peuvent-elles intéresser un non-informaticien qui souhaite voir ce que les camlistes parisiens font ? Quel est le niveau théorique des exposés ?
    Le premier exposé est dans la langue de Shakespeare, les discussions sont-elles dans la langue de Molière ?

    Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

    • [^] # Re: Beyond the channel...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Quel est le niveau théorique des exposés ?

      C'est un des aspects que nous travaillons en effet. Les requis pour comprendre les conférences peut être assez important (et l'a été pendant certaines conférences) cependant, il y a un consensus au niveau des organisateurs sur le niveau théorique et nous cherchons à mettre en avant des exposés plus compréhensible.

      Bien entendu, la communauté Caml est largement représenté par des chercheurs et nous ne pourrons et ne voudrions pas boycotter les exposés un peu plus techniques car ils peuvent amener le néophyte à apprendre de nouvelles choses. Ce qu'il faut surtout maintenir, au delà du contenu que propose le OUPS, c'est l'aspect pédagogue que l'on retrouve sur la majorité des participants. Donc pour ceux qui ne connaissent pas OCaml, c'est une bonne occasion de sonder cette communauté et apprendre pleins de choses indépendamment du langage.

      ces rencontres OUPS peuvent-elles intéresser un non-informaticien qui souhaite voir ce que les camlistes parisiens font ?

      Au delà de rassembler des acteurs de la communauté OCaml participant au compilateur ou à des projets satellites, on y retrouve des personnes participant à l'industrie OCaml - nous avons par exemple pour le prochain OUPS deux intervenants de Jane Street. Mais nous avons aussi des représentants d'OCaml Pro, de LexiFi, ou encore Cryptosense (et d'autres que j'oublie). Et pour quelqu'un qui s'intéresse à ce qui peut être fait avec OCaml et ce qui est fait, c'est vraiment la bonne occasion de rencontrer ces personnes.

      Le premier exposé est dans la langue de Shakespeare, les discussions sont-elles dans la langue de Molière ?

      C'est un dernier point sur lequel nous discutons encore. Pour l'instant, la ligne directrice, c'est de s'ouvrir à l’international en complément avec ce que fait OCamllabs. Nous donnons donc la possibilité aux intervenants de faire leurs exposés en anglais - mais ce n'est pas une obligation. Ensuite, la communauté est bien entendu majoritairement francophone et les discussions se feront sûrement essentiellement en français. Cependant, je ne suis pas pour qu'il y est l'un ou l'autre mais les deux.

      Donc l'anglais ne devrais sûrement pas être une barrière pour participer à cette événement mais c'est un plus optionnel.

      Voilà, en espérant avoir bien répondu à tes questions.

    • [^] # Re: Beyond the channel...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les exposés sont souvent techniques, mais peu théorique. Le but du OUPS c'est montrer qu'il est possible de faire des choses cool en OCaml, pas de servir de validation ou d'entrainement à des gens qui veulent présenter leurs recherches.

      Il y a des vidéos en lignes pour certain des précédents OUPS, ça permet de se faire une idée: https://www.irill.org/videos

      Il y a une majorité de français pendant l'évènement. Donc ce n'est pas du tout un problème de discuter en français. D'ailleurs, vu qu'il y a un peu plus de 60 personnes à chaque fois, il n'y a pas juste une discussion, mais une multitude de petits groupes. De quoi satisfaire tout le monde :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.