Journal Plan9 goes GPL v2

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
45
14
fév.
2014

Petit journal pas tout à fait bookmark.

L'université de Berkeley en Californie a reçu l'autorisation d'Alcatel-Lucent de publier Plan9 en GPL v2.
- La license : http://akaros.cs.berkeley.edu/files/Plan9License
- le dépôt github : https://github.com/brho/plan9

Pour rappel, Plan9 est un OS, descendant de Unix Time-Sharing System, développé chez Bell Labs, par Rob Pike, Ken Thompson, Dennis Ritchie et d'autres.

Mes sources : Akaros (Berkeley)

  • # ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Est-ce qu'ils ont annoncé aujourd'hui leur passage sous systemd?

    Sinon, ça nous intéresse peu….

    ->[ ]

    • [^] # Re: ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 14/02/14 à 18:18.

      Oh, j’adorerai voir Lennart Poettering dire que systemd ne supportera pas Plan9 parce que ce n’est qu’un « toy OS ».

      Dire ça à la face de Pike, Thomson et Ritchie, ça aurait de la gueule.

      • [^] # Re: ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Ben, comment dire, ça serait… vrai ? Enfin c'est un projet de recherche quoi, qui n'a jamais été poussé pour être en prod. Ou si c'est le cas, c'est un échec.

        Je dis pas que plan 9 est pas bien, d'ailleurs de nombreuses de ses idées sont reprises ailleurs je crois, mais dépenser des efforts ou changer des choix techniques pour le supporter alors qu'il est utilisé par personne ça serait débile. Que son architecture soit parfaite ou qu'il soit écrit par les pères d'Unix ne change rien à la chose.

        • [^] # Re: ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Ah, je viens de réaliser qu'on était vendredi, j'ai marché en plein dedans on dirait.

      • [^] # Re: ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        j’adorerai voir Lennart Poettering dire à la face de Ritchie […]

        Ça pose un petit problème…

        Thomson

        Thompson plutôt.

    • [^] # Curiosité intellectuelle…

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sinon, ça nous intéresse peu…

      Tout comme ton commentaire.

      Sinon, en creusant un peu tu aurais pu apprendre que bien qu'héritier de UNIX, Plan 9 d'est pas un UNIX à proprement parler, mais encore que dès le départ, c'est un OS conçu pour fonctionner en réseau sur du matériel hétérogène ou que cet OS étend l'idée du tout fichier, même par dessus le réseau, par ailleurs un paradigme de base de l'OS, en sus de gérer nativement l'UTF-8 par défaut ou d'avoir un interface graphique native, contrairement à ses aïeux UNIX, etc. etc.

      Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

  • # Lucent Public License

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Depuis 2003, Plan9 est publié sous Lucent Public License, une (autre) licence libre.

    Quelqu'un aurait-il une idée de l'intérêt que peut apporter la publication en GPLv2 ?

    • [^] # Re: Lucent Public License

      Posté par . Évalué à 10.

      L’échange de code avec Linux ?

      J'en sait rien, je me rappelle juste de la libération Solaris sous une licence volontairement incompatible avec la GPL.

  • # Ca sert à quoi ?

    Posté par . Évalué à 2.

    qu'est-ce qu'on peut peut faire de sympa avec ? (pour le mec de base…)
    enfin ce n'est peut-être pas pour le mec de base justement ?

    je l'ai testé vite fait il y a un bout de temps, j'ai vaguement compris que tout est fichier, ya des idées sympa dedans, mais c'est resté à la poussière dans mon virtualbox.

    • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

      Posté par . Évalué à 2.

      A priori, rien: Le point fort de Plan9, c'est surtout le gain en souplesse liée à la généralisation des "principes d'Unix" je doute que ça se remarque sur une utilisation occasionnelle..
      Tout comme un utilisateur de DOS ne remarquera pas tout de suite, le gain en puissance lié au Shell UNIX et que les dev UNIX ont ignoré l'avancée de PowerShell..

      • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu veux dire que Powershell représente une avancée par rapport à quoi ?

        (Ceci est une vraie question, je n'ai pas compris le sens de ta phrase.)

        • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

          Posté par . Évalué à 0.

          Une avancé par rapport à DOS. Je ne l'ai jamais vraiment utilisé, mais il parait qu'il est vraiment bien. Il est conçu selon le modèle objet, au lieu d'un modèle de programmation fonctionnelle.

          bépo powered

        • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Par rapport aux shells classiques qui sont bien trop fragiles: mets des espaces, des caractères spéciaux et beaucoup de scripts ne fonctionnent plus, mais en transmettant des objets et non plus du texte, PowerShell améliore le pipe classique.
          Après le problème du PowerShell c'est qu'il vit dans le monde Windows qui est très,très mal conçu par bien des aspects ..

          • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            PowerShell est plutôt bien foutu pour faire des scripts. C'est une sorte de langage de script pour .Net, et c'est un énorme progrès par rapport au vbscript, même les langage de shell Unix classiques.

            Par contre, je n'arrive pas à m'y faire en tant que ligne de commande. Je ne sais pas pourquoi, trop verbeux peut-être.

            • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Z'auraient mieux fait de construire un truc en Python (IronPython s'ils veulent) avec l'API qui va bien, ça aurait permis de bénéficier d'un langage qui tourne, qui est déjà connu, qui a du code réutilisable par ailleurs, et ils auraient juste eu à encapsuler les appels aux libs d'administration Windows. Un petit IDE à la iPython par dessus, et ils avaient un shell sympa.

              Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

              • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

                Posté par . Évalué à 7.

                python n'est pas un langage de shell très sympas (c'est particulier d'avoir une syntaxe de shell interactive agréable).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je ne pensais pas au shell Python brut, plutôt à une interface style ipython combinée à des choses comme plumbun, ou Pyxshell ou chut, ainsi qu'à des outils comme psutils.

                  Ça rend les choses bien plus agréables (au sens proche d'un shell "normal" avec des raccourcis), tout en conservant un langage typé.

                  Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

              • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Pourquoi s'embêter avec Python alors qu'ils ont déjà toute la plateforme .Net ?

                • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Sur .Net il y a IronPython, c'est pas incompatible.

                  Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      qu'est-ce qu'on peut peut faire de sympa avec ? (pour le mec de base…)

      On peut se faire un cluster avec plan9, parce que de base, plan9 est fait pour trois machines: une pour le cpu et l'identification, une pour le système de fichier, et un terminal.

      • Par défaut le cpu utilisé est celui du terminal, mais s'il peine à la tâche, il suffit de préfixer la commande par cpu pour utiliser le cpu de la machine distante.
      • Le serveur de fichier sert un système de fichier adapté à l'architecture du terminal.
      • Le système de fichier archive l'historique des modifications.

      Àmha, c'est sympa.

      • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

        Posté par . Évalué à 3.

        de base, plan9 est fait pour trois machines: une pour le cpu et l'identification, une pour le système de fichier, et un terminal.

        Un OS ne devrait-il pas être « fait » pour N machines, N à partir de 1 ?

        Dans le cas de plan9 n'est-ce pas 1 cpu, 1 fs et N terminaux ?

        • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Un OS ne devrait-il pas être « fait » pour N machines, N à partir de 1 ?

          Gérer le cas "N > 1 machines", ça rajoute quand même une sacrée complexité à l'OS..
          C'est sympa pour les utilisateurs, sauf que les problèmes d'annuaire et autre se retrouvent à l'identique dès que tu as un parc hétérogène..

        • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          J'ai du mal à comprendre ta remarque Marotte:

          • On peut utiliser plan9 avec une seule machine: celle-ci fait alors office de serveur de cpu et de système fichier en même temps que de terminal. Seulement, on passe ainsi à côté de ce qui fait l'intérêt de Plan9.
          • On peut installer plan9 sur un parc de plus de trois machines. Il peut y avoir plusieurs terminaux et plusieurs serveurs de cpu, par contre, je ne crois pas qu'il puisse y avoir plus d'un serveur d'identification ni plus d'un serveur de système de fichier.

          Si tu sous-entends que tous les OS sont faits pour N machines, alors je ne suis pas d'accord avec toi, car il y a une différence entre installer le même os sur plusieurs machines et distribuer un os sur plusieurs machines. Plan9 est un os distribué: les trois machines partagent le même système de fichier, et peut-être la même mémoire.

          On peut faire ça avec un linux, utiliser NFS pour partager la racine du système de fichier et [ssh|torque|mosix|whatelse] pour distribuer les processus, et aujourd'hui c'est probablement plus fonctionnel au quotidien que Plan9 du fait des autres utilitaires disponibles sur linux. Mais le noyau de Plan9 est dès l'origine pensé pour être distribué, et est de ce fait plus simple à administrer (et probablement aussi à développer) dans ce genre de situations.

          • [^] # Re: Ca sert à quoi ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Ma remarque n'était pas très claire en effet.

            Mais dans ce dernier commentaire tu réponds bien à la question que je me posais :

            On peut installer plan9 sur un parc de plus de trois machines. Il peut y avoir plusieurs terminaux et plusieurs serveurs de cpu, par contre, je ne crois pas qu'il puisse y avoir plus d'un serveur d'identification ni plus d'un serveur de système de fichier.

            J'irai consulter la doc de Plan9 si je souhaite avoir plus de précision sur : « je ne crois pas qu'il puisse y avoir plus d'un serveur d'identification ni plus d'un serveur de système de fichier »

            Merci pour ta réponse.

  • # Raspberry Pi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    En regardant le sources, j'ai vu qu'il y un un support ARM pour OMAP et plus incroyablement pour le SoC broadcom utilisé dans les RPi, quelqu'un a déjà essayé ? Des gens doivent vraiment s'ennuyer pour faire un support complet de ce chip…

    • [^] # Re: Raspberry Pi

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      De ce que j'ai pu lire sur le liste de discussion 9fans, il se trouve simplement que plusieurs contributeurs de Plan9 ont eu un Raspberry Pi et l'envie d'y porter plan9, de sorte que leurs efforts ont convergés.

      Et puis il y a aussi une discussion récurrente sur l'accessibilité de Plan9, qui insiste sur la nécessité pour Plan9 de fonctionner simplement sur quelques machines identifiables. Et le Raspberry Pi se trouve être l'une des machines plébiscitées pour cela, parce que son petit prix permet à tout un chacun de disposer de plusieurs machines et de tester une installation distribuée de Plan9.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.