farwest a écrit 3 commentaires

  • # Y a encore du boulot !

    Posté par . En réponse au journal marchés du cnrs. Évalué à 9.

    justement, je viens juste de recevoir un portable que mon labo du CNRS m'a acheté. Déjà, au moment de faire le devis, j'ai bien précisé à la cellule informatique du campus que je ne voulais pas winXP préinstallé : pas moyen de leur faire comprendre ! Je me retrouve donc avec un magnifique Dell Latitude D800, enjolivé d'une "coline verdoyante"... En le retirant, j'ai demandé si je pouvais installer GNU/Linux moi même. Réponse de la responsable informatique : interdiction absolue, si jamais j'utilise autre chose que Windows XP, l'ordi sort du parc, et aucune maintenance (notamment matérielle) ne sera assurée. En prime, j'ai même pu apprendre que "vous savez, maintenant linux, c'est payant !". Et, entre autres remarques : "qu'est-ce que vous pouvez bien faire avec linux, c'est réservé aux informaticiens", "quand on fait une thèse, y a besoin que de Word, d'Outlouque, et Explorer"...

    Alors, y a vraiment du boulot pour évangéliser tout ce monde, dont la principale occupation est de réparer les défaillances de XP sur les desktops, et de gueuler sur les secrétaires parce qu'elles utilisent telle version piratée de tel logiciel.

    PS : pour ceux qui connaissent, il s'agit de la cellule informatique du campus Centre de l'université de Rennes-1.
  • [^] # Re: Article 51 de la constitution européenne

    Posté par . En réponse au journal Article 51 de la constitution européenne. Évalué à 2.

    Je me demande bien ce qui peut t'ammener à penser que le PRG, "c'est toujours un parti de notables de province, qui vivote grâce au PS".

    (je précise que je suis au PRG...)

    D'abord, on n'a pas besoin du PS pour se présenter aux élections, pour faire des bons scores et pour gagner : tiens, dans mon département, l'Ille-et-Vilaine, aux dernières cantonales, le PRG a obtenu des bons résultats (12 % en moyenne), et un de nos conseillers généraux a été réélu (et il avait face à lui un candidat PS).

    Et question "notable", faudra peut-être réviser tes classiques : parmi le petit nombre de candidats PRG en Bretagne, il y avait (en vrac) : une chomeuse en fin de droit, une documentaliste, un attaché territorial de 25 ans, une jeune avocate, un employé de banque... Le responsable régional du PRG en Bretagne a 25 ans. Et cela est vrai partout en France.

    Bon, on va continuer : le PRG n'est pas un parti de "centre-gauche", sinon on n'aurait sans doute pas fait alliance avec les "Rouge et Vert" (pour ceux qui connaissent, les descendants du PSU, et des comités de soutien à Pierre Juquin en 1988...). Tiens, comme on est sur linuxfr, je peux même te dire que les candidats PRG / Rouge et Vert ont été les seuls à parler de politique logicielle et de logiciels libres lors des dernières élections, en proposant par exemple de "faire du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine un modèle pour les logiciels libres"... Et on n'a pas l'intention de s'arrêter là : le PS départemental veut donner à chaque collégien un ordinateur portable ; si on pouvait éviter les solutions propriétaires, ce serait mieux.

    Donc voilà, on ne "vivote" pas ! J'espère qu'avec ça, vous aurez une autre image des Radicaux de gauche ;-)
  • [^] # Re: La Ville de Paris étudie la migration de son informatique vers des solutions libres

    Posté par . En réponse à la dépêche La Ville de Paris étudie la migration de son informatique vers des solutions libres. Évalué à 4.

    je participe à la campagne pour les cantonales dans mon département, et il m'arrive d'évoquer cette question : quand on explique que la politique du logiciel d'une collectivité locale, c'est un peu comme la politique de l'eau, ils voient tout de suite l'intérêt des solutions libres. Les gens sont écoeurés de payer très cher leur eau à Vivendi, alors les histoires de monopole, ils commencent à comprendre.

    Plus que la question des coûts, c'est celle de la dépendance par rapport à un prestataire/fournisseur qui entre en considération.