Journal Un objet qui ne respecte pas les droits du lecteur mérite-t-il de s’appeler livre ?

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
22
20
sept.
2013

Hier, lors de la discussion d'un projet de loi dont le but est "interdire la gratuité des frais de port afin de préserver les libraires de la concurrence d’Amazon", la députée Isabelle Attard a proposé d'aller un peu plus loin et de taxé au taux normal de TVA(19,6) au lieu du taux réduit(5,5) les livres avec DRMs.
Je trouve l'idée plutôt bonne et, comme il est dit dans l'article suivant, pourrait s'appliquer à d'autres domaines que le livre…

Un objet (...)