Journal JOnAS, l'autre serveur d'application Java au nom aquatique

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
7
29
jan.
2010
Les développeurs de serveurs d'application Java sont décidément inspirés par le monde de la mer puisque qu'après Glassfish de SUN, voici JOnAS. Cette fois-ci, derrière le produit ne se profile pas une mais plusieurs sociétés regroupées au sein de l'OW2 Consortium (dont le but est la promotion de logiciels Open Source de middleware). On trouvera parmi elles de grands noms comme Bull, France Telecom, Alcatel Lucent, l'INRIA ou encore Red Hat et bien d'autres.
Le développement de JOnAS a été initié en 1998 et il est certifié Java EE 5 depuis sa version 5.1 de Septembre 2009. C'est donc un produit ouvert sous licence GNU LGPL, mature et qui a sur le papier toute les qualités pour trouver le chemin de serveurs de production.
Une des spécificités de JOnAS est qu'il est construit sur une architecture OSGI. Son but est de fournir les spécifications d'une plate-forme de services Java. Comme JOnAS répond à ces spécifications, n'importe quel développeur habitué au découpage logiciel OSGI retrouvera ses petits en un clin d'oeil. Voyez plutôt le schéma d'agencement de la bête.

L'architecture OSGI permet de retrouver les composants standards décrits dans le schéma précédent. Ceux-ci sont modulaires et extensibles. Ils peuvent aussi être configurés dynamiquement pendant l'exécution (runtime).

JOnAS repose sur des composants bien connus pour certaines de ses fonctionnalités. La partie EJB3 est ainsi prise en charge par EasyBeans et le Java Messaging Service (JMS) est supporté par JORAM. De plus les applications web pourront être déployées avec Tomcat ou Jetty.

Une des fonctionnalités importante de tout bon serveur d'application est sa capacité à fonctionner en cluster. Pas d'inquiétudes pour JOnAS puisqu'il propose de gérer le fonctionnement en grappe au niveau HTTP et EJB ce qui est bien appréciable pour les applications les plus gourmandes. Voici d'ailleurs la page qui décrit plus en détails les possibilités de ce serveur.
Toutes ces fonctionnalités sont bien évidemment administrables à distance en particulier via les habituelles consoles web et JMX. Cependant l'OW2 Consortium réserve une surprise bien appréciable dans ce domaine : JASMINe, un outil ouvert d'administration de serveurs d'application.
  • # Après JOnAS 4, JOnAS 5

    Posté par . Évalué à 1.

    JOnAS 5, certifié Java EE 5, succède à JOnAS 4, qui est certifié J2EE 1.4, et comme JOnAS 4 depuis de longues années, supportera de nombreuses applications critiques.
    • [^] # Re: Après JOnAS 4, JOnAS 5

      Posté par . Évalué à 3.

      nombreuses applications critiques

      Dont l'improbable SIV du ministère de l'intérieur :-D avec le succès qu'on lui connait :-\
      • [^] # Re: Après JOnAS 4, JOnAS 5

        Posté par . Évalué à 1.

        Faut pas critiquer SIV : c'est une appli qu'elle est super !!!



        Non, je plaisante : j'ai encore vu personne ne pas maudire cette saloperie...
      • [^] # Re: Après JOnAS 4, JOnAS 5

        Posté par . Évalué à 1.

        ... mmmhh !

        Je dirais plutôt que c'est parce qu'elle tourne sur Linux !

        Bon je plaisante là. En général, une application qui ne marche pas bien:
        - c'est parce qu'elle est mal conçue
        - c'est parce qu'elle est développée trop vite
        - c'est parce qu'elle n'est pas assez qualifiée
        - c'est parce que l'exploitation n'est pas au point
        - c'est parce que les utilisateurs ne sont pas formés
        - ...

        Alors accuser le serveur d'application, la base ou le système, c'est toujours très commode.

        C'est comme pour les voitures. Elles sont à peu près toutes valables, mais les conducteurs ...
        • [^] # Re: Après JOnAS 4, JOnAS 5

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour SIV, il semblerait que ce soit (entre autres ?) les serveurs qui soient sous-dimensionnés, car depuis que les voitures d'occaz' sont passées aux nouvelles plaques, ça merde encore plus qu'avant...
          • [^] # Re: Après JOnAS 4, JOnAS 5

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Hello,

            J'ai bossé à l'Etat de Genève qui a choisi JOnAS comme serveur Java EE principal en remplacement de celui de BES.
            Le passage de JOnAS a BES a permis de montré que JOnAS était aussi fiable que le serveur de Borland et plus performant (surtout parce que BES est à la traine sur certains composants communs) !

            On l'utilise pour faire tourner certaines applications critiques installées en cluster sur 2 serveurs.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.