Journal Première brique dans la tronche des solutions propriétaires pour PME ;-)

12
27
juil.
2012

Bonsoir à toi ami lecteur,

Sous ce titre provocateur, j’ai le plaisir de te présenter mon projet : FirstBrick, un « starter kit » pour les PME et les porteurs de projets basé sur un concentré de ce que le libre fait de mieux ! \o/

Objectif Zéro : conquérir le monde et faire que toutes les PME se mettent à utiliser le logiciel libre jusqu’à leur évolution en multinationales  !

Oui, oui, on y croit vraiment, lis la suite du journal ;-)

Objectif Un : concevoir une solution logicielle intégrée et fournir cette distribution librement.

Au programme : Dolibarr, Redmine, et quelques autres projets indispensable au fonctionnement interne et externe d’une entreprise (ou d’un projet au sens large).

Ce qu’on veut c’est surtout les intégrer proprement, avec certains plugins bien choisis et les rendre interopérables entre eux pour obtenir un ensemble cohérent d’un point de vue interface et configuration.

L’objectif n’étant évidemment pas de forker tous ces projets, ou de les agglomérer mais soit de contribuer upstream soit de développer des plugins leur ajoutant de nouvelles fonctionnalités.

Objectif Deux: pousser le plaisir jusqu’au bout en faisant le hardware 100 % opensource (dans limite du composant).

Parce que c’est bien beau les prouesses et le matériel hacké pour tourner sous linux, mais du matériel qui sent bon le geek barbu dès la naissance (et vendu comme tel !) c’est quand même ‘achement mieux.

Objectif Trois : faciliter la vie des entrepreneurs et des porteurs de projets

Il fallait bien trouver un prétexte, hein ;-)

Non, mais… sérieusement, vous avez déja essayé de monter un projet (asso, etc.) avec des non-geeks ? Vous avez déjà vécu cette galère dite “phase de choix des outils” (ou le bordel préalable).

Et hop ! C’est là ou l’on case le logiciel libre avec le coté simple, privé et tout intégré ;-)

Enfin, pour rester cohérent avec l’esprit du libre on a choisi de financer ce projet via du crowdfunding (oui, parce que KickStarter c’est seulement pour les américains /o\ ).

Bref si vous voulez nous aider, contribuez et/ou communiquez à propos de ce projet !

On reste ouvert, si vous avez des conseils et des commentaire (plutôt sur le fond que sur l’orthografe, si possible _)

Et pour finir, une nimage en rapport avec le sujet.

P.S: et pour enrichir le troll, le système sera probablement un dérivé de debian :-p

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -10.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Ooops. Il manque un mot.

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Tiens, un manque un mot: "via du crowdfunding" => "via du crowdfunding avec KissKissBankBank".

  • # Freedombox

    Posté par . Évalué à 3.

    Ça ressemble beaucoup à la freedombox.

    Il faudrait donner les spécifications du matériel, parce que si c'est seulement un serveur basse consommation, n'importe quel plug-computer et quelques accessoires correspond (et revient à beaucoup moins de 750€).

    • [^] # Re: Freedombox

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 27/07/12 à 16:44.

      En effet, de loin ça peut ressembler.

      En revanche sur l'utilité, ça n'a pas grand chose à voir : là ou FreedomBox est très sérieusement axé autohébergement + media + moyen de communication (voir http://freedomboxfoundation.org/learn/), FirstBrick veut apporter un outil de travail opérationnel (gestion de projets, compta/facturation, etc.).

      L'autre truc c'est que FreedomBox se veut un outil orienté geek alors que FirstBrick se veut utilisable facilement par un utilisateur moyen (un peu comme Apple, mais en libre) même si le soft et le hard seront hackables & opensource.

      Enfin par rapport aux plug-computers, l'idée c'est fournir un outil "tout en un" (toujours pour l'utilisateur moyen) sans avoir à faire de la bidouille pour que ça marche.

      En ce qui concerne le prix de vente (inférieur à 500 € voir la FAQ, les 750€ c'est pour nous aider au financement sur KKBB), on veut quand même utiliser du matériel de qualité avec des garanties… et ça restera tout de même moins cher que n'importe quel autre outil/appliance d'entreprise.

      • [^] # Re: Freedombox

        Posté par . Évalué à 2.

        Bien sûr, l'utilité n'est pas la même. Mais la freedombox est aussi censée être accessible.
        Mettre une carte sd dans un boîtier et le brancher au secteur et au réseau, ça n'a rien de geek. Il n'empêche que ça peut être une bonne idée. Par contre, je n'ai toujours aucune idée de ce à quoi va ressembler le matériel.

        • [^] # Re: Freedombox

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          La FAQ (mise en ligne récemment) donne quelques détails supplémentaires. Bien que ça ne soit pas encore définitif, voila ce que l'on vise coté hardware :

          single/dual core 1 GHz CPU (ARM, PowerPC, MIPS or x86) with 1 GB RAM, a dedicated SSD harddrive for the system and one or two harddrive(s) of at least 500 GB in SATA RAID.

          En termes de taille, ça fait un peu plus gros qu'un modem-routeur, et un peu plus petit qu'un NAS.

  • # Futur flop

    Posté par . Évalué à 10.

    Je vois souvent se genre de projet. Dans ma première boîte on a même failli faire la même chose, tous connaissent plus ou moins le même échec ..

    De ce que j'ai vu (ou vécu), plusieurs causes/pistes :

    • Beaucoup de TPE/PME se suffisent largement de Google Application (et des services de Google). Même pour la facturation, au pire, ils ajoutent un petit Redmine et c'est bon. (Et ne tienne pas compte de la problématique des données qui ne sont plus détenus par l'entreprise).

    • Beaucoup de TPE/PME sont dirigés par des "self-made man" et ont tendance à tous vouloir faire eux-même et ne rien externaliser, y compris quand ils sont dépassés (Notamment dans les boîtes d'infos…).

    • Beaucoup de dirigeants de TPE/PME préfèrent une solution du commerce traditionnelle … :

    • …car l'installateur qu'ils connaissent depuis 10 ans et dans qui ils ont confiance propose ça.

    • …car elles fonctionnent sans problèmes avec le centre Comptable et autres.

    • …car la gestion du système d'informations n'est pas leurs métiers et suivent les conseils de leurs amis ou commerciaux.

    • …car ils ne sentent pas concernés par les problèmes soulever par le Libre.

    • …car ces solutions traditionnelles ont souvent plusieurs années d'expériences (et avec souvent une bonne intégration entre elles) qu'il faut acquérir, ou simplement que les solutions libres peuvent être assez limitées (Compta et facturation d'entreprises par exemple … et il faut avouer que la compta, ça ne passionne pas bcp de développeurs libriste..)

    Bref, c'est un marché de niche et ça m'étonnerais pas, malheureusement, que ce projet meurt également.

    • [^] # Re: Futur flop

      Posté par . Évalué à 3.

      Même si je souhaite quand même bonne chance et tous mes voeux de réussites aux initiateurs du projets. J'espère que vous trouverez le petit plus qui démarquera votre solution et la propulsera sur la voix de la réussite :)

    • [^] # Re: Futur flop

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Merci de partager tes craintes, c'est noté ;)

      Ok, des sociétés utilisent les outils de Google, de 37signals ou d'autres (qui sont parfois très bien d'ailleurs), tant mieux pour elles.

      En revanche, on voit aussi de plus en plus de sociétés qui ré-internalisent leur infrastructure après avoir cédé à la tentation (éphémère) du Cloud.

      Ce que je vois c'est que pour une gamme de services équivalents, le prix cumulé des abonnement à tous les outils Cloud avoisine ou dépasse celui de FirstBrick, pour très peu de choses entre les mains et quasiment aucunes garanties au final (updates, contrôle, évolutions, etc.) …

      Je vois également que le logiciel libre devient de plus en plus crédible. Je ne compte plus le nombre d'entrepreneurs et utilisateurs de logiciels propriétaires qui viennent me parler de Dolibarr ou de Redmine (au hasard), croyant avoir déniché le bon filon…

      Alors oui, certaines ne changeront pas de crémerie pour le Libre ou pour des questions d'habitudes. Certes. Mais avant même d'être Libre, FirstBrick veut être efficace et simple d'utilisation, c'est aussi là dessus que l'on mise (pour devenir un projet duquel les gens parlent et dans lequel ils ont confiance).

      Enfin, dernier argument: ok, d'autres le font. On fait quoi du coup ? On baisse les bras et on enterre le logiciel libre ? ou bien on essaye de lui trouver un business model et un packaging adéquat dans ce secteur ?

      • [^] # Re: Futur flop

        Posté par . Évalué à 6.

        Ce que je vois c'est que pour une gamme de services équivalents, le prix cumulé des abonnement à tous les outils Cloud avoisine ou dépasse celui de FirstBrick, pour très peu de choses entre les mains et quasiment aucunes garanties au final (updates, contrôle, évolutions, etc.) …

        Le plus à mon idée, c'est qu'ils évitent de se prendre la tête avec le backup.
        Google/37 Signals etc… on rarement perdu des données et ça reste un moyen super simple d'éviter de tout perdre.

        Si la firstbrick brule ? Si le dd lache ?

        Après Dolibarr / Redmine pour je trouve ça extrêmement complexe pour l'utilisateur lambda… avec 50% de features en moins, ça commencerai à être utilisable. Le succès d'apple/37signal sur les interfaces vient du fait qu'ils retirent tout ce qui n'est pas essentiel.

        • [^] # Re: Futur flop

          Posté par . Évalué à -7.

          Le plus à mon idée, c'est qu'ils évitent de se prendre la tête avec le backup. Google/37 Signals etc… on rarement perdu des données et ça reste un moyen super simple d'éviter de tout perdre. Si la firstbrick brule ? Si le dd lache

          Il y aurait moyen de faire chuter le niveau de ces risques avec de l'hébergement chiffré redondant dans un cloud libre implanté dans FirstBrick, ou en profitant des services fournis par FreedomBox.

          • [^] # Re: Futur flop

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Pourquoi pas ? Autant ce n'est pas l'objectif de FirstBrick, mais peut etre pour une SecondBrick :-)
            J'y vois bien tahoe-lafs (par exemple) pour arriver à cette fin… d'autres idées ?

      • [^] # Re: Futur flop

        Posté par . Évalué à 7.

        Ce que je vois c'est que pour une gamme de services équivalents, le prix cumulé des abonnement à tous les outils Cloud avoisine ou dépasse celui de FirstBrick

        Tu as oublié de prendre en compte un coût non négligeable: Embaucher un admin pour gérer tout ça (backups, etc). Autant pour les grosses boites, l'externalisation est souvent peu intéressante (elles ont de toutes façons un service IT et avoir quelqu'un sur place qui connaît le système en cas de coup dur ça n'a pas de prix), dans le cas des PME, ça représente un coût exhorbitant et pas forcément un résultat meilleur au final.

        Les systèmes type GoogleApps gèrent des serveurs haute disponibilité (onduleurs, clim, protection incendie), redondants, souvent sur plusieurs sites, les backups et la restauration avec des équipes qui peuvent intervenir 24/7 en cas d'alerte. Aucune PME ne peu s'offrir ce niveau de service en interne. Ce serait trop cher. Par contre, mutualisé, le coût est acceptable.

        A mon avis tu devrais prévoir deux modes: La suite logicielle à héberger soi même pour ceux qui ont les compétences, le temps et les moyens (boite de geeks ou de taille raisonnable), en proposant des services facturables autour (installation chez le client, ajout de modules supplémentaires,…) et un mode mutualisé hébergé par toi pour le petits clients avec un coût fixe par mois et pas grand chose à faire de leur côté. Par rapport à des grosses solutions, tu peux mettre en avant l'ouverture (logiciels libres, le client peux récupérer ses données et l'héberger chez lui plus tard s'il le souhaite), la proximité (basé en Europe, respecte les lois informatique et liberté, non soumis aux conneries US).

        • [^] # Re: Futur flop

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Hello

          Effectivement, la partie backup & récupération est essentielle pour être un minimum crédible et il est vital qu'elle soit facile à gérer. Pour l'instant on envisage un backup automatique (type timemachine) sur des services tiers : host rsync, GoogleDrive, DropBox, etc. et sur disques externes USB.

          Comme tu le suggères (et comme indiqué sur le site du projet) nous voulons fournir FirstBrick de plusieurs façon différentes : soit suite logicielle (pour les débrouillards), soit la solution hardware (pour les débutants & grand public) et vendre des service/garanties autour pour ceux qui en auraient besoin.

          Pour l'instant le mode mutualisé n'est pas prévu, mais j'espère bien que ça verra le jour (chez nous ou ailleurs). Comme dirait RMS: « Join us now and share the sooooftware » :)

      • [^] # Re: Futur flop

        Posté par . Évalué à 3.

        avant même d'être Libre, FirstBrick veut être efficace et simple

        C’est une bonne réponse au commentaire. Mais cet aspect que tu mets en avant ici n’est pas du tout mis en avant sur ce journal ou sur KKBB. Au contraire, ça semble être un point mineur.

        Comme richardd, je pense que tu devrais revoir ton projet, en mettant en avant l’ergonomie, à côté de l’aspect libre qui est tout de même important. Le mieux serait d’avoir une description de ce que tu proposes, avec des images ou des schémas, quelque chose de concret. Pour l’instant ça sonne un peu creux, et l’effet est renforcé par toutes les expressions commerciales pompeuses (« business model », « packaging adéquat », « duquel les gens parlent », « confiance », etc).

        • [^] # Re: Futur flop

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Merci pour les conseils, c'est noté :)

          Tu sais, c'est extrêmement difficile de trouver le bon ton pour ne pas paraître trop nerd aux yeux du grand publics, ni trop commercial aux yeux des geeks (surtant quand la com' n'est pas notre métier).

          Mais on va essayer d'améliorer ça !

  • # Objectif

    Posté par . Évalué à 9.

    Dans la liste des objectifs, il n'y a rien de fonctionnel. On ne sait pas ce que tu veux apporter aux PME. Dans le deuxième tu parle de :

    Au programme : Dolibarr, Redmine, et quelques autres projets indispensable au fonctionnement interne et externe d’une entreprise (ou d’un projet au sens large).

    Mais d'une pars ça n'est pas dans les noms d'objectifs, d'autres par ça ne dis pas ce que tu cherche à leur fournir. Si on passe rapidement sur les titres, on sait tout juste que tu veux proposer du LL aux PME. Mais tu ne dis pas pour faire quoi ? Avant de parler de libre, il faut savoir quels sont les besoins que tu adresse (du GED ? de la gestion de workflow ? de l'ERP ? une solution de mailling ?…). Et si tu veut tout apporter dis-le. Dans cette dépêche, pour savoir que tu propose un serveur, il faut faire le lien entre le matériel que tu propose et le fait que tu parle de redmine.

    Je n'essaie pas de t'enfoncer, je ne fais des remarques que sur la manière de présenter ce projet en espérant que ça l'aidera à toucher sa cible.

    J'ai regardé votre site après coup et il est joli, il décris mieux le projet, même si je pense qu'il ne parle pas assez du fonctionnel, de ce qu'apporte cette brique dans leur métier (« tous les outils essentiels pour vos projets » c'est assez vague).

    J'espère que vous réussirais votre paris !

    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Objectif

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci ! Effectivement la dépêche/journal n'était pas forcément assez explicite.

      Effectivement, pour résumer, l'objectif est d'offrir un maximum d'outils (mails/gestion de projets/ERP/CRM/GED…) parmi ceux nécessaire à un entrepreneur/porteur de projet moyen. On a identifié les premiers besoins… et il y a déjà de quoi faire.

      En tout cas on prends note et on va essayer d'améliorer la com' ;)

    • [^] # Re: Objectif

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      vous réussirais

      Entre ça et « apparentière », tu envoies du lourd en ce moment…

  • # ERP ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je suis surpris que le terme "ERP" n'apparaisse pas dans les options possibles.
    Ce n'est pas que j'y connaisse quelque chose, mais les démos d'OpenERP, ou de tryton, ou d'ERP5 que j'ai vues, ça envoie du bois.

    • [^] # Re: ERP ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ça m'étonne, pourtant il me semble l'avoir écrit à plusieurs reprises dans la description (sur le sit edu projet, sur KKBB, etc.)

      Et mentionner Dolibarr dans le journal, ça ne compte pas pour un ERP ? :-p

  • # Monnaie Libre ?

    Posté par . Évalué à 0.

    C'est une excellente initiative !

    Je tiens toutefois à souligner que si pendant un temps ce modèle de projets peut se développer, il devrait pouvoir se développer durablement.

    Or ceci n'est pas réellement possible au sein d'une monnaie privatrice. Car comme le dit très bien JB dans "monnaie libre N°9" cette monnaie n'existe que sous forme de prêts et son abondance ou sa raréfaction est entièrement lié au bon vouloir du monopole d'émission.

    Il me semble donc qu'au delà du problème de "trouver un business modèle pour le libre" on doit se poser la question "comment se fait-il que les développeurs de solutions libres n'ont pas jusqu'ici trouvé une juste rémunération ?". En se posant la question de ce peut signifier une monnaie libre, une monnaie qui prenne en considération les trois libertés économiques.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.