Journal Découvrez le monde de "Daemon" et "Freedom(tm)" de Daniel Suarez.

Posté par .
Tags : aucun
11
24
juil.
2010
Il s'agit de 2 livres qui rentrent dans la catégorie "techno thriller policier". J'ai été surpris de ne pas trouver de journal sur cet auteur ou sur ces livres (même si les titres n'aident pas à faire des requêtes ciblées.. j'ai peut-être loupé un contenu existant). La plupart des thèmes abordés dans ces livres parleront à tous ici: sécurité informatique, protection des données personnelles et vol d'identité, "protection" de la "propriété intellectuelle", travail collaboratif, connectivité, etc. L'intérêt principal n'étant pas dans la longueur de l'inventaire, mais dans la façon dont le tout est assemblé.

En commençant ce journal, je me suis demandé comment promouvoir ces livres sans en dévoiler le contenu. Ne pas détailler à quel point tous les aspects de l'intrigue (y compris techniques) semblent plausibles, tout en expliquant pourquoi j'ai été passionné par l'histoire, à ne pas pouvoir lacher le livre avant de l'avoir fini (dans mon cas, les premières pages d'un livres sont décisives, soit je le referme et ne le réouvre plus jamais, soit j'ai énormément de mal à passer à autre chose avant de l'avoir fini). J'ai tout de même fait une pause de plusieurs semaines entre le 1er et le 2nd volume, à cause d'un planning plutôt chargé.

J'ai trouvé un certain nombre de points communs entre l'histoire racontée par Daniel Suarez et "20.000 lieues sous les mers" de Jules Vernes, même si personne n'ira l'accuser de plagiat, tant les contextes sont différent. Dans les 2 cas, on est à mi chemin entre la science et la science-fiction, avec une intrigue plus qu'intéressante en trame de fond. Je vous livre ici 2 des axes communs que j'ai relevés, mais ce serait un jeu amusant à poursuivre:

- Un personnage central avec une opinion extrêmement critique sur la civilisation, qui utilise la technologie pour parvenir à ses fins, pour la plus grande inquiétude des gouvernements et des acteurs économiques (qui en conséquence essayent de le détruire). Sauf que dans le cas qui nous intéresse, ce personnage est mort dès la 1ere ligne du roman... mais reste omniprésent.

- Des personnages principaux qui sont fait prisonniers, sans espoir de libération, mais qui vont au cours de leur captivité découvrir un monde insoupçonné.

Et une citation qui s'appliquera peur-être un jour à Daniel Suarez: « Jules Verne, dernier écrivain voyant. Ce qu’il imaginait est devenu réalité ». (Eugène Ionesco, Journal en miettes , 1967)

J'ai trouvé le premier livre "Daemon" sensiblement moins bien que le second "Freedom(tm)". Il est plus ancien (2006), plus 'technique' dans certains passages, et entre 2006 et 2010 l'auteur a visiblement progressé dans sa compréhension de l'univers qu'il décrit, d'où une narration plus fluide. Par contre lire le 2nd sans avoir le 1er n'aurait pas de sens, c'est une suite avec de très nombreuses références.

À noter qu'il existe une version française (au moins du 1er volume), que je n'ai pas lu. Le site officiel du livre en vf est en flash ET d'assez mauvais goût, je ne donne pas le lien.

S'il fallait faire quelques reproches à l'auteur, ce serait ce qui suit (masqué pour ne rien dévoiler de l'intrigue, idéalement à ne pas décrypter sauf si vous avez déjà lu le livre):

Vy l n qrhk pubfrf dhv frzoyrag ar cnf rkvfgre qnaf yr ebzna, yn cerzvèer rfg tébtencuvdhr: yn ivfvba qh zbaqr rfg geèf prageér fhe yrf HFN: y'rhebcr a'rfg dhnfvzrag cnf pvgér, y'nsevdhr aba cyhf, y'nzrevdhr qh fhq ar freg dh'à vyyhfgere yr cnffé qr dhrydhrf zrepranverf, rg frhy y'nfvr n qebvg à har crgvgr ivfvgr q'ha crefbaantr qh ebzna. Cbhe har uvfgbver qépevinag ha "abhiry beqer zbaqvny", çn snvg ha crh gâpur.

Y'nhger tenaq nofrag, p'rfg yr oht vasbezngvdhr. Gbhf yrf nfcrpgf grpuavdhrf fbag ulcreeényvfgr, znvf yr snvg dh'ha qécybvrzrag vasbezngvdhr qr prggr vzcbegnapr fr cnffr fv ovra zéevgrenvg dhrydhrf rkcyvpngvbaf cbhe êger gbgnyrzrag peéqvoyr.

J'espère vous avoir donné envie de sauter le pas... Alors bonne lecture ;)

À acheter:
o http://www.thedaemon.com/

À écouter:
o http://www.swordandlaser.com/home/2010/1/14/interview-with-d(...) (ça commence à la 5ème minute)

À voir:
o http://fora.tv/2008/08/08/Daniel_Suarez_Daemon_Bot-Mediated_(...)

À lire:
o http://www.wired.com/culture/culturereviews/magazine/16-05/p(...)

Pour référence:
o http://en.wikipedia.org/wiki/Daniel_Suarez
o http://en.wikipedia.org/wiki/Daemon_%28technothriller_series(...)
o http://fr.wikipedia.org/wiki/Vingt_Mille_Lieues_sous_les_mer(...)

La version française du livre:
o http://www.fleuvenoir.fr/site/daemon_&104&9782265088(...)
  • # Les titres ....

    Posté par . Évalué à  2 .

    me font pencher pour des romans de libristes , y a des scripts shell dedans j'espère :)

    au fait t'as lu la morsure du dragon ?
  • # heu...

    Posté par . Évalué à  -3 .

    C'est super minimaliste comme présentation.


    - Un personnage central avec une opinion extrêmement critique sur la civilisation, qui utilise la technologie pour parvenir à ses fins, pour la plus grande inquiétude des gouvernements et des acteurs économiques (qui en conséquence essayent de le détruire). Sauf que dans le cas qui nous intéresse, ce personnage est mort dès la 1ere ligne du roman... mais reste omniprésent.

    - Des personnages principaux qui sont fait prisonniers, sans espoir de libération, mais qui vont au cours de leur captivité découvrir un monde insoupçonné.


    Tu m'as donné envie de le lire, mais VRAIMENT PAS grâce à ta présentation, je suis juste curieux de découvrir cet auteur. :)
    • [^] # Re: heu...

      Posté par . Évalué à  3 .

      Bah, vraiment désolé alors (bon déjà si tu as toujours envie de le lire après m'avoir lu ça veut dire que j'ai pas complètement échoué, sinon la prochaine fois je me contenterais d'un journal bookmark). Pour les autres ne vous arrêtez pas à mon descriptif, les deux livres sont vraiment excellents. Ne sanctionnez pas l'auteur parce que je suis visiblement mauvais pour en faire la promo.

      Mon seul objectif (à part donner envie) c'était surtout de ne pas en dire trop. Une partie de l'intérêt de l'histoire tient aussi aux surprises permanentes que nous réserve l'auteur. En raconter trop sur le contenu c'est (amha) priver le futur lecteur d'une partie de son plaisir.
      • [^] # Re: heu...

        Posté par . Évalué à  2 .

        Merci tout de même! :)

        Biensûr, histoire d'être constructif dans ma remarque et t'aider à appuyer tes "coups de coeurs", voici les quelques points qui auraît:

        - De quoi ça parle ( ben, oui, on en sait rien. :) )
        - Le style
        - Le rythme ( facultatif )
  • # Version électronique

    Posté par . Évalué à  4 .

    Ce journal m'a mis l'eau à la bouche et j'ai regardé pour l'acheter en version électronique pour pouvoir le lire dans les transports en commun (encore que je risque de rater mon arrêt si le livre est trop prenant). Et bien j'ai été déçu : impossible d'acheter cela dans un format convenable. Un site vend du format propriétaire, un autre vend du DRMisé sans même préciser le format et un dernier vend du ePub, probablement DRMisé, mais pas en dehors des États-Unis.

    Ca me gêne de faire traverser l'Atlantique à du papier, mais visiblement je n'ai pas choix. En attendant, l'éditeur vient de manquer un achat impulsif à cause de ses choix à la con en matière de propriété intellectuelle. Au fait, c'est quoi le thème du livre ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.