Journal Un VMWare libre?

Posté par .
Tags : aucun
0
2
oct.
2003
Si, comme moi, vous avez déjà testé VMWare (pour tester le hurd ou syllable, par exemple), vous avez surement regretté que ce soft ne soit pas libre. D'ailleurs, en passant, la non-disponibilité des sources se ressent parfois à l'install, avec un kernel un peu bizarre et un gcc trop récent, c'est glamour. Mais passons.

Bien sûr, il y avait Plex86/FreeMWare. Mais ça n'avançait pas fort. Et puis, récemment, le vent a changé, et l'objectif est devenu de n'avoir plus que Linux comme OS invité. Dommage.

Il restait également Bochs, mais ce dernier émule complètement le processeur, est de ce fait est bien trop lent pour être utilisé pour autre chose que des tests (et encore, ça dépend des tests).

Mais un nouveau venu pourrait bien changer la donne: l'université de Cambridge a mis à disposition (en GPL, siouplé) le projet Xen. Ce dernier est une machine virtuelle (similaire à VMWare ou Plex86, donc), visant à faire tourner divers OS invités. Pour le moment, seul Linux 2.4 est pleinement supporté, mais ils se disent proches d'un port de WinXP (grâce à Microsoft Research, ça mérite d'être signalé), et restent ouverts à d'autres ports (un FreeBSD est envisagé).

Leurs benchmarks (qui valent ce qu'ils valent) leur donnent un relatif avantage sur VMWare et un très net sur UML.

Mine de rien, si les équipes d'OS libres "marginaux" (pas d'offense) mettaient en place des portages vers Xen, ça permettrait de booster leur popularité (les gens pourraient tester plus facilement) et leur base de devs (plus besoin de bloquer une machine pour bosser dessus). Je pense en particulier au Hurd et à OpenBEOS.

http://www.cl.cam.ac.uk/Research/SRG/netos/xen/(...)
  • # Re: Un VMWare libre?

    Posté par . Évalué à 2.

    Work on Xen is supported by UK EPSRC grant GR/S01894, Intel Research, and Microsoft Research.

    Wow, un logiciel en GPL supporté par Microsoft ?
    Finallement tout arrive :)
    • [^] # Re: Un VMWare libre?

      Posté par . Évalué à 5.

      En fouillant dans le site (le fichier README, je crois), on lit une assez belle description des contraintes que cela impose.

      En gros, le port de WinXP est bel et bien une modification de certaines parties du code source de Windows. Ils ne peuvent donc pas redistribuer ces modifications (on s'en serait douté), sauf à des gens qui ont signé la licence académique de Microsoft (ou quelques chose comme ça). Ils travaillent à obtenir l'autorisation de redistribuer la version binaire du port.

      Tout est tellement plus simple avec un OS invité libre :)
  • # Re: Un VMWare libre?

    Posté par . Évalué à 4.

    Avertissement: je ne suis pas spécialiste en sécurité, et je dis souvent des âneries...

    Bon, un bémol, il faut modifier le kernel de l'OS "invité" pour que ça fonctionne, ce qui signifie par exemple que Microsoft choisira qui peut faire tourner son OS sur un serveur virtualisé et sous quelles conditions.

    La raison la plus probable de l'implication de nos amis de Redmond est certainement la compatibilité avec les applications pré-existantes une fois qu'ils auront implanté/verrouillé leur plate-forme TCPA/NGSCP: ce serait bête de perturber ce bel édifice avec un "mode de compatibilité Win XP / Win Me" qui ré-introduirait les failles de sécurité que tout le monde préfèrerait oublier. La solution: faire tourner la surcouche de compatibilité en environnement virtuel, avec la plate-forme TCPA qui filtre les accès au matériel et au contenu... C'est propre, ça permet de larguer définitivement les API héritées d'un lourd passé et de verrouiller définitivement l'utilisateur tout en lui offrant une solution de continuité pour une transition "en douceur".

    Mais si ça se trouve, je suis juste paranoïaque...

    Par contre, là où ça me semble chaud, c'est que si Microsoft fournit des licenses pour une version de son OS qui tournerait sous Xen, vu que Xen est GPL, n'importe qui peut bidonner l'accès au hardware TCPA, et faire prendre des vessies pour des lanternes à l'OS invité. Il est donc probable qu'ils n'adaptent rien au-delà de Win XP pour ne pas mettre en péril la fiabilité de Longhorn (quel que soit son nom final), ou alors pour des grands comptes qui veulent faire tourner plusieurs serveurs par boite, en contrôlant strictement les relations entre le système hôte et les invités...
  • # Re: Un VMWare libre?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je trouve cette information particulièrement intéressante, peut-être devrais-tu en faire une nouvelle.

    Pour ceux qui ne connaissent pas, UML, ici, ne concerne pas l' Unified Modeling Language mais le User-Mode Linux :

    http://user-mode-linux.sourceforge.net/(...)
  • # Re: Un VMWare libre?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je ne comprends pas pourquoi il faut modifier l'OS pour qu'il tourne sur cette machine virtuelle ... L'intérêt d'une telle machine virtuelle n'est-il pas justement de fonctionner comme la machine physique, et de permettre ainsi de faire fonctionner tout ce qui devraient fonctionner sur la machine physique ?
    • [^] # Re: Un VMWare libre?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est surtout le titre qui est une arnaque. Le programme en question n'est pas un concurrent de VMWare vu qu'il faut porter les OS pour qu'ils tournent dessus, alors que VMWare fait marcher les OS sans modification. Pour moi c'est une énorme différence.
      En gros, les modifs doivent consister à éviter les accés directs au matériel, mais à passer par du code écrit par les gens développant xen, ce qui permet d'obtenir un truc beaucoup plus performant que vmware.
      • [^] # Re: Un VMWare libre?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui mais du coup, ça perd pas mal de son intérêt ...

        Je ne comprends vraiment pas le pourquoi de ce choix technique ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.