• # Intérêt ?

    Posté par . Évalué à -10.

    Mon arrière^1000 grand-père s'appelait Adam ! Trop cool !

    Précision : les archives, y compris l'état civil, doivent rester accessible à tous gratuitement... mais à l'usage de ceux qui font un travail historique.
    Les généalogistes qui envahissent les archives à la recherche de leur famille royale, je propose qu'on les pende.
    • [^] # Re: Intérêt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      bof, c'est un hobby comme les autres.

      Après, c'est sur que ca fait cool de se foutre de la gueule des rats de bibliothèques. mais c'est léger.

      sale autiste
      • [^] # Re: Intérêt ?

        Posté par . Évalué à 10.

        c'est clair, chacun fait ce qu'il veut !

        Il parait même que certain crétin passe leur temps à coder sur leur machine et qu'ils le font même pendant leur temps libre en plus...!


        \o/ les ringards !!
    • [^] # Re: Intérêt ?

      Posté par . Évalué à 10.

      sale créationniste !
  • # et sinon...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    ...quel est le point de vue de l'Église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, justement...
  • # comme le reste...

    Posté par . Évalué à 1.

    En dehors des plaisanteries de circonstance, cette nouvelle loi ne serait donc qu'un pas de plus vers la merchandisation de toutes les formes de connaissance et quelque part cela participe du même état d'esprit que les attaques sournoises ou frontales contre le libre (cf. la décision de F.Fillon concernant le RGI)...
    En l'occurence, le gros avantage est de laisser le monopole de la généalogie entre non seulement les mains des chercheurs, ce qui est normal, mais aussi des officines notariales et autres pour se faire du fric; je ne parle même pas des sectes qui trouveront moyen d'obtenir des dérogations, comme d'habitude.
    Au final, et comme de plus en plus, ce n'est qu'au citoyen lamda qu'on interdira l'accès à des données le concernant, sauf à payer des sociétés privées...
  • # Pas évident !

    Posté par . Évalué à 4.

    Si le problème est identique à celui de l'IGN dont on a parlé récemment avec OpenStreetMap je signe.
    Un monopole d'accès privé ou même public à des données publiques est évidemment à éviter.

    Or d'après ton lien qui redirige sur le Figaro, il n'en est rien.
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/10/22/01016-200(...)
    Les archives physiques sont toujours consultables librement et d'autres initiatives de numérisation, y compris associatives émergent.

    Si l'Etat est garant que la numérisation à but non lucratif est toujours possible je ne vois pas de problème.
    J'avoue que je n'ai pas le courage de lire le rapport de 64 pages pour vérifier ce fait:
    http://david.monniaux.free.fr/pdf/rapport_culture.pdf

    Ou plutôt si, je vois un problème d'ordre éthique à mettre à disposition des données d'ordre privé pour quiconque:
    La discrimination et les dérives eugénistes.
    Aujourd'hui par exemple une maladie génétique appelée "maladie des bretons" pourrait être exploitée comme discrimination à l'embauche avec de telle données accessibles publiquement et à fortiori par des organisme privés.
    http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2008-06-06/l(...)

    Mais bon ca ne change rien, c'est déjà possible.

    Sans vouloir donner dans le Godwin, une telle base de données utilisée à certains moments sombres de l'histoire aurait fait encore plus de dégâts.
    • [^] # Re: Pas évident !

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai tout de même signé votre pétition car vos réclamations me paraissent préserver la neutralité d'usage.
      • [^] # Re: Pas évident !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ça n'est pas "ma" pétition, je l'ai juste reçus par une liste de diffusion et ça m'a paru suffisament intéressant pour intéresser les gens qui tournent autour du "libre".

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Pas évident !

      Posté par . Évalué à 3.

      Sérieusement vous avez lu le rapport en question ?

      Sur la pétition on lit:
      "Ces menaces se confirment maintenant par le rapport de la commission Ory-Lavollée préconisant que la réutilisation des données d'archives publiques fasse l'objet de licences payantes.

      Or les seules licences payantes sont prévues pour des usages commerciaux.(p 34)
      L'usage personnel et collaboratif est proposé sur le modèle des CC.
      (page 33)

      Autant je trouve légitime de faire pression pour que le projet d'ouverture soit mis en oeuvre autant je trouve assez anormal de travestir la vérité.

      Si ce qui est propose dans ce rapport est mis en oeuvre, j'ai l'impression que toutes les exigences que vous avez formulées sont satisfaites, hormis peut-être la première non ?

      * que les sociétés privées qui numérisent des archives publiques remettent systématiquement à l'autorité détentrice des archives une copie de leur travail, diffusable gratuitement sur Internet, car il en va de la réduction de la fracture sociale d'accès à la culture ;
      * que les particuliers puissent continuer d'écrire leur histoire et d'illustrer les généalogies avec les photographies des actes prises par leurs soins, car elles sont les preuves indispensables de la construction de l'histoire familiale ;
      * que les projets d'entraide et de partage de photographies de registres pris dans les dépôts d'archives publiques puissent se poursuivre librement, car c'est ainsi que nous pérenniserons une histoire commune.
    • [^] # Re: Pas évident !

      Posté par . Évalué à 3.

      Autre question :
      Il vient d'où ce rapport sur le site de la pétition
      Parce que le seul rapport Ory-Lavallée que j'ai trouvé date de 2002 et n'a pas grand chose à voir
      http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/rapports/ory-l(...)
    • [^] # Re: Pas évident !

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour être consultable par tous, un document d'état civil doit avoir plus de 100 ans.

      Et je ne suis même pas sur que les actes de décès contiennent la cause de la mort.
      • [^] # Re: Pas évident !

        Posté par . Évalué à 1.

        Et je ne suis même pas sur que les actes de décès contiennent la cause de la mort

        Effectivement, ce n'est pas le cas.
  • # Après quelques investigations

    Posté par . Évalué à 4.

    Il semblerait qu'une proposition de charte concernant la numérisation des archives publique soit en cours.

    Elle fait l'objet d'un courrier de la part notre ministre de la culture
    http://david.monniaux.free.fr/pdf/lettre_rapport_culture.pdf
    qui ne correspond pas au rapport Ory-Lavallée plus ancien
    http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/rapports/ory-l(...)

    Quitte à faire voici une copie du rapport qui vaut mieux qu'un scan partiel:
    http://bat8.inria.fr/~lang/pla-doc/2009_Partager-notre-patri(...)

    La pétition parle d'une appropriation "privée" de ces informations numérisées alors que la charte propose des garanties contraires.

    Elle prend exemple sur le pillage récent d'une base en partant d'un article fallacieux du figaro. Cet article tire des conclusions à partir d'une collection privée le "fonds Paris et ancienne Seine", ayant appartenu à un notaire qui avait pris soin de recopier des actes publiques qui ont été détruits par la suite dans un incendie.
    http://www.ancestry.fr/partner/default.aspx?section=arfido
    http://www.ancestry.fr/search/db.aspx?dbid=1295

    La réutilisation pourra s'appuyer sur le portail de la culture
    http://www.culture.fr/fr/sections/collections/genealogie
    qui a déjà ouvert l'accès à des bases
    http://www.culture.fr/fr/sections/collections/genealogie/bas(...)
    et qui s'apprête à mettre d'autre bases en libre accès
    http://www.culture.fr/fr/sections/collections/genealogie/bas(...)


    La pétition milite pour un usage libre (genre CC-BY) de ces archives alors que la charte prévoit un commercialisation à titre d'indemnité tout en envisageant une réutilisation à des fins non commerciales (genre double license commerciale+ CC-BY-NC-SA)


    Le fond se justifie et un peu de lobbying n'est pas plus mal. Dommage que la forme soit mensongère ou erronée
    • [^] # Re: Après quelques investigations

      Posté par . Évalué à 2.

      tiens quand on parle de charte, cela me fait pensée a celle sur la remuneration des directeurs de grand groupe, retraite, prime au licenciments etc... . Sans compter celle signé par l'industrie automobile et les banques ayant recu l'aide de l'etat.

      d'une efficacité redoutable

      m'en vais faire signer une charte a mes enfants pour ne pas qu'ils fument, boive de l'alcool, essaye une quelquonque drogue, et la premiere relation sexuel a partir de 21 ans.
  • # Quel est le problème ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Les archives de base sont toujours disponibles, le travail fait par la société qui numérise les données doit lui être rémunéré, pourquoi le reverserait-il au "bien commun" ?
    Quelqu'un qui publie un livre qu'il a écrit alors qu'il touchait le RMI doit-il le mettre dans le domaine public, sous prétexte que c'est la collectivité qui l'a subventionné ?

    Bien sûr, en contrepartie, l'accès à ces archives doit être payant, si les archivistes doivent fournir un travail supplémentaire pour aider l'entreprise en question, et rester accessible à n'importe qui, entreprise ou pas.

    Le problème éthique que nomorepost soulève n'en est pas un : si on découvre que les bretons sont plus sensibles à une maladie que le reste de la population, c'est un fait scientifique, et se mettre des œillères législatives n'y change rien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.