Journal Petite intro Libre Office

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
34
18
fév.
2016

Salut,

un journal un peu bookmark, pour le cas où la cible pourrait servir à d'autres.

J'ai régulièrement donné des explications à mes gamins lors de leurs rédactions de travaux avec Libre Office Writer, entre autre en ce qui concerne l'utilisation des styles, la numérotation des chapitres, le sommaire automatique, et… (je trouve que ce qu'ils savent avec le B2I est un peu léger sur ces points).

Ayant des stagiaires 3èmes cette semaine, j'ai mis ce contenu dans une présentation présentée hier. Comme il y a probablement d'autres élèves à qui ça pourrait profiter, je l'ai mise en ligne sous forme PDF:

https://perso.limsi.fr/pointal/_media/divers:preslibreoffice.pdf

C'est un premier jet, il y a d'autres éléments que j'aimerais ajouter si j'ai le temps (ah, et j'ai oublié de mettre une licence dessus — je l'ajouterais quand je mettrais l'original de la présentation en ligne pour que ça puisse être repris et modifié).

  • # Ma grand mère

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J’aime bien ton document, surtout le début, le reste étant un aperçu plus classique des outils.

    Mais c’est très bien d’avoir fait ce comparatif machine à écrire / traitement de texte.

    Le plus fou c’est que les enfants d’aujourd’hui n’ont même jamais vu de machine à écrire et pourtant ils continuent souvent d’avoir de mauvaises habitudes comme la mise en forme des titres… pour le retour à la ligne c’est quand même beaucoup plus rare.

    Du coup, dans une présentation de ce type je vais pouvoir leur dire exemple à l’appui : « Vous êtes des vieux, vous tapez comme ma grand-mère ! »

    • [^] # Re: Ma grand mère

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      un aperçu plus classique des outils.

      Que de personnes qui vont sélectionner chaque paragraphe de titre individuellement et appliquer séparément les attributs graphiques de police / taille / graisse / italique / alignement…

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # Licence

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Quand la licence aura été ajoutée, je serai intéressé pour ajouter ce document dans http://www.numopen.fr/compilibre

  • # Machine à écrire

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonne idée de documents, j'ai toujours du mal à expliquer certain de ces concepts à ma chère maman.

    J'ai cependant quelques doutes sur la partie "comparaison avec une machine à écrire" (bon, je n'exclue pas de me tromper, vu que ça fait au moins 20 ans que je n'ai pas joué avec celle de mon père).

    D'une part, je ne suis pas certain que cette section parle vraiment aux jeunes (pas sûr qu'ils aient jamais touché une machine à écrire). Ça parlera peut-être plus aux anciens…

    D'autre part, je pense que ces point sont inexacts. Du moins, si mes souvenirs sont bons, ça ne se passait pas ainsi sur la machine à laquelle j'avais accès (c'était pas un modèle électronique, mais pas un vieux modèle non plus) :

    Touche Entrée à la fin de chaque ligne.

    De mémoire, la machine à écrire gérait automatiquement le saut de ligne (le line feed) en bout de page, sans avoir à presser la touche Entrée. Lorsque la fin d'une ligne était atteinte, le clavier se bloquait et un signal sonore indiquait qu'il fallait rabattre le chariot à droite (le carriage return) à l'aide du levier. Et c'est ce même levier qui réalisait le saut de ligne. A vrai dire, je ne suis même pas certain que cette machine avait une touche Entrée (ce que me confirme les quelques vidéos Youtube que je viens de regarder).

    Alignement avec des espaces/tabulation fixes

    La façon dont tu le dis me fait penser à un éditeur de code, ou une tabulation correspond à plusieurs espaces. De mémoire, les machines avaient souvent un (voir deux) pré-réglage(s) de tabulation (qui étaient mécaniquement personnalisables). Réaliser un alignement sans tabulation requérait certes de nombreux espaces (centrer correctement du texte était un bon petit challenge).

    Gestion des pages par insertion de lignes avec Entrée

    Les pages étaient gérées manuellement, quand le bout d'une page était atteint, il fallait l'extraire du chariot et en insérer une autre. Pas besoin de retours à la ligne.

    Je viens de faire un commentaire au sujet des machines à écrire, ça signifie que je suis un vieux ?

    • [^] # Re: Machine à écrire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ben, celle que j'utilisais n'avait pas tout ça - bon, c'était une petit machine mécanique que mes parents avaient pour courriers et tracts…

      Pour les djeuns, ils font moins les retours manuels en fin de ligne, mais j'en ai déjà vu qui alignaient ou faisaient des retraits d'alinéa à coup de barre d'espace…

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # Modèles

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Merci pour ce petit manuel, je vais le passer à ma fille !
    LibreOffice devient vraiment bon. Mais ce qu'il manque à mon avis, c'est une bonne quantité de modèles. Peut-être qu'il y en a, mai je n'en ai jamais trouvé.
    Imaginons qu'on ai un truc comme ca : http://www.hloom.com/ téléchargeable directement depuis libreOffice, ca serait vraiment le top.

    • [^] # Re: Modèles

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Y'a là: http://templates.libreoffice.org/

      Mais ça mélange tous les composants (Writer, Calc, Présentation…), et y'a deux défauts pour moi:

      • les noms de paragraphes sont localisés… Title vs Titre, ce qui empêche d'utiliser un style dans une autre langue (ou alors y'a un truc que je n'ai pas trouvé),
      • je n'ai pas trouvé ceux que j'ai vu en ligne très beaux - bon, c'est une question de volontaires pour en créer et de les téléverser (ou téléverser des styles qu'on a déjà créé).

      Et il faudrait une interface directement dans LO qui aille interroger ce dépot de modèles en ligne (peut-être qu'un plugin…).

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: Modèles

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, les noms des styles prédéfinis (Titre 1 ou corps de texte par exemple) sont localisés pour l'utilisateur mais pas pour le format de fichier. Si tu ouvres un fichier fait en français avec un LibreOffice qui cause anglais les noms de ces styles apparaîtront en anglais alors que tu les voyais en français dans ton LO francophone. C'est la même chose pour les noms des fonctions dans le tableur.
        D'où l'importance de ne pas recréer des styles personnalisés pour remplacer les styles prédéfinis, il faut les modifier.

        • [^] # Re: Modèles

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ok, je modifierais dans la prochaine version (et c'est une bonne nouvelle).

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # prévoir une mise à jour vers les dernières versions…

    Posté par . Évalué à 4.

    En effet, la dernière version de libreoffice (5 ?) change quelque peu la présentation pour les styles. On a droit désormais à un panneau intégré dans la fenêtre principale.

    En tout cas, le document est intéressant !

    • [^] # Re: prévoir une mise à jour vers les dernières versions…

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      De mémoire, le «styliste» était assez bien mis en évidence dans les premières versons de (star|open)office (~ 2003 ?) que j'ai utilisé. Puis il a été relégué voir complètement masqué par défaut.

      Les bonne idées ont l'air de revenir, c'est plutôt bien !

      Est-ce que je me trompe ?

      • [^] # Re: prévoir une mise à jour vers les dernières versions…

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui tu te trompes, depuis "toujours" le Styliste (renommé en Styles et Formatage" avec OOo 2 (?)) est accessible par F11 et ancrable sur le coté de la fenêtre. Cet état ancré ou non a toujours été enregistré dans le profil utilisateur de façon à être restauré à chaque ouverture de OOo puis LibreOffice.
        Ce qui change avec l'apparition du volet latéral dans LO c'est que le Styliste devient un onglet du volet latéral. En revanche pour la navigateur, il a été choisi de pouvoir l'ouvrir en dehors du volet latéral de façon à pouvoir afficher en même temps le Styliste et le Navigateur.

        Ce qui est nouveau avec LO 5.1 c'est l'apparition d'un menu Styles dans Writer, menu qui donne un accès direct aux principaux styles prédéfinis ; et par la même occasion rappelle leurs raccourcis clavier quand ils existent.

  • # Logo LibreOffice

    Posté par . Évalué à 2.

    Le logo LibreOffice utilisé dans le pdf n'est pas le bon, il faudrait que tu utilises celui sans la ligne "The Document Foundation" car celui-ci est réservé à la communication officielle du projet. Autrement dit il faut utiliser celui-ci : Logo LibreeOffice pour tous. Il y a d'autres résolution disponibles.

    Référence : voir la page du wiki dédié à l'usage des logos LibreOffice

    Par ailleurs LibreOffice s'écrit en un seul mot, et non pas "Libre Office".

  • # saisie au kilomètre

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Même si ta présentation de la saisie au kilomètre permet de bien faire comprendre qu'il faut privilégier le contenu et qu'on peut ensuite appliquer les styles, cela me paraît toujours autant lourd : cela part du principe que l'on sait ce qu'on va écrire, comme avec la machine à écrire.

    Le mode plan est lui beaucoup plus créatif : en partant de la structure, tu la peuples et l'enrichit au fur et à mesure.
    Appliquer les styles au fur et à mesure permet de structurer la rédaction, réussir à équilibrer les différentes parties et évite de distinguer en deux tâches contenu puis mise en forme, ce dernier étant vu comme une contrainte, un truc en plus à faire dans le cadre de la « saisie au kilomètre ».

    La rédaction n'est pas un exercice facile, oublier que cela sera ensuite diffusé et lu par plus que soi-même requière que la mise en forme soit prise en compte dès le début. Ce n'est pas pour rien que la dissertation propose le modèle thèse + anti-thèse + synthèse avec introduction puis conclusion : c'est un modèle permettant d'apporter du contenu, obliger à équilibrer les parties, adopter une cohérence de lecture (oui, si on écrit, c'est pour ensuite être lu… le traitement de texte n'est qu'un outil d'une chaîne de publication et de diffusion).

    En tout cas, globalement ton document est excellent et une très bonne introduction àmha. Il pourra évoluer vers de la PAO au besoin :-)
    La page 41 des ressources bénéficierait de rendre les liens cliquables, ce qui me semblait fait par défaut sous LibreOffice.org o_O

    Concernant la licence, j'imagine que tu vas être tenté par la CeCILLv2, néanmoins, je te recommande de regarder :
    http://www.libreoffice.org/about-us/licenses/
    http://faq.tuxfamily.org/License/Fr
    http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibre/Fr

    et je veux bien tes retours pour le choix de la licence idoine :-) (CC0 et CC-by pourraient convenir àmha)

  • # Mise à jour

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Salut,

    j'ai fait quelques petites mises à jour suivant vos commentaires, et mis en ligne la version PDF ainsi modifiée ainsi que la version ODP permettant de reprendre et adapter le document.

    J'ai mis le document sous licence CC BY, que ça puisse être largement utilisé, repris, modifié, dans différents cadres.

    Le tout est dispo sur une page web: https://perso.limsi.fr/pointal/divers:preslibreoffice

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.