Journal Présentation du projet PleaseShare et sortie de la version 0.5

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
23
6
fév.
2015

Présentation de PleaseShare

PleaseShare est une application web qui sert de “cyberlocker”, c’est à dire d’entrepôt de données en ligne pour les utilisateurs lambda qui veulent partager des fichiers avec d’autres de façon simple.

L’idée principale est d’utiliser la fonctionnalité webseeds de bittorent afin d’avoir un service d’hébergement de fichiers qui est :

  1. Auto-hébergé
  2. Rapide même si auto-hébergé (exemple : ADSL)
  3. Résistant aux attaques (DDoS du serveur, par exemple)
  4. Facile à utiliser
  5. Anonyme

L’utilisation des webseeds permet à PleaseShare de fournir des téléchargements qui sont au moins aussi rapides que des téléchargements HTTP classiques, mais qui ne perdent pas en débit quand le nombre de téléchargeurs augmente et que le trafic montant du serveur sature.

Fonctionnalités

  • Traductions automatiques qui dépendent de l’ Accept-language du navigateur. Seuls l’anglais et le français sont actuellement disponibles.
  • Page « Vos fichiers » qui ne dure que le temps de la session
  • Suppression des fichiers possible envoyés si l’utilisateur a entré un mot de passe au moment de l’envoi, ou s’il utilise encore la même session
  • Envoi d’archives (compressées ou pas) qui seront extraites pour créer des torrents contenant plusieurs fichiers/dossiers
  • Liste d’autres trackers à utiliser dans le torrent, choisis par l’utilisateur
  • Liste d’autres webseeds à utiliser dans le torrent, choisis par l’utilisateur
  • Possibilité de création d’un torrent privé (sans utilisation de la DHT) ou non
  • Ajout forcé de trackers lors de la création du torrent ou non
  • Ajout d’autres webseeds connues du serveur (par exemple en synchronisant le dossier d’upload avec un autre serveur)
  • Tout ça est bien évidemment configurable comme il se doit

Détails techniques

PleaseShare est écrit en Python 3.4, utilise flask avec que ses extensions flask-babel, flask-wtf et flask-sqlalchemy, et réutilise des bouts modifiés du client torrent Deluge.

Licence

PleaseShare est placé sous la licence AGPLv3.

Liens

  • # WebTorrent

    Posté par . Évalué à 10.

    Génial. Plus qu'à coupler ça avec WebTorrent (http://webtorrent.io/) et on a un CDN-du-pauvre qui poutre des bébé chats :)

    • [^] # Re: WebTorrent

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ça a l’air intéressant, merci, je vais me pencher dessus (dommage que ça ne permette pas d’utiliser BitTorrent dans le navigateur, malgré tout).

      • [^] # Re: WebTorrent

        Posté par . Évalué à 4.

        Ben en fait, si, ça permet d'utiliser BT dans le navigateur. Simplement, pour l'instant, les clients BT basés sur WebTorrent (y compris la version nodejs, si j'ai bien compris) ne savent pas parler aux clients BT classiques. Mais il semble que ce soit prévu.

        Après, si le but est de filer un lien web aux gens, le fait de pouvoir fonctionner avec un client BT classique est un peu moins essentiel, non?

    • [^] # Re: WebTorrent

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Si je saisi bien, PleaseShare permet d’uploader depuis un navigateur mais il faut un client bittorrent pour télécharger?
      Alors que webtorrent permet de télécharger depuis le navigateur (Mais le serveur ne seed pas si j’ai suivi, il faut que l’uploader laisse sa page ouverte pour seeder)?

      Effectivement une solution tout en un permettant:
      - D’uploader sur le serveur pour qu’il seed une fois qu’on éteint son PC
      - De télécharger depuis le navigateur et de streamer les vidéos dans le navigateur
      - Que les gens puissent commencer à télécharger avant l’upload vers le serveur fini

      Serait assez badass, et permettrait de supplanter l’usage de wetransfer chez les personnes lambda.

      Feature request pour PleaseShare: pouvoir entrer une liste d’adresses mail auxquelles est envoyé le lien magnet et le fichier torrent.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.