Journal Les sénateurs contre toute amélioration du droit d'auteur

Posté par . Licence CC by-sa
18
30
mar.
2015

"Mercredi dernier, la Commission de la Culture du Sénat a réuni plusieurs sociétés de gestion collective autour d’une table ronde. Enjeu ? Discuter de la possible refonte de la directive sur le droit d’auteur. À cette occasion, les ayants droit français ont une nouvelle fois démultiplié les critiques contre le rapport de l’eurodéputée du Parti Pirate, Julia Reda, portant sur le sujet."

Et évidement personne pour défendre les thèses de l'Eurodéputé. J'imagine que la contradiction n'est pas habituelle pour un sénateur.

Ils ne semblent même pas avoir vu qu'ils défendent uniquement les éditeurs industriels, et surtout pas les auteurs. Or les droits d'auteur ont été créé pour défendre les auteurs contre les éditeurs, et non contre leurs lecteurs !

http://www.nextinpact.com/news/93627-droit-dauteur-au-senat-nouveaux-raids-contre-reda.htm
https://juliareda.eu/2015/03/les-deputes-francais-hors-de-la-marche-de-ce-siecle/

" La présidente de la Commission de la Culture au Sénat a annoncé par ailleurs l’audition de Julia Reda le 2 avril prochain à 14 heures."

La suite au prochain numéro.

  • # troll

    Posté par . Évalué à -3.

    personne pour defendre les theses de la députés européens sauf elle-même qui viendrat le faire le 2avril
    et les senateurs n'aiment pas la contradiction ?

    • [^] # Re: troll

      Posté par . Évalué à 10.

      Je parlais de la table ronde entre société d'auteur. A quoi cela peut servir si personne n'argumente en face ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: troll

        Posté par . Évalué à -4.

        reda est une societe d'auteur ?

        • [^] # Re: troll

          Posté par . Évalué à 7.

          Les auteurs, ou tout du moins ceux censés représenter leurs droits, restent entre eux, le fonctionnement de la SACEM ( Un exemple parmi d'autres SACD, SCAM etc…) est suffisamment incestueux et lié aux instances politiques pour être exclusif.

          Ce qui m'a fait bien rire sur le 1er lien, c'est les 1 à 2 Milliards d'euros réclamés par la SACEM sur le BigData ( "on veut aussi du gâteau !!!!" )

          Mais là, c'est moi qui trolle vraiment.

          • [^] # Re: troll

            Posté par . Évalué à 10.

            D'une manière générale, l'"industrie de la culture" en France est habituée de puis des décennies à vivre d'assistanat : subventions publiques, détournements de taxes (par ex. sur les supports de mémoire), voire racket d'activités qui n'ont rien à voir. Ça vaut pour les auteurs, les compositeurs, les interprètes, les maisons de disque, et les distributeurs : tout ce petit écosystème d'intérêts divergents arrive plus ou moins à mener sa barque pour inciter à faire voter des lois qu'ils considèrent comme "protectrices de l'exception culturelle" ou autre élément de langage destiné à faire oublier le fait que cette industrie vit à perte en permanence, tout en générant des bénéfices, paradoxalement.

            Du coup, le réflexe de tendre la main pour se servir est complètement naturel chez eux, c'est comme ça qu'ils font pour vivre.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.