Journal Reprise en main de mes données personnelles.

Posté par . Licence CC by-sa
21
20
fév.
2015

Sommaire

Bonjour,

Mon journal est un peu long et je m'en excuse, pour ceux qui voudraient juste connaitre ma solution je vous propose de passer au directement au point 3.

Je cite le nom de mon hébergeur dans mon article, je n'ai pas d'intérêt à le faire mais étant un client satisfait de leur prestation je tenais à le signaler.

1/ État des lieux

Garder le contrôle sur ces données personnelles, vaste sujet.

Cela fait longtemps que je suis sensible à ce sujet et je gère sur un cloud "privé" la plus part de mes services web mais j'avais un gros cailloux dans la chaussure c'est Google et plus particulièrement Gmail.
Utilisateur depuis la première heure d'un smartphone Android à commencer par le G1, j'ai rapidement apprécié la simplicité et le confort des données centralisées en un point unique (mail, calendrier, agenda) ainsi que la sauvegarde de mes périphériques mobiles et l'accessibilité en tous lieux.

Et malgré toutes les alertes et ma sensibilité sur les sujet de la vie privée, je me remémorais le slogan de Google "don't be evil" et je ne bougeais pas vraiment.

Pourtant c'est pas faute d'avoir lu les propositions de certains sur l'auto hébergement, ou a défaut un serveur dédié/mutualisé proche de chez nous. Mais rien y fait je trouvais toujours une excuse ou une contrainte:

  • Auto hébergement :
    • Taux de disponibilité des services
      • Fiabilité et performance de mon lien ADSL
      • Fiabilité, performance, place, bruit du matériel (souvent du matériel de récup, pas de redondance …)
    • Temps d'administration, évolution, sécurisation … (même si j'aime bien ça, je ne suis plus admin système dans ma vie pro alors j'ai moins de temps à consacré à cette partie la)
  • Hébergement cloud
    • Couts
    • Temps d'administration, évolution, sécurisation …

Mais la plus grosse de mes contraintes était comment se passer d'Active sync, de la sauvegarde et réplication auto de mes contact, agenda, sms… qui sont les applications que j'utilise le plus.

Souvent les solutions alternative proposée tournaient autour du mail en IMAP mais sortie du mail je n'ai jamais trouvé de solutions convaincantes pour les autres services.
Et les services alternatifs comme zimbra, Bluemind, OBM était trop gourmand pour les auto héberger sur de vieilles machines et surtout de vrais usines à gaz à administrer.

Alors quitter Google oui mais perdre des fonctionnalités très pratique voir indispensable c'est dommage. Encore des excuses me direz vous…

2/ Première étape

Il y a quelques années maintenant, après une longue analyse sur l'auto hébergement et ayant des besoins de sauvegardes plus important, j'ai commencé par faire l'acquisition d'un NAS d'occasion, de marque QNAP (je sais c'est pas libre) avec lequel j'ai commencé à reprendre le contrôle d'une partie de mes données notamment la sauvegarde de mes périphériques mobiles online en plus d'une sauvegarde automatique de mes données perso (serveur web, Pc fixes et portable)

Puis j'ai etudié les capacités du NAS pour faire de l'auto hébergement mais je revenais vite aux contraintes listées si dessus notamment sur la fiabilité, et les performances. (que faire en cas de panne hard, combien de temps de coupure … ) et puis je ne résolvais pas mon problème principal ma messagerie collaborative.

3/ Si c'est gratuit c'est toi le produit

Il faut se rendre à l'évidence dans ce monde rien est gratuit… Les services de Google ont un cout: celui de notre vie privée, et si tu veux reprendre le contrôle de tes données il va falloir accepter de débourser quelques centimes.

En faisant mon tour d'horizon annuel des nouvelles offres d'hébergement, j'ai découvert une offre qui semblait répondre en tout point à mes besoins.

j'ai trois besoins sur un hébergement :

  • Un accès SSH,
  • L'active sync sur la messagerie,
  • Un cout raisonnable.

Et là j'ai trouvé office 365 … non je déconne : web4all

De mon point de vu j'ai trouvé la réponse à mes besoins :

  • Un hébergement 25Go avec des version de PHP a jour et peu de limitation (en tout cas par rapport aux pages perso de Free.fr),
  • 25 boites mails zimbra 8.6 avec Active sync,
  • Un accès SSH,
  • Une interface simple d'administration,
  • Une disponibilité meilleurs que chez moi,
  • Le tout pour 3 € / mois.

Du coup entre :

  • Mon NAS et les applications Qnap.
  • L'hébergement (zimbra et web & les services configurés)
    • Zimbra => exit gmail,
    • FreshRSS => exit feedly,
    • Owncloud => exit google drive,
    • Wallabag => nouveau pour moi et très pratique,
    • Piwigo => migré de chez free.fr,
    • FluxBB => migré de chez free.fr,
    • dotclear => migré de chez free.fr,
  • La suppression du compte Google sur mes appareils mobiles.

AMHA j'ai fait déjà un grand pas dans la maitrise de mes données personnelles.

4/ La route est longue mais …

Même si j'aperçois le bout du tunnel, j'ai encore du chemin à faire,

  • Un autre outil m'est devenu indispensable dans ma vie pro et perso et si il est gratuit il n'est pas libre. OneNote … et je le synchronise avec les serveurs de Microsoft ! (j'ai essayé un temps un wiki a la place mais c'est pas aussi pratique).
  • Au moins 75% de mes contacts ont une adresse Gmail, donc en communicant avec eux, Google a toujours autant d'informations sur moi.
  • Un moteur de recherche pertinent à tous les coups : Google ! décidément il revient souvent celui la.
  • Mozilla sync, même si les données sont chiffrées et que je fais relativement confiance à Mozilla je vais regarder pour l'héberger moi-même.

Et rien à voir mais je cherche mais ne trouve pas pour le moment :

  • Un gestionnaire de password type keepass, mais online, libre et avec synchronisation pour linux, Windows, Android.

Après plus de 10 ans de lecture intensive sur LinuxFr ceci est mon premier journal, merci à tous ceux qui ont écrit des articles, journaux, commentaires sur ces sujets et d'autres et qui m'ont permis d'en arriver là.

  • # Gestionnaire de mot de passe.

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Pour les mots de passe, j'utilise personnellement Clipperz sur mon propre hébergement, ça convient parfaitement à mon besoin : https://github.com/clipperz/password-manager

    Sinon, j'ai suivi plus ou moins le même parcours, sauf que j'ai décidé de prendre un hébergement nu (kimsufi) et de gérer la messagerie moi-même à base de debian/postfix/dovecot/roundcube/baikal.

    Ca prend du temps mais on y arrive, sauf en effet pour le moteur de recherche où malgré mes tests et recherches Google a réellement une longueur d'avance.

    • [^] # Re: Gestionnaire de mot de passe.

      Posté par . Évalué à 4.

      Va falloir attendre encore un peu:

      The open source version of Clipperz is suitable for testing and educational purposes only. Do not use it as an actual password management solution.
      As an example, the current PHP backend lacks several critical capabilities such as bot protection and concurrent sessions management, moreover it could be vulnerable to serious threats (SQL injections, remote code execution, …).

    • [^] # Re: Gestionnaire de mot de passe.

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour les mots de passes j'utilise pass ça utilise gpg et git donc ça marche partout (tant que tu a ta clé gpg et accès à ton dépôt git perso), mais ce n'est vraiment pratique que sous Bash.

      En fait ce logiciel me plaît tellement que je lorgne sur sa méthode de stockage pour en faire une version dédiée non pas aux mots de passes, mais aux documents (fiches de payes, avis d'impositions, relevés de comptes…)

    • [^] # Re: Gestionnaire de mot de passe.

      Posté par . Évalué à 1.

      Et moi j'utilise keepass avec stockage sur owncloud. Il y a un client android aussi. Je n'ai jamais eu de souci avec cette solution qui en plus s'intègre bien à firefox (desktop).
      Rien à voir avec les mots de passe, mais pour les notes (pense bête) j'utilise aussi internote, une extension firefox: http://internote.sourceforge.net . Ça me permet, grace à owncloud aussi, de me mettre mes petits postits persistant, sur des sites que je visite régulièrement (pas les mots passse non).

      • [^] # Re: Gestionnaire de mot de passe.

        Posté par . Évalué à -1.

        Pour les passwords, j'utilise Mitro
        Petite startup soutenue par twitter.
        Attention à ne pas déploier pour une solution d'entreprise, c'est une belle usine à gaz…

  • # Question naïve active sync

    Posté par . Évalué à 3.

    Pourquoi as tu besoin d'active sync ?
    Zimbra sait faire du caldav et du carddav cela ne te suffit pas ?

    • [^] # Re: Question naïve active sync

      Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 20/02/15 à 23:11.

      active sync est sensé apporter le push et faire économiser la batterie des téléphones

    • [^] # Re: Question naïve active sync

      Posté par . Évalué à 2.

      Bonjour,

      C'est surement une mauvaise connaissance de ces protocols de ma part.

      L’intérêt que je vois a active sync c'est que les contacts calendriers sont intergrés aux applications natives des smartphone et donc donne une interface intuitive et unifiée.
      Idem dans mon webmail j'ai tous les services dans une seule interface
      Je trouve le coté "user-friendly" important.

      peut on le faire avec caldav et carddav ?

      • [^] # Re: Question naïve active sync

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L’intérêt que je vois a active sync c'est que les contacts calendriers sont intergrés aux applications natives des smartphone […] peut on le faire avec caldav et carddav ?

        Je ne sais pas pour iOS et Windows Phone, mais pour Android, oui c’est faisable, à condition d’installer des connecteurs (Android seul ne prend pas en charge ces protocoles).

        • [^] # Re: Question naïve active sync

          Posté par . Évalué à 2.

          Comme Davical, disponible sur FDroid (et qui marche trés bien avec SOGo par exemple).

          • [^] # Re: Question naïve active sync

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je pense que tu voulais parler de Davdroid (qui nécessite Android 4.0 ou plus).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Startpage

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un moteur de recherche pertinent à tous les coups : Google ! décidément il revient souvent celui la.

    s/Google/Startpage/
    Ça te donne les mêmes résultats que Google mais c'est pas toi qui fais les recherches, c'est startpage (sorte de proxy de recherche).

    Il avait aussi le plus grand respect de l'humour parce que c'était une des meilleures armes que l'homme eût jamais forgées pour lutter contre lui-même.

    • [^] # Re: Startpage

      Posté par . Évalué à 2.

      Bonjour,

      Ce matin le site de Ixquick (société derrière startpage) est inaccessible.

      Je me pose la question de leur business modèle au sujet de startpage si c'est gratuit et que c'est pas toi le produit ?

    • [^] # Re: Startpage

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ou alors Searx qui fait proxy vers différents moteurs dont google.

      https://github.com/asciimoo/searx

  • # Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

    Posté par . Évalué à 10.

    Cette phrase toute faite a tout du bon slogan, facile a retenir, elle ne peut etre que vraie. Pourtant, en réalité, c'est du gros pipeau et il est urgent de lui tordre le cou, ce que je vais m'emperesser de faire

     Est ce qu'il existe des produits gratuits où tu n'es pas le produit ?

    Oui, et heuresement ! Debian, Archlinux, Fedora sont bien des produits gratuits et où on ne subit aucune publicité de la part de leurs éditeurs. Continuons avec de plus grands éditeurs: Android, Chromium, Firefox, Eclipse, LibreOffice, GIMP… tout cela sont des produits gratuits, on y est pas forcément le produit !

    Bon, il s'agit de logiciels, mais existe il des sites web gratuits et sans publicité: oui, encore heureux. En premier lieu, je pense surtout à wikipedia. Il me vient à l'esprit d'autres stes mais beaucoup plus confidentiel, n'hesitez pas a en rajouter.

    Est ce que le fait de payer nous garantit qu'on est pas le produit ?

    Et non ! Malheureusement d'ailleurs. C'est au final bien souvent le contraire: lorsqu'un éditeur a trouvé un bon pigeon, il va pas le lacher comme ca.

    Par exemple, après avoir fait des achats sur amazon ou sur ebay, on va encore plus te cibler pour acheter de nouveaux produits, tu seras encore plus ciblé.
    Pareil avec le logiciel propriétaire: tu achètes une licence, mais derrière on va essayer de vendre des addons ou la licence premium je sais pas quoi.

    Au final, cette phrase est trop simpliste pour décrire une multitude de cas. Un éditeur peut tout intérêt a rendre une offre gratuite de manière désintéressé (pour faire chier un concurrent par exemple). Pour autant, si tu paies pour un service, croire que l'éditeur va s'assoir sur une deuxième source de revenus, c'est un peu naif.

    • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

      Posté par . Évalué à -3.

      Est ce qu'il existe des produits gratuits où tu n'es pas le produit ?

      Oui, et heuresement ! Debian, Archlinux, Fedora sont bien des produits gratuits…

      Ah bon? Et la fondation Debian est aussi multi-milliardaire et côtée en bourse?

      • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

        Posté par . Évalué à 0.

        olala que de moinssage. 7 personnes qui n'auraient pas compris le sens de mon intervention.

        L'argumentaire de flagos était mauvais, il mettait Debian et autres au même rang que Google, Twitter et autre or, si Debian n'a pas d'actionnaires et n'est pas une entité à but lucratif.

    • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Au final, cette phrase est trop simpliste pour décrire une multitude de cas. Un éditeur peut tout intérêt a rendre une offre gratuite de manière désintéressé (pour faire chier un concurrent par exemple).

      Ou pour augmenter sa clientèle, par exemple en proposant un service élémentaire gratuit et des versions plus élaborées payantes. Ou juste pour se faire connaître: je me souviens d'un bar qui faisait ditribution gratuite de coktails de 19h à 20h tous les soirs pendant le mois de son ouverture. C'était vraiment très sympa! :)

    • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Je pense que beaucoup d'entre nous ont des opinions très différentes à ce propos.
      Voici les miennes, plus ou moins brut de fonderie :

      Debian

      ok. Debian est fait par des personnes et entreprises qui ont un besoin. Le fait que les autres puissent l'utiliser n'est qu'un effet de bord. Cet effet de bord permet tout de même de trouver plus de bugs, d'avoir une base d'utilisateurs plus convaincante, etc. L'utilisateur est seulement très partiellement un produit (même s'il n'y a pas de volonté d'instrumentaliser l'utilisateur).

      Archlinux

      Idem que Debian.

      Fedora

      Je classe ça dans « communication + produit d'appel + utilisez mon produit plutôt que celui du concurrent (aka avoir une base d'utilisateurs plus convaincante) »

      Android

      C'est le même principe que le terminal Minitel mis à disposition gratuitement.
      L'utilisateur est clairement le produit : il permet de peser face à la concurrence, d'orienter le marché, etc.
      Il est tellement le produit que les applications qu'il télécharge gratuitement sur le store sont rémunérées (en plus de récolter des informations et d'afficher des publicités)

      Chromium

      ok pour celui-ci, du même genre de Debian/Arch/etc je suppose.

      Firefox

      Firefox est depuis quelques années générateur de salaires (et autres) pour les employés de la fondation. Mais sans cette fondation le Firefox que nous connaissons n'existerait pas.
      Vu que Firefox est gratuit, nous sommes des produits, mais à quel degré ?

      Eclipse

      Hmmm… comme Fedora ?
      Je ne connais pas l'écosystème de ce type de logiciels.

      LibreOffice

      Aucune idée :-)
      Au départ l'utilisateur était clairement le produit, car il servait de menace contre Microsoft.
      Mais maintenant ?

      GIMP

      Je pense que c'est un des meilleurs exemples, comme Debian, Arch, etc.

      • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

        Posté par . Évalué à 2.

        Toi qui recherches souvent à simplifier pour trouver "ce qui est à la base du truc", pour le coup tu n'as pas trouvé le truc tout simple. J'explique.

        Pour savoir si un logiciel ou autre est réellement désintéressé, il suffit juste de se poser la question suivante:
        "si mon logiciel est utilisé uniquement par de parfaits inconnus (en dehors des contributeurs) dont je n'ai jamais aucun retour, est-ce que je continu à le laisser gratuit ?"

        Exemples de retour : un article disant que le logiciel auquel je participe est super. De l'argent. Des visites sur un stand. Du buzz. Des commentaires et articles sur le web qui parlent de mon entreprise. Des rapports de bugs.

        Pour Debian et Arch, Chromium, LibreOffce et GIMP je crois que pas mal de développeurs et contributeurs, mais pas tous, continueraient leur travail car ils profitent du produit.

        Pour tous les autres exemples cités, aucun ne continuerait à exister. Fedora, abandonné. Firefox, oubliettes. Android, même pas la peine d'y penser.
        Il y a juste Eclipse ou je ne sais pas car je ne connais pas non plus l'environnement du truc.

    • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

      Posté par . Évalué à 3.

      Le problème avec ton raisonnement, c'est que tu places au même niveau des entreprises ou associations à but non lucratif avec des entreprises cotées à la bourse.

    • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

      Posté par . Évalué à 7.

      Bon, il s'agit de logiciels, mais existe il des sites web gratuits et sans publicité: oui, encore heureux. En premier lieu, je pense surtout à wikipedia. Il me vient à l'esprit d'autres stes mais beaucoup plus confidentiel, n'hesitez pas a en rajouter.

      linuxfr.org ? ;-)

      • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

        Posté par . Évalué à 2.

        Excellent exemple !

        Suis-je le produit de LinuxFr ?
        - Réponse A) Bien évidemment : je lis (si il n'y avait plus de lecteurs, je pense que LinuxFr fermerait vu les coûts de l'infra), je suis écrivain (bon pas trop) mais je génère du contenu qui permet donc d'attirer d'autres lecteurs etc.
        - Réponse B) Mais non, je ne génère pas d'argent, voire j'en coûte.
        - Réponse D) La réponse D.

        Alors, qu'est-ce que le produit ? Définissons d'abord, on répondra ensuite :)

      • [^] # Re: Si c'est gratuit, c'est toi le produit !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour Linuxfr je suis tout à fait ok avec le fait que nous ne sommes pas les produits (ou très peu).

        Par contre pour Wikipedia c'est désormais tout un écosystème qui, entre autres, génère des revenus directs et indirects. Wikipedia génère également pas mal de choses en rapport avec l'égo de certains contributeurs. En bref Wikipedia n'existerait pas tel quel selon le critère indiqué par Gremous.

  • # Remerciement et contribution intellectuelle autre

    Posté par . Évalué à 0.

    Merci pour ce post, je suis dans ta situation AVANT que tu aies trouvé des alternatives qui te satisfont (car oui… je le pense, tout tourne autour de la satisfaction, quel qu'en soit la nature de l'intérêt).
    Avant la collecte de donnée et autre "flicage" ne me dérangeait pas trop… mais je pense avoir une forme de naïveté naturelle qui me permet guère de percevoir rapidement ce que cela impose en réalité et en trame de fond; bien que paradoxalement sensible aux libertés (fusent-elles paisible pour les sociétés humaines).
    Maintenant, du fait de l'histoire contemporaine autour du sujet et de l'impact que ces choix ont sur les libertés des gens au sein des systèmes (je parle sur l'histoire dans le monde et sans prendre plus parti d'un côté ou de l'autre), je pense que échapper aux censeurs et aux affairistes devient de plus en plus difficile et je me sens de plus en plus à l'étroit dans un mode de pensée quasi unique qu'offre ce système qui exige de ses acteurs qu'ils aient un gain pour exister et s'imposer.

    L'information… les affairistes depuis longtemps (officiellement depuis 1930 aux USA avec la sortie d'un livre qui s'appel "propaganda", écris par des affairistes capitalistes et qui expliquent comment utiliser et contrôler l'opinion publique à des fins commerciales mais aussi et surtout politique) ont bien compris que si l'argent donne un pouvoir certains, s'en servir pour maîtriser l'information (ou le flux de médias dans son contenu) c'est au final se garantir un plus grand morceau du gâteau tout en étant un facteur no négligeable de ce pouvoir. En fait… plus les moyens techniques de médiatisations sont performants et répandus, plus sa présence est forte et plus ce facteur est grand (facteur multiplicateur donc).

    Le sujet que tu évoque sur ces points techniques, comme tu l'as vu, à déclenché des réactions disparates… sortant du domaine technique pour aller vers un domaine plus intellectuel. Je compte bien contribuer à démontrer que l'aspect morale est directement lié à l'aspect politique. Il me semble inéluctable que nous vivons tous dans un système, en interdépendance avec celui ci, mais hélas, pas tous avec les mêmes moyens, et donc pas tous avec le même pouvoir: l'avis d'une personne n'est plus égale à une unité de pouvoir, et même, certaines hélas ne sont jamais pris en compte. De plus, un système qui met en avant une chose qu'il est sensé combattre (ce qui fait l'intérêt d'un système dans notre espèce): la prédation et l'injustice.
    Dans un système ou l'économie échappe de plus en plus à toute forme de moralité , de règle ou de vision politique (que je souhaite un jour plus démocrate et cohérente entre ses discours et ses actes), comment serait il possible qu'il en soit autrement que une oppression de plus en plus forte de la censure et de la pensée unique ? La pensée unique d'un pseudo chef dit naturel qui serait en fait un prédateur moderne qui profite de la faiblesse d'un système corruptible à souhait à fortiori.
    Je pense corruptible parce que ne pas le faire revient à se soumettre constamment à la volonté de la pensée unique, et d'un autre côté, ceux qui en sont les chefs n'auraient pas pu le devenir sans le corrompre… la boucle est bouclé, pour être libre, il faut corrompre… un système qui ne tient donc sur aucune volonté morale, humaniste ou pacifiste, bref… un système d'imbéciles avec des outils extraordinairement évolués (donner une arme à un Bonobo, il en fera mauvais usage, c'est sûre, il va s'en servir pour devenir le roi dictateur du baisodrôme…).
    Tout cela pour en arriver à penser que: rien n'est durablement envisageable dans un tel système, que le problème peut se voir en pensant à jamais (et faute de mieux en terme de consciences) rajouter des pansements de fortune ou ruser (et donc perdre énormément de temps aussi) ou alors à comprendre que c'est grâce à la conscience de cela par un plus grand nombre que les pouvoirs d'oppressions peuvent se retourner contre ceux (très fortement minoritaires qui plus est) qui en profitent (plus rapidement qu'on ne le pense souvent), dans le but ultime de pouvoir se servir équitablement des outils technique que nôtre espèce à su mettre en place, et ceci pour le bien de tous et sans pensée unique dominant une censure féroce (qu'elle religieuse ou économique, finalement, c'est exactement le même mécanisme fanatique et d'endoctrinement au fond…).

    Hélas en France, en Europe (qui ressemble de plus en plus aux USA), la dictature économique est forte, le mode de pensée unique aussi, et d'autre formes de pensées oppressives (telles que des religions) sont prises en opposition pour se justifier et se valoriser, ce qui est pire encore qu'une manipulation, c'est croire que nous sommes parfait tout en leur ressemblant en même temps (absurde et imbécile). Il n'y a plus de citoyens dans ces systèmes, mais des consommateurs. Vous, nous, ne sommes pas des produits dans cette histoire… c'est pire encore… nous sommes comme des adérants d'une secte, nous somme la sève, car sans nôtre foie au système, celui ci n'existerait pas. Si demain, le taux de conscience atteint plus de 75% et que les gens refusent d'obéïr ou de se soumettre à toute forme d'autorité (tout en restant pacifique), alors cela ne peut pas ne pas se savoir et cela ne peut pas durer, il y aura un changement. Cahngement qui ne servira à rien si des règles éthiques ne sont pas mis en place et respectés à la lettre. Le système doit être amélioré pour que leurs élites soient plus brillantes et moins corruptibles. Si nous faisons un outils élaboré et qui protège l'utilisateur et ceux qui pourraient en subir les actions, alors les imbéciles (et les corrupteurs qui n'ont pas compris l'intérêt du vivre ensemble… ce sont les mêmes) ne sauront pas s'en servir et ne pourront pas en abuser. Je pense que l'inconscience est la porte grande ouverte aux dingues et aux irresponsables, et qu'ensuite, le mécanisme devient tellement absurde et centré autour du pouvoir d'une minorité d'brutis que ça devient difficile d'en sortir.

    Techniquement, l'usage d'un VPN m'a démontré que utiliser gmail avec le VPN est difficile, meêm si techniquement google pourrait faire le choix que cela soit faisable facilement, cela ne semble pas le motiver… (évidemment), donc il va me falloir à présent protéger ma vie privée, quitte à tailler du gras et virer le superflux luxueux: le temps, les services clinquants, etc…

    QUESTION TECHNIQUE:
    la solution d'un hébergement est elle réellement sécurisée ? Je veux dire… autrement que la confiance, qu'est ce qui le garanti ?
    Sinon, est ce que un raspberry-pi ou un autre (très faible consommation) pourrait à lui seul gérer uniquement un compte email avec serveur imap et un serveur smtp privé et chiffré sur une ligne ADSL à 10 MB/s réel (et parfois moins du fait du VPN) ?
    Mes besoins sont modestes… je ne suis pas une industrie, mais un, particulier soucieux de sa liberté et de sa quiétude.

    Je souhaite ici partager mon expérience sur ce que seront mes choix, avec leurs inconvéniants et ce que je pense être des qualités. Il y a certainement énormément de solutions… (enfin… peut être)
    Encore merci pour ce post.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.