Journal Rétrospective sur le noyau 2.6.32

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
52
9
mar.
2012

Greg Kroah-Hartman est le mainteneur de la branche -stable du noyau Linux. Dans son annonce du 2.6.32.58, il a indiqué qu'il passait la main à Willy Tarreau pour veiller sur cette branche 2.6.32 et il vient de publier une rétrospective très intéressante à propos de ce noyau.

Greg dévoile que le choix du 2.6.32 par la plupart des « grandes » distributions (SLE11 SP1, Debian Squeeze, RHEL 6, Oracle Linux 6, et Ubuntu 10.4 LTS) est le résultat d'une cabale secrète de la part des hackeurs du noyau. Après s'être mis d'accord entre eux sur le choix de cette version:

Nous sommes tous rentrés dans nos compagnies respectives et nous avons commencé à planter les graines pour laisser filtrer l'information selon laquelle, peut-être, le noyau 2.6.32 serait un bon choix pour baser notre distribution.
Cette campagne a si bien fonctionné que j'ai du me retenir d'éclater de rire quand un manager nous a annoncé dans un meeting, « nous avons décidé que le noyau 2.6.32 serait le meilleur choix, qu'est-ce que les ingénieurs pensent à ce sujet ? ».

Après la sortie, le 2 décembre 2009, de ce noyau 2.6.32, Greg a centralisé les patchs de maintenance pendant 823 jours. Durant cette période ce sont 3 349 patchs qui ont été appliqué sur l'arbre des sources (plus que pour aucun autre noyau -stable).
Cette expérience lui a servi pour concevoir son nouveau plan de maintenance à long terme des noyaux Linux. Un noyau spécifique sera choisi chaque année et cet élu, baptisé -longterm, sera maintenu pour les deux années suivantes. Selon lui ce mode de maintenance est plus adapté aux besoins des firmes du secteur de l'embarqué et il ne pénalise pas les distributions des entreprises classiques.

Greg a quitté son job chez Novell/Suse et a été engagé par la Linux Foundation pour s'occuper de ce projet « Long Term Support Initiative ». De nombreuses entreprises ont décidé de participer à cette initiative et utiliseront les noyaux LTSI : Hitachi, LG Electronics, NEC, Panasonic, Qualcomm Atheros, Renesas, Samsung, Sony et Toshiba.
Le premier noyau a bénéficier de cette maintenance est le 3.0 (nous en sommes actuellement au 3.0.20).

A la fin de sa rétrospective, Greg Kroah-Hartman tient à remercier spécifiquement les développeurs Debian qui l'ont aidé dans son travail de maintenance. Je trouve que c'est un magnifique hommage et, en dépit des statistiques des contributions, une indication de l'importance que continue d'avoir Debian par rapport aux distributions commerciales:

Je voudrais personnellement remercier les développeurs Debian en charge du noyau, plus spécifiquement Ben Hutchings, Maximilian Attems, Dann Frazier, Bastian Blank, et Moritz Muehlenhoff. Ils ont fait bien plus que ce qu'un développeur « normal » aurait fait, dénichant les patchs à chaque nouvelle version sur kernel.org et dans chaque noyau et chaque bugzilla des différentes distributions, les rétroportant vers le noyau 2.6.32, les testant et enfin me les envoyant pour intégration.
Leur dévouement envers la communauté de leurs utilisateurs est incroyable pour un tel groupe de développeurs « bénévoles ».
Je suis fermement convaincu que, sans leur aide, le noyau 2.6.32 n'aurait pas eu le succès qu'il a rencontré. Les utilisateurs des produits Red Hat et Suse ont une sacrée dette envers eux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.