Journal Extirpez vos mails et vos calendriers de chez Google

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
29
5
déc.
2013

Salut les jeunes,

Un journal bookmark pour signaler a tout le monde la possibilité d'exporter ses mails et ses calendriers de chez Google, dans un "joli" mbox tout ce qu'il y a de plus standard.

2 choses:

  • Voila une raison de moins de dire "j'ai tous mes mails chez GMail". Il existait déjà des moyens de récupérer ses mails avant ça, mais la au moins n'importe qui peut le faire et récupérer un fichier utilisable partout pour faire la transition vers un autre fournisseur ou, soyons fous, s'auto-heberger.

  • Google a beau être le grand méchant loup, c'est ceux qui permettent le plus d'exporter leur données (en tout cas de ce que j'ai vu des silos fermés). Chapeau pour ce genre d'initiative.

  • # Oh puta*n

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai passé des heures et des heures à tout rapatrier en IMAP pour pouvoir ensuite transférer mes mails sur un autre compte. J'ai perdu au passage certains mails, j'ai eu des problèmes de disk full pendant les manips, et surtout c'était leeeent.

    Enfin bon, très bien. Rappelons au passage que beaucoup de services Google offrent la possibilité de récupérer ses données. https://www.google.com/settings/takeout (voir aussi https://www.google.com/settings/dashboard)

    • [^] # Re: Oh puta*n

      Posté par . Évalué à 1.

      Même si le script PERL Imapcopy existe depuis sans doute cinq ou six ans, depuis au moins deux ans, OVH le propose en service à interface Web pour tous :

      http://www.ovh.com/fr/support/logiciels.xml

      Incidemment, si quelqu'un connait un moyen plus commode de réaliser les archives de mail nécessaires à tout professionnel, qu'il n'hésite pas à le signaler.

    • [^] # Re: Oh puta*n

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il y a aussi le Data Liberation Front

      The Data Liberation Front is an engineering team at Google whose singular goal is to make it easier for users to move their data in and out of Google products. We do this because we believe that you should be able to export any data that you create in (or import into) a product. We help and consult other engineering teams within Google on how to "liberate" their products. This is our mission statement:

      Users should be able to control the data they store in any of Google's products. Our team's goal is to make it easier to move data in and out.

      • [^] # Re: Oh puta*n

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        D'ailleurs c'est un des points que j'aime beaucoup avec Google. Les détracteurs disent que c'est une politique d'enfermement que d'aller chez eux, mais ils fournissent justement (et de manière non uniquement ponctuelle) les outils pour sortir de chez eux (ou rentrer).
        Finalement c'est assez similaire (sans être à ce point) comme aller chez github en se disant que de toute façon si ça ne va pas on récupère le clone et le pose ailleurs.

        • [^] # Re: Oh puta*n

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est une bonne idée en fait:
          Avec un fournisseur fermé, une fois que tu as l'idée de partir, tu as une pression constante: tant que tu continues à utiliser le service, tu as de plus en plus de données verrouillées dedans.
          Si tu es chez Google, cette pression disparaît, tu peux migrer quand tu veux. La procrastination fera le reste: t'es pas près de le faire…

          • [^] # Re: Oh puta*n

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            La procrastination fera le reste: t'es pas près de le faire…

            Sauf que ce n'est pas la procrastination qui fait que les gens sont chez Google (ou autre) mais en général plutôt l'absence d'une vrai alternative à fonctionnalité équivalente.
            Les gens vont en général là où les fonctionnalités jugées nécessaires sont.
            Si tu prend gmail par exemple, le jour où il y aura un équivalent (ce qui ne veut pas dire clone d'ailleurs) à leur webmail et la gestion des labels alors il pourra y avoir départ. En attendant c'est en partie pour cette raison que les gens sont chez GMail, pas la procrastination.
            Le truc c'est que les produits google répondent en général aux besoins de utilisateurs. Et souvent il faut pas mal de temps pour que les autres s'en rendent compte et tentent ensuite de rattraper leur retard.

  • #

    Posté par . Évalué à 1.

    Ben il ne voit pas mon compte Gmail…
    Par contre il voit un compte Hangout alors que je n’ai jamais dit oui à aller dessus.

    Dommage, j’aimerais bien récupérer tous mes mails qui sont dedans.

    • [^] # Re: …

      Posté par . Évalué à 3.

      Moi non plus, mais "The ability to download your Gmail messages will be rolled out over the next month while Calendar data is available to download for everyone today."

  • # Mais pour aller où ?

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai aussi un compte chez Free, et c'est assez pourri techniquement, même si je ferais plutôt confiance à l'entreprise aujourd'hui sur les questions d'espionnage abusif.

    Concernant l'auto-hébergement, ça pose un problème de fiabilité si on a une vie en dehors de sa salle serveurs, sans même compter le temps que ça coûte.

    Quels sont vos retours d'expérience chez d'autres fournisseurs ? Mes critères seraient : fiabilité, sécurité technique, qualité de l'accès webmail, possibilité d'accès POP ou IMAP, sécurité politique, coût et quantité de stockage, qualité de l'antispam.

    Pour l'instant, je ne vois pas vraiment de concurrent à Google qui excelle dans tous ces critères (bon ok, il y en a un où ils excellent dans le mauvais sens).

    • [^] # Re: Mais pour aller où ?

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai la conviction que c'est en tant que client que je peux attendre d'un tiers qu'il respecte ma "_privacy_".

      C'est pour ça que je confie la gestion de mon adresse email (celle associé au nom de domaine que je loue et que je peux faire gérer par qui me plait) à Fastmail qui fait du très bon boulot et pour pas très cher.

      En plus, ils prévoient d'ouvrir un accès CardDAV à leur carnet d'adresse intégré et d'ajouter une fonctionnalité agenda (avec CalDAV).

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.