Journal L'IBM PC est orphelin

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
29
30
oct.
2013

Hier William Lowe a rejoint Charles Bronson en étant bronsonnisé.
Cet ingénieur IBM est celui qui a eu l'idée de l'architecture ouverte de l'IBM PC. A contre courant des méthodes habituelles de production de Big Blue, c'était la seule solution économique et rapide permettant de faire face à l'émergence des machines personnelles menées par l'Apple II à l'époque.

Le succès ne se fait pas attendre, même s'il sera à courte durée. En effet, si l'architecture ouverte a permis l'émergence rapide de IBM sur ce segment de marché, les clones de cette machine sont arrivées aussi comme Compaq. Seul la puce ROM BIOS étant à refaire pour avoir une machine pleinement compatible. La concurrence forte autour des compatible PC a donné une chute des prix spectaculaire et ainsi pénétrer la plupart des foyers aujourd'hui.

Aujourd'hui, la plupart des machines personnelles héritent encore de l'architecture IBM PC, du mins aménagé, mais surtout de l'architecture processeur x86 d'Intel.
10 ans seulement après la sortie de cet appareil, un Finlandais écrira un noyau centré sur ce type de machines.

  • # Broson ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Hier William Lowe a rejoint Charles Broson

    Charles Broson ? Un rapport avec le broson de Higgs ?

  • # Source ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Cet ingénieur IBM est celui qui a eu l'idée de l'architecture ouverte de l'IBM PC

    Pour moi c'est le secrétariat du commerce qui avait exigé l'ouverture de l'architecture pour qu' IBM puisse gagner les contrat du département de la défense (DOD).
    Enfin c'est ce qui se disait à cette époque.

    • [^] # Re: Source ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ca en parle ici:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/IBM_PC#Question_fr.C3.A9quemment_pos.C3.A9e.5BPar_qui.C2.A0.3F.5D

      Visiblement, il y a 2 raisons, mais aucune des deux ne parle du DOD.

      • [^] # Re: Source ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour la raison "On y croit pas", j'avais entendu dire que les commerciaux d'IBM se voyait réclamer des micros comme consoles par des clients. Comme ils trouvaient que ca faisait tache une salle info avec du matériel non IBM, ils ont demandés des PC.

        En 85, j'avais vu un des premier PC (il avait quelques années) acheté 70MF aux US et qui bien sur fonctionnait en 110 V. J'utilisais à l'époque un PC IBM comme console, et gros changement en 2013, j'utilise un Dell… toujours comme console.

  • # Seul la puce ROM BIOS étant à refaire pour avoir une machine pleinement compatible.

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est une vision optimiste du passé.

    La question de la compatibilité des "compatibles IBM" a fait couler beaucoup d'encre dans la littérature.
    La plupart des bouquins de l'époque recommandaient d'apporter dans le magasin quelques disquettes avec des applications clef, comme le célèbre "Flight Simulator" de Microsoft, maître-étalon de la compatibilité d'alors.

    CGA, EGA, Tandy, Hercules, VGA, MCGA : que de standards d'affichages pas toujours très compatibles (au niveau software ou hardware). Par la suite la jungle des cartes SVGA a encore compliqué les choses (souvenez-vous du menu de configuration de SimCity 2000 ou il fallait choisir son modèle de carte graphique pour espérer lancer le jeu).
    AdLib, Sound Blaster, GUS, etc. : la guerre des standards de carte son.

    La question de la compatibilité est disparue au début des années 90 quand tous les constructeurs se sont réunis sous la bannière de Microsoft et du jeune Windows.

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.