Journal Les logiciels sources bientôt illégales

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
18
24
fév.
2010
Sous ce titre faut mais accrocheurs se tient une billet du site Numerama.

Le billet que voici http://www.numerama.com/magazine/15141-l-iipa-veut-il-faire-(...) indique que l'IIPA (L'alliance international de la propriété intellectuelle, regroupant plusieurs sociétés comme la RIAA) souhaite que les états faisant une promotion un peu trop forte des logiciels libres (voir la fin de l'article, où on parle de l'Indonésie, pays qui n'obligent pas mais conseils fortement le logiciel libre dans ses administrations) soient enregistrés dans une liste noir des pays à surveiller et présenté comme problèmatique pour la propriété intellectuelle.

Après cette longue phrase, je n'ai plus rien à ajouter à part Monde IIPA de merde.
  • # Illégales ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Dommage que les fautes d'orthographe ne soient pas illégales…
  • # Quel emballement

    Posté par . Évalué à 5.

    Des gens font une proposition et c'est "bientôt" une loi ?

    Je propose la gratuité universelle des cornets glacés livrés par téléportation sur simple demande télépathique.

    Vivement bientôt !

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Quel emballement

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      "Les logiciels sources bientôt illégales"
      - Sauter une ligne puis lire :
      "Sous ce titre faut mais accrocheurs se tient une billet du site Numerama. "
      - Corriger mentalement les fautes
      - Lire le reste du journal
      - S'apercevoir que l'auteur du journal n'annonce pas du tout "une loi pour bientôt"
      - Retourner jouer avec BeOS ;-)
  • # Oui ce sera dur

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le troisième millénaire est le millénaire de la PI.

    Le "capitalisme" (disons les gros porcs aux commandes depuis 50 ans) ont massacrés plus ou moins tout ce qui était possible sous couvert de la "libre concurrence" (par exemple orange-sfr-bouygue) : l'industrialisation vers la chine (en exportant notre savoir faire), les services vers l'inde par exemple en faisant globalement des applications de merde qui coûtent 3 francs 6 sous ou des supports techniques ou la personne qui te répond ne comprends même pas ce que tu dis, alors résoudre ton problème, n'y penses même pas.

    Le seul marché qui reste ou ils peuvent gagner de l'argent est la PI (lorsque tu dis Nounours™ tu dois de l'argent.) C'est leur seul moyen de faire de l'argent (il n'est que voir que les grandes réussites du moment, se font sur de la PI (du contenu), le contenant n'étant qu'un vecteur vendu à perte (car les gens ont bien moins de fric) parce qu'il faut des acheteurs de contenus. A partir de ce moment là, ils sont très vulnérables, parce que la PI, cela ne coûte rien du tout, il n'y a pas de ticket d'entrée, pas de process industriel, pas de machines coûteuses, juste de la réflexion et de la passion

    Demain, si les "jeunes chanteurs qui sortent sur le net" ne signent plus avec les labels, et vendent en direct (pas besoin d'un label pour mettre un mp3 en ligne), si les ados téléchargent des films et docus libres (et gratuits?) ou tombés dans le domaine public, si ils prennent de la musique sur jamendo, si ils regardent des web tv communautaires faites par des "amateurs éclairés et engagés", qu'ils recyclent les milliers de pc plutôt que de les mettre à la benne et en acheter des nouveaux, qu'ils installent des logiciels libre plutôt que des os payant qui encadrent l'obsolescence du matériel, que leur reader ebook est un vieux pc ou un "vieux" téléphone avec un linux flashé dessus ou un eeepc ou un truc fait par Armadéus, et des livres du domaines publics. Tout leur petit monde s'écroule.

    Alors, oui c'est un "délire de qq'un qui n'a pas pris ses gouttes", mais pas tant que cela, combien de part de marché faut-il qu'ils perdent pour être en danger ? 5%, 10% 15% ? Parce que si la PI ne coûtent rien, eux, ils ont des tas de frais fixe autour pour garder ce monopole (partagé entre amis) : lobbying, cadeaux aux politiques et parlementaires, restaux hupés, séminaires aux antilles et barbades, milliards de pub pour exister et bourrer le mou de l'acheteur etc.
    Et que l'on ne me parle pas des "artistes" pour justifier cette PI, Apple a "acheté" les beattles qui me semblent plutôt refroidis.

    Ok, demain FT ne tombera pas parce que j'achéte rien chez eux et que je ne prescris plus rien chez eux, mais c'est un peu le domino, il suffit que quelques uns tombent un peu pour déstabiliser le tout.

    La question est qui et combien de perte en pourcentage. Le logiciel libre est un sacré coin dans la porte, il est "moteur" en terme d'image et sous-tend des choix politiques souvent intégristes.

    Demain, qui peut se vanter de se foutre de 15% de part de marché si un navigateur ne lit pas un codec ? Qui peut se vanter de se foutre que les documents qu'il produit ne peuvent être lus par 20% des machines en services.

    Ce n'est pas si loin que cela... autour de moi, je vois de plus en plus de gens sous linux et d'entreprises qui y passent, ok c'est pas des milliers, mais le rythme me semble plus exponentiel que logarithmique.

    Si ce qui est dit dans ce journal est vrai alors c'est un bon indice que ma "théorie" est juste, pourquoi combattre un truc ridicule qui n'a aucune influence ?

    -- then, they fight you --

    Lorsque je délire de trop, je pense que nous allons vivre une révolution du comportement dans les 50 prochaines années, quelque chose de vraiment fondamental car tout est un train de craquer de partout et qu'il n'y a pas de solution dans leur univers.
    • [^] # Re: Oui ce sera dur

      Posté par . Évalué à 4.

      "Et que l'on ne me parle pas des "artistes" pour justifier cette PI, Apple a "acheté" les beattles qui me semblent plutôt refroidis."

      Sympa pour Paul et Ringo !
      • [^] # Re: Oui ce sera dur

        Posté par . Évalué à 6.

        Ils ne sont peut-être pas froids mais ils sont plutôt refroidis ...
  • # Dans les pays non-occidentaux

    Posté par . Évalué à 5.

    L'article de Numerama parle de l'Inde, du Brésil et de l'Indonésie. Je ne connais pas la situation au Brésil ou en Indonésie, mais pour ce que j'ai vu en Inde, je suis étonné que l'IIPA s'intéresse autant à elle.
    Là-bas l'emprise de microsoft est semblable à celle qu'il y a en France, sauf que la majorité des gens ne possèdent pas d'ordinateur. Cela dit je pense que microsoft est bien content de se faire pirater pour les mêmes raisons qu'en France (on habitue/embrigade les gens pour ensuite les faire passer à la casserole quand ils en ont les moyens).
    Et pour ce qui est de la musique et du cinéma, le rapport de l'IIPA a certes raison de parler d'une gigantesque industrie du piratage (le piratage est la norme là-bas), mais jusqu'à présent les Indiens sont majoritairement imperméables à la musique et aux films américains. Ils se contentent de pirater leur industrie nationale donc je ne vois pas en quoi cela gêne l'IIPA.
    Peut-être les États-Unis croient-ils au prochainement enrichissement généralisé de ce pays et à la suroccidentalisation qui en suivrait ? Pour le moment singer à outrance les occidentaux est effectivement la mode pour les riches, mais je ne crois pas trop à une hausse globale spectaculaire du niveau de vie de la population indienne.

    Au fait, vous avez vu que le Danemark n'a pas le droit à son rapport, malgré ses déclarations pro-formats libres ? Peut-être pour l'an prochain ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.