Journal Soutenir l’œuf et la poule !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
34
2
mar.
2017

Cher Journal,

J’ouvre ici une page importante, selon moi, ne pas me contenter d’un commentaire dans l’un ou l’autre des sujets relatifs…

« Les logiciels libres ne sont pas gratuits ! »

Qu’est‐ce que cela signifie ?

Cela signifie pour moi, que l’on peut tous participer, selon nos moyens, car ces logiciels sont « nos » logiciels ! Nous avons en effet toutes les libertés d’usage, de modification et de partage nous permettant de voir les choses ainsi.

Entre mes revenus et ce que me coûte la vie (flux d’entrées‐sorties), j’avais un petit surplus. Étant donné que je ne suis pas capitaliste pour un sou (« buffer overflow »), j’ai simplement pu réaliser un rêve, mais pas que…

J’ai effectué un virement bancaire européen (frais gratuits, direct, simple et efficace) au bénéfice de l’association LILA, pour GIMP et ZeMarmot, sous l’étendard GNU Computer.

J’aimerais pouvoir vous encourager à faire pareil, si possible… Car GIMP est, selon moi, une pièce maîtresse dans la viabilité du projet GNU, mais pas que…

Depuis l’année 2000, je suis convaincu des bonnes raisons des logiciels libres en général.

Cela fait plus de 12 ans que je n’utilise, dans mon quotidien et dans mes activités professionnelles, que des logiciels libres, depuis le système GNU/Linux jusqu’aux applications LibreOffice, GIMP, Inkscape, Scribus, Blender, etc.

GIMP, je l’utilise tellement…
J’attends avec impatience la sortie des versions 2.10 et ensuite 3.x (surtout pour GNU/Linux donc).
Et pour cela, Jehan, le projet ZeMarmot et l’association LILA, ont gagné ma confiance dans la mesure ou j’ai acquis la conviction qu’ils y seront pour une bonne partie…

Par ailleurs, j’aime beaucoup le projet ZeMarmot, d’abord pour ce qu’il crédibilise encore et toujours l’usage de logiciels libres (surtout GIMP), mais également pour le personnage et le style artistique que j’apprécie énormément.

J’espère soutenir et faire avancer leur travail sur ce qu’il a de commun entre le projet ZeMarmot et GIMP. C’est la combinaison des deux que je souhaite soutenir et encourager. J’ai moi‐même besoin de GIMP, d’abord pour mon usage et celui de mes proches, et ensuite comme outil crédible aux yeux de mes « clients » parfois désireux de travailler professionnellement. ZeMarmot pourra être également un cas d’étude pour les écoles d’infographie et d’animation. Le fait, pour de tels utilisateurs, d’investir dans le développement même d’outils libres et communs, devrait paraître plus intéressant que d’investir seulement dans le droit limité d’utiliser des outils privateurs.

Dans le problème de « l’œuf ou la poule », comme la lourde roue d’un moulin que personne ne peut entraîner à lui seul, j’espère me joindre ici, modestement, à une entreprise prometteuse, me semble‐t‐il, dans la mesure où elle agit à différents niveaux, pouvant efficacement entraîner une synergie dont nous serons tous « bienheureux ». :)

  • # Quelques liens !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

    Désolé, je pensais encore pouvoir modifier le journal ensuite pour ajouter des liens.

    Donc, les voici :

  • # Bravo !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

    Je partage la même philosophie, si je peux donner aux logiciels libres, auxquels je dois beaucoup, je n'hésite pas.
    Justement à ce propos, il serait bien d'en savoir un peu plus sur les modes de donations (flattr ou autres) ; tout n'est pas très clair ?!

    J'avais l'intention de faire un don régulier pour GIMP, ce que je fais pour thundebird, car ce dernier le permet : https://donate.mozilla.org/thunderbird/
    simple et efficace.
    D'ailleurs, quand on fait un don pour GIMP, il me semble que ce dernier va à l'association GNOME, ce qui peut dérouter au premier abord.

    Pas besoin d'être un pro pour aider la communauté Débiane : utilisez simplement apt-p2p

    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0).

      Justement à ce propos, il serait bien d'en savoir un peu plus sur les modes de donations (flattr ou autres) ; tout n'est pas très clair ?!

      Pour GIMP? Alors déjà, comme tu le notes, oui nos fonds GIMP sont gérés par la fondation GNOME. C'est un peu comme si on avait un compte chez GNOME (et si je ne me trompe pas, ils prennent un pourcentage pour payer l'administratif supplémentaire que ça leur donne). La raison, c'est que GIMP en soi n'a pas d'entité juridique propre. C'est ce qu'on appellerait une association de fait dans les pays francophones (au moins en France et Belgique). Mais note bien que cet argent donné à GIMP va vraiment à GIMP. GNOME garde une comptabilité distincte et cet argent donné pour nous n'est absolument pas utilisé par GNOME. Il est juste gardé par eux en notre nom.

      Ensuite à quoi sert cet argent? Il sert principalement à réunir les développeurs régulièrement, dans des évènements comme Wilber Week ou Libre Graphics Meeting. Cela ne paye pas directement du développement. Mais comme Pierre Jarillon le note dans un commentaire, les rencontres de développeurs restent très importantes et ne sont pas à négliger. Je ne veux surtout pas donner l'impression de vouloir minimiser cela et si c'est là où tu veux donner, merci!

      Pour soutenir plus directement du développement, tu peux donner mensuellement directement à 2 développeurs seulement (c'est expliqué sur la page officielle de donation de GIMP), c'est à dire les 2 seuls développeurs en lien avec GIMP qui essaient de vivre du logiciel libre: Øyvind Kolås, le mainteneur de GEGL, et moi-même (second plus gros contributeur de GIMP après Michael Natterer, mainteneur de GIMP). Øyvind fait donc des trucs plutôt côté moteur graphique; moi je travaille plus sur l'interface graphique, l'utilisabilité, etc. J'ai aussi énormément travaillé sur la stabilité. C'est simple quand on a commencé à utiliser GIMP, en 2012, il plantait pour un oui ou pour un non. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai vraiment commencé à contribuer (parce que j'ai commencé à corriger des bugs, puis de plus en plus) et depuis j'ai corrigé pas mal de crashs et bugs et j'aime à penser que de nos jours, on est pour beaucoup dans sa stabilité (c'est simple, on l'utilise des heures durant, tous les jours, et ça marche). Les contributions d'Øyvind et moi-même sont tout aussi essentielles et complémentaires; c'est à toi de voir ce que tu préfères financer.
      Bon le financement d'Øyvind marche bien mieux que le notre, j'imagine que c'est beaucoup pour le fait que c'est parce qu'il est dans le projet depuis 13 ans, alors que nous seulement 5 ans. Et aussi qu'on est nul en marketing. Sûrement aussi que le double côté film + développement nous dessert car certaines personnes ne semblent pas vouloir payer pour un film d'animation, juste du développement logiciel. Mais pour moi, c'est essentiel, car je ne coderais pas sur GIMP autant si ça ne nous servait pas justement au quotidien. Nous sommes des contributeurs car c'est notre outil quotidien. C'est donc indissociable pour moi.

      Voilà tu sais tout. Tu as donc 3 cibles de financement: le projet GIMP core (tu paieras alors tout le côté communautaire), Øyvind si tu veux financer du développement sur GEGL, et ZeMarmot pour financer du développement sur GIMP même, à un peu tous les niveaux. On peut être financé par Tipeee en euro, patreon en dollar, ou comme noté dans un autre commentaire, tu peux donner directement à l'association LILA qui est l'organisme chapeautant le projet ZeMarmot, évitant ainsi des frais de plateforme (par exemple avec un virement bancaire récurrent), avec un message expliquant que cette donation est pour le développement sur GIMP principalement.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Bravo !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-0).

        'Xcellent, un grand merci :)

        Pas besoin d'être un pro pour aider la communauté Débiane : utilisez simplement apt-p2p

  • # Combien donner? Frais de plateforme. Dans l'intérêt de qui ?

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    Je pense aussi qu'il est important de donner de l'argent pour soutenir les personnes et les causes qui nous tiennent à cœur. Je trouve qu'il n'est pas facile de savoir si on donne "assez" ou "trop", et je pense qu'une façon de répondre à cette question est de décider d'un pourcentage précis de son salaire¹.

    Aujourd'hui je suis environ à 1% de mon salaire en dons et j'aimerais arriver aux alentours de 5%.

    Je préfère les dons récurrents : ça permet aux gens de prévoir sur le plus long terme. Une difficulté est que je préfère donner de petites sommes — je trouve qu'un don récurrent important a le risque de créer une dépendance chez le receveur, et de créer des problèmes si demain je décide de changer de receveur — mais que sur les petits sommes les frais sont très élevés, surtout sur les nouvelles plateformes comme Tipeee; ce sont les receveurs que je souhaite soutenir, pas les plateformes qu'ils choisissent.

    Ce qui serait idéal pour moi, ce serait une plateforme où on annonce des montants de dons, mais au lieu de faire payer chaque donateur individuellement la plateforme consolide les transferts en un petit nombre: si deux personnes A et B demandent toutes les deux un don d'un euro pour X, et d'un euro pour Y (donc chacune veut donner deux euros au total), la plateforme fait donner 2 euros à A pour X, et 2 euros à B pour Y.

    Enfin, personnellement je ne suis pas dans l'optique "je donne parce que j'utilise". Je pense plutôt donner aux projets qui sont importants pour maintenir une communauté active, que j'en sois directement utilisateur ou pas. J'ai plutôt l'impression, quand je donne, de soutenir à travers des récipiendaires particuliers un projet qui est, sur le long terme, bénéfique à tous.

    ¹: Idéalement il faudrait plutôt une proportion de ce qui reste de ses revenus après les coûts fixes, mais c'est plus compliqué à calculer et je ne maintiens pas une comptabilité pour cela. Une proportion du salaire est plus facile à calculer, mais ça veut aussi dire que le "bon pourcentage" ne sera pas le même selon les niveaux de salaire.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.