Journal ISO hybrides

Posté par .
Tags : aucun
13
17
avr.
2009
Cher journal.

Depuis quelques temps Mandriva travaille à la confection de fichiers ISO hybrides, pouvant être gravés tels quels, de manière habituelle, mais aussi pouvant être copiés tels quels sur une clef USB.

Le gain est évident : plus besoin de graver une galette pour disposer simplement d' une distribution installable. (sans non plus passer par des manipulations pas forcément évidente, comme un chroot, ou configurer grub, ou ...). Là une simple copie block à block du fichier iso vers une clef usb rends celle ci bootable et permet à l' utilisateur de disposer facilement d' un média contenant sa distribution en mode "liveCD" (liveUSB plutôt) et installable, si cette distribution le permet. Il devient donc très simple d' installer la distribution de son choix sur le netbook de son choix :) Netbook car ceux ci disposent rarement de lecteur CDrom. Mais de manière plus large, à l' heure ou les galettes CD et DVD commencent à voir leur fin de vie ... (c' est un peu prématuré certes, mais cela ne saurait trop tarder) c' est une solution très agréable à utiliser, et bien plus rapide que l' ensemble "gravure CD / boot dessus".

La distribution de son choix ? vraiment ?

Premier test, avec une Mandriva (qui fonctionnait déjà avec la RC1, pour la One Gnome seulement) Téléchargez l' iso suivante : http://distrib-coffee.ipsl.jussieu.fr/pub/linux/MandrivaLinu(...) Puis faites simplement, depuis votre poste courant : dd if=mandriva-linux-one-2009.1-rc2-GNOME-europe-cdrom-i586.iso of=/dev/sdX bs=8M Attention bien sûr à ne pas vous tromper de "device". Attention également à bien spécifier /dev/sdX (et non pas /dev/sdX1 ou /dev/sdX2 ...). Bootez sur votre clef : ça marche ;)



---> Deuxième test, depuis n' importe quelle distrib, et pour n' importe quelle distrib. Téléchargez le fichier suivant : http://distrib-coffee.ipsl.jussieu.fr/pub/linux/MandrivaLinu(...)

Cet outil est encore en plein développement, l' auteur à choisi d' utiliser xdg-su pour l' authentification. Donc sur une Fedora (10 ou rawhide) vous ne pourrez pas lancer directement l' outil. (pour les autres distributions, je ne sais, n' utilisant personnellement que Fedora, RedHat et Mandriva pour mes postes -et pas essayer sur Debian encore-). Vous devrez donc déclarez un nouveau module PAM correctement. Je ne détaillerais pas ici comment faire pour déclarer ce module, il n' y a rien de compliquer à cela, et je suppose que ceux connaissant PAM ne rencontrerons aucune difficulté particulière ici. Interessons nous donc à la méthode de "bourrins" aisément utilisable par tous :

chmod +x ./mandriva-seed.sh
./mandriva-seed.sh < /usr/bin/consolehelper
Voilà c' est tout :)

Ici une faute d' écran sur ma Fedora (rawhide)
http://nsa06.casimages.com/img/2009/04/17/090417024704768209(...)
Ici une autre, sur une Mandriva Cooker :
http://nsa06.casimages.com/img/2009/04/17/090417071127881555(...)

Si vous (re)brancher votre clef, Gnome va raler parcequ' il n' y a pas encore l' implémentation du type. Drakdisk, selon la version vous affichera "linux native" ou "isoFS" (et vous affichera la taille d' une "partition" ainsi que l' espace libre restant). Gparted affiche "inconnu" (et affichera également l' espace libre restant). Concernant cette technologie d' ISO Hybrides, la documentation est quelque peu frugale, mais le projet a été intégré à SYSLINUX (depuis la version 3.72)

On pourra regretter que le nom de cet outil comporte le mot "mandriva" et affiche le logo de la distribution, ce qui pourrait faire croire à un outil exclusif : il n' en est rien, cet outil est prévu pour fonctionner sur toutes les distributions et avec les ISO de toutes les distributions.

A noter qu' une version pour Windows existe : faite la essayer à vos mais pour qu' ils installent en toute autonomie la distribution de leur choix. Aussi pour qu' ils puissent essayer et comparer un grand nombre de distributions, avec une seule clef, pour leur netbook :)

A noter enfin que mandriva-seed, dans cette version, de comporte pas de mention de license. Mais l' auteur confirme que la license est GPL v2. Gageons que la prochaine version comprendra un en-tête spécifiant explicitement GPL v2 ;)

Références :
http://wiki.mandriva.com/fr/2009.1_RC_1#ISOs_hybrides
http://syslinux.zytor.com
http://wiki.mandriva.com/en/2009.1_RC_2#Hybrid_ISOs

--> Fedora, Debian, Ubuntu, Mandriva : tester l' outil "mandriva-seed" : il se lancera correctement sur votre bureau favori et fera correctement son travail. Testez vos ISO préférées Debian, Fedora, Mandriva ... <--
  • # unetbootin?

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est très différent de unetbootin, cette affaire?
    • [^] # Re: unetbootin?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Plutot oui, unetbootin, qui a déjà la facheuse tendance de tres mal marcher ('fin chez moi en tout cas...), a besoin d'être lancé par l'utilisateur qui voudrait passer d'un côté à l'autre, alors que là non.
      Et aussi ce que fait mandriva est beaucoup plus propre ('fin j'ai pas vérifié, mais a priori ca doit être ca), ils utilisent hybridlinux (pas sur du nom), cousin de isolinux, qui permet exactement les features annoncées, en ne remplacant que le MBR et un fichier, donc beaucoup plus simple, et marche quasi-systématiquement (marche tant que l'original utilise isolinux)
    • [^] # Re: unetbootin?

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui c' est différent :

      _ Unetbootin va utiliser son propre ensemble de boot pour rendre n' importe quelle distribution bootable sur une clef usb.

      _ Ici, c' est la distribution elle même. (l' iso hybride disposant d' un mini bootloader pointant vers le bootloader de la distro) : c' est donc le noyau et l' initrd de la distribution choisie qui sont bootés réellement.

      Il n' y a plus besoin de modifier l' initrd soi même, ou d' utiliser des outils comme Unetbootin. C' est le fichier ISO originel, et son contenu originel, qui sont utilisés, et rien d' autre en plus.

      C' est pourquoi (ça me semble logique, mais c' est à vérifier) le projet à été intégré à SYSLINUX. Il est fort probable que tout le monde adopte cet outil hybridiso assez rapidement, Unetbootin y compris, peut être. (facilité de maintenance pour eux)
      • [^] # Re: unetbootin?

        Posté par . Évalué à 1.

        c'est super intéressant, c'est vrai que le cd devient obsolète maintenant.
        Unetbootin a l'avantage de ne pas avoir à utiliser dd : pour un utilisateur linux ce n'est pas trop un pb (encore qu'il ne faut pas se tromper de disque...), mais pour diffuser une telle iso pour un utilisateur windows néophyte, c'est moins évident.
        J'ai téléchargé le script d'installation mandriva-seed.sh mais je ne sais pas quoi en faire ensuite, ni comment démarrer le programme qui est censé s'installer.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Typo

        Posté par . Évalué à 5.

        typographie: Pas d'espaces autour des apostrophes. On lit en général "c'est" d'un seul coup d'oeil, ça ralenti la lecture sinon. Et en fin de ligne c'est encore pire ;)
        • [^] # Re: Typo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          typographie : un espace de chaque côté des « deux-points » (insécable si possible). Et il faudrait utiliser des « » au lieu des "", même si c'est chiant à faire avec un clavier AZERTY…
          • [^] # Re: Typo

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il me semblait que l'espace insécable ne se mettait que à gauche des « deux-points ».

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # phôtes

    Posté par . Évalué à 5.

    honte à moi pour l' absence de relecture correcte :(
    merci de bien vouloir excuser les fautes.
  • # Arch

    Posté par . Évalué à -6.

    Ça fait longtemps que Archlinux le fait.
    C'est vrai qu'il y a une ISO spéciale pour clef usb, mais ce n'est pas problématique, en général on sait déjà sur quoi on va mettre le live CD avant de le télécharger.
    • [^] # Re: Arch

      Posté par . Évalué à 3.

      t es là depuis 2002 mais sans vouloir te froisser, je crois que t' as rien compris.
      http://wiki.archlinux.org/index.php/Installing_Arch_Linux_on(...)
      par exemple ...

      et je peux même pas moinsser, j' ai déjà perdu mon quota/jour de 20 aujourdhui!!!!

      cte réponse me fait penser à ceux disant, avec un petit accent "moi j' utilise arch (ou gentoo selon le siècle)", genre, "poussez vous". Je connais des utilisateurs de gentoo qui code du gros code à remplacer v4l, et des utilisateurs de mandriva qui code du gros code à intégrer dans syslinux. Utilisez telle ou telle distrib n' est en aucune façon une preuve de quoi que ce soit. (et je connais des admins sys avec 10 ans d' expérience qui en sont toujours à tout lancer en root sur leur redhat... 10 ans de 8h par jours de linux et unix... même le temps ne fait rien à l' affaire avec certains. Quant je vois les demandes de support chez redhat qu' il fait... heureusement que je suis son collègue et pas support chez redhat, je craquerai sinon). Désolé si ce n' est pas le cas, mais ton commentaire me fait furieusement penser à ça ... "moi j' utilise, donc..." "nous on le faisait y 15 ans" et sans arguments. Et ça, ça me gonfle :)
      • [^] # Re: Arch

        Posté par . Évalué à 4.

        Et sans vouloir en rajouter une couche, la page que tu cite contient ce texte :

        Note: For a more modern and simplified approach, please consider the article Install from USB stick.


        Et ce lien contient une méthode simple utilisant dd pour copier l'ISO sur la clef usb, et je me disais que c'était suffisant pour répondre à la problématique de départ qui était :

        Le gain est évident : plus besoin de graver une galette pour disposer simplement d' une distribution installable. (sans non plus passer par des manipulations pas forcément évidente, comme un chroot, ou configurer grub, ou ...). Là une simple copie block à block du fichier iso vers une clef usb rends celle ci bootable et permet à l' utilisateur de disposer facilement d' un média contenant sa distribution en mode "liveCD" (liveUSB plutôt) et installable, si cette distribution le permet.


        Donc ça sert à rien de s'exciter hein, Arch le fait aussi simplement, c'est la vie, j'y peux rien, peut-être que c'était dit d'une manière un peu ventarde, mais bon, je me disais que ça intéresserait les gens de le savoir, en ce beau vendredi.
        • [^] # Re: Arch

          Posté par . Évalué à 3.

          Exact, je me suis excité sur ton commentaire parceque "goldwin" et sans références ni arguments. -> J' ai essayé hier soir, du coup, avec l' iso http://mir.archlinux.fr/iso/latest/archlinux-2009.02-core-i6(...) (""reconstruite"" avec isohybrid : ça marche).

          L' intérêt pour les utilisateurs est la facilité (un truc graphique sympatoche comme tout). L' intérêt pour les distributions est de ne plus avoir besoin de maintenir d' iso spécifiques (quant elles le faisaient), et de gain de place sur les mirroirs.

          J' espère qu à terme cet outil "mdv-seed" proposera de reconstruire l' iso qui lui est présenté pour la rendre hybride. Afin qu' il soit utile à tous, pour toutes distributions, sans besoin de modifier les iso eux mêmes.
    • [^] # Re: Arch

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ça fait longtemps que Archlinux le fait.
      On parle des ISO hybrides, et tu viens nous dire que ça fait longtemps que Arch Linux le fait... Sauf qu'en fait elle ne le fait pas (vu qu'il y a 2 ISO). Tu nous prendrais pas pour des loutres des fois ?

      On le sait que les installateurs sur clé USB ça existe depuis longtemps. Ce n'était pas le sujet de son journal.
      • [^] # Re: Arch

        Posté par . Évalué à -1.

        Ok :)

        J'ai compris ça du journal : il y a une ISO qu'on peut soit graver sur un CD soit mettre sur une clef USB avec dd.

        Par contre je ne comprend pas quel est l'intérêt d'avoir qu'une seule ISO...
        D'où mon commentaire, un peu orienté Arch c'est vrai, mais bon, en même temps, on était vendredi.
        • [^] # Re: Arch

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Ben heu
          - ca prend 2 fois moins de place sur les miroirs
          - quand tu as un CD tu peux faire un dd du CD vers un clé
          - ca marche quand la distro ne fournit que des iso pour CD
          • [^] # Re: Arch

            Posté par . Évalué à 4.

            et tu as pas te prendre la tête à récup deux iso lorsque tu es sur un pc un peu récalcitrant/a plus de cd mais tu le sais pas encore et que tu sais pas si tu vas prendre cd ou clé usb.
  • # Moi pas comprendre

    Posté par . Évalué à 4.

    Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qui empêche d'utiliser une image lambda sur clé usb ?
    Car avec mon Eee je n'ai jamais pris d'images particulières et après un dd ça a toujours marché.
    Bon c'est vrai que c'était des Debian net install, mais je ne voit pas ce qui est différent avec un live cd/usb ?

    Merci de vos lumières.
    • [^] # Re: Moi pas comprendre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Heu tu prend des .iso, tu les met sur clé usb et ca marche ?
      Ton BIOS est impressionnant ! Il voit que c'est une iso et passe en mode boot de CD ? Je n'en n'ai jamais vu qui fassent ça
      • [^] # Re: Moi pas comprendre

        Posté par . Évalué à 2.

        En même temps c'est un EeePC, donc sans lecteur CD. Du coup, peut-être qu'Asus l'a suffisemment bien conçu pour pallier à ce manque en y plaçant un BIOS capable de gérer les ISO sur USB ?

        Je n'y crois pas trop, mais ça ne me paraît pas impossible.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Moi pas comprendre

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je viens de tester.

          [root@plop pterjan]# dd if=/tmp/boot.iso of=/dev/sdb

          Ca ne boot pas sur mon EeePc 701

          [root@plop pterjan]# isohybrid /tmp/boot.iso
          [root@plop pterjan]# dd if=/tmp/boot.iso of=/dev/sdb


          Ca boot
          • [^] # Re: Moi pas comprendre

            Posté par . Évalué à 3.

            Même si isohybrid est un outil intéressant, je préfère nettement la solution utilisée dans Fedora.
            # livecd-iso-to-disk boot.iso /dev/sdb
            C'est pas plus compliqué, on a la persistance des données et ça ne détruit pas les données présente sur la clé. Le script est pas très compliqué, pas de hacks foireux, à priori rien à modifier pour que ça fonctionne avec une autre distribution.

            Y a même une jolie interface graphique en PyQt4 multiplateforme.
            Si on ajoute les outils plus spécifiques à Fedora (kickstart, livecd-creator, revisor, etc...), on a tout un jeu d'outils en ligne de commande ou graphique pour générer sa propre variante de la distribution, avec possibilité de générer live-cd, live-usb avec persistance des données, machine virtuelle sans difficulté aucune.
            • [^] # Re: Moi pas comprendre

              Posté par . Évalué à 5.

              Connaissant cet outil, c' est vrai qu' il est excellent! (par contre j' ai essayé avec une autre distribution -en l' occurence un redhat ws 4 u7) et ça n' a pas marché. J' ai pas creusé pkoi, désolé).

              La finalité n' est pas tout à fait la même : on se retrouve avec une vraie distribution vraiment installée. Alors qu' avec isohybrid on a une vraie image -donc ro par essence-. Et les clefs usb vraiment bien finie dans le sens "données persistantes, cuso, etc etc" ne se contentent pas non plus de cet outil : il vaux mieux utiliser un SquashFS par exemple.

              Donc il ne s' agit pas de la même finalité : avec l' outil de Fedora on a un système installé sur une clef tel qu' il serait sur un disque dur externe. Pratique, très pratique, mais pas vraiment taillé pour des clefs usb. D' un autre côté on a des clefs proposant un système sur squashfs, avec persistance de données à côté. Là c' est vraiment du "pensé pour usb". Et enfin cet outil isohybrid : permettant de placer sur un support usb n' importe quelle iso : finalité livecd et installation facile.

              Le défaut de ce l' outil est qu' il faut avoir au préable Fedora d' installé (presque), ce qui n' est pas le cas de tout le monde. Là, cet outil est proposé à tous, quelle que soit la distribution utilisé sur la machine (et même windows), et quelle que soit la distribution voulue sur la clef.
              Sympa :))


              ps hors sujet :
              tu aurais une piste pour rendre anaconda "hdt compatible" ? : http://syslinux.zytor.com/wiki/index.php/Hdt_(Hardware_Detec(...) : IE récupérer la sortie de HDT (pour l' instant par défaut pas d' envoi réseau de la suite d' info) et la rendre traitable par anaconda ? ;)
      • [^] # Re: Moi pas comprendre

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a un mode "boot de cd" ? moi je croyais que le BIOS se contentait de demander au périphérique ce qu'il y a aux adresses (convenues) du secteur de boot et l'exécutait ... C'est plus compliqué ?
        • [^] # Re: Moi pas comprendre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Sur une clé USB/un disque il y a un secteur de boot sur le premier secteur
          Sur un CD c'est plus compliqué, t'as un descripteur a un endroit dont l'adresse neccessite de lire le CD (secteur 10 ou 11 de la dernière session du CD je crois), et ce descripteur permet de gerer plein de trucs que je pense que aucun BIOS gere (genre booter une image differente en fonction de la langue, ...) mais donc oui, booter un CD et une clé USB c'est different
      • [^] # Re: Moi pas comprendre

        Posté par . Évalué à 0.

        Non, il fait "dd if=image.iso of=/dev/cleusb " et sa marche. Perso, je prefere la methode avec syslinux.
  • # Moblin

    Posté par . Évalué à 2.

    Si j'ai bien compris, Moblin (la distribution Linux trèèès largement sponsorisée par Intel) propose également une image unique servant à la fois au CD et à la clé USB.

    J'ai pas essayé, mais à lire la page (premier lien : Moblin Live Image), c'est bien le cas : http://moblin.org/documentation/test-drive-moblin
    • [^] # Re: Moblin

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En effet, je viens de downloader et ils font pareil (mettre un secteur de boot/table de partition au debut de l'iso et lui faire lancer le bootloader present plus loin l'iso)
      • [^] # Re: Moblin

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Après un coup de hexedit, je dirais même qu'ils utilisent isohybrid patché pareil que celui de mandriva :)
    • [^] # Re: Moblin

      Posté par . Évalué à 3.

      Elle n'est pas sponsorisée par Intel, elle est carrément développée par ce dernier.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.