Journal Campagne de publicité RHEL 5

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
14
mar.
2007
Chez Red Hat ils s'amusent ! Leur site internet, fraîchement mis à jour pour la toute dernière RHEL, comporte leur nouvelle campagne de pub. Après "truth happens" et la reprise de phrases célèbres comme celle de Ghandi, le thème est maintenant "Real technology".

Je ne sais pas ce qu'ils vont chercher de réel la-dedans, parce que de celles que j'ai vu, c'est surtout de la publicité pour les technologies de virtualisation. Mais c'est quand même assez drôle, alors je ne résiste pas à l'envie de proposer le lien : http://www.redhat.com/videos/real_tech/

Bon d'accord, c'est en anglais et en flash... mais c'est marrant, sisi (surtout le petit serveur qui étouffe ou le serveur malade qui a attrapé un virus).

Bon d'accord, pour mon prochain journal, j'essaie de trouver quelque chose de sérieux.
  • # flash

    Posté par . Évalué à  2 .

    > Bon d'accord, c'est en anglais et en flash...

    Les versions ogg theora sont dispos, sauf sur cette page :
    http://www.redhat.com/videos/real_tech/

    Exemple :
    http://www.redhat.com/videos/real_tech/lesson01.html
    => le ogg qui va bien : http://www.redhat.com/v/ogg/01_intro.ogg
    • [^] # Re: flash

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Mais c'est en CC-BY-NC-ND-2.5 reconnue non libre (enfin, en tout cas, pour celles que j'ai regardées : http://www.redhat.com/videos/real_tech/lesson25.html d'après le générique de fin, tout comme la 23).

      Dommage de promouvoir du libre avec du non libre :/
      • [^] # Re: flash

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        Mais c'est en CC-BY-NC-ND-2.5 reconnue non libre


        Ca a beau être du non libre, c'est une licence claire qui permet et encourage de manière explicite la libre diffusion, et c'est déjà très bien. Si déjà la culture humaine pouvait circuler sans que l'on se pose de questions, ça serait déjà pas mal...

        Bon, après le ND est une clause que je n'aime pas trop. Dans le cas d'une pub RedHat, ou d'un texte d'opinion, je dirais que ça passe; ça serait intolérable pour, disons, une invention (censée donc être dérivée si utile à l'humanité) ou un morceau de musique, une recette quelconque. Quant au NC, il me gène moins, mais là encore, ça dépend pour quelle oeuvre...

        Il est bon d'être à cheval sur les principes de base du Libre, mais il ne faudrait pas détourner les novices d'un outil qui peut s'avèrer formidable pour la libre circulation des oeuvres de l'esprit : On a trop à apprendre les uns des autres ! Je crains que trop insister sur la non liberté de telle ou telle licence (ce qui est subjectif selon la définition que l'on a de "libre") ne peut que faire peur et entrainer la confusion dans l'esprit du non-initié ! S'il est amené à faire un choix, cette confusion le poussera vraisemblablement à se tourner vers ce qu'il connait, à savoir des modèles qui sont tout sauf libres.

        Il faudrait que les gens comprennent la différence entre un copyright tel qu'exercé par exemple par "l'industrie" de la culture et un copyleft, qui même s'il peut comporter des restrictions, et bien plus libre que n'importe quelle licence "traditionnelle".

        Il m'arrive régulièrement de discuter, d'initier des gens au licences de type Creative Commons, et il est déjà extrèmement compliqué de leur faire admettre que oui, des gens donnent leur musique ("beuuuh, mais c'est pas légal !?"), pour ne pas aller les engrainer sur la non-liberté des clauses ND/NC... On verra un peu plus tard, non ;-) ?
        • [^] # Re: flash

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Je ne suis pas zikos ni même artiste tout court mais, personnellement, ça me ferait un peu chier de voir un extrait de mes créations dans un clip de Diams ou en fond sonore pour la propagande de <ici-votre-personnage-politique-préféré>. Je comprends tout à fait l'usage du ND.
          • [^] # Re: flash

            Posté par . Évalué à  3 .

            Et pourtant toi même tu aimerais bien piquer des sons, smapler pour faire tes propres trucs.
            C'est bien de protéger ses "outputs" mais il faut aussi qu'il reste des "inputs".

            "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

            • [^] # Re: flash

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              C'est pour ça que quand je souhaite inclure une bande son dans un clip video et que la licence est en ND, je demande à l'auteur, si elle est en ND.
              • [^] # Re: flash

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                cela est bien plus simple avec du libre...
                - une CC-by-sa demande que l'auteur soit identifié et que la licence retenue soit maintenue.
                - d'autant que si l'auteur devient injoignable (changement de mail, boîte mail débordant de spam, ...) bin tu l'as dans l'os pour utiliser quelque chose qui t'aurait bien plu. Et, au passage, l'auteur initial vient de perdre une raison de se faire diffuser et connaître plus...

                Concernant Red Hat, ma remarque initiale était que cela empêche, par exemple, la communauté Fedora de réutiliser ces spots ou une partie pour les adapter (par défaut avec ND, pas de modification). Cela empêche de diffuser ces spots en boucle lors d'une install' party dont l'entrée serait payante (le cadre de la NC étant un peu trop large), donc moins de pub' pour Red Hat, dommage. D'où un laconique "dommage de promouvoir du libre avec du non-libre".
          • [^] # Re: flash

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Et est-ce que cela te dérangerais de voir un de tes programmes libres modifié et utilisé par un parti politique que tu ne soutiens pas. Ce programme pourrait même servir à diffuser des idées que tu ne cautionnes pas. (cf: Democracy et le parti socialiste)

            Personne ne viendrait remettre en cause la possibilité de modifier un logiciel pour ces raisons, alors pourquoi dès lors qu'il s'agit de "culture", cela se passe autrement?

            Sincèrement, si un parti extrémiste modifie un de mes logiciels pour diffuser leur propagande, cela ne m'enchanterait pas du tout, mais je ne remettrais pas en cause leur droit de le faire, car si la liberté n'est pas pour tout le monde alors elle ne vaut rien.

            Je ne comprends donc absolument pas l'usage du ND
            • [^] # Re: flash

              Posté par . Évalué à  4 .

              Je ne me suis pas "spécialisé" dans ce domaine.

              > Et est-ce que cela te dérangerais de voir un de tes programmes libres modifié

              Le programme est un programme. Il a une fonction. Pourquoi le modifier ?

              > et utilisé par un parti politique que tu ne soutiens pas.

              C'est différent. Un programme n'est pas un discours et n'exprime pas une idée, une opinion. Un programme est une fonction, il est neutre. Que le "méchant" utilise Windows ou Linux ou Hurd ne change rien. De plus un programme est sans intérêt pour un "méchant" (ou un gentil) tant qu'il ne l'utilise pas. C'est son utilisation qui est bonne ou mauvaise (inutile de changer une ligne de code). Le programme n'exprime pas d'idée bélliqueuse ou vertueuse en lui même. Qu'un commentaire fasco soit visualisé avec Firefox ne rend pas Firefox fasco. Firefox reste neutre.

              Par contre, si je fais un discours c'est pour véhiculer une idée et génralement mon opinion. Si on modifie mon discours pour véhiculer une autre idée, là je ne suis pas content. Car on prend mon expression pour véhiculer une idée qui n'est pas dans mon expression.

              Je trouve que le problème est assez différent.
              • [^] # Re: flash

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                Par contre, si je fais un discours c'est pour véhiculer une idée et génralement mon opinion. Si on modifie mon discours pour véhiculer une autre idée, là je ne suis pas content. Car on prend mon expression pour véhiculer une idée qui n'est pas dans mon expression.

                Je suis assez d'accord avec toi. Cependant, cela ne concerne pas la licence retenue, cela concerne tes droits moraux (que tu conserves), éventuellement relève de la diffamation.

                tu peux relire le dernier paragraphe de http://home.twcny.rr.com/nerode/neroden/fdl.html notamment
                * Misrepresenting someone's opinion for the purposes of gain is fraud. This is generally illegal, and has nothing to do with copyright.
                * Misrepresenting someone's opinion in order to damage their reputation is defamation, libel, or slander. This is generally illegal, and has nothing to do with copyright.
                * Misrepresenting someone else's work as your own is dishonest; if it's done for gain, it's fraud.



                Alors, pourquoi se priver de corrections de fautes d'orthographes, de traductions, ... pour des raisons inexactes ?
                • [^] # Re: flash

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Très intéressant. Preuve que je ne suis vraiment pas un spécialiste du domaine :-)
              • [^] # Re: flash

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                > Le programme est un programme. Il a une fonction. Pourquoi le modifier ?

                Un programme peut très bien avoir pour fonction la diffusion de données ou plus spécifiquement de discours, musique, ...

                Par exemple, dans le cas de Democracy, celui ci a été modifié par le parti socialiste afin de mettre en avant ses idées politique. En modifiant ainsi le programme, la fonction principale n'a pas été modifié mais le résultat est totalement différent. On passe d'un programme neutre dans sa diffusion à un programme qui pousse vers l'écoute des idées de la personne l'ayant modifié.

                Donc bien évidemment, le programme en lui même n'exprime pas une idée, mais ce qu'il diffuse le permet. Or en modifiant le programme pour le rendre par défaut diffuseur d'idées, on change la perception que l'on peut en avoir.

                Pour reprendre ton exemple de Firefox: bien entendu que Firefox reste neutre quelque soit le contenu visualisé. Mais par défaut, la page d'accueil est celle de Google (ce qui reste relativement neutre), que penseriez vous, si par défaut la page d'accueil de Firefox était le site internet d'un parti politique? Cela ne change pas grand chose pour le programme en lui même, mais on peut alors s'interroger sur les idées de ses concepteurs.

                Le cas de la chanson modifiée ou du discours est donc, pour moi, assez similaire puisque on prend un programme neutre au départ pour le rendre diffuseur d'idées qui ne sont pas forcément les miennes. De plus, s'il y a un respect de la licence, il y aura toujours la possibilité de voir le discours/programme original pour se faire une opinion sur les idées réelles de l'auteur initial.
                • [^] # Re: flash

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  Pour ceux qui comme moi, ignorent ce qu'est Democracy :
                  http://www.getdemocracy.com/

                  Pour moi, un logiciel n'est qu'un outil. Il n'exprime aucune sensibilité particulière, de même qu'un bête panneau d'affichage. Maintenant, sur ce panneau 4x3, mets Martin Luther King, les mots "I have a Dream" & Nicolas Sarkozy à côté, le panneau reste toujours aussi impersonnel, mais le message a été détourné.
  • # Re:

    Posté par . Évalué à  2 .

    > Je ne sais pas ce qu'ils vont chercher de réel la-dedans

    Ça sous entend "réel technologie" pour de réels problèmes.
    Je ne crois pas que Red Hat s'amuse, je crois que ça a été très réfléchi.
    Je trouve la forme et le fond intéressant. La virtualisation c'est nouveau, c'est hype, et pour ce qui est nouveau et hype, on a plein de buzzwords. Là ce n'est pas le cas. Il y a des "démonstrations" simple, avec des mots simples, des situations simples avec des gens simples qui demandent la bonne technologie pour résoudre leurs problèmes.

    Il est surprenant de voir que Red Hat pour la sortie de RHEL5 n'est pas aussi mis dans son discours des aspects technologies, des benchs, des références aux technologies, des "vrais" démos, etc...

    C'est assez gonflé de la part de Red Hat. C'est un paris risqué. La crédibilité du discours de Red Hat s'appui massivement sur sa réputation. "On croit ce qui est dit sans qu'il y ait de preuve technique, car c'est Red Hat qui le dit".

    C'est gonflé mais la forme est rafraichissante. Je pense que c'est aussi une demande des "IT" qui en n'ont marre d'apprendre une nouvelle langue à chaque sortie d'une technologie, d'apprendre de nouveaux "buzzword" qui cachent finalement des concepts simples, etc...
    Et si tu ne maitrises pas les nouveaux "buzzword", tu passes pour un plouc.


    > c'est surtout de la publicité pour les technologies de virtualisation.

    La virtualisation n'est pas une technologie virtuelle, c'est une réelle technologie bien réelle.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.