Journal Vente liée : Un espoir ?

Posté par .
Tags : aucun
6
21
jan.
2009
http://fr.news.yahoo.com/17/20090120/ttc-vente-liee-ibm-sous(...)

Cet article nous apprend qu'une plainte a été déposée contre IBM pour pratiques anticoncurentielles, pour avoir arrêté de vendre des licences à un des fournisseurs de la société T3 Technologies. D'autre part, IBM ne veut plus vendre séparément matériel et logiciel lorsqu'il s'agit de serveurs d'infrastructure.

Cependant, un bémol: IBM est un gros morceau, et l'article montre que lors du dépot d'une plainte aux Etats Unis par cette même société, IBM a répliqué en indiquant que T3 viole certaines de ses technologies ....

Pour ceux qui voient en IBM un défenseur du libre, donc, attention. Leur position n'est pas des plus "nette".
  • # article plus complet

    Posté par . Évalué à 5.

  • # hou la

    Posté par . Évalué à 6.

    il ne faut pas faire un amalgame entre libre et vente liée.

    On peut très bien concevoir un ordi vendu uniquement avec mandriva, l'os n'en sera pas moins libre, mais la vente sera toujours aussi liée...
    La pour une fois c'est juste l'inverse tu ne peux acheter l'OS sans la machine :D

    D'ailleurs je me demande, si IBM mais un systeme de protection pour empêcher qu'on exécute son OS sur une autre machine que la sienne, est-ce illégal?
    Si oui qu'en est t'il des consoles et émulateurs?

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: hou la

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour ta dernière question, je pense que le procès d'Apple contre Psystar y répondra…
      • [^] # Re: hou la

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour ta dernière question, je pense que le procès d'Apple contre Psystar y répondra…

        Il y a plusieurs grosses différences :
        - La première c'est qu'IBM ne vend plus son OS 31bits (oui oui) à de nouveaux clients. Il ne font que vendre (à contre coeur) des licences aux clients qui possèdent des contrats de maintenances déjà en place. Les contrats d emaintenance pour une mainframe sont typiquement de dix ans (parfois 20 ans), et prévoient la plupart du temps la possibilité de rajouter du matériel similaire voire identique pour la redondance ou en cas d'augmentation des besoins.

        - La deuxième c'est que un OS 31 bits avec une garantie de maintenance jusqu'en 2020 (nous sommes en 2009, si la livraison, la mise en place ou le paiement traine un peu ca fait 2010. Avec dix ans de maintenance ca fait 2020) c'est complètement idiot. Je comprend parfaitement qu'IBM ne veuille plus vendre de mainframe dont la puissance de calcul ou la capacité de gestion mémoire sont comparables, voire inférieurs à ce que madame michu va pouvoir acheter toute seule à la Fnac d'ici un an ou deux. Les serveurs t3 font 200mips IBM max et peuvent accueillir jusqu'à 24Gb de ram max.

        - La troisième c'est que ces mainframes sont immaintenable sans le concours d'IBM. C'est d'ailleurs IBM Global Services qui assure toute la maintenance des serveurs T3 (les mainframes sont fournies de base avec un service 3ans 24/7 en GTA + 4h).

        Tout celà fait que je comprend parfaitement qu'IBM n'ait plus du tout envie de se farcir ces gros trucs un poil dépassés. De contniuer à faire évoluer zOS sur des archi 31 bits et en prime d'en assurer la maintenance.
        • [^] # Re: hou la

          Posté par . Évalué à 1.

          Concernant l'adressage sur 31 bits, http://en.wikipedia.org/wiki/Z/OS précise un peu le truc :

          From its inception z/OS has supported tri-modal addressing (24-bit, 31-bit, and 64-bit). Up through Version 1.5, z/OS itself could start in either 31-bit ESA/390 or 64-bit z/Architecture mode, so it could function on older hardware. (Only newer z/Architecture hardware manufactured starting in the year 2000 can run 64-bit code.) IBM support for z/OS 1.5 ended on March 31, 2007. Now z/OS is only supported on z/Architecture mainframes. Application programmers can still use any addressing mode, and all applications regardless of their addressing mode(s) can coexist without modification. However, increasing numbers of middleware products and applications, such as DB2 Version 8 and above, now exploit 64-bit addressing.


          Jusqu'à sa version 1.5, z/OS pouvait fonctionner en 31 bits pour les vieux serveurs et en 64 bits pour les serveurs plus récents (>an2000).
          Depuis avril 2007 IBM n'assure plus le support de cette version et actuellement z/OS ne tourne que sur leur mainframe z, architecture 64 bits.
          Les programmes peuvent utiliser le mode d'adressage qu'ils veulent.

          Du moment que les grands comptes restent peu regardant sur l'addition... IBM se fera un plaisir de migrer leurs vieilles applis sur des mainframes z
  • # IBM, pas net ?

    Posté par . Évalué à 9.

    Leur position n'est pas des plus "nette".

    Au contraire, je pense que la position d'IBM a toujours été des plus nettes : leur but est de sortir du monopole de Microsoft qu'ils subissent comme tout le monde.

    Pour cela, ils utilisent les armes du libre car c'est le dernier bastion qui ait su résisté, tous les autres éditeurs propriétaires ayant jeté l'éponge, excepté Apple. D'ailleurs, IBM s'était aussi associé avec Apple, en leur fournissant notamment les fameux PowerPC. On voit bien qu'IBM essayait d'attaquer MS sur tous les fronts possibles (donc aussi bien libre que propriétaire). Aujourd'hui, Apple s'étant tourné vers Intel, IBM ne peut plus utiliser que les logiciels libres.

    Je ne me souviens pas qu'IBM ait jamais fait preuve du moindre intérêt pour la philosophie du libre. Ils se sont simplement penchés dessus, et ont vu ce qu'ils ont pu en tirer d'un point de vue technique, afin de lutter contre Microsoft.

    Attention, je ne leur en veux absolument pas, et je les remercie pour le soutien qu'ils apportent malgré tout au monde du libre, car à mon avis cela apporte d'une part une énorme crédibilité au libre, et d'autre part ils ont toujours suivi les règles sans jamais jouer double-jeu.

    Je les préfère d'ailleurs à Sun, qui est du style « je conçois une licence Open Source pas compatible avec la GPL, et je libère mes logiciels sous cette licence pour que ça ne soit pas utilisé par la concurrence libre » (avoué par une ex-employée de Sun, faut que je retrouve la source, je l'ai vue ici-même).
    Alosr que dans le cas IBM, lorsque Linux a eu besoin d'un outil de volumes logiques, ils ont développé EVMS et l'ont publié sous GPL. Et plutôt que de libérer AIX sous une obscure licence, ils mettent directement en avant Linux lui-même.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: IBM, pas net ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour cela, ils utilisent les armes du libre car c'est le dernier bastion qui ait su résisté, tous les autres éditeurs propriétaires ayant jeté l'éponge, excepté Apple. D'ailleurs, IBM s'était aussi associé avec Apple, en leur fournissant notamment les fameux PowerPC.

      IBM ne fournit pas le PowerPC à Microsoft maintenant pour leur console de jeux?

      Je ne me souviens pas qu'IBM ait jamais fait preuve du moindre intérêt pour la philosophie du libre. Ils se sont simplement penchés dessus, et ont vu ce qu'ils ont pu en tirer d'un point de vue technique, afin de lutter contre Microsoft.

      Oui, d'un point de vue technique, je doute fortement que les solutions de Microsoft étaient à la hauteur des besoins pour les serveurs d'IBM. Mais ca ne veut pas dire non plus que c'est "afin de lutter contre Microsoft".
      • [^] # Re: IBM, pas net ?

        Posté par . Évalué à 3.

        IBM ne fournit pas le PowerPC à Microsoft maintenant pour leur console de jeux?

        Ah ben je ne savais pas; ça m'étonne d'ailleurs... En tout cas, ça contredit tout mon beau discours :+)

        Oui, d'un point de vue technique, je doute fortement que les solutions de Microsoft étaient à la hauteur des besoins pour les serveurs d'IBM. Mais ca ne veut pas dire non plus que c'est "afin de lutter contre Microsoft".

        Si, car Linux est plutôt vu comme concurrent aux déclinaisons serveurs de Windows. Cela leur permet d'avoir une offre complète, avec le couple Linux+AIX.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: IBM, pas net ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Au contraire, je pense que la position d'IBM a toujours été des plus nettes : leur but est de sortir du monopole de Microsoft qu'ils subissent comme tout le monde.

      Amusant, de la part d'un constructeur qui participe à la vente liée. Enfin, participait : c'est maintenant Lenovo, qui enfreint allègrement la loi, plus IBM.
      • [^] # Re: IBM, pas net ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Il faut remarquer que les Thinpkad à l'époque d'IBM n'avait pas de touche Windows; ça avait beau n'être pas grand chose, c'était déjà une façon de montrer que ses machines n'était aucunement affiliées et limitées à Windows.

        D'ailleurs, les Thinkpad sont reconnus pour avoir une très bonne prise en charge par les systèmes alternatifs, et je ne serais pas surpris qu'IBM y ait apporté quelques moyens.

        Pour la vente liée, merci de ne pas oublier une partie de la phrase : qu'ils subissent comme tout le monde.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: IBM, pas net ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour la vente liée, merci de ne pas oublier une partie de la phrase : qu'ils subissent comme tout le monde.

          C'est une blague ? Aucun vendeur n'est forcé de vendre de force des licences Windows avec ses machines ! La preuve, il y en a qui ne le font pas, IBM (maintenant, Lenovo), entre autres, sur certaines machines. Et si ça arrive à quelqu'un, il devrait porter plainte, parce que c'est illégal, de façon bien plus flagrante que la vente liée au consommateur final.
          • [^] # Re: IBM, pas net ?

            Posté par . Évalué à 1.

            > Aucun vendeur n'est forcé de vendre de force des licences Windows avec ses machines !

            C'est plus compliqué que ça...

            Si tu vends x% de ta gamme sous GNU/Linux, autant de licences Windows en moins, donc le coût de la OEM augmente (puisque MS fixe les coûts en fonction des quantités). Tu as quatre solutions:
            - augmenter les prix de toute ta gamme Windows (et te faire bouffer par les concurrents)
            - répercuter le manque à gagner en augmentant le prix des postes sous Linux
            - laisser tes marges morfler (et tu te fait virer par tes actionnaires)
            - x=0, tu ne vends que du Windows et tu attends les rares contestations des clients...


            Même si MS n'exerce pas de pression mafieuse, le résultat est là.
            • [^] # Re: IBM, pas net ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Et si tu vends les machines nues, tu économise le support technique, qui avec les os MS est non négligeable.
              http://fr.youtube.com/watch?v=kmWp2u3GI80
            • [^] # Re: IBM, pas net ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Perdu, car les 10 plus gros OEMs ont les memes prix, et les 10 suivant ont un prix identique aussi, et ca, le departement de la justice americain le verifie.

              Faudra trouver autre chose.
              • [^] # Re: IBM, pas net ?

                Posté par . Évalué à 3.

                le departement de la justice americain le verifie.

                Et ailleurs ?
                • [^] # Re: IBM, pas net ?

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Meme lien que ci-dessous :

                  II. Applicability
                  This Final Judgment applies to Microsoft and to each of its officers, directors, agents, employees, subsidiaries, successors and assigns; and to all other persons in active concert or participation with any of them who shall have received actual notice of this Final Judgment by personal service or otherwise.


                  Bref, ca s'applique a tout MS, peu importe ou la succursale se trouve.
              • [^] # Re: IBM, pas net ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Tu as un lien pour démontrer?
                • [^] # Re: IBM, pas net ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  • [^] # Re: IBM, pas net ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ton lien est fort instructif, merci.

                    Mais à aucun endroit, le texte ne stipule à MS, une interdiction de faire des remises ou avoirs ("prix de gros") en fonction du volume. C'est ce que font tout les fournisseurs (et ce même au niveau des revendeurs...), pourquoi MS en serait privé?

                    Autre élément, lorsqu'ils touchent une commission en échange d'installation de sharewares, c'est autant de perdu si tu vends du GNU/Linux.
                    • [^] # Re: IBM, pas net ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      << such discounts are offered and available uniformly to all Covered OEMs, except that Microsoft may establish one uniform discount schedule for the ten largest Covered OEMs and a second uniform discount schedule for the eleventh through twentieth largest Covered OEMs, where the size of the OEM is measured by volume of licenses; >> III B 3 a

                      Traduction approximative (et automatique):

                      <<de tels escomptes sont offerts et disponibles uniformément à tous les OEM couverts, sauf que Microsoft peut établir un programme uniforme d'escompte pour les dix plus grands OEM couverts et un deuxième programme uniforme d'escompte pour les onzième vingtième plus grands OEM couverts, où la taille de l'OEM est mesurée par le volume de permis ;>>

                      C'est donc ce dont je parlais... Lire après le "sauf". Le coût va varier, certes selon les mêmes règles, mais il ne sera pas égal.

                      Et qu'en est il de la majorité des entreprises? (je parle toute les entreprises hormis ces 10)

                      Et franchement, même si la législation interdisait tout "favoritisme", MS nous a déjà montré qu'il n'a que faire des lois...
                      • [^] # Re: IBM, pas net ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Mauvaise traduction.

                        Ceci dit que les rabais seront uniformes pour les 10 plus gros OEMs et pour les 10 suivants.

                        Bref, Dell peut se mettre a vendre du Linux sur toutes ses machines si il veut, il continuera a payer la meme chose que HP et Lenovo et autres.

                        Sinon pour les autres entreprises, tu parles de qui ? Total qui achete des licences Windows ou du revendeur informatique au coin de la rue ? Note que je vois mal quel rapport cela aurait, aucun de ces gens n'a d'influence sur le marche.

                        Et franchement, même si la législation interdisait tout "favoritisme", MS nous a déjà montré qu'il n'a que faire des lois...

                        C'est pas une loi, c'est un accord avec un tas de gens qui sont la pour surveiller MS en ayant acces a _tout_ , quand a le violer, MS sait tres bien ce qui l'attend si il le viole, bref, certainement pas une option envisageable.
                    • [^] # Re: IBM, pas net ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Autre élément, lorsqu'ils touchent une commission en échange d'installation de sharewares, c'est autant de perdu si tu vends du GNU/Linux.

                      Tout a fait, mais c'est totalement independant de MS, c'est entre le constructeur et le vendeur du shareware que ca se joue.
                      • [^] # Re: IBM, pas net ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Et rien n'interdit d'installer du shareware rémunéré sous linux.

                        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

          • [^] # Re: IBM, pas net ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Aucun vendeur n'est forcé de vendre de force des licences Windows avec ses machines !
            De façon pragmatique, un peu quand même, s'il espère que ses produits vont bien se vendre et surtout s'il est pleinement orienté marché professionnel.

            Il faut bien comprendre qu'IBM avait une excellente réputation en terme de qualité produit et service. Ils n'allaient pas commencer à l'entâcher en vendant des machines sans OS (donc dont la mise en place est à la charge du client) ou avec un OS et des outils pas encore mûrs et fonctionnellement équivalents à l'écosystème Windows (à l'époque où IBM a revendu sa branche portable, OOo en était à la 1.1...). Par ailleurs, les outils logiciels fournis avec les Thinpkad étaient excellents, rien à voir avec les trucs préinstallés de Dell.

            En plus, il avait déjà été decidé pour IBM de se réorienter vers les serveurs et les services : ils n'allaient pas investir tant de changements dans une branche dont ils avaient prévu de se défaire. Surtout en sachant qu'elle avait une excellente valeur, vu l'image de marque, il ne fallait pas qu'elle s'effrite.

            Et puis en y réfléchissant, ça correspondait à sa stratégie globale : lutter contre le monopole passait d'abord par se débarrasser de Windows côté serveur, ce qui simplifierait énormément son remplacement côté client, tout en laissant le temps d'atteindre la maturité aux solutions concurrentes.

            Pour ce qui est de Lenovo, ils sont indépendants d'IBM. Tout ce que je sais sur eux, c'est qu'ils ont énormément investi sur la marque Thinkpad, avec pour résultat d'avoir gardé la même réputation de qualité qu'à l'époque IBM, alors que d'habitude, chinois signifie plutôt « cheap ».
            Je pense qu'eux ne se préoccupent pas du monopole de Microsoft, et même que ça les arrange bien. Après tout, ils n'ont pas subi l'affront OS/2, alors ils s'en moquent.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: IBM, pas net ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il faut bien comprendre qu'IBM avait une excellente réputation en terme de qualité produit et service. Ils n'allaient pas commencer à l'entâcher en vendant des machines sans OS (donc dont la mise en place est à la charge du client)

              Mais on ne parle pas de machines sans système préinstallé. On parle de vente forcée de licence, ce qui est un autre problème, décorellé.
          • [^] # Re: IBM, pas net ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Oh, et j'oubliais : l'argument de la vente liée est-il valable ailleurs qu'en France ?

            C'est une vraie question, mais si ce n'est pas le cas, il est facile de comprendre qu'IBM n'allait pas se faire suer juste pour un pays.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: IBM, pas net ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Je les préfère d'ailleurs à Sun, qui est du style « je conçois une licence Open Source pas compatible avec la GPL, et je libère mes logiciels sous cette licence pour que ça ne soit pas utilisé par la concurrence libre » (avoué par une ex-employée de Sun, faut que je retrouve la source, je l'ai vue ici-même).

      c'est vrai que c'est pas du tout comme ces crevards de Linus Torvalds, RedHat ou Novell qui sont du style à utiliser une licence open source incompatible avec les licences BSD. et qui libèrent leurs logiciels sous cette licence pour ne pas que ça soit utilisé par la concurrence libre. ^_^

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.