Journal [HS] 48h chez les copains de Richard

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
17
9
août
2013

Sommaire

Chers linufriens,

rentrant de 3 semaines en Afrique j'avais envie de vous faire partager quelques moments inoubliables passé dans la réserve du Masai Mara au Kenya. Comme cela n'a franchement aucun rapport avec les logiciels libres j'avais trouvé le prétexte fallacieux du gigantesque troupeau de gnous qui en fait la renommée. D'où le titre de ce journal. Mais palm123 ayant hardiment montré l'exemple je me lance sans complexe dans l'exercice obligatoire de la rentrée : raconter ses vacances.

Le Masai Mara

L’Afrique ça décoiffe ! Pour notre premier séjour en Afrique subsaharienne nous avons eu le bonheur de passer deux jour dans la réserve nationale du Masai Mara, au sud du Kenya. Ce parc de 1.510 km2 est accolé au parc national du Serengeti en Tanzanie, qui s'étend sur 14.763 km2, ce qui constitue au total un sanctuaire animal grand comme près de 4 fois la Haute-Savoie.

Une fois par an pendant la saison sèche d'immenses troupeaux de gnous (environ 1,5 millions de têtes), accompagnés de toute la gente herbivore (zébres, antilopes, éléphants, girafes, buffles, phacochères…) et suivis de près par leurs prédateurs (lions, léopards, guépards, hyènes…) fuient la sécheresse du Serengeti pour le triangle du Mara.

C'est la "grande migration", partie d'un cycle annuel qui se déroule sur près de 1500 km (aller puis retour) et qui démarre dès la fin de la saison des pluies, en mai. Les troupeaux quittent l'aire de conservation du Ngorongoro et remontent lentement par l’ouest et la région de Grumeti puis vers le nord en direction du Masai Mara qu'ils atteignent fin juillet début août. Ils y demeurent jusqu’en octobre, avant d’amorcer la redescente vers le sud. En novembre décembre, ils convergent au sud du Serengeti et s’installent à nouveau dans les plaines du Ngorongoro où les femelles mettent bas vers le mois de mars. Ils restent alors sur place le temps que les petits prennent des forces, puis recommencent un nouveau cycle en remontant vers le nord.

La grande migration

De nombreux films et documentaires ont été consacrés à ce phénomène unique, mais le voir en grandeur nature est une expérience inoubliable !

Détails pratiques

Le site officiel de la réserve.

Transport

La façon la plus simple de se rendre au Masai Mara (ou au Serengeti) est certainement de passer par un tour opérateur. Vous trouverez tous les renseignements avec votre moteur de recherche favori. Si vous voulez la jouer perso il vous faudra prendre un vol pour Nairobi et louer une voiture (entre $250 et $350 par jour avec chauffeur). Pour ce qui nous concerne nous nous sommes d'abord rendu chez ma fille qui réside à Kampala (Ouganda) et qui nous a véhiculé dans son antique Pajero de 1992.
Disons-le tout de suite, les conditions de circulations sur les routes d'Afrique de l'Est sont pour le moins épiques : routes dans un état parfois indescriptible, priorité au plus agressif, piétons, vélo, moto, bus… dans tous les sens, voire à contresens pour éviter un nid de poule d'autruche, signalisation inexistante (y compris pour les sens interdits que l'on doit deviner). Sans compter qu'on roule à gauche. Bref j'en ai encore la mâchoire contractée et la trace des ongles sur mes paumes !
Le carburant et légèrement moins cher qu'en France (environ 1€ le litre de gazoil) et, en cas de problème, il surgira de nulle part 15 personnes pour vous aider (moyennant un petit billet). Détail qui peut avoir son importance, on trouve du gazoil à proximité du parc mais pas d'essence.

Période

Si vous avez bien lu ce qui précède vous aurez compris que le meilleur moment pour le Masai Mara va de fin juillet à début octobre. En dehors de cette période préférez le Serengeti, particulièrement la zone du Ngorongoro en mars et avril.

Hébergement

Il existe de nombreux lodges dans le parc, ainsi que quelques campings privés. Dans tous ces cas il vous faudra réserver à l'avance. Pour notre part nous avons utilisé le "camping puplic" de Oloololo gate pour $30 par nuit et par personnes

Guides

Il est possible sur place de louer un 4x4 avec chauffeur/guide/garde pour environ $175 la demi-journée. L'avantage est que le véhicule est particulièrement adaptée à la photographie (ouvertures latérales et/ou toit ouvrant surélevé) et que l'on est débarrassé du souci de la conduite. Oui mais les sous on ne les avait pas, alors on a pris la voiture de ma fille en s'assurant les services d'un garde du parc qui arrondissait ses fins de mois pour la modique somme de 1500 shillings kényans (≏ 15€) la demi-journée (de 6h à midi).

L'intérêt de prendre un guide est qu'il s'entretient avec ses collègues de l'emplacement des animaux difficiles à observer, principalement les félins. C'est ainsi que nous avons eu le bonheur d'approcher une femelle guépard et son petit.

Faune

voici par ordre alphabétique la liste des animaux que nous avons pu observer (voir l'album photos) :
Autruches, Babouins, Buffles, Caméléons, Cobe à croissant, Crocodile du Nil, Éléphants, Gazelles de Grant, Gazelles de Thomson, Girafes, Gnous, Guépards, Héron mélanocéphale, Hippopotames, Hyènes, Impalas, Lions, Marabouts, Oies d'Égypte, Phacochères, Pintade de Numidie, Rolliers à long brins, Topis, Vautours et Zèbres.

Ce que avons cherché mais n'avons pas vu (ce sera pour un autre voyage) :
Léopards, Lycaons et Rhinocéros.

Vaccins et antipaludéens

La vaccination contre la fièvre jaune et obligatoire (mais pas vérifiée à la frontière). Elle se fait exclusivement dans un service spécialisé d'un hôpital et n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale (43€). Celle contre l'hépatite A est recommandée et peut être effectuée par votre médecin traitant (prix du vaccin : 25€).
Il faut aussi se protéger contre le paludisme. La solution la plus pratique mais aussi la plus chère (31,50€ la plaque de 12 à Lyon, prix variant d'une pharmacie à l'autre) est la Malarone. Commencer le traitement 1 jour avant et finir 7 jours après la période à risque. Une alternative moins onéreuse est la Doxycycline, qui est en fait un antibiotique à large spectre et dont le traitement doit être prolongé 1 mois après la période à risque. Elle comporte également plusieurs effets secondaires indésirables.

Eau

Presque partout où nous sommes allés on nous assurait que l'eau était potable. Et c'est sans doute vrai. Pourtant dans les forums et les sites web il est recommandé de ne boire que de l'eau minérale ou, à défaut, de l'eau purifiée par filtre à charbon (bactéries) et/ou par pastille désinfectante (bactéries et virus). J'ai donc acheté une pompe à filtre (100€) et des pastilles micropur (40€). Ces dernières laissant un goût prononcé d'eau de piscine prévoir également un additif sans sucre, genre antésite, pour la faire passer.

Moustiques

Nous nous étions particulièrement préparés à ce fléau : vêtements et tente intérieure imprégnés, spray pour le visage et les mains. et Malarone évidemment (voir ci-dessus). Et à notre grande surprise nous n'en avons quasiment pas vu, si ce n'est dans la maison de ma fille à Kampala à partir de 19H. Bah, il vaut mieux ça que l'inverse.

Assurance et rapatriement

Nous nous sommes contenté de celle fournie automatiquement par le paiement par une carte visa de nos billets d'avion. C'est sans doute un peu léger, notamment en montagne, mais la couverture additionnelle pour l'étranger du club alpin français était un peu chère à mon goût.

Budget (par personne)

Ce budget correspond en fait à la totalité de notre périple : Kampala -> Mont-Elgon -> Masai Mara -> Sipi Falls -> Kampala. À Kampala nous étions hébergés chez ma fille, à Sipi Falls dans un lodge / guest house, au Mont-Elgon et au Masai Mara nous dormions sous la tente.

  • Vol Genève - Kampala et retour : 750€ (Egypt-Air). Rajouter 23€ de bus entre Annecy et l'aéroport de Genève et retour.
  • Visas Ougandais et Kényan : US$50 à chaque passage de douane, soit $150 (≏ 120€). Nous aurions pu économiser $50 en demandant un visa multi-entrées à l'ambassade d'Ouganda à Paris. Attention ! En Afrique de l'Est ne sont acceptés que les billets de 10$ ou plus et de moins de 10 ans.
  • Vaccinations et pharmacie : environ 120€
  • Parc du Mont-Elgon : $25 par personne et par tranche de 24h (soit $75 ≏ 60€)
  • Réserve du Masai Mara : US$70 par personne et par tranche de 24H (et oui, quand-même). Ma fille qui est considérée comme résidente Afrique de l'Est n'a eu à payer que 1000 Ksh soit environ 10€. Camping en sus $30 par personne et par nuit, quasiment rien pour ma fille. Véhicule 400 Ksh par jour (4€)
  • Bouffe amenée de France (essentiellement lyophylisés mais aussi un peu de vin, de fromage et de charcuterie) 50€
  • Sur place (carburant, bouffe, lodge à Sipi Falls, restos, souvenirs et cadeaux…) environ 500€

Soit à peu près 1800€ par personne. Arf… ça vaut le coup de bosser toute l'année pour pouvoir se payer ça :-)

  • # Ca donne envie

    Posté par . Évalué à 2.

    En stage de fin d'études je n'aurai pas de vacances cet été, mais dès l'année prochaine je ne manquerai pas de me faire plaisir comme toi :> . Super article.

  • # anti paludéens

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    (31,50€ la plaque de 12 à Lyon, prix variant d'une pharmacie à l'autre)

    Je les ai payés 50 Euros pour aller à Madagascar, sans doute parce que Paris est plus loin que Lyon :-)

    Faut que je change de pharmacie !

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.