Journal IsIsabelle Collet du monde diplo et le monde de l'informatique

Posté par .
Tags : aucun
0
18
juil.
2007
Au travers de deux articles, l'un sur les journaux informatiques et l'autre sur la place des femmes dans le monde de l'informatique (où elle mets en opposition malaisiennes et occidentales), Isabelle Collet propose une vue critique de la mythologie de l'informaticien-hacker, de l'image véhiculée et de ses conséquences...

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/COLLET/14834
http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/COLLET/14835


bonne lecture
  • # Calendrier Debian?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ainsi, dans un numéro spécial, fin décembre 2006, Linux Magazine offre en « cadeau »... un poster de femme nue !
    Elle parle du calendrier Debian? PArce que si c'est ça, y a pas de quoi s'insurger! C'est pas un calendrier de routards quand même...
    • [^] # Re: Calendrier Debian?

      Posté par . Évalué à 8.

      Oui, enfin bon ... moi qui est pas suivi l'actualité GLMF depuis un moment, quand je suis tombé dessus la dernière fois, je me suis demandé si GLMF ne devenait pas du FHM light ...
      • [^] # Re: Calendrier Debian?

        Posté par . Évalué à 2.

        Ben, je l'ai chez moi accroché au mur près de mon bureau, et ma copine l'a vu et n'a jamais rien dit (si elle avait trouvé ça déplacé, elle me l'aurait fait savoir, ne vous en faites pas pour elle ^_^ )!
        Au contraire, elle lui trouvait un coté "joli", pour vous dire...
    • [^] # Re: Calendrier Debian?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Effectivement c'est scandaleux, je propose que l'an prochain, linux magazine propose un calendrier avec un RMS nu. Ça aura de quoi alimenter les rêves de polytan en plus.
      • [^] # Re: Calendrier Debian?

        Posté par . Évalué à 3.

        Arrètes, ca m'excite déjà !
        Et avec un Linus en string ! ca serait classe !
  • # IsIsabelle ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est un test ou toutes les Isabelle répondent oui, et les autres non ?
  • # Le stéréotype du hacker trop répandu ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Dans le premier article, il est précisé que le monde de l'informatique n'est pas très prisé des femmes car il est vu sous l'angle du stéréotype du hacker, moche, sale, barbu, passant sa journée devant son PC. Un peu comme la chanson sur les ingénieurs informaticiens ...
    Je suis d'accord que cette image vaut dans les milieux de passionnés d'informatique (un peu comme ici ...), mais dans le monde "normal" de l'informatique, je connais assez peu de personnes qui sont comme ça : la majorité des gens que je vois (à l'université ou au taf) sont des gens tout à fait "normaux", et je ne vois pas pourquoi les filles seraient alors rebutées par cette image, qui ne représente en fait qu'une minorité...

    Bon, moi j'ai trouvé le bon compromis, je suis un hacker qui passe la journée devant son ordi, mais je suis beau, propre et imberbe... hého les filles _o/

    Sinon, article intéressant (pour l'exemple de la Malaisie que je ne connaissais pas).
    • [^] # Re: Le stéréotype du hacker trop répandu ?

      Posté par . Évalué à 10.

      je suis un hacker qui passe la journée devant son ordi, mais je suis beau, propre et imberbe


      Comment tu fais pour rester beau en mangeant des pizzas devant ton ordi ?

      Donne nous tes conseils beautés, ça va en intéresser plus d'un.

      Sinon, propre, ca veut dire perdre au moins 1/2 heure (2.8% de ton temps). Ce temps pourrait être utile à autre chose. Quand à se raser, c'est évidemment une perte de temps.

      Déjà qu'on est obliger de dormir. (au moins 4 heures par jour)

      hého les filles _o/

      Rien qu'avec le temps perdu avec une fille. (Je sais, j'ai fais une soirée Star Trek avec une nana une fois.) J'aurais eu le temps de me tripoter la kernel au moins 3 fois.
      • [^] # Re: Le stéréotype du hacker trop répandu ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Il y pas lomgtemps je donnais un cours à des futurs ingénieurs informaticiens.
        Donc pour faire simple sur 40 étudiants

        -Un geek barbus, en T-Shirt noir avec le ventre plein de bière
        -4 étudiantes ( dont 3 plutot pas mal )

        Conclusion il y a plus d'infomaticienne que de hacker... :)

        Mais bon je pense que la journaliste oublie la pression sociale, non ma fille passe le CAPES et devient prof ça sera beacoup mieux pour toi...
      • [^] # Re: Le stéréotype du hacker trop répandu ?

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai pas dit que je mangeais des pizzas : des fois il faut prendre le temps de se faire bien à manger, et des légumes de préférence.

        Pour la beauté, c'est naturel, désolé :-)

        Quant au lavage, je cherche effectivement un clavier waterproof pour éviter cette perte de temps...

        En ce qui concerne le sommeil, le tout est d'arriver à coder dans ses rêves...

        Et pour le temps avec une fille, le mieux est de se trouver une informaticienne ... !
        • [^] # Re: Le stéréotype du hacker trop répandu ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Et pour le temps avec une fille, le mieux est de se trouver une informaticienne ... !

          Faut bien tomber alors, parce que ça serait dommage de se séparer à cause d'un bon vieux troll vi/emacs ou Gnome/KDE ! (avec bris de vaisselle au passage)
    • [^] # Re: Le stéréotype du hacker trop répandu ?

      Posté par . Évalué à 1.

      je pense que lorsqu'elle parle de ce sujet elle pense aux adolescents, victimes récurrentes des "images" et des stéréotypes, au moment où ceux ci se décident de ce qu'ils veulent faire, c'est à dire quand ils s' "orientent"...
  • # Articles d'Isabelle Collet...

    Posté par . Évalué à 3.

    On a eu droit à la version light, édulcorée de ce qu'elle pense vraiment...

    Je me souviens d'un article "Développeuse en liberté" dans Linux Pratique qui avait sucité des commentaires très durs:
    http://www.linux-pratique.com/index.php?2007/04/25/42-le-num(...)

    L'auteure tirait à boulets rouges sur les informaticiens parce que la gente féminine est peu représentée (harcèlement, carrière, etc...). Le monde du libre n'était pas épargné non plus, bien au contraire, c'était pire!

    Des informaticiennes étaient montées au créneau pour exprimer leur désaccord.

    Elle ne machait pas ses mots et à coté de cela, l'histoire du poster Debian n'est qu'un pâle échantillon.

    Peut-être qu'elle n'était pas en grande forme ce jour là...
    • [^] # Re: Articles d'Isabelle Collet...

      Posté par . Évalué à 1.

      [Sexiste inside]
      Elle a ses règles ?! :p
      [/Sexiste inside]

      Franchement à part quelques blagues bien grasses j'ai toujours vu les femmes accueillies plutôt bien dans le monde informatique.
      (Sauf quelques exceptions... Mais des cons il y en a partout même chez les féministes.... SiSi j'vous jure !)
    • [^] # Re: Articles d'Isabelle Collet...

      Posté par . Évalué à 8.

      Je viens de lire quelques articles sur son site. Elle est plutôt hardcore, mais elle reste classique dans son féminisme. Pour preuve les attitudes et arguments habituels, comme par exemple

      "il faut la parité en info" alors qu'elle indique qu'il y a 60% de femmes en biologie (la parité en bio on s'en cogne).

      Les seuls secteurs visés sont ceux "propres" (dont fait partie l'informatique dixit la malaisienne), je n'ai jamais vu de manif' pour une parité hommes/femmes chez les bûcherons.

      La cause du manque de femmes est toujours extérieure à celles-ci (les hommes sont méchaaaaants, discrimination, etc.). Toutes mes fréquentation féminines reconnaissent plus volontiers que l'informatique les fait profondément ch****, et elles se sont orientées vers un métier qu'elles préfèrent. Constat plus honnête que celui de Mme Collet.

      Il faudrait qu'elle montre plus de solidarité envers les autres membres de son sexe. A trop vouloir la parité à tout prix, on fini par mal orienter des étudiantes. J'ai vu de sérieux cas de désintéressement et de remise en question chez des étudiantes de ma promo à l'époque: on les avait forcé vers l'informatique pour de mauvaises raisons.

      Pour résumer, je ne crois pas en la nécessité d'une parité stricte. Je préfère une égalité des chances et une liberté de choix laissé à chacun.

      Concernant le harcèlement sur le lieu de travail, elle a déjà mis les pieds dans une entreprise? Il m'arrive de balancer une vanne sexiste/limite graveleuse avec des collègues, et elles enchainent avec un autre commentaire sexiste dirigé vers les hommes. Mais bon elles semblent en possession de deux facultés qui manquent à notre chère post-doctorante: le sens de l'humour (notamment l'auto-dérision) et la répartie. Et plus important elles sont à l'aise avec leur féminité.
  • # Intéressant mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Hormis quelques informations nouvelles, et un point de vue de chercheur intéressant, les articles manquent de précision et survolent un peu le problème en partant dans tous les sens...

    Quant à la phrase : "la première développeuse est une femme", c'est en quelque sorte une évidence :) . Je pense qu'il aurait du être écrit "le premier développeur est une femme" développeur ayant ici une intonation neutre ou généraliste.

    On a beau dire que c'est sexiste de mettre le masculin pour le masculin ou l'indéterminé, n'empêche qu'en langue française le genre féminin à cet avantage : on est sur qu'une femme est une femme alors que un homme on peut en douter :

    pour preuve :
    si on peut dire : "le premier homme à marcher sur vénus est une femme"
    c'est plus difficile à placer :
    "la première femme à marcher sur mars est un homme"

    Et pourtant, me direz-vous, une sentinelle ou une recrue peuvent être un homme ! Mmmh... Bref, euh... donc comme je le disais au début de ce commentaire, c'est un point de vue de chercheuse intéressant et euh...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.