Forum Astuces.divers Tuto & astuces pour un double-boot Macbook/Debian-Testing

2
9
nov.
2014

Sommaire

Avant tout

Ma machine : Macbook 6.1 unibody - late 2009
Installation de : Debian Testing-Jessie (avec Gnome 3)
On va voir : l'installation, la configuration & ma personnalisation.
Document écrit en novembre 2014

Attention ! Ce « HOW-TO » est à la base un bloc-note personnel, j'ai mis de côté certaines explication qui me semblait évidente mais qui ne le sont pas forcément pour tous. Alors si vous voulez reproduire cette installation sans comprendre certaines parties, demander de l'aide ou documentez-vous ! Évidemment, je ne prends aucune responsabilité quand aux problèmes que vous pouvez créer sur votre système. La base est donc de faire une sauvegarde de vos données et d'avoir un système à jour.
Les dernières parties sont un peu fourre-tout, entre astuce & commentaires à propos de l'environnement de bureau.

LE POURQUOI DU COMMENT

Pourquoi GNU/Linux ?

  • question hors-sujet

Pourquoi Debian ?

  • pour sa structure communautaire & sa gouvernance partagée
  • pour sa facilité d’accès
  • pour la qualité de son code et donc sa réactivité
  • pour ses nombreux logiciels pré-empaquetés

Pourquoi Testing ?

  • pour avoir quelques logiciels plus à jours sans trop sacrifier la stabilité de la machine. cf partie V.5

Pourquoi Gnome ?

  • là je joue mon joker… Un choix de desktop est trop difficile à expliquer.

Pourquoi garder OS X ?

  • pour accéder à certains logiciels d’architecture. je sais qu’il y en a sur Linux, mais je ne m’y suis pas encore mis. cf partie VI.5
  • parce que lorsqu’on teste (trop) souvent différentes distributions GNU/Linux (comme moi), c’est agréable d’avoir un système stable à côté.

INSTALLATION

I. Préparation

faire de la place

Sur OS X, libérer de la place en réduisant la partition depuis l'utilitaire de disque mac. (Une fois installé et configuré, Debian+gnome3+appli prend chez moi environ 10Go, donc prévoir au moins 20Go, perso j'ai 75 Go)

télécharger

télécharger debian-testing.

préparer le support d'installation

Mon macbook ne permettant pas le boot d’une clef USB linux, je grave toujours l’image d’installation sur un DVD-RW à partir de l’utilitaire de disque. Il est évidemment possible de créer une clef USB d’installation si votre mac le permet. Pour cela différents logiciels existent, je vous laisse chercher des solutions sur internet.

booter sur le support

insérer le cd gravé (ou la clef bootable) de l'installateur debian & redémarrer en appuyant sur la touche 'alt'. Quand proposé, booter sur le CD (ou la clef USB) nommé "windows" et non sur celui nommé "EFI Boot".
Pourquoi ? Parce qu'on va installer grub en mode mbr, pas efi.
Pourquoi ? Parce que ça marche, et que le mode efi je connais pas. Cf partie III.2.c si vous ne trouver pas ça logique.

II. Installation proprement dite

À noter :

  • le wifi ne marche pas directement, et il n’est plus possible de charger un firmware spécial dès l’installation avec cette version de Debian. Il faut donc avoir une connexion Ethernet, puis l’installation finie, installer le truc qui va bien. cf partie V.2
  • le touchpad ne marche pas, il faut donc jouer avec les touches ‘tab’, ‘espace’ et ‘OK’. Mais une fois Debian installée, ça marche out-of-the-box (en tout cas avec gnome 3), de même que les touches multimédia…

Perso j’installe graphiquement, c’est plus facile pour moi. Je ne détaille pas ici, c'est pas l'objet, je donne juste les points essentiels du double-boot.

1) Partitions

Choisir une partition 'ext4' car ce format de fichier peut être lu par la suite sous mac. (ou un /home séparé en fat32 pour lecture et écriture).

2) Swap?

créer une partition swap n'est pas forcément nécessaire, cela nécessite simplement de dédier un espace une fois l'installation finie (cf partie V.3). Si vous préférez cette solution solution, passer outre l’avertissement de l’installateur.

3) Emplacement de grub

Installer grub dans la partition de linux : /dev/sdaX (et non dans /dev/sda tout court). Attention à cette étape, qui arrive à la toute fin de l’installation, quand on est pressé de tester le nouveau système ! Choisissez manuellement la partition.

4) Redémarrage

le redémarrage bloque la machine, c’est normal, on règle ça par la suite (cf partie V.1), en attendant appuyer 5 secondes ou + sur le bouton “power” pour forcer l’extinction de la machine. Redémarrer…

III. Gestion du démarrage

1) Avec rEFIt

Pourquoi rEFIt et pas Refind ?
Parce que leur site web est plus clair (je trouve).
Parce qu’il est possible de rendre l’interface de rEFIt très légère, et il me semble qu’avec Refind pas autant.

  • Sous mac, télécharger & installer rEFIt (sous OS X 10.10 Yosemite : lancer ensuite les commande 'cd /efi/refit' & './enable.sh' pour activer Refit). Puis redémarrer 2 fois pour accéder au menu de démarrage.

  • Normalement ça marche, vous avez accès à Linux. Si non, ne pas hésiter à lancer le gptsync ("start partionning tools") accessible depuis rEFIt, cela peut débloquer un démarrage ! (Voir partie III.3 si problème gptsync)

  • Supprimer, au besoin, l'entrée de refit inutile qui propose de booter sur le grub installée dans /dev/sda (en tête du disque dur) grâce à cette commande à taper dans le terminal d'OS X (attention c'est radical, ça purge le mbr du mac, mais normalement rien de cassé, se documenter dans le doute) :

sudo fdisk -u /dev/rdisk0
  • On peut aussi supprimer une entrée « boot-efi »(ou nom similaire – je ne me souviens plus) qui encombrerait rEFIt :
    • booter sur la partition linux (ou sur un live-cd), lancer gparted & décocher le drapeau "boot" de la 1ère partition "EFI".
    • Puis retourner sur mac, aller dans la partition EFI maintenant accessible, et supprimer le dossier "debian-efi" (ou nom similaire).
    • refaire la première étape pour recocher le drapeau "boot" de la partition "EFI", afin qu'elle soit de nouveau cachée
  • Ne pas hésiter à éditer le fichier /mac/efi/refit/refit.conf (sous mac), pour réduire le temps d'attente avant un boot automatique ou cacher certains boutons inutiles. Par exemple en décommentant et en éditant comme suit les lignes suivantes :
timeout 2
hideui tools funcs hdbadges banner label
default_selection L
  • Au besoin, supprimer Refit :
    • supprimer /mac/efi/refit, /mac/efi/rEFIt Licence.rtf & /mac/efi/rEFIt ReadMe.rtf
    • supprimer /mac/Bibliothèque/StartupItems/rEFItBlesser

2) Avec le gestionnaire de démarrage intégré

a. On peut aussi se passer de Refit, grâce au gestionnaire de démarrage intégré d’OS X. Il faut simplement appuyer sur la touche 'alt' au démarrage pour accéder à l’OS non choisi par défaut (les familiers de BOOTCAMP connaissent).

b. Pour lancer directement linux, lancer la commande suivante dans le terminal mac :

sudo bless --device /dev/disk0sX --setBoot --legacy --verbose

Cette commande peut aussi être utiliser pour repasser mac comme système booté automatiquement :

sudo bless --device /dev/disk0sX --setBoot

c. Plus de paramètres semblent possible en lisant ce tutoriel, mais cela nécessite le choix de grub-efi (que je ne maitrise pas).

3) Problème gptsync

Si :
* vous n’arrivez pas à lancer votre nouveau système GNU/Linux après l’installation et que gptsync ne peut se lancer dans rEFIt (problème : "GPT partition of type 'Unknown' found, will not touch this disk.”),
* ou OS X ne reconnaît pas votre partition Linux même après avoir installer OSXFUSE,
Alors ceci devrait vous aider :
* booter sur un live-cd (ou sur votre partition linux si vous pouvez y accéder), lancer gparted, & activer, pour la partition linux non reconnue, le drapeau "msftdata".
* redémarrer et lancer le gptsync de rEFIt (lequel sera à installer pour l’occasion si ce n’est pas déjà fait, puis à supprimer si vous ne vous en servez pas).

CONFIGURATION

IV. Configurer Mac OS X

1) OSX FUSE

installer OSXFUSE pour pouvoir lire les fichiers ext4.
Si OS X ne reconnaît pas la partition, cf partie III.3.

2) iTunes

*Si ça marche, iTunes peut alors lire la bibliothèque musicale qui est enregistrée sur votre partition linux :
* dans les préférence, interdire à iTunes de copier les nouveaux fichiers dans sa bibliothèque. interdire aussi la ré-organisation si l’écriture sur ext4 n’est pas permise.
* aller dans le menu Fichier > ajouter à la bibliothèque pour pouvoir choisir votre dossier musical sous linux

*Si vous avez voici de créer une partition /home séparée en fat32, alors OS X y peut gérer la lecture et l’écriture. Donc théoriquement (j’ai pas essayer) iTunes pourra y gérer une bibliothèque en y copiant tous ce qu’il veut et en réorganisant à son aise. (Je trouve cette dernière fonction assez efficace personnellement).

V. Configurer Debian GNU/Linux

1) Bidouiller grub

Éditer “/etc/default/grub” comme suit (avec l’éditeur de texte de votre choix, nano devrait faire l’affaire pour les débutants) :

GRUB_TIMEOUT=0 ## pour ne pas attendre rien du tout !
GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet reboot=pci" ## pour rendre possible le redémarrage, 

source

GRUB_TERMINAL=console ## à décommenter pour ne pas voir le fond d’écran debian qui excite inutilement les yeux

source

Puis lancer "update-grub" pour prendre en compte les modifications.

2) Activer le wifi

ma carte : BCM43224 (lancer la commande “lspci” pour connaître la votre)
voir le tuto qui va bien (installation sur wheezy mais marche sur Jessie pour l’instant)

3) Créer un fichier de swap

Si on a choisi de ne pas créer de partition swap lors de l’installation, il faut rapidement créer un fichier dédié, dès le redémarrage du nouveau système, grâce à ce petit tuto.
(ayant 2GB de RAM, il me faut créer 2048m de swap)

4) Charger le clavier macbook

Configuration très facile grâce à gnome-controls-center, catégorie Pays & langue

5) Savoir mixer les sources (stable/testing/unstable)

voir http://ubunteros.tuxfamily.org/spip.php?article177 (vieux mais instructif)
voir https://wiki.debian.org/AptPreferences

Ci-dessous mon /etc/apt/sources.list :

## Stable (Wheezy)
deb http://ftp.pt.debian.org/debian/ wheezy main contrib non-free

## Testing (Jessie)
deb http://ftp.pt.debian.org/debian/ jessie main contrib non-free

## Unstable / Sid
deb http://ftp.pt.debian.org/debian/ sid main contrib non-free

## Security
deb http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free
deb http://security.debian.org/ jessie/updates main contrib non-free

Ci-dessous mon /etc/apt/preferences :

Package: *
Pin: release o=Debian,a=testing
Pin-Priority: 900

Package: *
Pin: release o=Debian,a=stable
Pin-Priority: 800

Package: *
Pin: release o=Debian,a=unstable
Pin-Priority: 90

6) Faire le con avec la sécurité

…de manière à n’avoir aucun mot de passe à écrire pour accéder à une console en root ! Je sais c'est con, mais agréable. Bref, pour ce faire :

  • aller dans l'appli « mots de passe et clés » > clic droit sur le mot de passe de connexion > modifier > authentifiez-vous puis enregistrez un nouveau mot de passe vide
  • puis, quand vous ouvrez le terminal administrateur, enregistrer-vous une première fois en cochant la case qui supprime cette boit de dialogue pour les prochaines fois.
  • à la prochaines session, une ultime boite de dialogue apparaîtra à l'ouverture du terminal administrateur, pour vous prévenir que tout cela n'est pas sécurisé. Heureusement, il y a encore une case à cocher permettant de ne plus voir cet avertissement.

7) Bogues

a. Luminosité

problème non résolu : la luminosité est systématiquement remise à son maximum à chaque redémarrage sous linux.

b. Bluetooth

(je considère ça comme un problème) je ne sais toujours pas comment éteindre le bluetooth une bonne fois pour toute

c. Lancement de Nautilus

(pour l'instant) il y a un bug dans nautilus qui ne se lance pas depuis le dash/dock, mais marche en utilisant l'extension de gnome-shell « Places status indicator ». voir partie VII.3

d. cardDAV & calDAV Owncloud

l'intégration des contacts & des calendriers owncloud grâce aux gestionnaire de compte en ligne (dans gnome-controls-center), ne marche pas pour l'instant (mais l'intégration dans nautilus & dans « documents » marche). Si vous voulez à tout prix utiliser cardDAV & calDAV, passer par evolution ou par Icedove (alias Thunderbird sur Debian). voir partie VI.2

e Connexion automatique sous gdm

pour l’instant l’auto-login avec gdm3 ne marche pas, alors j’ai installé lightdm, qui lui me permet ça facilement. Sera sans doute résolu prochainement.
Voir ce bug et la manière de configurer l'auto-login de lightdm.

8) accéder aux dossiers sur la partition mac ?

Chose non-permise avec ce système : accéder aux dossiers personnels de la partition mac. Quelqu’un a une idée ?
(A tout hasard, j’avais essayé d’ajouter mon utilisateur au groupe “disk” avec la commande : “adduser user disk”, mais ça ne change rien.)

PERSONNALISATION

VI. Mes choix d'applications

Ci-dessous les applications que je connais, que j'utilise souvent ou à l'occasion. N'hésiter pas à donner les votre plus bas…

1) Internet

  • iceweasel est super (équivalent de firefox, déjà installé), la fonction de synchronisation de mozilla est très utile quand on jongle entre mac & linux !
  • epiphany (renommé “web”) est bien aussi, mais moins paramétrable. c’est un peu l’équivalent de safari sur gnome, en terme de cohérence du design.
  • sinon j'utilise flash, désolé. Installation sur Debian

2) mail+calendrier+contact

(voir partie V.7.e)

  • Icedove (& icedove-l10n-fr pour la traduction française, équivalent de thunderbird), logiciel parfait selon moi, gère cardDAV (via lightning) et calDAV(via sogo-connector)
  • Je reste cependant attentif à d’autres solutions comme geary (mail), california (calendrier) & gnome-contact, qui peuvent former de bons ensembles, mais qui sont pour l’instant inutilisables selon moi
  • Évolution est un chouette tout-en-un mais côté design je ne supporte pas

3) messagerie instantanée & vidéo-conférence

  • empathy (avec XMPP/Jabber) pour sa bonne intégration dans gnome. Pidgin est très bien aussi (et supporte OTR, qui sécurise les chats).
  • skype (no comment, please). Installation sur Debian (voir aussi partie VII.1.g).

Il existe des extensions pour gérer ces 2 logiciels depuis la barre supérieure de gnome 3, voir partie VII.3.

4) Musique & vidéo

  • rhythmbox ou music, les deux sont très bien intégrés dans gnome (voir aussi l'extension qui va bien, partie VII.3). Dans ryhthmbox, je désinstalle le plugin lastfm et cacher la barre latérale qui m'est inutile.
  • voir aussi lollypop.
  • je regarde presque pas de films, mais je crois que totem/video & vlc foncionnent bien, non ?

5) Bureautique, graphisme, architecture, géographie

  • libreoffice (perso je réduit la taille des icones dans outils>options>affichage)
  • gimp, inkscape & scribus, éviemment
  • freecad, librecad & blender (que je ne sais personnellement pas encore utiliser, étudiant pourtant l'architecture)
  • fontforge pour créer des polices
  • QGIS (géographie/cartographie)
  • processing est installable a-priori mais pas par les dépôts

6) Logiciels & configuration

  • trouver, mettre à jour & installer des logiciels

    • en attente de gnome-software, qui ne semble pas trop utilisable encore
    • packagekit est imbuvable
    • le logiciel de mise à jour gnome juste marche, mais se sent obligé de prendre tout l'espace de mon écran à chaque fois
    • synaptic, c'est très bien mais tant qu'à faire, la ligne de commande me va très bien.
  • configurer le système

    • gnome-controls-center marche bien
    • gnome-tweak-tools est obligatoire pour avoir un desktop à notre souhait
    • dconf peut servir à l'occasion

7) Autres

  • gnome-maps, même s’il manque quelques trucs à cet outils
  • gnome-clocks & gnome-weather peuvent être utiles, mais prennent beaucoup de place pour pas grand-chose (on sent l'idée des smartphones et des tablettes derrière tout ça).

VII. Ma configuration de Gnome 3.14

1) Gnome-controls-center

  • a. confidentialité > désactiver le verrouillage de l’écran (qui est inutile pour moi, peut-être pour vous aussi)
  • b. pays & langue > choisir le clavier français/macintosh et supprimer les autres (idem pour l'écran de connexion)
  • c. souris & pavé tactile > activer “taper pour cliquer” & « Défilement à deux doigts »
  • d. clavier > raccourcis > système > modifier les raccourcis « Afficher l'aperçu des activités » & « Afficher la vue d'ensemble » pour les touches f3 et f4, qui servent plus ou moins à la même chose sous OS X (mission control & dashboard, pour moi, mais c'est différent pour les mac plus récents, je crois)
  • e. Détails > Applications par défaut > choisir ce qu'on veut
  • f. Utilisateurs > activer la connexion automatique si on est tout seul à se servir de cet ordi (voir partie V.7.e)
  • g. Son > entrée > choisissez « microphone » au lieu de « Entrée analogique », ce qui permet un meilleur volume d'entrée pour skype (et peut-être pour d'autres applications)

2) Gnome-tweak-tool

  • onglet apparence. En attendant une amélioration des icones et du thème shell de gnome, j'ai personnellement choisit les icônes "faience-azur", qui dépendent de faenza & de faience. Pour le thème, je ne suis pas fixé, et avec de bonnes extensions, le thème par défaut n'est pas trop mal (sauf les boites de dialogues énormes).
  • onglet police : facteur d'échelle de 0.81 pour être exact, sinon je trouve que l'interface perd une place folle comparée à OS X.
  • onglet énergie : pour moi l'action du bouton d'alimentation est « interactive », que je trouve très pratique (comme sur OS X, qui depuis mavericks demande 2s d'appui pour avoir la fenêtre de dialogue en question)
  • onglet fenêtre : on y retrouve la possibilité d'afficher les boutons maximiser et minimiser

3) Mes extensions favorites

Accessible depuis le site https://extensions.gnome.org/, configurable aussi dans gnome-tweak-tool, je vous laisse deviner ou découvrir leur utilités…

  • Activities configurator
  • Dash to Dock
  • Chat status
  • skype integration
  • Media player indicator
  • Native window placement
  • Places Status indicator
  • Openweather
  • panel OSD
  • Recent items
  • small panel icon
  • user themes
  • mailnag > fonctionnant avec l'appli mailnag (à installer), j'aime beaucoup : c'est quasi instantané & ça m'évite d'ouvrir icedove à tout bout de champs ! (conseil : activer les notifications de l'extension plutôt que celles de l'application, ainsi un clic dessus ouvre le logiciel de messagerie par défaut)

4) Mieux gérer les barres de titres

Pour avoir bureau un regardable, il me semble intéressant de mettre un peu les mains sous le capot quand il s'agit des barres de titres, vraiment énormes (peut-être pour inciter les développeur de logiciels à copier les barres tout-en-un des apps gnome ?) !
Donc dans le terminal, éditer le fichier /usr/share/themes/Adwaita/metacity-1/metacity-theme-3.xml :

a. Réduire la taille de la barre de titre
  • dans la partie « <frame_geometry name="normal" », éditer la ligne suivante avec par exemple la valeur « 8 » :
<distance name="title_vertical_pad" value="8"/>
  • Puis, pour conserver des icones de boutons assez grand (sinon ils deviennent des petits points), éditez ces 2 lignes, trouvées vers le début du fichier :
<constant name="D_icons_shrink" value="2" />
<constant name="D_icons_grow" value="2" />
b. Masquer la barre de titre quand maximisée

Remplacer toute la partie « <frame_geometry name="max" » par ce qui suit :

<frame_geometry name="max" has_title="false" hide_buttons="true" parent="normal" rounded_top_left="false" rounded_top_right="false">
        <distance name="left_width" value="0" />
        <distance name="right_width" value="0" />
        <distance name="left_titlebar_edge" value="0"/>
        <distance name="right_titlebar_edge" value="0"/>
        <distance name="title_vertical_pad" value="0"/>
        <border name="title_border" left="0" right="0" top="0" bottom="0"/>
        <border name="button_border" left="0" right="0" top="0" bottom="0"/>
        <distance name="bottom_height" value="0" />
    </frame_geometry>

Puis redémarrer gnome-shell : appuyer sur fn+alt+f2, puis tapper "r" et "OK".
Merci au wiki d'ArchLinux
Sinon les barres de titre tout-en-un, gérées pas mutter, ne semblent pas configurable (pour le moment ?).

CONCLUSION

Pour moi ce système répond à beaucoup de mes attentes : fiabilité, logiciels récents, libres (pour la plupart), interface agréable (depuis le démarrage double-boot avec un rEFIt épuré jusqu'au barre de titre). Même si quelques petit bugs me gênent, l'ensemble est solide & réactif.

Je sais qu'il manque beaucoup de source, désolé.
Merci pour vos commentaires, corrections, votre aide ou vos questions !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.