Forum général.hors-sujets Estimation de l'âge d'un livret et comment savoir s'il à été promu dans le domaine public

11
22
mar.
2014

J'ai un livre… enfin, livret, intitulé "Comment on fabrique le bon beurre". Au vu du papier, et au su de l'endroit ou il à été trouvé ( une maison que mes parents ont achetée la dernière décennie… peut-être même plus, mais moins de 20 ans, abandonnée depuis, à vue de nez, plus de 40 ans au moment de l'achat: ce n'est pas tous les jours qu'on voit de la vigne vierge avec des "branches" de pas loin de 10cm d'épaisseur! ) je lui donnerait bien pas loin du siècle.
En en feuilletant le contenu, il semble évident qu'il à été imprimé à un moment ou l'électricité n'était pas commune dans les laiteries et beurreries ( peut-être un ancien nom pour des fermes spécialisées ) : les illustrations montrent des machines en bois et acier ( l'assemblage fait clairement souvent penser à un tonneau coupé dans lequel on aurait placé un mécanise pour battre le lait ).
Il n'y a aucune date de publication, mais le livre est bien un imprimé, non un manuscrit, très probablement publicitaire ou type manuel d'utilisation ( je ne l'ai pas encore lu… seulement, il à été publié par les établissements "Simon Frères", des constructeurs d'appareils manipulant la crème ).
On à trouvé dans cette même maison, des "posters", ou plutôt des affiches clairement publicitaires colorisées ( le livret ne l'est pas, lui! ) dont les tons et les personnages évoquent vraiment un dessin fait à la pastel ou au crayon, mais pas forcément manuellement. Ce ne sont clairement pas des photos, donc ça doit remonter à une époque ou même la photo était trop onéreuse pour être répliquée à des fins publicitaires.
Autre indice, dans cette même maison, on à trouvé une affiche célébrant le 100ème anniversaire de la révolution française, (qui date donc de 1889, au cas où) et pas mal de documents de la même époque ( oui, elle, j'ai le droit de la numériser légalement, sauf que je ne vois pas comment faire sans devoir la plier, et ça m'emmerderait fortement! ).
Tout ceci me porte à croire que j'ai le droit de numériser ce fameux livret, qui fait d'ailleurs référence à plusieurs évènements, 1908 étant le dernier d'entre eux que j'aie trouvé, en le feuilletant rapidement.

Bref.
A votre avis, ai-je le droit de reproduire et partager ce document de façon numérique?
Je sais qu'il s'agit d'un truc tellement vieux que la lecture en semble dénuée d'intérêt à priori, sauf que… ce sont des traitements mécaniques, et donc, reproductibles et améliorables facilement pour qui sait comprendre. Et sans vouloir insulter quiconque, je pense que de nos jours, l'éducation des gens fait que la plupart de ceux qui le souhaitent sont capables de comprendre ce type de document.

En fait, le papier me rappelle fortement un autre vieux livre qui traitait lui de la physique… ou pour être plus précis, de l'électricité statique, qui m'a été très instructif ( d'ailleurs, je devrais en regarder la date de publication, avec un peu de chance… ). Plus conséquent celui-ci, je le suppose avoir appartenu à un des mes grands-pères, mais il faudrait que je remette la main dessus pour en avoir le cœur net ( et il intéresserait sûrement plus de monde ici en plus ).

Du coup, on pourrait imaginer une sorte de "guide du beurre libre" qui partirait de ce savoir, si on peut le rendre accessible à la majorité des gens qui sont étranges comme nous.
Et ce genre de document, ou plutôt d'article ( plus de 60 pages à reproduire numériquement le truc quand même ) pourrait également permettre à ses contributeurs d'y insérer des notes et comparaisons avec les procédés de fabrication de la margarine ( dont je ne connais quasi rien, j'avoue ) et ainsi débarrasser ceux qui sont curieux des mensonges des publicitaires ( c'est riche en omega 3, c'est donc bon pour vous! Moui, sauf qu'en fait pas tant que ça… ça dépend de combien d'omega 6 on ingère, et de combien d'omega tout court on ingère, en fait, selon wikipedia ).
Il y à bien de la bière et du coca libres, pourquoi pas du beurre?

Voila, je vous appelle donc à l'aide afin de savoir si j'ai le droit de contribuer à la libération d'un vieil ouvrage.

  • # Œuvre orpheline

    Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 22/03/14 à 00:34.

    Techniquement, ça doit être ce qu'on appelle une œuvre orpheline, enfin, un type particulier d'œuvre orpheline en tout cas : dont l'auteur n'est pas identifié, ni identifiable.

    En théorie, sans information, tu n'as le droit de rien faire avec. Sauf que si tu fais quelque chose, ce que tu n'as donc pas le droit de faire, personne n'ira se plaindre, donc en pratique… tu peux faire ce que tu veux !

    Tu ne risques rien à le publier, mais évite de mentir tout de même : indique que c'est probablement dans le domaine public, sans certitude, point. Et au cas où, laisse une indication comme quoi, si un ayant droit se manifeste, il peut te contacter.

  • # Fabrication du beurre

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    En fait fabriquer du beurre c'est simple comme bonjour :
    1°) Prendre du lait (du vrai, pas celui qui pousse dans des boîtes en carton).
    2°) Le laisser reposer quelques heures ; le temps qu'il démixe [*] : la crème se met à flotter à la surface.
    3°) Récupérer la crème avec un ustensile approprié.
    4°) Battre s'être dernière jusqu'à ce que deux phases se dégagent : d'un côté de l'eau, de l'autre du beurre.

    Après, en fonction des instruments dont on dispose, il est possible d'améliorer, mais la base reste toujours celle-ci.

    Pour les margarines c'est bien plus technique puisqu'au lieu de séparer des matériaux naturellement peu miscibles, il s'agit de les assembler. En gros, il faut prendre de l'huile et de l'eau et les mélanger jusqu'à ce que ça tienne ensemble. Pour réussir ce petit miracle, comme pour la mayonnaise, il convient d'ajouter des adjuvants qui permettront la prise de l'ensemble.
    Au final, les qualités gustatives et nutritionnelles du produit dépendront des ingrédients choisis.

    Au final, je ne suis pas certains que la publication d'un manuel de confection du beurre apporte beaucoup à l'humanité. Cette connaissance est loin d'être perdue. En revanche avec bien moins d'efforts vous pourriez publier vos affiches et les utiliser pour illustrer divers articles de wikipedia. Pour ce faire, pourquoi pas les prendre simplement en photo ? Vous obtiendriez des numérisations haute résolution… sans pliage, et sans efforts.

    [*] Pardon pour le barbarisme, le terme approprié ne me revient pas.

    • [^] # Re: Fabrication du beurre

      Posté par . Évalué à 6.

      4°) Battre s'être dernière…

      Un point pour l'originalité.

    • [^] # Re: Fabrication du beurre

      Posté par . Évalué à 4.

      démixe [*]
      [*] Pardon pour le barbarisme, le terme approprié ne me revient pas.

      Je ne sais pas à quel terme tu pensais mais en chimie, on parle de crémage (même si souvent, improprement, c'est le terme décantation qui est utilisé) et pour le coup, je le trouve très approprié

  • # généalogistes et archives départementales

    Posté par . Évalué à 2.

    • en contactant les généalogistes et les archives départementales, tu pourrais peut-etre faire des heureux ou tout au moins récolter un autre avis,
    • tu peux aussi photographier les documents plutôt que de les scanner ; ensuite, il y a un petit travail de remise en perspective des photos. Ça se fait assez bien avec Gimp. Un 24x36 avec un objectif 35 ou 50 mm à focale fixe permet d'avoir un très bon piqué.
  • # Baratin

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 22/03/14 à 22:32.

    En cherchant Simon Frères + baratte dans un moteur de recherche (le nom du demi tonneau coupé avec mécanisme), on tombe aussitôt sur un lien qui pointe vers une entreprise fabricant des machines agricoles qui existe toujours à Cherbourg : http://www.simon-sas.com/historique.php et qui semble toujours faire son beurre … autour du beurre (désolé).

    Crée en 1856 sous le nom de « SIMON JEUNE » par Laurent SIMON, la Société spécialisée dans la réparation de bateaux et de moulins hydrauliques se tourne très rapidement vers la construction de machines pour l’agriculture.
    Devenue « SIMON et ses fils » en 1886, elle se transforme en « SIMON Frères » en 1896 et s’installe sur le site actuel à partir de 1906 où furent fabriqués des milliers de broyeurs à pommes, pressoirs, presses continues hydrauliques pour le cidre et le vin, fouloirs à vendanges, etc…

    Google images montre d'ailleurs pas mal de photos de vieux manuels ou livrets (il semble d'ailleurs avoir un marché de collectionneurs pour ces documents).
    Aucune idée par contre si, du fait de l'âge du document, ils peuvent toujours réclamer des droits dessus en cas de numérisation et mise à disposition.
    Au pire, il suffit de les contacter si c'est bien eux.

    On a trouvé dans cette même maison, des "posters", ou plutôt des affiches clairement publicitaires colorisées ( le livret ne l'est pas, lui! ) dont les tons et les personnages évoquent vraiment un dessin fait à la pastel ou au crayon, mais pas forcément manuellement. Ce ne sont clairement pas des photos, donc ça doit remonter à une époque ou même la photo était trop onéreuse pour être répliquée à des fins publicitaires.

    Je penche pour des reproductions via le procédé de Lithographie et plus probablement dans le cas d'affiche : Chromolithographie.
    Je précise que je ne suis pas du tout un expert, le hasard a fait que j'ai lu cet article de Wikipedia la semaine dernière et ta description m'y a fait tout de suite penser.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.