Forum général.hors-sujets Libération de code source

Posté par . Licence CC by-sa
7
17
déc.
2013

Bonsoir,

J'ai récemment contacté le créateur d'une application web car il manquait 2-3 fonctionnalités qui pratiques. Au passage, voyant que l'application n'avait pas évolué depuis longtemps, je lui dit qu'il serait bien de rendre l'application open source histoire qu'elle évolue plus rapidement et que je puisse y mettre ma contribution. (L'autre alternative était que je re-développe l'application from scratch)

Il me répond rapidement qu'il est passé à autre chose et qu'effectivement l'application n'évoluera sûrement plus. Il n'est pas contre un passage en open source mais ne sait pas comment s'y prendre et quelle sont les contraintes.

Connaissant vaguement le monde de l'open source (et après avoir posé des questions autour de moi), je lui ai dit que les étapes étaient les suivantes :

  1. Commencer par choisir une licence (GPL, LGPL, Apache, BSD, …)
  2. Publier son code source sur une forge (sourceforge, google code ou Github)
  3. Créer une communauté. Intéresser les gens au projet et trouver des contributeurs
  4. Laisser faire :)

Est-ce qu'il y aurait des choses à ajouter/modifier ? Par ailleurs, je n'ai aucune idée des contraintes liées à l'utilisation de telle ou telle licence.

Merci pour toute réponse,

ZeSeb

  • # presque facile

    Posté par . Évalué à 7.

    1 et 2, ok, une fois que c'est fait c'est en ligne

    3, creer une communauté prend du temps, si le developpeur a laissé "mourrir" son projet, c'est probablement qu'il n'a plus le temps, donc il ne pourra pas non plus piloter la communauté, integrer les patchs, puis progressivement delegué à des personnes de confiance.

    4, oui

  • # Bibliothèques et dépendances

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Il faut voir si son application ne s'appuie pas sur d'autres logiciels ou composants qui pourraient restreindre son choix de licence libre, voir l'empêcher de distribuer son logiciel sous licence libre.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Licence ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Merci pour vos réponses.
    Encore une question, j'ai dû mal à m'y retrouver dans la jungle des licences, j'ai noté qu'il y avait en gros 2 familles : les copyleft et les non-copyleft. Ca me paraît relativement obscur et ne comprend pas bien l'intérêt de l'une par rapport à l'autre. Pourquoi une Apache plutôt qu'une BSD ? Pourquoi une GPL au lieu d'une LGPL ?
    Si quelqu'un a des billes là dessus aussi ça m'aiderait.

    Merci,

    ZeSeb

    • [^] # Re: Licence ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      En n'espérant ne pas dire trop de conneries. Les experts, n'hésiter pas à me corriger.

      Cela dépends beaucoup du type de logiciel et si tu souhaites qu'il reste libre après modification.

      Une licence non copyleft fait que l'on pourra reprendre l'application, la modifier et la vendre sous licence propriétaire. L'acheteur n'aura pas accès aux sources modifiées si le forkeur ne souhaite pas y donner accès. Alors qu'une licence copyleft impose qu'en cas de distribution des sources à tiers, si celui-ci les distribue (et les modifie), les droits qu'il a eu de le faire soit préservés pour les nouveaux utilisateurs.

      Maintenant, entre une licence GPL et LGPL, la première interdira toute utilisation par un logiciel non compatible avec la GPL ce qui risque de restreindre l'utilisation de ton développement en particulier si c'est une bibliothèque. Ceci est vrai dans le cas d'un lien au niveau code. La LGPL elle permet d'être lié avec un logiciel proprio par contre si on modifie du code LGPL il doit rester sous cette licence.

      Et il y a également la AGPL qui est une GPL qui ajoute à la liste des utilisateurs ceux qui accès à l'application via une interface web. Aussi, ceux-ci ont le droit de faire jouer leurs droits et demander à avoir accès aux sources. Certaines bibliothèques ou framework sont en double licence, une proprio payante et une en AGPL qui fait que si une boite ne veut pas payer elle doit mettre à disposition le code de son application-web utilisant la bibliothèque ou le framework. Autant dire que ça refroidit beaucoup les DSI et souvent c'est juste impossible car l'application utilise aussi d'autres bibliothèques proprio.

      Donc si ton code est une bibliothèque que tu veux se voir mondialement utilisées, va plutôt vers du non-copyleft.
      Si tu es pour que les droits aux utilisateurs persistent, vise une licence Copyleft. Ensuite selon ton niveau d'intégrisme du libre :
      - LGPL si tu acceptes d'être lié par du code proprio ou non compatible GPL.
      - GPL si tu n'acceptes d'être lié que par du code compatible GPL.
      - AGPL si tu considères qu'un utilisateur web a autant de droit qu'un autre utilisateur.

      Ensuite, si tu t'en fous complétement tu as la licence WTFPL "Do What the Fuck You Want to Public License" :)

      Après je ne me suis pas penché sur les subtilités entre les licences Apache, BSD,… La va falloir se documenter comme par exemple sur https://www.gnu.org/licenses/license-list.fr.html et http://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_free_and_open-source_software_licenses

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Petite correction

    Posté par . Évalué à 5.

    1. Publier son code source sur une forge (sourceforge, google code ou Github)

    (ou même simplement le rendre disponible sur simple demande via e-mail ou autre)

    Please do not feed the trolls

  • # libre != communauté

    Posté par . Évalué à 6.

    Faire une communauté, etc. ce n'est absolument pas nécessaire, il peut très bien laisser le soin à d'autres (toi?) de le faire, surtout s'il n'a pas le temps de s'occuper du code déjà.

    Tout seul j'imagine que ça prend beaucoup de temps de maintenir un site, une liste de diffusion, faire la pub, etc.

    Du moment que le code est dispo, c'est tout ce qui compte, le reste c'est du bonus. Et si quelqu'un n'est pas content, il forke, ou il aide.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.