Forum général.hors-sujets lunettes 3D teintées en noir. pourquoi ????

Posté par (page perso) .
1
8
mai
2012

Après avoir vu un nième film en 3D au cinoch, et avoir encore détester[1] l'expérience (+ musique à fond=j'ai mal aux oreilles[1]), je me demande pourquoi les lunettes 3D (passives mais je crois que c'est vrai aussi pour les lunettes 3D actives) sont teintées en noir ?

J'ai jamais vu de personne assistée à un film avec des lunettes de soleil. Quoique. C'est un choix personnel. Mais l'imposer ainsi à tout le monde …
Surtout que je ne vois pas, techniquement, ce qui empêche de faire des filtres polarisés transparents. (avec mes connaissances limitées)

Je cherchais aussi en ligne des lunettes 3D passives. On en trouve. le problème c'est qu'elles sont pour TV bien souvent et que je doute pouvoir les utiliser au cinéma. Et en plus, elles sont toutes teintés en noir encore ! wtf !

[1] ouais je me fais vieux et aigri.

  • # Un problème franco-français?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'ai pris le premier lien Google que j'ai trouvé et ça ne m'a pas l'air teinté http://www.3doptix.be/fr/Universele-3D-TV-bril/Universele-3D-bril-voor-3D-TV/flypage_images_optix.tpl.html et je n'ai pas le souvenir que c'était le cas la dernière fois que je suis allé au cinéma (mais ça date).

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Un problème franco-français?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ça, ce sont des lunettes 3D actives, avec des verres LCD qui noircissent alternativement. Rien à voir avec des verres polarisants. Ils ont l'air également grisâtres, question de technologie, j'imagine. Remarquez bien que rien n'est vraiment transparent : l'air est légèrement bleu et le verre légèrement vert…

  • # hum

    Posté par . Évalué à 10.

    Étant donné qu'un filtre polarisant ne laisse passer qu'une partie de la lumière, c'est normal qu'il apparaisse grisâtre et légèrement opaque. Un filtre qui laisse passer toute la lumière, ce n'est pas vraiment un filtre :)

    • [^] # Re: hum

      Posté par . Évalué à 2.

      +10. Je ne l'aurais pas mieux dit.

      @solsTICE : Si tu es d'accord pour sacrifier une paire de lunettes 3D « teintées en noir », essaie de superposer les deux verres, puis de faire tourner l'un des deux sur lui-même. Tu découvriras toute la magie des filtres polarisants ! :-)

      • [^] # Re: hum

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Si tu es d'accord pour sacrifier une paire de lunettes 3D

        Il peut aussi utiliser 2 paires.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: hum

        Posté par . Évalué à 2.

        Il me semblait que les systèmes 3D modernes utilisaient des filtres polarisant circulaire droites et gauches, et non pas rectiligne. Du coup si t'en superpose un de chaque type, t'obtiendra que du noir.

        Et j'imagine qu'il doit y avoir moins de polarisation circulaire que d'autres type de polarisations dans la lumière polarisée aléatoirement, et que du coup ces filtres paraissent plus sombres que des filtres rectilignes à la lumière naturelle.

        • [^] # Re: hum

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est possible. J'ai découvert les filtres polarisants il y a 25 ans et je ne me suis pas repenché dessus depuis. J'aurais peut-être dû.

        • [^] # Re: hum

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai eu l'occasion d'essayer récemment, et au moins dans le cinéma d'où j'ai extrait les lunettes, ils utilisent une polarisation rectiligne : en plaçant le verre droit d'une paire devant le verre gauche d'une autre, on ne voit presque rien, alors que si on les place à 90°, la lumière passe.

    • [^] # Re: hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/05/12 à 12:29.

      ah ba oui. maintenant que j'y pense.

      donc on se tape moitié moins (en gros) de luminosité avec les lunettes polarisantes quoi ? je veux dire les lunettes passives

      pas étonnant que les scènes sombres, on voit quasiment rien

      • [^] # Re: hum

        Posté par . Évalué à 4.

        « Moitié moins », ce n'est tout-à-fait exact.

        Les filtres polarisants sont des « peignes à lumière ». Les ondes électromagnétiques oscillent sur un plan, lequel peut être orienté n'importe comment. Le filtre polarisant, lui, va ne laisser passer entièrement que les rayons qui sont parallèles aux « dents du peigne ».

        Si tu superposes deux filtres, soit ils sont orientés dans le même sens et tu ne notes qu'une petite diminution de luminosité, soit ils sont orientés perpendiculairement et ils deviennent alors complètement opaques.

        L'idée est de mettre deux projecteurs dans la salle équipée chacun d'un filtre polarisant et de projeter les deux images sur le même écran. Les lunettes équipées des mêmes filtres peuvent alors discriminer l'une et l'autre. Évidemment, la somme des luminosités des deux images est toujours supérieure à celle d'une image seule. Donc, tu as toujours l'impression que l'écran est un peu plus lumineux sans les lunettes qu'avec.

        • [^] # Re: hum

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les filtres polarisants sont des « peignes à lumière ».
          Les ondes électromagnétiques oscillent sur un plan, lequel
          peut être orienté n'importe comment. Le filtre polarisant,
          lui, va ne laisser passer entièrement que les rayons qui sont
          parallèles aux « dents du peigne ».

          Et puisque la projection émet uniquement sur les deux "axes" de polarisation, chaque oeil voit "exactement" (modulo la qualité du filtre et du projecteur) la moitié du film.

          • [^] # Re: hum

            Posté par . Évalué à 4.

            L’œil gauche voit la première heure du film, et l’œil droit voit la deuxième heure.
            :D

    • [^] # Re: hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je ne connais pas la technique utilisée pour les lunettes 3D, mais si c'est des verres polarisants il n'y a aucunes raisons qu'ils soient teintés : parlez-en aux photographes qui l'utilisent depuis de nombreuses années (il me semble que c'est Edwin H. Land le pére de Polaroid qui l'a inventé, d'ailleurs dans Polaroid il y'a "pola").
      Mes 2cts.

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: hum

        Posté par . Évalué à 2.

        J'utilise des filtres polarisants pour la photo et je constate qu'ils sont sombre, de loin ils ressemblent à des verres teintés.

        Ils sont suffisamment sombre pour que je m'en serve parfois pour augmenter artificiellement le temps d'exposition de plusieurs crans.

      • [^] # Re: hum

        Posté par . Évalué à 3.

        mais si c'est des verres polarisants il n'y a aucunes raisons qu'ils soient teintés

        Comme expliqué plus haut, il ne sont pas teintés, ils laissent passer moins de lumière, ils apparaissent donc plus sombres. Et le filtre polarisant de mon appareil photo est également plus sombre.

  • # Polarisation circulaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Quelqu'un a un lien vers l'explication du « sur quels principes repose un filtre polarisation circulaire » ?
    Google + Wikipedia + etc ne m'ont été d'aucun secours.

    • [^] # Re: Polarisation circulaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je ne comprend pas la question, c'est le même principe que la polarisation rectiligne http://fr.wikipedia.org/wiki/Polarisation_%28optique%29 .

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Polarisation circulaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Un filtre polarisant "rectiligne" peut être décrit comme un peigne ultra-fin. Il ne laisse passer que les ondes verticales si les stries sont orientées verticalement. Si on oriente horizontalement ce même filtre, seules les ondes horizontales passent.

        Comment est-ce fait pour les ondes qui tournent ?

        • [^] # Re: Polarisation circulaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Est-il certain que de tels filtres existent et soient effectivement employés ?

          En tous cas, on peut imaginer un dispositif filtrant la lumière polarisée circulairement : il faudrait aligner une succession de couches minces sélectionnant une direction de polarisation. Chaque couche devrait alors être tournée par rapport à la précédente d'un angle correspondant à son épaisseur et à l'indice optique du milieu. De la sorte, seules les ondes électromagnétiques dont le champ électrique tournerait précisément comme celui des couches seraient sélectionnée. Remarquons que le filtre ne serait alors pas nécessairement circulaire puisque des ondes à polarisation elliptique pourraient également le franchir.

          En imaginant ce dispositif, cela me rappel furieusement les arrangements de cristaux liquides où les molécules peuvent s'arranger en micelles hélicoïdaux d'hélicité (ne pas confondre avec éliciter) réglable.

          NB : un peigne ultra-fin n'aurait sans doute pas l'effet polarisant souhaité. N'aurait-il pas plutôt tendance à se comporter comme un réseau optique?

          • [^] # Re: Polarisation circulaire

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Est-il certain que de tels filtres existent et soient effectivement employés ?

            Les lunettes 3D passives dans les cinéma sont en polarisation circulaire.
            L'intérêt est que cela fonctionne même en penchant la tête, ce que ne permettent pas les filtres rectilignes.

            Les filtres photo sont désormais beaucoup en circulaire également. A noter qu'ils ont un sens, contrairement aux filtres rectilignes: si on regarde de l'autre côté du filtre, il n'a pas la même couleur, et l'effet est différent.

            • [^] # Re: Polarisation circulaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Ok, après recherche, il me semble avoir bien compris le schmilblik : En fait un filtre à polarisation circulaire est composé de deux parties. La première est un polariseur rectiligne. En sortie, on obtient donc une onde polarisée rectilignement. Ensuite vient un filtre à déphasage d'un quart de la longueur d'onde. Cela signifie qu'en sortie on obtient une onde dont les champs magnétique et électrique sont à nouveaux déphasés. Ici il faut admettre (ou recalculer à partir des équations de Maxwell), que la rotation de l'axe du champ électrique au cours de la propagation dépend de son déphasage avec le champ magnétique (phi=pi/2 => polarisation circulaire ; phi=0 => polarisation rectiligne). En décalant les champs d'une onde polarisée linéairement d'un quart de période, on obtient donc effectivement une onde polarisée circulairement.

              • [^] # Re: Polarisation circulaire

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                PS: En imposant un déphasage de 3/4 de la longueur d'onde on obtient un sens de rotation opposé à celui obtenue par un déphasage d'1/4 de lambda.

              • [^] # Re: Polarisation circulaire

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Super ! Si c'est la bonne explication, voilà pourquoi ce type de filtre ne fonctionne que dans un seul sens.

                Je me replonge dans la recherche d'explications sur les lames à retard car maintenant c'est la partie que je ne pige pas :)

                • [^] # Re: Polarisation circulaire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Bon courage avec la biréfringence… On rentre dans les thématiques d'une troisième année de licence en physique.

                  • [^] # Re: Polarisation circulaire

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Merci :)

                    Heureusement pour moi, comprendre le principe n'implique pas de piger les calculs, les théories sous-jacentes, etc.

                    Par exemple comprendre le principe du microscope à effet tunnel n'implique pas de maîtriser la physique quantique.
                    Comprendre le fonctionnement d'un moteur à explosion n'implique pas de connaître la thermodynamique. D'ailleurs les inventeurs du moteur à explosion ne connaissaient pas cela.

                    • [^] # Re: Polarisation circulaire

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      En l'occurrence les calculs ne sont pas compliqués : n'importe qui maitrisant intégration et dérivation de fonctions trigonométriques peut y arriver. C'est juste un peu long lorsqu'il faut les faire sois-même (votre question me donne l'idée d'un exercice à rédiger pour l'an prochain, je saurais donc prochainement précisément ce qu'il en est).

                      Pour la microscopie à effet tunnel vous avez vraisemblablement raison. Mais je tenais à bondir sur votre histoire de moteur à explosion. Cette dénomination erronée est justement la conséquence d'une méconnaissance de la thermodynamique. Les gens imaginent sans doute qu'il faille une explosion pour donner de l'impulsion aux cylindres. Il n'en est heureusement rien — heureusement pour la longévité des pièces, un métallurgiste vous expliquerait comment les détonations écaillent les métaux. En fait c'est essentiellement l'expansion de l'air, sous l'effet de la chaleur résultant de la combustion du carburant, qui permet au moteur de travailler. D'où la dénomination de moteurs thermiques. Par ailleurs un petit peu de chimie et de détonique[*] montrent facilement que les alcanes ou les alcools sont quasiment incapables d'exploser.

                      [*] Jargon désignant la science des explosions.

                      • [^] # Re: Polarisation circulaire

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        votre question me donne l'idée d'un exercice à rédiger pour l'an prochain

                        Me voilà coupable maintenant :)

                        C'est vrai qu'on dit moteur thermique.
                        Le moteur à explosion est une spécificité de certaines zones méditerranéennes.

              • [^] # Re: Polarisation circulaire

                Posté par . Évalué à 2.

                À noter que le déphasage ne sera parfait que pour une fréquence donnée (donc pour une couleur précise). C'est pourquoi les lames de phase sont vendues pour une plage de longueurs d'onde (il est possible d'améliorer les choses en fonction du traitement déposé). (voir ici par exemple)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.