Forum Linux.debian/ubuntu [Debian] "Contributeur" Debian ?

Posté par . Licence CC by-sa
12
27
août
2014

Bonjour,

En guise d'introduction, j'aimerai signaler que j'ai mis un certain temps à me décider à faire ce topic. Non pas qu'il soit complexe, mais je ne savais pas comment le formuler ni par quel bout le prendre car c'est un domaine que je ne connais pas. Plutôt que de tergiverser des heures durant, je prends la plume en espérant que ça viendra au fil de l'écriture et en espérant ne pas dire de bêtises.

Je viens vers vous, car il me semble que vous êtes les mieux placés pour répondre à mes différentes interrogations quant au fait de devenir "contributeur" Debian (à ce qu'il parait, certains rôdent ici ;) ).

Contributeur est pour moi, au sens large (traduction, packaging, rapport de bug, documentation, etc…), même si j'ai une nette préférence sur le maintient de paquet.

Je ne viens pas ici sans m'être renseigné un minimum. En fait je viens ici car je me suis renseigné au préalable… J'ai parcouru le cahier de l'administrateur Debian en m'étant arrêté sur cette page et en lisant les diverses (et longues) ressources associées (celle ci par exemple).

L'apparent parcours du combattant

A la lecture de la partie 15.4. Devenir mainteneur de paquet j'ai presque pris peur tellement le nombre "d'épreuves" est conséquent (le cahier parle de parcours initiatique), outre les obligations administratives. Je suppose que c'est voulu, histoire de rebuter les moins motivés et faire un joli tri à l'entrée.

Mais il y a quelques temps de ça, j'ai vu passé sur les journaux LinuxFR une demande de mainteneur pour le paquet Paperwork (voir ici) et ce journal, je trouve, entre en complète contradiction avec ce que j'ai pu lire dans le cahier de l'administrateur Debian.

D'un côté on a une suite apparemment longue (si j'en crois le texte) de "preuve" de compétences techniques et d'acception du membre sur un point de vue philosophie ou idéologique (voir 15.4.2.3 Philosophy & Procedures (P&P)). Et de l'autre on a une simple demande sur un site non officiel et n'ayant aucun lien avec Debian, où juste un mail sur une ML suffit.

EDIT: Après une courte recherche, je n'ai pas de preuve, mais il me semble que André Rodier (la personne ayant accepté de maintenir le paquet) soit déjà "dans le circuit" Debian (il apparait sur quelques ML Debian), ce qui, dans ce cas précis, simplifierait la démarche.

Mes interrogations sont donc les suivantes:

  • Comment ça se passe "en vrai" ?
  • Est-ce aussi complexe et long que l'indique le Cahier de l'administrateur ou est-ce plus souple ?
  • Les épreuves varient selon le type de contribution que souhaite apporter le candidat ? (un traducteur n'a pas forcément de compétence en packaging).

Par avance, merci de m'éclairer sur ce sujet.

PS: Je ne juge rien ni personne. Je ne critique pas le processus apparent en place mais je souhaite juste en savoir plus, pour éventuellement apporter ma maigre contribution à un OS que j'aime et que j'utilise tous les jours. Ça représente en quelques sortes un juste retour de ma part.

  • # voir avec les équipes

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour commencer, le mieux est probablement d'entrer dans une équipe de packaging. Ainsi, tu pourras voir comment se passe le travail, commencer à faire des choses, avoir des remarques/critiques, et te faire connaître.

    Ensuite lorsque tu commences à bien comprendre le sujet, il sera plus facile de trouver des gens prêt à t'épauler pour aller plus loin. Il me semble que ça abaisse pas mal le niveau d'entrée. Typiquement dans les équipes tu as des « Développeurs Debian », qui envoient les paquets, et puis d'autres gens qui aident, mais qui administrativement parlant ne sont rien : ni développeur, ni contributeur… et pourtant leur travail est très important parfois ! Cette organisation permet de s'affranchir en partie de la lourdeur administrative, qui a de bonnes raisons d'exister

    Mais il est clair que d'un point de vue « philosophie », si tu veux être mainteneur Debian, il faut être un minimum renseigné sur le pourquoi de Debian, les problèmes de licences, etc. Et ça prend du temps.

    • [^] # Re: voir avec les équipes

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour commencer, le mieux est probablement d'entrer dans une équipe de packaging.

      Pour la plupart des gens, c'est exact, mais ce n'est pas toujours le cas. Je veux dire par là que c'est un bon conseil, mais qu'il y a d'autres façons de débuter, qui peuvent être plus efficaces pour certains.

      En ce qui me concerne par exemple, j'ai remarqué que j'étais à peu près incapable de contribuer à Debian au sein d'une équipe d'empaquetage. Je sais pourtant travailler en équipe, mais je ne sais pas, il y a quelque chose qui bloque… Bref, j'ai commencé autrement du coup, en maintenant de façon individuelle des paquets particuliers, avec l'aide initiale de développeurs Debian. Ceci étant, je ne conseillerais pas cette approche dans le cas général.

  • # Ça dépend

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    • Comment ça se passe "en vrai" ?
    • Est-ce aussi complexe et long que l'indique le Cahier de l'administrateur ou est-ce plus souple ?

    Réponse facile : ça dépend. En fait, ça dépend de ce que tu veux faire. Si ton but est de devenir Membre du projet Debian — on parle souvent de développeur Debian, mais le terme a été élargi il y a peu de temps — c'est long en effet, dans la mesure où ce n'est que la fin de tout une processus. Un membre du projet Debian, c'est quelqu'un qui a été accepté comme tel et qui a par conséquent un droit de vote au sein du projet et un compte d'utilisateur sur les machines du projet.

    Mais il n'est pas nécessaire d'être membre du projet Debian pour y contribuer. En fait, il s'agit d'un processus progressif, où les gens s'arrêtent au niveau qui leur convient. Cela commence par des contributions ponctuelles simples qui sont réellement ouvertes à tout le monde, comme le fait de signaler des bugs, puis de signaler des bugs en fournissant des corrections, ou encore effectuer des traductions par exemple.

    Ensuite, si tu veux maintenir un paquet, tu peux le faire sans rien de particulier, il faudra juste trouver un membre du projet Debian pour sponsoriser tes envois dans l'achive Debian, c'est à dire en fait effectuer ces envois à ta place, parce qu'à l'évidence, n'importe qui ne peut pas envoyer de nouvelles versions de paquets dans Debian. Trouver un sponsor n'est pas forcément facile, et se fait souvent par relation ad-hoc, par exemple par une annonce sur DLFP. Il y a bien un système officiel pour trouver un sponsor, mais il y a beaucoup, beaucoup de demande pour cela, donc ce n'est pas ce qui se fait de plus rapide.

    Ensuite, si tu en as assez d'être sponsorisé, notamment si tu maintiens plusieurs paquets, tu peux demander à devenir responsable Debian — Debian maintainer —, ce qui est un statut intermédiaire en le contributeur occasionnel et le membre du projet, et qui donne le droit d'envoyer uniquement les paquets que l'on maintient.

    Enfin et après cela, si tu veux aller plus loin, tu peux demander à devenir membre du projet Debian. Cette étape implique une validation particulière, dont le but est de démontrer que tu adhères aux valeurs morales et techniques de ce projet. Mais il est à mon avis inutile d'y penser à ce stade : cela viendra tout naturellement si tu augmentes progressivement ta contribution à Debian, et il sera alors temps de te renseigner là-dessus.

    • Les épreuves varient selon le type de contribution que souhaite apporter le candidat ? (un traducteur n'a pas forcément de compétence en packaging).

    Oui, exactement. Chercher directement à devenir membre du projet Debian implique certainement un véritable parcours du combattant, mais ce n'est pas censé fonctionner ainsi. Si ton but est de devenir membre de Debian, c'est probablement que tu te trompes de but, ce statut étant à mon avis plutôt un moyen ultime de contribuer de façon efficace à un certain niveau. Un but raisonnable, propre à rendre cela beaucoup moins effrayant, serait plutôt de contribuer, puis d'augmenter sa contribution de façon progressive, le reste venant presque naturellement.

    Ainsi, devenir membre de Debian implique de passer un test sur la Charte Debian et ce qui s'y rattache. Seulement, comme on ne se lance dans une candidature comme membre de Debian qu'après avoir déjà pas mal contribué, ces connaissances sont normalement presque toutes déjà acquises, et ce test ne demande que de creuser un peu plus pour bien les formaliser.

    • [^] # Re: Ça dépend

      Posté par . Évalué à 2.

      Merci beaucoup de ta réponse claire et informative.

      Au final, il y a différentes portes d'entrée, et c'est plutôt une bonne chose de pouvoir aider sans forcément être membre (pas de pression, pas d'obligation). Ca permet d'aider à hauteur de ses moyens et de son temps disponible. Mon but n'est pas de devenir grand gourou Debian, mais juste d'apporter de temps à autre un peu de mon temps pour ce beau projet qu'est Debian en guise de remerciement pour toutes les personnes ayant participer de près ou de loin à ce projet (je ne sais pas encore sous quelle forme).

      Mon but est aussi d'en apprendre encore plus sur cette distribution (au bout de 10 ans on en apprend encore !). Il me semble que essayer d'aider (même de loin), permet de mettre un pied dedans et de découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes.

      En premier lieu, je vais "observer" et il me semble que le meilleur endroit pour ça, ça reste les mailing lists non (vraie question) ?

      • [^] # Re: Ça dépend

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bonne approche, si ce n'est que tu peux probablement faire mieux que simplement observer. Mais le meilleur endroit pour cela reste les listes de diffusion en effet.

        Tu peux aussi installer le paquet how-can-i-help, puis lancer la commande éponyme, pour voir si tu trouves des tâches utiles à faire. À part la résolution de bugs, un bon moyen de débuter peut consister à adopter un paquet existant. L'avantage par rapport à introduire un nouveau paquet, c'est que c'est plus utile à Debian en général — mieux vaut un logiciel pas encore empaqueté qu'un paquet dont plus personne ne s'occupe — et qu'il est plus facile de trouver un sponsor pour cela, puisque le mainteneur précédent, s'il n'a plus le temps de s'occuper de ce paquet, pourra probablement trouver un peu de temps pour sponsoriser tes nouvelles versions.

      • [^] # Re: Ça dépend

        Posté par . Évalué à 3.

        En premier lieu, je vais "observer" et il me semble que le meilleur endroit pour ça, ça reste les mailing lists non (vraie question) ?

        IRC est une bonne porte d'entrée aussi.

        En ce qui me concerne, dans l'équipe Debian/KDE on a beaucoup besoin de gens qui trient les bugs, mais dans les autres équipes c'est pareil je pense. Ça consiste à fermer les vieux bugs qui ne s'appliquent plus, essayer de reproduire les bugs pour les transmettre aux développeurs avec les informations pertinentes, assigner la bonne urgence aux bugs, etc.

        C'est l'étape juste au dessus de « observer »… mais qu'est-ce que c'est utile !!

  • # Ma vie de débutant empaqueteur

    Posté par . Évalué à 4.

    Salut,

    je suis dans le même cas que toi, je souhaite contribuer "activement" au projet Debian, et le packaging d'application est l'une des façons de contribuer.

    J'ai saisi l'opportunité, suite à l'abandon du paquet Glances (https://bugs.debian.org/cgi-bin/bugreport.cgi?bug=752175). Tu pourras trouver une liste de paquets en attente de reprise ici : https://www.debian.org/devel/wnpp/ .

    Ensuite, j'ai lu un peu le manuel d'empaqueteur, les hows-to, les ML, mais je t'avoue que je n'ai pas trouvé évident d'avoir une doc qui correspondait pile-poil au package que je devais faire. Bref j'ai fini par essayer les divers outils à disposition, debuild, lintian and co.

    Après mon package terminé, comment faire pour l'envoyer sur les dépôts sans être membre de l'équipe ? Ben il y a des mentors qui sont la pour t'aider à corriger puis pour pousser le paquet sur les dépôts officiels (http://mentors.debian.net/).

    J'en suis à cette étape, mon paquet est quasi prêt (http://mentors.debian.net/package/glances), j'ai eu quelques retours de membres et non-membres du projet, reste qu'un gentil mainteneur/membre pousse le paquet à ma place (message caché pour les DD/DM qui lisent ces lignes ;) ).

    Les 2 phases les plus longues pour l'instant sont:
    - comprendre bien les outils liés au packaging (trier les infos qui te seront utiles)
    - poster ton paquet sur mentors, et attendre/relancer pour que quelqu'un s'en occupe.

    • [^] # Re: Ma vie de débutant empaqueteur

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      J'en suis à cette étape, mon paquet est quasi prêt (http://mentors.debian.net/package/glances), j'ai eu quelques retours de membres et non-membres du projet, reste qu'un gentil mainteneur/membre pousse le paquet à ma place (message caché pour les DD/DM qui lisent ces lignes ;) ).

      Hé, mais il fallait me contacter ! C'est moi qui m'occupait de sponsoriser les envois du précédent mainteneur de ce paquet, je peux continuer !

      Bon, alors remarque importante pour le nouveaux contributeurs qui adoptent des paquets abandonnés : vous allez avoir besoin d'un sponsor pour envoyer les nouvelles versions, et les premières personnes à contacter pour cela, c'est le mainteneur précédent si c'est un développeur ou un responsable Debian, le mainteneur précédent même s'il n'est ni développeur ni responsable Debian — parce qu'il pourra sans doute vous indiquer qui sponsorisait ses envois auparavant — et les sponsors des envois précédents.

      Bon, là-dessus, je vais l'envoyer, ton paquet !

      • [^] # Re: Ma vie de débutant empaqueteur

        Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 27/08/14 à 15:08.

        Voilà, c'est envoyé. Juste une remarque, maintenant que tu as réglé de façon satisfaisante le problème du fichier JavaScript minifié dont le source manquait, tu devrais mettre un debian/source/lintian-overrides avec :

        # Source for this minified JavaScript is provided in debian/missing-sources/modernizr.custom.js
        glances source: source-contains-prebuilt-javascript-object glances/outputs/static/js/modernizr.custom.js

        Ainsi, lintian cessera de signaler ce problème, puisqu'il est réglé. Comme je l'ai indiqué, j'ai envoyé le paquet malgré cela parce que c'est vraiment mineur, je te laisse le faire pour la prochaine version (pas de nouvel envoi juste pour ça). Ah, et il faudrait ajouter un tag signé debian/2.0.1-1 sur le commit correspondant à cette version.

        • [^] # Re: Ma vie de débutant empaqueteur

          Posté par . Évalué à 3.

          Salut, OK merci !

          J'avais contacté l'ancien contributeur pour savoir comment il avait géré la chose, mais ne m'avait pas donné ton nom (j'avais pas non plus demandé).

          Wow, premier paquet envoyé, je suis tout chose ;)

  • # Ça fait 6 ans que je contribue à Debian

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ça fait 6 ans que je maintiens des paquets Debian, et je n'ai toujours pas pris le temps de franchir les différentes étapes du parcours du combattant. Bientôt…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.