Forum Linux.général Impossible de formatter le disque

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
1
15
août
2009
Bonjour,

J'essaie désespérément d'installer Ubuntu sur un Compaq Presario S4590FR, mais celle-ci plante immanquablement lors du partitionnement, vers 15 %, lorsque la progression affiche quelque chose comme « Détection des systèmes de fichiers ». Le système se fige et plus rien ne répond.

Le système actuel a une partition de 5 Go de restauration système, une partition d'environ 75 Go pour Windows XP et 7 Mo d'espace inutilisé. Je voudrais dégager la partition Windows mais garder celle de restauration.

J'ai essayé plusieurs techniques. Dans tous les cas, ça plante :
  • Suppression de la partition avec gparted et application immédiate des modifications (c'est à dire que je ne crée même pas de nouvelles partitions) ;
  • Suppression de la partition avec fdisk (pas de nouvelle partition non plus), ça plante à l'application des modifications après avoir affiché « appel de ioctl() pour relire la table de partitions » ;
  • Utilisation de toutes les versions d'Ubuntu depuis la 7.04 ;
  • Utilisation de parted avec knoppix ;
  • Suppression de toutes les partitions, y compris celle de restauration ;
  • Modification du système de fichiers de la partition de Windows (ntfs vers ext4) sans modifier le partitionnement.
J'en suis à me demander si le problème vient d'un bug qui se baladerait dans tous les Ubuntu et Knoppix, ou si c'est Compaq qui a interdit, je ne sais comment, la modification de la table des partitions.

Le disque dur est un Maxtor 6Y080L0.
  • # Test

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Pour écarter l'hypothèse du verrouillage, tu peux essayer d'écrire sur le disque les mêmes données que celles qui y sont déjà:
    dd if=/dev/sda of=/dev/sda bs=1M count=1000

    Dans une autre console, tu fais:
    watch killall --signal USR1 dd
    afin d'afficher la progression.

    Si ça fonctionne jusqu'au bout, ça prouve que si verrouillage il y a, il n'est pas basique.

    Dans certains BIOS, il y a une option pour "protéger" la table des partitions. C'était courant il y a quelques années, je ne sais pas si ça existe encore.
    • [^] # Re: Test

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour écarter l'hypothèse du verrouillage, tu peux essayer d'écrire sur le disque les mêmes données que celles qui y sont déjà:
      dd if=/dev/sda of=/dev/sda bs=1M count=1000

      Dans une autre console, tu fais:
      watch killall --signal USR1 dd
      afin d'afficher la progression.

      En lançant ces deux commandes, la machine plante au bout de 30 secondes. La seconde commande ne m'affiche rien à part le temps qui défile.
      • [^] # Re: Test

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ca ressemble à un problème matériel. Si tu n'as pas de message d'erreur en console c'est étrange.

        Et en faisant simplement une lecture ?
        dd if=/dev/sda of=/dev/null bs=1M count=1000
        Ca va lire le premier giga du disque.

        Et puis tu peux essayer de voir où ça bloque:
        dd if=/dev/sda of=/dev/null bs=1M count=10 pour lire 10x1 méga

        dd if=/dev/sda of=/dev/null bs=1M count=10 pour lire 100x1 méga

        etc
        Ou même chose avec la commande qui lit+écrit, car le problème vient peut-être uniquement de l'écriture.

        Reste l'hypothèse que ça ne vienne pas des accès disque. Un coup de memtest pendant la nuit c'est bien aussi :-)
        • [^] # Re: Test

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Et en faisant simplement une lecture ?
          dd if=/dev/sda of=/dev/null bs=1M count=1000
          Ceci fonctionne parfaitement. Pour trouver où ça bloque, j'ai lancé la boucle suivante :

          for N in {1..512}
          do
          echo $N
          sudo dd if=/dev/sda of=/dev/sda bs=1 count=$N
          done

          Ça affiche "1" puis rien d'autre. Je peux continuer à utiliser l'ordinateur pendant quelques secondes avant que tout ne se fige.

          J'ai aussi ré-essayé la première commande
          dd if=/dev/sda of=/dev/sda bs=1M count=1000 en faisant un tail -F /var/log/syslog dans une autre console, histoire de voir si une information apparaît. Pas de veine, aucun nouveau message ne s'affiche.

          Je ferai un memtest cette nuit et je cherche sur le net si ce ne serait pas une sorte de sécurité du bios.
          • [^] # Re: Test

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Bon, tu as ta réponse alors :-)
            C'est lorsque tu écris sur le premier secteur du disque que ça bloque. Ca sent la "protection pour ton bien".

            Ce qui est étrange, c'est que le blocage de la machine n'est pas immédiat.

            Si tu ne peux vraiment pas toucher à cette fichue table de partitions, tente de la modifier depuis une autre machine.
  • # Tatouage et état du disque dur à tester

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Bonjour,

    tu devrais vérifier si ton ordinateur n'est aps tatoué, c'est courant avec certaines marques, dont Compaq.

    Est ce que l'ordinateur fonctionne quand le disque dur est débranché? (et démarre sur le CD par exemple)

    S'il peut fonctionner sans le disque dur branché, c'est bon.

    La tatouage ne t'aurai pas empêché de formater le disque, mais de te servir de l'ordinateur après formatage (oui, c'est traitre).


    Enfin, tu peux peux aussi tester l'état de ton disque avec Smartmontool.

    # smartctl -a /dev/sda (ou hda..)

    Il y a la doc sur Internet.

    A bientôt
    Grégoire
    • [^] # Re: Tatouage et état du disque dur à tester

      Posté par . Évalué à 4.

      Le tatouage étant un vice caché, la meilleure solution est alors de renvoyer la machine au SAV pour réparation ou remboursement.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Tatouage et état du disque dur à tester

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bonsoir,

        je suis d'accord avec toi que c'est un vice caché, mais si c'est après la fin de validité de la garantie, cela complique les choses. Surtout : comment prouver que c'est un vice caché?

        Est ce que le fait qu'il ne fonctionne pas avec un disque dur standard suffit?

        Et si le constructeur avait précisé (lors du premier boot) qu'il fallait créer un DVD de restauration (incluant peut-être le tatouage), et que sans cd DVD, le client n'aurait pas respecté les recommandations de bases, donc???

        cela m'arrangerait bien d'avoir quelques arguments solides, parce que vérifier que l'ordinateur est tatoué à chaque fois que j'installe un Linux sur un ordinateur acheté en grande surface, c'est pénible.

        A bientôt
        Grégoire
        • [^] # Re: Tatouage et état du disque dur à tester

          Posté par . Évalué à 2.

          Est ce que le fait qu'il ne fonctionne pas avec un disque dur standard suffit?

          Il me semble que oui: tu pensais acheter un PC compatible IBM, et sur un PC compatible IBM on peut changer le disque dur.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Tatouage et état du disque dur à tester

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai fait un hexdump -C des 512 premiers octets du disque, il semblerait qu'il ne soit pas tatoué.

      Par contre, je n'ai pas encore essayé de le démarrer sans disque dur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.