20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
19
nov.
2003
Presse
Un entretien avec Loïc Dachary paru dans le quotidien gratuit 20 Minutes ce 18 novembre traite des problémes liés au récent projet de loi sur la copie privée et la protection des droits d'auteurs.
On retrouve les principaux arguments avancés contre ce projet de loi (atteinte au droit pour la copie privée, contrainte liée aux systèmes de protection et inutilités de ceux-ci) ainsi qu'une remarque intéressante sur les risques pour les utilisateurs de Linux et plus généralement pour les logiciels libres.
Cet article constitue une première, en traitant ce problème du point de vue des logiciels libres et en citant Linux ainsi que la FSF dans un journal gratuit grand public.
  • # Question ...

    Posté par . Évalué à 3.

    Y'a pas si longtemps je me suis posé une question, ma foi, bien «légal».

    Imaginons une série qui est diffusé à la télé.
    J'enregistre chaque épisode sur un support DVD (le nouveau magnétoscope DVD-R).
    Me voila avec la collection complète de la série sans avoir déboursé un centime.
    (indirectement sachant qu'une taxe sur les cassettes/DVD-R/etc... est à l'?uvre pour «compenser» ce type de perte).
    Dans cette solution, tout ceci est parfaitement légal : tout ce que je fais c'est enregistrer quelque chose à la télévision.

    Imaginons que, maintenant, je télécharge sur un réseau p2p, les épisodes,
    puis je les transfères sur support DVD-Vidéo (magnétoscope DVD-R, «toussa»....)

    Au final, j'arrive au même résultat : la série complète sur un support visible par le plus grand nombre (ici c'est le DVD mais cela aurait pu être une simple cassette vidéo).

    Mais dans l'un des cas, je suis dans la légalité et dans l'autre, je ne le suis pas ...

    Est-ce qu'un juriste pourrait me renseigner, car cette vision de ces deux chemins me laisse perplexe... y'aurait-il un moyen de contournement de la loi finalement ?
    • [^] # Re: Question ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Dans le premier cas, tu as subit la publicité qui a rémunéré les ayant droits.
      • [^] # Re: Question ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Justement ... non !
        Exemple concret, les séries sur Canal+ par exemple,
        il n'y a aucune pub entre le début et la fin de la diffusion (généralement 2 ou 3 épisodes en même temps).
    • [^] # Re: Question ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne suis pas juriste, mais je donne mon avis en temps que simple consommateur. Dans le cas précis que tu cites (enregistrement d'un téléfilm, d'une série ou d'une émission à la télévision), il n'est à mon avis pas illégale d'en avoir une copie. Donc tu peux faire tout les enregistrements que tu veux de ce type de média, et ce, quelque soit le support (cassette vidéo, DVD, DivX/XviD, etc...).

      Par contre, ce qui est sûrement illégale, c'est la redistribution de ce média sans le consentement de l'auteur, et ce quelque soit la méthode utilisée. Cela inclus évidement le p2p, le HTTP/FTP, mais aussi le simple prêt de la cassette/DVD/CD. Notamment pour la simple raison que tu n'es pas l'auteur de cette production. A mon avis, c'est moins le fait de ne pas avoir de "licence" de diffusion (comme nos chaînes nationales par exemple) que de ne pas être l'auteur de ces médias qui est pénalisable.

      Dans ce cas si tu veux diffuser un vidéo dont TU es l'auteur, ou dont l'auteur t'a explicitement donné le droit de le diffuser, il n'y a aucun problème d'utiliser le web comme support de transmission.
      • [^] # Re: Question ...

        Posté par . Évalué à 1.

        > mais aussi le simple prêt de la cassette/DVD/CD.

        je peux me faire arréter pour avoir donner une cassette (à|des) ami(e)s ?

        si c'est le cas, je pense étonner personne en disant qu'on vit dans un triste monde :|
        • [^] # Re: Question ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          En théorie oui. En pratique, heureusement non.

          La diffusion d'un enregistrement (que tu as achété dans le commerce, ou que tu as enregistré à la télévision) est limité au "cadre familliale", concept évidement très flou. Ta petite amie ou ses parents font ils parti du ce ce "cadre familliale" ? C'est, je pense, laissé à l'approbation du juge.

          De même que par exemple, toujours si l'on reprend le cadre stricte des loies, il n'est à prioris pas légal à un enseignant de monter à ses éléves un film/emission qu'il a enregistré à la télévision...
    • [^] # Re: Question ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Il me semble que la plus part des personnes inquiétés par la justice sont celle qui mettent à disposition les oeuvres.

      En gros, il s'attaque à la diffusion interdite plus qu'à la possession.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Question ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Dans le premier cas tu as le droit d'avoir tes dvd, et de les visionner (pas de les redistribuer, ni les preter), car tu as enregistré une émission diffusée par quelqu'un qui a payé le droit de le faire, et tu as pu enregistrer car tu as acquis le droit de regarder cette emission (enfin..si tu as payé ta redevance ;) ).
      Dans le deuxième cas tu as acquis un contenu diffusé de manière illégale, tu es donc aussi dans l'illégalité.
      • [^] # Re: Question ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Le seul problème, c'est comment découvrir l'origine si le résultat est le même :
        Deux cassettes/DVD-Vidéo avec un seul et même contenu mais obtenu par deux voies différentes.
        • [^] # Re: Question ...

          Posté par . Évalué à 2.

          On pourrait simplement dire, que si c'est passé sur la télévision sur laquelle tu payes ta redevance, alors on tu peux en avoir une copie chez toi, même si c'est une copie de dvd que tu n'as pas. Sinon c'est du piratage (...en simplifiant bien sur !!).

          C'est pour cela que je pense que l'effort de lutte contre le piratage est ciblé sur celui qui diffuse.

          Combien de dvd-vidéo as tu, qui ne sont pas sorties sur la TV :p ?

          Et dans le cas où tu as récupéré par exemple "les tontons fligueurs" sur le net.
          Film mainte fois diffusé sur la Télé.
          Si on ne peut faire la preuve que tu as obtenu ce dvd-vidéo par le net. Il semblerait juste de dire que tu as le droit de l'avoir.
          Mais dans ce cas là, si on dit que du moment où un film passe à la TV et bien quiconque (ayant une TV) peut en avoir une copie chez soit, autant dire au producteur que son film est mort. Donc le coup d'après tu n'es pas prêt de voir un film récent à la TV. Pas tant que ses dvd/k7 se vendent.
          Dans le cas contraire, on interdit simplement de pouvoir enregistrer un film à la TV ... impossible, alors on met une taxe sur les supports vierge afin de compenser cette perte, mais en même temp on accepte cette perte.
          Et si on ne peut faire la preuve que ta copie est issue du net, le nombre de ces copies vont exploser, et je pense que la taxe sur les supports vierge va exploser elle aussi.... tout ça à cause de toi !

          Alors dans un monde citoyen, ne serait il pas plus simple de se conduire de manière responsable et civique ?
    • [^] # Re: Question ...

      Posté par . Évalué à 1.

      http://linuxfr.org/comments/102459.html(...)

      Sur ce lien, tu as une piste interessante, mais le site est en reconstruction. Néanmoins, il semblerait effectivement que tu ai le droit d'enregistrer ce qui passe à la télévision. J'aurais dit le contraire.
  • # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

    Posté par . Évalué à 7.

    ça fait une sacrée différence avec le "Metro" d'hier au l'article sur les plugin pour MSN commence ainsi (de mémoire) : "Microsoft viens de sortir des plugin fun pour son génialissime logiciel de messagerie MSN..."
    • [^] # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

      Posté par . Évalué à 1.

      bon vu que j'ai le journal en question sous la main :


      metro Paris du mardi 18 novembre 2003

      page 8 rubrique high-tech réalisé par Frédéric Léaux
      (il y a un numéro de téléphone en police 20 gras pour contact commercial)

      début de l'article "Three Degrees : trois fois plus de fun avec MSN"

      MSN a lancé, fin octobre, la version beta de Three Degrees, un plug-in gratuit de son génialissime logiciel de messagerie instantanée.
  • # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

    Posté par . Évalué à 4.

    J'en discutais avec des collègues hier, et ça parait flagrant à tout le monde que les maisons de disque se fourrent le doigt dans l'oeil en faisant ça.
    En effet l'avenir de la musique est informatique : les lecteurs mp3 explosent, avec maintenant les clés usb / lecteurs mp3, de plus en plus de gens n'écoutent plus leur musique que depuis leur ordinateur, les terminaux multimédias de salon basés sur un ordinateur commencent à percer...
    Comment diable espèrent-ils intégrer à ça des cd illisibles sur un ordinateur ?
    Les maisons de disques croient pouvoir forcer l'ancien système technique et économique du cd audio lu sur une platine, alors que les moeurs changent radicalement. Au lieu de s'adapter à ce changement. Ils vont droit dans le mur.
    • [^] # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

      Posté par . Évalué à 3.

      Maintenant, il va être plus facile de jouir de la musique en provenance d'un systèle P2P que d'aller acheter la galette en magain.

      Si il ne se tire pas une balle dans le pied... je ne sais pas comment cela s'appelle !

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

        Posté par . Évalué à 1.

        exactement. Je connais plusieurs personnes qui m'ont dit que les derniers cd qu'elles voulaient acheter étant protégés, elles les ont téléchargés à la place.
        résultat: les ventes vont baisser bcp plus, et les protections/lois vont être encore plus sévère, et ainsi de suite
        • [^] # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

          Posté par . Évalué à 1.

          résultat: les ventes vont baisser bcp plus, et les protections/lois vont être encore plus sévère, et ainsi de suite

          Jusqu'à ce que le système atteigne son point critique d'aburdité. Et là, d'une manière ou d'une autre, les choses changeront. Soyons optimistes, le point critique approche à grands pas ;)
  • # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

    Posté par . Évalué à 1.

    J'avais discuté avec un spécialiste du DRM (digital right management) de sujets connexes.
    A son avis, d'une part, rien n'arrêtera le piratage numérique (c'est une question de temps) ; d'autre part, on peut toujours récupérer à la sortie d'un lecteur (analogique, donc) le signal et le re-numériser : la qualité est "parfaite" à l'oreille.

    ==> Les copies pirates existeront TOUJOURS. Ca va devenir comme pour le tabac : si la musique devient trop cher, la contrebande s'organise... donc des CD venus "de l'est" envahiront les gares sous peu...
    • [^] # Re: 20 Minutes : Interview de Loïc Dachary fondateur d'EUCD.info

      Posté par . Évalué à 2.

      ouais sous les gares et sous les manteaux après

      comme ça on auras plus chaud sous les manteaux en hiver

      et on pourras pas pirater l'été donc ils vont nous bombarder de chansons de merde l'été qui vont pas se vendre et l'hiver ça se vendras pas non plus

      ---> [] et hop dehors il fait pas chaud par contre ...
  • # question de licence

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    L'édition espagnole de 20 Minutes parait sous une dérivée de la FDL, la L20m :
    http://www.20minutos.es/barcelona/?noti=2946(...)
    Qu'en est-il de l'édition française ?
    • [^] # Re: question de licence

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Aprés vérification, en Espagne, la licence ne concerne que l'édition en ligne, de même pour la France où l'on se contente d'un banal copyright avec droit de courte citation et tout et tout...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.