Agrégation de Mathématiques et logiciels libres

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
16
23
oct.
2009
Éducation
Comme les années précédentes, le concours de l'Agrégation de Mathématiques comportera une épreuve sur machine (épreuve de modélisation) avec des machines tournant sous Linux. Pour l'année 2010, ce sera une Debian Lenny avec fluxbox comme environnement graphique. Les logiciels proposés sont pour une grande partie des logiciels libres (cf. Matériels et logiciels disponibles), essentiellement Scilab, Octave (via qtoctave), R, Maxima (via wxmaxima), Giac/Xcas, PARI/GP, Axiom, GAP ainsi que les compilateurs Java, C, Ocaml et Camllight.

La nouveauté cette année est la modification du concours de l'agrégation interne de Mathématiques avec l'usage d'une machine à l'un des deux oraux de ce concours. Cette épreuve devrait s'appuyer sur une version dédiée de ClefAgreg avec un environnement fondé sur Xfce. Cette clef est disponible en chargement libre sur le site Clef Agreg USB. ClefAgreg est initialement une clef USB autonome bootable reproduisant exactement l'environnement (fluxbox donc) des machines du concours de l'agrégation externe (aux logiciels non libres près, avec la notable exception de Gap).
Une version dédiée à l'agrégation interne a donc été développée et est proposée en téléchargement. Cette clef permet de travailler sur un PC de manière autonome (sans utiliser le disque dur), elle comporte une imprimante PDF (avec cups, il est possible de rajouter d'autres imprimantes), WICD pour le WIFI, etc.

Il existe également une version de ClefAgreg plus générale, ClefOffi, avec Openoffice, Iceweasel, Lyx, Xfig, Skencil, Avidemux, Vlc, Audacity, Maxima, etc. dédiée aux étudiants en Sciences (cette clef offre la possibilité de rajouter des extensions grâce à unionfs, on peut donc ajouter à la clef de base AMSN, XMMS, qtOctave, geogebra, ...).
  • # Documentation C ?

    Posté par . Évalué à 1.

    La documentation n'a pas l'air de contenir grand-chose sur C. (Il y a bien sûr les pages man...) Aussi je me demandais quel support il y avait pour des bibliothèques C, par exemple la glib, et sa documentation ?
    • [^] # Re: Documentation C ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Les candidats peuvent apporter leurs livres tout simplement. La documentation papier est suffisamment importante sur C pour ne pas encombrer inutilement la clef.
      • [^] # Re: Documentation C ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Les examens ou concours où tous les documents sont autorisés sont un vrai piège pour ceux qui ne sont pas trop au point : ils perdent un temps énorme à rechercher des informations dans des documents qu'ils n'ont pas vraiment étudié.
        Pour ceux qui ont bien travaillé, cela permet de lever rapidement un doute et d'éviter une erreur. En plus, on se retrouve dans des configurations proches de celles de la vie réelle.

        Les chances de réussite sont inversement proportionnelles à la masse de la documentation apportée.
    • [^] # Re: Documentation C ?

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps il s'agit de l'agreg de math du coup je ne pense pas que qui que se soit s'amuse avec la glib le jour le l'épreuve.
      • [^] # Re: Documentation C ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Hmm j'ai beau être responsable de mes écrits je n'assume pas du tout la grammaire du commentaire précédent, mais je ne vois pas comment l'éditer.
      • [^] # Re: Documentation C ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Probablement personne ne s'amuse avec la glib, mais pourtant ça ne serait pas du luxe d'avoir quelques types de données déjà implémentés, ça mettrait le C un peu plus à niveau d'égalité avec OCaml et Java. Bon, les candidats sont libres d'utiliser C++ et la libstd (enfin je pense, je n'ai jamais vu quelqu'un le faire), mais là il faut pouvoir répondre aux questions...
  • # Geogebra pas libre

    Posté par . Évalué à 4.

    Juste pour etre un peu désagréable, je signale que Geogebra (qui est inclus dans la version agreg interne et dans une extension pour la version agreg externe) n'est pas libre du tout. Seul le code non traduit et sans documentation est libre (GPLv2), les traductions et documentations et les codes de l'installeur sont en CC-NC-ND.

    Sinon pour mes besoins perso j'utilisais la version de l'an dernier, et j'ai maintenant changé pour la version agreg-interne: elle contient le driver intel qui gère bien les cartes des portables (lenovo) de mon boulot (pas besoin de l'ajouter), et xfce fait moins peur au public. J'ai juste ajouté grandr (je me suis fait une extension, c'est tout simple et très bien expliqué dans la doc), et smbfs/smbclient.

    Maintenant je vais réfléchir à une modification du script pour chiffrer le home persistant. La knoppix-MiB c'est hélas du passé, et je trouverais ça bien de sécuriser un peu mes données.
    • [^] # Re: Geogebra pas libre

      Posté par . Évalué à 2.

      Le choix des logiciels a surtout été dicté par la fréquence d'utilisation dans le secondaire. Geogebra a son code libre, la documentation ne peut être vendue, ça reste raisonnable.

      Pour crypter le home, il y a plusieurs solutions. Je vais réfléchir à ça, le plus simple est de me contacter sur le site de ClefAgreg.
      • [^] # Re: Geogebra pas libre

        Posté par . Évalué à 2.

        Geogebra a son code libre, la documentation ne peut être vendue, ça reste raisonnable.
        ouhala, c'est de la provocation, ça.

        Non, ce n'est pas raisonnable. Il y a un risque juridique potentiel: une licence NC peut-elle s'appliquer à un établissement public d'enseignement? il y a des professionnels (payés), des budgets pour acheter des logiciels, la gratuité scolaire ne vaut d'ailleurs que pour le collège les lycéens payent leurs livres (parfois offerts par les CR mais ce n'est pas obligatoire). Pas sûr que les traducteurs de geogebra en volapück ne puissent pas s'amuser à obtenir plen de pépettes avec les versions de geogebra installées dans les établissements scondaires.

        Et puis il est interdit d'extraire de la documentation pour ses fiches de cours (ND).

        Geogebra c'est du libre dont l'écosystème s'oppose franchement à l'esprit du libre.

        Sinon pour le chiffrement j'avais pensé utiliser ceci (il faut vérifier que c'est à jour...):
        http://petaramesh.org/post/2007/11/13/LUKSfile-for-dummies
        • [^] # Re: Geogebra pas libre

          Posté par . Évalué à 1.

          La documentation ne peut être vendue mais est librement téléchargeable et consultable, par exemple ici http://www.geogebra.org/help/docufr.pdf.
          C'est un peu comme scilab qui n'était pas libre car toute commercialisation devait faire l'objet du demande à l'INRIA. Mais je ne connais pas la licence de Geogebra en détail, la doc est sur la Clef.
          • [^] # Re: Geogebra pas libre

            Posté par . Évalué à 1.

            http://www.geogebra.org/download/license.txt

            LICENSE

            1) GeoGebra Installer, Language and Documentation Files License:
            Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0

            2) GeoGebra Application and Source Code License:
            GNU General Public License v2


            Autrement dit pour la documentation et pour les traductions «pas de commercialisation et pas de modification.», ce qui concerne geogebra en français, et sa doc.
  • # Sagemath

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour.

    À chaque fois que je tombe sur un sujet relatif aux maths et au libre, je me permets de faire de la publicité pour le logiciel Sage (qui est libre), tant il m'a emballé. Je ne connais pas les modalités de cette épreuve, mais les initiateurs ont-ils considéré l'inclusion de ce logiciel ? Grâce à lui, j'ai enfin trouvé un substitut crédible à Maple/Mathematica.

    Sagemath : [http://www.sagemath.org/index.html]

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.