Algem, logiciel de gestion d'activités culturelles

Posté par . Édité par Xavier Claude, palm123 et ZeroHeure. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
17
16
déc.
2015
Éducation

Algem est un logiciel libre de gestion d'activités socio-culturelles. Initialement conçu pour les écoles de musiques actuelles, il répond aussi aux besoins des associations, des salles de répétition, des M.J.C ou des centres de formation.
Conçu en java et s'appuyant sur le SGBD PostgreSQL, Algem est un logiciel Open Source sous licence AGPL. Le code source est ici.

Algem

Il présente un grand nombre de fonctionnalités dont voici un aperçu :

  • Gestion de contacts, des adhérents et du personnel administratif
  • Gestion de groupes
  • Planification de cours et de répétitions
  • Réservation de salles et gestion de matériel
  • Gestion comptable et facturation
  • Heures enseignants et suivi pédagogique
  • Exports csv, mailing
  • Extraction de données pour les statistiques

Plusieurs instances du logiciel peuvent fonctionner simultanément sur le réseau local. La synchronisation des différents postes utilisateurs est aussi prise en charge. Enfin, Algem est multi-plateformes et peut s'installer sur tout système compatible Java. À ce jour, Algem a été testé avec succès sur les systèmes suivants : Windows (de XP à Windows 10), Ubuntu, Debian, Linux Mint, Mac Os X.

Les clients ne disposant pas des compétences pour installer Algem à leurs frais peuvent bénéficier de notre formule WebStart et profiter ainsi de l'infogestion de leur base de données. À ce propos, un projet d'interface Web, complémentaire au logiciel, est en cours de développement. Les abonnés à la formule WebStart disposent déjà d'un module de consultation publique des plannings.

Contrairement à la plupart des éco-systèmes actuels, Algem résiste encore en partie à la dictature du Cloud et s'inscrit plutôt dans la tradition client-serveur. Face au manque d'attrait et de réactivité des applications Web multi-pages ou aux risques liés à la protection des données, les clients lourds ont encore leur mot à dire ! En matière de développement, le pragmatisme est de rigueur, notre expérience nous l'a prouvé en comparaison avec des projets concurrents, classés sans suite malgré de magnifiques cahiers des charges.

Musiques Tangentes, école de musique fondatrice, s'implique dans le développement et la promotion du logiciel libre depuis plus de 20 ans. En 1995, elle utilisait déjà Linux en réseau pour son administration, c'est dire ! Le créateur d'Algem participa même en son temps au développement de pilotes pour les premiers noyaux Linux. Développé à l'origine ( sous VI :-) ) en raison de l'absence d'un outil administratif adéquat, le logiciel est désormais en service dans plusieurs autres structures, parmi lesquelles Music'Halle à Toulouse, Jazz à Tours ou le Studio des Variétés… Les responsables du développement sont à l'écoute des utilisateurs et ont su au fil du temps répondre aux nouveaux besoins.

  • # Web

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Salut

    est-ce qu'une version 23b est prévu?

    www.solutions-norenda.com

    • [^] # Re: Web

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'aurais préféré un démo qui marche.

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Web

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      version web…

      www.solutions-norenda.com

      • [^] # Re: Web

        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 17/12/15 à 23:25.

        238 alors… (en majuscules)

        voire \/\/3ß

  • # Peut mieux faire.

    Posté par . Évalué à 5.

    Au secours!

    Qu'est ce que c'est que cette interface graphique?
    Elle piétine les standards dans les grandes largeurs!

    Difficile de trouver icônes plus moche,
    les layouts sont plus qu'étranges,
    et le look and feel natif même pas activé ( Tips: UIManager.setLookAndFeel(UIManager.getSystemLookAndFeelClassName()); )

    Merci d'utiliser des SwingWorker pour ne pas bloquer la thread principale de Swing.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.