Colloque Innovation Ouverte, le 21 novembre 2012

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
10
15
nov.
2012
Communauté

Le Conseil régional d'Aquitaine et le Pôle Aquinetic organisent le mercredi 21 novembre 2012, un colloque sur l'innovation ouverte.
L'objectif de ce colloque est d'analyser et de montrer comment l'innovation ouverte permet de créer de nouvelles valeurs économiques dans un monde en mutation, afin de créer de nouveaux emplois.

C'est l'hôtel de région qui accueillera ce colloque. Souvenez-vous, c'est aussi le Conseil Régional d'Aquitaine (C.R.A.) qui avait permis le lancement des RMLL à Bordeaux en 2000, puis avait aussi sponsorisé les RMLL de 2001, 2002, 2004, 2008 et 2010. Sa politique résolue en faveur du logiciel libre ne faiblit pas. Le C.R.A. est aussi un leader pour la promotion des données ouvertes (Open Data).

Aquinetic est une association qui a pour but de mettre en relation des structures utilisatrices, des institutionnels, des universitaires et des structures techniques afin de faire émerger des projets innovants. Cette association est née, suite aux RMLL qui se sont déroulées en Aquitaine. Elle a un fonctionnement similaire à Adullact, dont elle héberge la forge depuis quelques mois. Aquinetic a aussi pour vocation d’assurer conseil et expertise en matière de logiciels libres, de transmettre les savoir-faire et de promouvoir les caractéristiques, qualités et valeurs qui sont attachées au domaine du logiciel libre.

  • # Et plus encore...

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 . Dernière modification : le 16/11/12 à 21:23

    Le ferment de cet évènement, c'est à l'ABUL qu'il faut le rechercher. L'ABUL qui a créé les RMLL, lancé AbulÉdu et est membre fondateur de Adullact, de Scideralle et de Aquinetic.
    Je pense que c'est un joli état de services. J'en suis fier pour avoir participé très activement à cela mais je n'aurais jamais pu le faire seul. J'ai en réalité profité d'un environnement très favorable et mon seul mérite, c'est de m'en être aperçu. Voici quels sont ces éléments :

    • L'université de Bordeaux a été la première université de France reliée à Internet et le deuxième site de France après l'INRIA de Rocquencourt.
    • Les premières versions expérimentales de Linux sont arrivées très tôt à Bordeaux et ont été essayées avec succès.
    • Les étudiants ont pu utiliser dès 1995 GNU/Linux pour leurs TP.
    • J'ai pu apprécier la compétence des "petits jeunes" de l'ABUL lors du Forum FNAC en 1999. Ils croyaient qu'elle était normale alors qu'elle était exceptionnelle.
    • Je connaissais de longue date le directeur de l'ENSEIRB, qui, après quelques minutes d'explications téléphoniques m'a dit : OK, vous avez l'ENSEIRB au mois de juillet et le CROUS peut fournir restauration et hébergement. Le directeur du LaBRI, un ancien copain de fac, nous a permis d'avoir des locaux universitaires et a recruté François Pellegrini.
    • Il ne faut pas oublier Jean-Paul Chiron qui travaillait au C.R.A. et qui a pu y suivre le dossier de subvention. Sans son appui, je n'aurais pas osé envoyer le mail du 17 décembre 1999 qui a lancé les RMLL.

    À partir de là, tout s'est enchaîné : L'essaimage des GULL en Aquitaine et même dans le Gers, la lutte contre les brevets logiciels partie des RMLL avec François Pellegrini, Gilles Savary et Michel Rocard, le lancement d'AbulÉdu avec Éric Seigne, la création de Scideralle avec Jean Peyratout, Adullact, Sud-Ouest.org et Aquinetic. La Région nous a toujours soutenu ainsi que le Conseil Général de la Gironde. Au fait, vous souvenez vous que les RMLL2008 étaient en Aquitaine mais pas à Bordeaux ?

    Pour en revenir à Aquinetic, Il est intéressant de voir qui compose son directoire et comment fonctionne sa gouvernance organisée autour de quatre collèges.

    • [^] # Où es-tu Pierre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      J'y suis actuellement. C'est dans la grande salle plénière du conseil régional (à l'hôtel de Région, la grande classe !). Mais je ne t'y vois pas Pierre… :-(

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.