Debian dans les bus à Besançon

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
2
août
2006
Debian
Dans le cadre de la mise en place d’un système de vidéo surveillance dans les bus du réseau Ginko à Besançon, le service Technologies Nouvelles de Keolis Besançon (anciennement Ctb) a développé sur Debian Sarge une application permettant l’acquisition de vidéos sur un disque dur grâce à une carte Mini Carte PC Jrex-CE

Les vidéos proviennent de 4 WebCam USB placées dans des dômes fixés au plafond du bus. L’application se charge de récupérer et de crypter les 4 flux (de 5 images par secondes, le son n’est enregistré que pour une caméra) grâce au logiciel streamer (contenu dans le paquet xawtv).

Ces vidéos sont stockées sur un disque dur 2,5 pouces de 80Go (soit 70 heures d’enregistrements) placé dans un rack 3,5 qui permet d’amortir le disque dur via un système développé spécifiquement.

L’application VLC permet lors de la maintenance de visualiser les flux en direct.
  • # ELF ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Quid du format utilisé pour l'enregistrement ? XviD ? Theora ? Autre ?
    • [^] # Re: ELF ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le format utilisé est le format MJPEG (suite d'image JPEG avec du son en WAV). La carte n'était pas assez puissante pour compresser 4 flux vidéo dans un autre format.
  • # Pas de quoi être fier

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Quand le logiciel libre rend les humains non libres. On aurait pu espérer mieux...
    • [^] # Re: Pas de quoi être fier

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Vaste débat auquel il ne faut pas donner de solution trop primaire (excuse moi du terme)

      Certes, la surveillance vidéo met à mal nos droits individuels lorsque l'on n'a rien à se reprocher, puisqu'on est pisté.
      Mais son objectif, c'est de dissuader ou d'aider à rechercher ceux qui ont quelque chose à se reprocher.

      Il existe en France un organisme qui surveille (de très près !) ce genre de choses, c'est la CNIL. Et l'usage qui est fait de ce genre de choses.
      Moi qui travaille dans le milieu du libre et dans le milieu des bibliothèques, je peux te dire que, par exemple, la CNIL a pris des positions très claires et très officielles sur la conservation des données personnelles par les systèmes intégrés de gestion de bibliothèques (SIGB est le terme consacré)
      Donc pas d'amalgame trop rapide ou trop réducteur.

      Moi, je tiens à mes libertés, mais je pense qu'avec la CNIL elles sont bien protégées. Et je ne rale jamais quand la CNIL m'impose des contraintes (en tant que développeur)

      PS : sans sombrer dans la parano, je trouve qu'au contraire, le libre est "mieux" pour ce genre de choses : en effet, on est sûr qu'il n'y a pas une clef NSA dont on ne sait rien et qui permet, qui sait, aux grandes oreilles, de visualiser le flux en direct sans que ce soit autorisé. Là, au moins, si j'ai un doute, je peux aller voir dans le code !!! (enfin, si je bossais pour la ville de Besançon, ce qui n'est pas le cas)
      • [^] # Re: Pas de quoi être fier

        Posté par . Évalué à 5.

        En sombrant un (tout petit) peu dans la parano (ben voui ça fait parti de la panoplie du geek à ce qu'il parait).
        Vers quoi tendrai la CNIL sous l'influence de son président actuel :
        http://www.bigbrotherawards.eu.org/article.php3?id_article=5(...)

        À relativiser peut-être mais je n'aurai pas une confiance aveugle dans les garanties apportées par cet organisme ...
      • [^] # Re: Pas de quoi être fier

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le problème est plutôt que l'effet "dissuasif" de la vidéo surveillance semble nulle d'après plusieurs études. D'une part la qualité des images rend difficile l'identification des personnes (quand elles ne sont pas hors champ !), d'autre part les personnes mal intentionnées n'en tiennent pas compte.

        Du coup on peut se demander si l'argent n'aurait pas été mieux placé dans l'embauche de vigiles... certe c'est moins "geek", et peut-être plus cher, mais certainement plus efficace !

        Jiba
      • [^] # Re: Pas de quoi être fier

        Posté par . Évalué à 2.

        Certes, la surveillance vidéo met à mal nos droits individuels lorsque l'on n'a rien à se reprocher, puisqu'on est pisté.

        Tu n'es pisté que si la vidéo est mal-utilisée. La mise en place d'une telle vidéo répond à des besoins : diminuer les actes de violences dans les bus. La vidéo sera donc utilisée en cas de violence pour avoir des traces de l'acte. Elle ne sera (devra) pas être utilisée pour autre chose. La CNIL est il me semble là pour contrôler tout ça (si elle en a les moyens).

        Après, si vous pensez que cette vidéo sera utilisée pour savoir ce que vous faites, alors vous êtes parano. Je préfère avoir des vidéos contrôlées que de voir des gens (ou moi) se faire aggresser.

        Et puis, personnellement, je m'en fous d'être filmé, je n'ai rien à me reprocher.

        Enfin bon, je crois que tu es un peu de mon avis, mais je voulais appuyer sur ce point car je suis fatigué des "crieurs au loup" à chaque fois qu'une caméra est mise en place.
    • [^] # Re: Pas de quoi être fier

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      ATTENTION, CELA EST UN GROS TROLL ! MERCI DE NE PAS Y REPONDRE.
    • [^] # Re: Pas de quoi être fier

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      non libres de quoi ?

      un bus ce n'est pasune place public
      • [^] # Re: Pas de quoi être fier

        Posté par . Évalué à 4.

        un bus ce n'est pasune place public

        Non, le bus n'est pas une place publique... c'est un lieu public...

        Une place publique, c'est par exemple, la place de la Concorde, la place Stanislas, etc.
    • [^] # Re: Pas de quoi être fier

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je suis assez d'accord avec Paul POULAIN.

      Avant de mettre en place ce système, Keolis Besançon (anciennement Ctb) a du rédiger un dossier dans lequel tout était stipulé notamment :

      _ Information du public (plusieurs panneaux dans les bus).
      _ Durée de conservation maximum des vidéos (1 mois).
      _ Noms et fonctions des personnes habilitées à retirer le disque dur (il faut bien être conscient qu'on retirera les disques dur seulement en cas de procédures judiciaires; pas pour regarder si Marc ou Paul étaient bien habillé en prenant le bus avant hier).
      _ etc ...
    • [^] # Re: Pas de quoi être fier

      Posté par . Évalué à 3.

      Effectivement, cela réduit légèrement la liberté du chauffeur de se faire aggresser. C'est dommage.
      • [^] # Re: Pas de quoi être fier

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Heu ...
        J'ai un oncle qui est chauffeur de bus et qui m'a déclaré que les agresseurs s'en foute totalement des sanctions aprés.

        Qu'elle est réellement l'effet de disuasion des caméras de "sécurité" ?
        • [^] # Re: Pas de quoi être fier

          Posté par . Évalué à 1.

          Vous savez on peut tres tous ce faire implanter une puce qui indiquerait en permance ou nous somme , ça serait encore plus de sécurité .
          De toute façon ceux qui n'ont rien a ce reprocher n'y verront pas de probleme non ?
        • [^] # Re: Pas de quoi être fier

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu aurais eu un oncle agresseur de chauffeur de bus, on aurait pu en déduire qu'au moins un agresseur s'en fout totalement. Là, à moins que ton oncle ait en plus inventé une machine à lire dans les pensées de tous les agresseurs de chauffeurs de bus, et qu'ils soient tous d'accord sur ce point, on ne peut pas en déduire grand chose, si ce n'est que ton oncle pense que les agresseurs s'en foutent. De plus, ne s'en fouteraient-ils pas parce qu'ils sont dur à confondre ? Parce qu'il est dur de les identifier formellement et de les condamner ?
          • [^] # Re: Pas de quoi être fier

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il dit ça parce qu'il y a beaucoup de récidive (= de type qui ont agressé le chauffeur devant les flics, qui sont partis en taule, puis qui ont recommencé).

            La vidéo-surveillance permet-elle d'identifier formellement les gens ?
            J'en doute fortement !
  • # données gardées au maximum 1 mois ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Est-ce que les données sont effectivement gardées 1 mois ?

    Est-ce que chaque bus a un jeu de 2 ou 3 disques durs pour faire la totalité du mois ? Ou est-ce que les données sont régulièrement transférées sur d'autres supports ?
    Vu qu'il y a 280 bus à ginko [ http://www.ginkobus.com/g_invitation.asp ] ça ferait de toute façon un paquet de disques !

    Et la visualisation se fait dans les bus ?
    • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Non, les données restent peu de temps dans les bus (puisque l'enregistrement est cyclique; au bout de 70 heures les vidéos les plus anciennes sont effacées afin de liberer de l'espace pour les nouvelles vidéos). Il n'y a donc qu'1 DD par bus.
      Le délai maximum d'1 mois n'est jamais atteint (sauf cas particulier d'un bus en réparation par exemple). Dans ce cas, le bus est programmé (ainsi que la station de lecture) pour effacer sans demander d'action utilisateur les vidéos veillent d'un mois.

      La flotte de 280 bus mantionnée sur le site prend en compte également les minibus. Les bus "équipable" par ce système sont plutôt au alentour de 140. Tous les bus ne seront pas équipés d'un coup. C'est plutot une politique d'équiper un certain nombre de bus par an (en privilégiant évidement ceux qui roulent la nuit).

      La visualisation se fait via une station de lecture (il faut donc qu'une personne habilité retire le disque dur du Bus) doté d'un logiciel dedié (qui vérifie l'identité de l'utilisateur via un idendifiant/mot de passe et qui décrypte ensuite les séquences demandées).
      Toutes les opérations de lectures de séquences sont archivées.
      • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        En tous cas, on ne pourra pas reprocher à Besançon son manque de transparence.
        linuxfr étant excellement bien placé par les moteurs de recherche, qu'est-ce que c'est t'on donc que l'on trouve quand on cherche "vidéo surveillance bus besançon" ?
        Je vous le donne en mille : cette page ! sur laquelle on a quand même pas mal d'informations détaillées sur le système.

        c'est beau le net !
      • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui manifestement, vous avez essayé de faire les choses "bien".

        Malheureusement vous contribuez à la généralisation des systèmes de video-surveillance partout dans l'environnement urbain. Vous mettez en place les outils qui permettront demain d'ajouter le module de "reconnaissance de comportements suspects", de "reconnaissance de la morphologie du visage" pour s'assurer que la personne porteuse de la carte d'abonnement RFID est bien celle qui est montée dans le bus, etc.

        Alors évidemment aujourd'hui ces systèmes ne sont pas encore prévus en France - ni meme légaux qui sait - mais savoir que la police anglaise s'équipe de systèmes de lecture automatique des plaques d'immatriculation des véhicules [1] devrait vous faire réfléchir au type de boulot que vous faites. Est-ce que si votre encadrement vous demande de les mettre en place, vous refuserez ? C'est quand qu'on doit se dire : cette technologie est abusive ? Si demain vous avez des disques qui permettent de garder les videos pendant 1 an vous ferez quoi ? Je pose ces questions sérieusement hein, c'est important lorsqu'on travaille dans les technologies innovantes.

        Parce que vous donnez l'impression d'être les personnes qui mettez gentiment vos moyens libres au service de la mise en place d'une société de surveillance et de suspicion permanentes.
        Que vous participez au joyeux mouvement qui fait que le gouvernement américain surveille les conversations de ses citoyens, puis ment, que l'angleterre est truffée de caméras de surveillance efficaces uniquement pour repousser la violence hors du champ, que la France se dote de lois "de confiance" (de suspicion ?) lamentables pour internet[2] etc.

        ---

        Non je ne souhaite pas me faire braquer dans un bus, mais est-ce que c'est souvent le cas à besançon ?

        [1] http://en.wikipedia.org/wiki/Automatic_number_plate_recognit(...)
        [2] http://www.globenet.org/145.3-lois-pour-surveiller-Internet.(...)
        • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Certes, mais il faut bien gagner sa croûte Isydor (et l'informatique, en voulant simplifier la vie, a comme 2nd effet Kisscool de supprimer des emplois/ rendre les Hommes plus dépendant de la technologies, en quelque sorte moins humains envers leurs prochains).

          Cependant, j'ajouterai que c'est les syndicats des conducteurs qui ont demandé (pour la seconde fois depuis l'existence du service Technologies Nouvelles) la mise en place de ce système dans les bus.

          Pour la conservation des vidéos, il n'y a pas d'intérêt qu'elles soient conservées pendant très longtemps. S’il y a agression, la procédure d'enlèvement sera faite rapidement.

          Ensuite, pour la violence Urbaine à Besançon, effectivement, il y en a peu. Mais quelques cocktails Molotov ont été lancés sur des bus fin 2005. En outre, les conducteurs sont de temps en temps agressés (1 à 2 agressions / an). Evidement des bagarres entre les clients se produisent mais je n'ai pas de chiffres pour celles-la.

          Pour finir, je doute que la qualité des WebCam installées dans les bus de Besançon (et qui enregistrent 5 images / secondes) puissent un jour permettrent la reconnaissance faciale. (Il n'y a que dans les films qu'on peut "zoomer" sur une image de faible qualité et voir apparaître du détail ....)
          • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour finir, je doute que la qualité des WebCam installées dans les bus de Besançon (et qui enregistrent 5 images / secondes) puissent un jour permettrent la reconnaissance faciale. (Il n'y a que dans les films qu'on peut "zoomer" sur une image de faible qualité et voir apparaître du détail ....)

            Peut-être pas ces caméras précisement, mais le principe est là... On habitue les gens à être surveillés, la présence des caméras devient banale, puis un jour on décide que ça serait bien de s'équiper du nouveau matériel super Hi-Tech qui permet de scanner/reconnaitre les visages, rétines, ... bref, tout ce qu'on peut imaginer dans trip à la Big Brother

            Ce que je veux dire, c'est que même si aujourd'hui la technologie ne permet pas de faire tout ça, la démarche est là, on y va à petits pas, sans brusquer les gens. Ce sont des mini-tests de tolérance en fait... Les gens acceptent les petites caméras aujourd'hui, rien nous empèche donc de pousser le bouchon plus loin la prochaine fois.
            • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

              Posté par . Évalué à -1.

              Tu sais Boris, Minority Report c'est un film, c'est pas la réalité!
              Perso, je préfère savoir que je suis sous surveillance lorsque je monte dans mon bus le matin plutôt que d'apprendre qu'hier soir mon chauffeur sympa à qui je dis bonjour tous les matins s'est fais trouer la peau et qu'on ne sais rien sur qui à fais ça.

              Après, rien ne t'empeche de ne pas monter dans ces bus...
              • [^] # Re: données gardées au maximum 1 mois ?

                Posté par . Évalué à 2.


                s'est fais trouer la peau et qu'on ne sais rien sur qui à fais ça.


                1 Je ne pense pas que la caméra arretera les balles
                2 Ca ne sera pas assez propre pour reconnaitre l'agresseur, surtout qu'il faudrait qu'il soit drolement con pour s'afficher devant la caméra.

                Donc -> Argent gaspiller à rien sauf à faire plaisir à un certain electorat de droite et d'extreme droite qui se rejouira de la politique securitaire employé par la ville. Franchement j'aurai préféré un vigille ou un animateur qui aurait comme travail d'assurer la sécurité des passagers et d'y mettre de l'animation un peu. Le bus c'est morose ....
  • # Linux aux feux...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Et pour un peu, le bus serait arrivé à un feu piloté par un contrôleur de carrefour fonctionnant sous Linux. Mais ça ne s'est finalement pas fait!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.