DemoJS demoparty le 1er et 2 juillet 2011 à Paris

Posté par . Modéré par baud123.
10
16
juin
2011
Mozilla

Mozilla Labs, l’ISART, Paris.JS, Prologin et Demoscene.fr s’associent pour vous présenter un événement gratuit et ouvert à tous : une « demo party » qui aura lieu à deux pas de la place de la Bastille ! Les non-parisiens ne sont pas discriminés puisqu'une participation à distance est possible.

Demoparty, quésako ?!

C’est une manifestation qui permet aux plus aguerris de concourir afin de remporter un prix, et pour les autres d’acquérir des compétences dans les nouvelles technologies, en l’occurrence sur l’HTML 5 / CSS 3 et WebGL !

Il y a deux catégories pour concourir :

  • taille limitée : programme Javascript d'au plus 1 Ko ;
  • freestyle : pas de limite.

Seules des technologies ouvertes sont autorisées, pas de greffons, pas d'éléments sous copyright. La démo doit fonctionner avec la dernière version de Firefox et de Chrome et doit pouvoir fonctionner hors-ligne.

NdM : les admorelecteurs tiennent à préciser que la mention "pas d'éléments sous copyright" est problématique, la plupart des licences libres étant des formes de protection des droits.

Venez nombreux !

  • # Demoparty come back

    Posté par . Évalué à 6.

    Ca fait du bien de voir que le concept de demoparty revient, et en plus dans le libre :)

    • [^] # Re: Demoparty come back

      Posté par . Évalué à 2.

      parce qu'il était parti ?
      ce n'est pas ce que l'agenda de scene.org semble indiquer.

      • [^] # Re: Demoparty come back

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le nombre de demo sorties chaque année diminue en tout cas. Source.
        Évolution du nombre de prod au fil des ans

        • [^] # Re: Demoparty come back

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Et oui, phénomène normal. On est plus vraiment dans l'époque de l'effervescence de l'arrivée des ordinateurs personnels, aujourd'hui un ordi est un objet qui fait parti du décors, quel gamin va se sentir excité pour coder dessus alors qu'il peut battre ses potes sur des jeux facebook ?
          C'était pareil avec l'arrivée de la voiture au début du 20ième siècle, de nombreux passionnés, puis avec le temps, le cercle des passionnés s'est restreint. Mais il existe toujours.
          La demoscene a vécu des époques différentes, pendant la période faste sur Amiga, il s'agissait de connaître le hardware à fond pour coder des trucs tricky.
          Plus tard, on a connu les grosses démos PC à papa de 20Mo.
          Maintenant il semblerait que le challenge est de faire des trucs de ouf avec le moins d'octets possible.
          La demoscene ne mourra jamais puisqu'il s'agit d'un moyen d'expression qui ne trouve aucun équivalent.

          • [^] # Re: Demoparty come back

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui et non, pour les tendances, quand même ; "quand j'étais jeune", soit pour ce sujet dans la période autour de 1995, il y avait déjà sur PC les démos 4k, voire moins (jusqu'à un secteur de boot, de mémoire, soit 512 octet), et il fallait là aussi une grande connaissance du matos pour arriver à quelque chose... Les deux types que tu as l'air de séparer (on va dire "en foutre plein la vue et les oreilles sans trop se soucier des ressources" et "arracher les tripes de la machine en 3 lignes de code") ont coexisté pendant au moins 15 ans, et souvent fusionné pour allier une optimisation "de ouf" avec un travail artistique remarquable.
            J'ai encore des souvenirs - à peine plus tard, 1997/98 - de ce http://en.wikipedia.org/wiki/Terminate_and_Stay_Resident dont le source asm trainait sur les postes à l'IUT, et que chacun (enfin, dans les quelques malades qu'on était à préférer l'asm à Access, salut les ch'tits gars de la PoPsY TeAm) cherchait à rendre de plus en plus petit en ajoutant sa petite optimisation ; il s'agissait d'un programme qui affichait à l'écran un "simple" effet de flammes, mais qui dans les dernières versions que j'ai vu devait tenir entre 60 et 70 octets...

            • [^] # Re: Demoparty come back

              Posté par . Évalué à 1.

              Le fait qu'on ne puisse plus accéder à la mémoire vidéo aussi facilement, qu'il faille faire des appels d'API pour ouvrir des fenêtres etc., que les formats d'exécutables se soient alourdis ("Smallest x86 ELF Hello World [...] 142 bytes" http://timelessname.com/elfbin/, mais je ne sais par contre pas quelle confiance y accorder) n'y est-il pour rien ?

              • [^] # Re: Demoparty come back

                Posté par . Évalué à 3.

                (Bon, le Hello World peut être rétréci)

                • [^] # Re: Demoparty come back

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Il est bon celui là :

                  henk@korhal ~ $ xxd Hello\ World\! 
                  0000000: 00                                       .
                  henk@korhal ~ $ ./Hello\ World\! 
                  bash: ./Hello World!: cannot execute binary file
                  henk@korhal ~ $
                  

                  1 byte binary, prints hello world!

                  Super lien en tout cas.

                  207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

            • [^] # Re: Demoparty come back

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Bon d'accord, en me relisant, je me rend compte que j'ai probablement un peu trop compartimenté les époques, et évidemment, y'a des minuscules (en taille) démos depuis longtemps et qui forcent le respect, mais perso, je situe la véritable explosion des 64k aux alentours de l'époque de la Please The Cookie Thing d'Aardbei. Suivi de près par la fameuse Fr-08 qui a également foutu sa claque à tout le monde (personnellement j'ai bavé de plaisir pendant 3 jours). Les gens commençaient alors à attendre les 64k avec plus de ferveur que les démos elles-même... L'"explosion" des 4k a quand à elle démarré plus tard, 64ko, c'est quand même encore bien trop gros ^^

              • [^] # Re: Demoparty come back

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Question de point de vue. Peut-être parce que je suis plus agé.
                J'ai adoré certaines 64k dans le milieu des années 90. Lors de la democompo Wired 95 par exemple. Et c'était aussi l'époque des 64k.
                Il y avait beaucoup moins de personnes connectées à internet à cette époque, donc forcément c'était moins connu. Mais le débit de création me semble être aussi important.

                • [^] # Re: Demoparty come back

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je ne suis pas en train de dire qu'il n'y pas eu des supers 64k avant 2000 ... (oui, la Magic Carpet, je me souviens, je suis pas tout jeune non plus)
                  Mais les intros 64k avec plusieurs scènes et synchros avec de vraies musiques, dont le rendu convergeait vers celui des "vrais" grosses démos, je le situerais plutôt autour de 2000. Bien sûr, ça n'est pas une science exacte, mais les 64k dont je parlais au dessus sont emblématiques du début d'une nouvelle ère pour cette discipline.

                  Je viens de retrouver une interview de BoyC qui explique bien ce que je voulais dire : http://www.bitfellas.org/page.php?170

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.