Édition 2012 de Wiki Loves Monuments

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Xavier Claude. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags : aucun
23
4
sept.
2012
Communauté

Wiki Loves Monuments est un concours de photos libres de monuments historiques du monde entier. Il a démarré en 2010 aux Pays Bas, s'est ouvert à l'Europe l'année passé et embrasse le monde en 2012 ! Le concours est ouvert depuis ce 1er septembre, et ce jusqu’au 30 septembre. « Outre les prix récompensant les meilleurs photographies, des prix spéciaux seront attribués, notamment pour le participant ayant photographié le plus de monuments historiques différents non illustrés jusqu’alors. »

Logo Wiki Loves Monuments

Comment participer ? Les informations concernant la participation sont disponibles sur : http://wikilovesmonuments.fr/presentation/. Il est nécessaire d'avoir créé un compte sur Wikimedia Commons (https://commons.wikimedia.org/). Vous pouvez ensuite importer vos photos via l’assistant d’import. Pour vous aider ou trouver des idées parmi les 43 000 monuments historiques français ou ceux du Québec, voici les listes des :

Mais vous n'êtes pas obligés de vous cantonner aux monuments français. Si vous voyagez, vous pourrez également proposer des photos de monuments de 36 pays du monde entier répartis sur les cinq continents. Il y a des prix à gagner, mais plus que cela, la satisfaction de contribuer au partage de la connaissance (en mode libre !). Par exemple, à peine le concours démarré et la première photo mise en ligne que l'article francophone correspondant sur l'église San Agustín à Paoay aux Philippines a été créé !

Voici l'une des photos finaliste de l'édition 2011 du concours Wiki Loves Monuments

L'une des photos finaliste de l'édition 2011 du concours Wiki Loves Monuments

  • # Attention aux architectes vivants

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Surtout, n'oubliez pas de vous renseigner sur la date de décès de l'architecte du monument photographié. Qui sait, vous pourriez enfreindre ses droits patrimoniaux (cf. wikipedia).

    • [^] # Re: Attention aux architectes vivants

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est sans doute possible, mais les cas seront rares, car il s'agit de monuments historiques.

      Par contre, et j'ai eu le problème l'année dernière, c'est le cas pour les éclairages dans les photos de nuit. Mon problème particulier a été tranché plus ou moins en disant que l'éclairage n'était pas recherché car constitué de bêtes projecteurs répartis régulièrement.

      Je suis peut-être (sûrement) complètement à côté de la plaque, mais ça me gonfle franchement ces droits patrimoniaux pour les architectes.

      • [^] # Re: Attention aux architectes vivants

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il faudrait peut-être les équilibrer : les architectes reverseraient au public une somme équivalente à leur droits patrimoniaux potentiels au titre du préjudice subi : après tout, seul une infime proportion de ceux qui voient ces œuvres on demandé à le faire. Du coup, les architectes seraient peut-être moins enclins à faire valoir ces droits inadmissibles.

        En tous cas, l'apparition de ce problème me semble très significatif d'une culture de masse en opposition radicale avec le libre et l'intérêt collectif. Comment juges, juristes, législateurs, ou même architecte ont-ils pu concevoir une idée aussi perverse ? J'en reste pantois.

  • # licence

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai sans doute mal vu, mais l'image là http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Queribus_-_C%C3%B4t%C3%A9_Est.jpg, elle est collée sans respecter la licence ?

    • [^] # Re: licence

      Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 04/09/12 à 15:26.

      Le texte alternatif associé est : « Côté Est du château de Queribus, avec vue sur la plaine en contrebas, Aude, France. - Licence CC-by-sa 3.0 | Source : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d4/Queribus_-_C%C3%B4t%C3%A9_Est.jpg/800px-Queribus_-_C%C3%B4t%C3%A9_Est.jpg »

      On pourrait ajouter que l'auteur est Groumfy69.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.