Elections 2008 dans la communauté Fedora

Posté par . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
10
23
déc.
2008
Fedora
Le dimanche 21 décembre 2008, les résultats de plusieurs élections dans la communauté Fedora ont été révélés. Au rang des bonnes nouvelles, citons une grande proportion d'européens élus (soyons chauvins): allemands, italiens et même un français, comme quoi tout arrive ;)!

Trêve de plaisanteries, récapitulons rapidement les divers organes concernés par ces élections ainsi que les résultats... Pour ceux qui ne connaissent pas le fonctionnement de Fedora, ça peut aussi être instructif. 1) Le Fedora Board [1]:
Le Fedora Board est l'organe exécutif du projet Fedora. Ses membres décident de la direction que prendra Fedora dans le futur.
Les résultats sont les suivants et visibles sur [2] :

1. Bill Nottingham (notting)
2. Matt Domsch (mdomsch)

Pour rappel, le board (ou bureau) de Fedora est composé de neuf membres, chacun élu pour deux versions de Fedora (soit un an). Quatre sont désignés par Red Hat et cinq élus par la communauté. De plus un président (chairman) -Fedora Project Leader- [3] est désigné également par Red Hat pour une durée de deux ans. Des élections ont lieu tous les six mois. Tous les membres du Board ne sont donc pas élus en même temps. C'est pourquoi seuls deux places au sein de ce dernier ont été attribuées aujourd'hui. Les trois autres sièges seront votés lors de la sortie de la prochaine version de Fedora.

[1]: http://fedoraproject.org/wiki/Board
[2]: https://www.redhat.com/archives/fedora-announce-list/2008-De(...)
[3]: http://fedoraproject.org/wiki/FPL


2) Le FESCo [4]:
Le FESCo (Fedora Engineering Steering Committee) est l'organe chargé de prendre les décisions techniques en fonction de l'orientation donnée par le Fedora Board. Son rôle est également d'établir des lignes de conduites concernant les aspects techniques de Fedora, afin de s'assurer de la bonne santé générale de la distribution. Les résultats sont les suivants et visibles sur [5] :

1. Josh Boyer (jwb)
2. Dan Horák (sharkcz)
3. Jarod Wilson (jwilson)
4. Jon Stanley (jds2001)

[4]: http://fedoraproject.org/wiki/Development/SteeringCommittee
[5]: https://www.redhat.com/archives/fedora-announce-list/2008-De(...)


3) Le FAMSCo [6]:
Le FAMSCo (Fedora Ambassadors Steering Committee) est l'organe qui gère les relations avec tous les ambassadeurs Fedora. Son but est de donner une ligne de conduite aux ambassadeurs et leur donner les moyens d'agir par le biais de subventions et/ou de matériel (CD, DVD...). Les résultats sont les suivant et sont visibles sur [7] :

1. Max Spevack (spevack)
2. Joerg Simon (kital)
3. Francesco Ugolini (fugolini)
4. Thomas Canniot (MrTom)
5. Rodrigo Padula (RodrigoPadula)
6. David Nalley (ke4qqq)
7. Susmit Shannigrahi (susmit)

Thomas Canniot (MrTom) qui est également à la tête de l'association Fedora-fr [8] a donc été réélu pour un second mandat (de deux versions de Fedora, soit un an) à la tête du FAMSCo. Ceci est une excellente nouvelle pour la communauté Fedora francophone, qui est l'une des plus importantes.

[6]: http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/SteeringCommittee
[7]: https://www.redhat.com/archives/fedora-announce-list/2008-De(...)
[8]: http://www.fedora-fr.org
  • # Les utlisateurs sont ils représentés ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La question est dans le titre ?

    Pour être un peu plus précis, ces divers organes représentatifs sont-ils plutôt destinés aux développeurs ? aux utilisateurs ? A une mixité ?

    Je suppose que le FESCo est plutôt réservé aux développeurs (puisque c'est l'orientation technique) mais la voix des utilisateurs est elle prise en compte ?

    Le FAMSCo me semble plus être pour la diffusion de Fedora (c'est quoi concrêtement un Ambassadeur ? ) dont plus axé sur l'utilisateur final, exact ?

    Plus globalement depuis combien de temps existe une telle organisation ? Quels sont les points positifs et négatifs qui en découlent ? Comment est vécu l'existence d'une telle organisation au sein de la communauté Fedora ?
    • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ces différents organes sont destinés autant aux développeurs qu'aux utilisateurs. Comme tu le déduis bien:

      - Le FESCo, c'est surtout des développeurs, ce qui est logique en somme.
      - Le FAMSCo c'est surtout des utilisateurs finaux portant de l'intérêt à Fedora. Un Ambassadeur c'est ça, un utilisateur qui donne un peu de son temps pour la promotion de Fedora au travers de conférences, d'install party etc (http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors).

      Note qu'il existe, en plus de cette structure, plein de SIG (Special Interest Groups) dans Fedora, qui chacun poussent des features particulières, ça s'adresse vraiment à n'importe qui intéressé par un sujet particulier. Dans les SIG, on peut citer ceux liés à l'astronomie, à l'électronique etc...

      Ce type d'organisation existe depuis 3-4 ans environ, et ça fonctionne ma fois très bien. Avoir une espèce de structure dirigeante (élue par la communauté) permet de définir des buts assez clairs pour l'avancement de la distribution, ça évite trop de dispersion. Si tu argues que ça limite la créativité, rappelles-toi que les SIG sont là pour ça et que Fedora innove énormément dans des nouveaux domaines (Pulseaudio, packagekit, selinux et j'en passe).

      Une chose qui est vraie, c'est que les utilisateurs finaux n'ont pas vraiment connaissance de cette structure, mais il me semble que c'est le cas pour toute distribution il me semble...
      • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il serait intéressant de tirer un parallèle avec les autres systèmes méritocratiques en vigueur, en particulier celui d'openSUSE (qui dépend aussi d'une entité commerciale), bien que pas encore très rodé car très récent.

        Aussi, quelques questions qui n'ont pas trouvées réponses dans le wiki :

        - Qui possède le droit de vote, et sur quelle condition ?
        - Combien sont-elles ?
        - Ces personnes sont-elles représentatives de la communauté ? Qu'est-ce la "communauté" (uniquement des personnes externes à RH) ?
        - Qui peut se présenter, et sur quelles conditions ?
        - Il semblerait que la communauté externe n'a pas d'avis à donner sur les membres du Board désignés par RH (et le Chairman évidemment). L'inverse est-il aussi vrai ?
        - Qu'est-ce la méthode du "Fedora Range Voting" ? J'ai l'impression que chaque "électeur" dispose d'un nombre de vote égal au nombre de candidats, et qu'il peut voter plusieurs fois pour la même personne, est-ce le cas ?
        • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Je vais tenter de répondre du mieux possible sans raconter de bêtises, je suis heureux que des questions d'élections viennent à la surface cependant :)

          Q: Qui possède le droit de vote, et sur quelle condition ?
          A: Seules les personnes élues dans ces comités disposent d'un droit de vote sur les sujets qui les concernent, ces comités sont renouvelés partiellement chaque 6 mois, un peu sur le modèle du Sénat américain.

          Q: Combien sont-elles ?
          A: Il y a 9+1 (chairman) personnes pour le Board, 9 personnes pour le FESCo et 7 personnes pour le FAMSCo

          Q: Ces personnes sont-elles représentatives de la communauté ? Qu'est-ce la "communauté" (uniquement des personnes externes à RH) ?
          A: Ces personnes sont totalement représentatives de la communauté, car élues par elle. On peut les considérer comme des "Grands Electeurs", toujours sur le modèle politique américain. Le terme communauté désigne effectivement des personnes extérieures à Red Hat.

          Q: Qui peut se présenter, et sur quelles conditions ?
          A: Tout le monde peut se présenter en théorie, comme pour toute élection. En pratique, il faut se faire un nom dans la communauté Fedora, ce qui est plus que logique,

          Q: Il semblerait que la communauté externe n'a pas d'avis à donner sur les membres du Board désignés par RH (et le Chairman évidemment). L'inverse est-il aussi vrai ?
          A: Oui, l'inverse est vrai. Le Fedora Board est donc composé de 9 membres élus (4 employés de RedHat, 5 de la communauté) et du Fedora Project Leader.
          Pour les 4 sièges Red Hat, c'est le Fedora Project Leader qui choisit les personne, elles ne sont en aucun cas imposées par Red Hat. La communauté ne suivrait de toute façon pas en cas de choix litigieux. Tiens, je vais même te coller la réponse à ta question de la part du Fedora Projetc Leader (Paul Frields - stickster):

          There are 5 seats on the board that are elected by the community
          There are 4 seats on the board that are appointed by Red HAt
          Those appointments are made by the Fedora Project Leader, who consults with people inside Red Hat, and the Board
          In this election, we have 2 seats that were elected by the community at large
          Bill Nottingham and Matt Domsch were elected to those seats by popular vote
          I appointed Christohper Aillon to one of the open appointed seats
          And there is one appointed seat left to fill, which I will do after the holiday break
          For the appointed seats, I try to take into account the many constituencies inside Red Hat who have input into Fedora because they work in the project too
          And also I try to balance the membership of the Board as well
          If someone wins the vote, they win the elected seat
          And interestingly, there *is* some influence by the community over the appointments
          Because it would be very difficult for me to appoint someone to a Board seat that the community was very much opposed to
          See, Red Hat has a vested interest in doing the right thing by the community in our governance process. There is no point in Red Hat trying to act in an unfriendly way, because it would ultimately hurt the company and the community at the same time
          It always makes me a little sad to see people who are stuck in the mindset that Red Hat is somehow plotting to do evil things behind closed doors
          Because I have found that everyone I deal with in the company really wants to do the right thing for the community
          That doesn't mean people don't make mistakes once in a while, but they try not to make them, or repeat them


          Q: Qu'est-ce la méthode du "Fedora Range Voting" ?
          A: C'est un système dans lequel tu peux voter pour autant de candidats que tu veux, en leur attribuant une note de 1 à 10. Ça évite de devoir absolument choisir quelqu'un de précis.
          • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Petite erreur pour le Fedora Range Voting, on ne vote pas de 1 à 10, mais de 0 au nombre de candidats qui se proposent: http://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_par_valeurs
          • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            J'ai mal précisé : mes trois premières questions concernaient plutôt les "Grands électeurs", et non les "élus" eux-même :)
            Merci pour ces importantes précisions.

            Sinon, je trouve très bien le fait que les "sièges RH" ne sont pas imposés par RH directement, mais que ce soit plus un "consensus" du Project Leader lui-même.

            Pour la comparaison avec openSUSE :
            - la notion de "Communauté" sous entend indifféremment les participant au Projet openSUSE (qu'ils soient employés Novell ou non). Des "efforts" sont fait pour mettre tout le monde au même niveau (et c'est assez réussi je pense).
            - les "Membres openSUSE" (avec un grand M) sont les "Grands électeurs". Ce sont les contributeurs reconnus officiellement, employés de Novell ou contributeurs externes, dont les contributions ont été vérifiées et approuvées par le Board précédent (260 Membres à ce jour).
            - Le "Chairman" est désigné par Novell (idem chez RH donc), mais les 2 sièges Novell et les 2 sièges "externes" sont votés par les Membres openSUSE, indifféremment encore une fois (un employé Novell peut voter pour un contributeur externe et vis-versa).

            Un manque qui avait été soulevé à l'issu de la première élection openSUSE était le fait qu'il n'était pas possible de voter pour un candidat "aucun des candidats", et ce sera certainement changé pour l'année prochaine. En cela, un système à la "Fedora Range Voting" est idéal à mon sens.
          • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

            Posté par . Évalué à 2.

            > Pour les 4 sièges Red Hat, c'est le Fedora Project Leader qui choisit les personne

            Et le Fedora Project Leader actuel lors de son élection n'était pas un employé de Red Hat ! Il a été désigné par Red Hat.
            Il est peut-être employé Red Hat maintenant (je ne sais pas).

            Pour être très clair, Fedora n'est pas ET ne veut pas être un truc 100 % démocratique à la Debian. Il y a un gros investisseur derrière Fedora. Red Hat investit beaucoup en développeur, beaucoup en argent, pas mal en image, etc. N'hésitons pas à le dire, on a vu des "push" de la part de Red Hat (par exemple l'introduction de SeLinux vers FC2). Il y en a peu, mais il y en aura encore et toujours. Le prochain sera la préparation de RHEL 6. Cette distribution n'est pas vraiment communautaire, elle est un peu bâtarde (comme beaucoup de distributions). Est-ce bien, est-ce mal ? Beaucoup de contributeurs à Fedora (non-Red Hat) aiment la présence et les contributions de Red Hat. Le favoritisme de la "constitution" de Fedora envers Red Hat est accèpté. Voire même demandé car beaucoup veulent de l'investissement de Red Hat dans Fedora.
            Je ne veux pas faire passer Red Hat pour un gentil qui mérite tous les sacrifices. La "constitution" Fedora est un bon compromis (accèpté par Red Hat, accèpté par la communauté Fedora). Red Hat y gagne, la communauté Fedora y gagne. Ajoutons aussi que le libre y gagne car nombres de développement initiés dans Fedora se retrouvent upstream et/ou dans d'autres distributions.

            Si quelqu'un veut du 100 % communautaire/démocratique, il faut aller voir, par exemple, chez Debian.

            C'est un peu comme Linux. Il y a un "dictateur" dans le projet Linux, c'est Linus Torvalds. Tout le monde (ou presque) l'accèpte. Idem pour Fedora et le "dictateur" Red Hat. Je crois que Linus Torvalds appelle ça une dictature douce.
            En passant, Fedora est uniquement constitué de libre (et aussi pour l'infrastructure ! cluster de compilation, etc) . Si Red Hat déconne, un fork il y aura.
            • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

              Posté par . Évalué à 2.

              > Il est peut-être employé Red Hat maintenant (je ne sais pas).
              Le FPL est salarié par RedHat, salaire largement mérité vu l'emploi du temps relativement chargé, les responsabilités (le FPL étant également le trésorier du projet), et les nombreux déplacements.
    • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

      Posté par . Évalué à 2.

      > Pour être un peu plus précis, ces divers organes représentatifs sont-ils plutôt destinés aux développeurs ? aux utilisateurs ? A une mixité ?

      Excellente question ou mauvaise question ?
      Les deux.
      Avant tout, Fedora ne fait que du libre. Ceux, même en nombre, qui veulent du proprio, devront aller ailleurs.

      Les utilisateurs payent pour utiliser Fedora ? Non. Qu'ont-ils pour faire valoir des exigences ? Rien. Red Hat ne vend rien autour de Fedora (sauf peut-être des "conneries" comme des auto-collants).
      Donc, clairement, l'utilisateur n'est pas une préoccupation des institutions Fedora. En passant, la popularité n'est pas le soucis premier de Fedora (sinon il y a aurait plus de "compromissions" avec le proprio comme le fait Ubuntu et beaucoup d'autres).

      Mais, Fedora est pour ceux qui participent *ET* consomment du libre. Qui participe ? Les développeurs, les testeurs, ceux qui ne font qu'avancer des critiques pertinants sans jamais pisser de code, les traducteurs, les ambassateurs (qui portent la bonne parole du libre entre autre pour "recruter" des contributeurs afin qu'ils participent à l'aventure du libre, etc). Fedora est soucieux avant tout des contributeurs. Mais, et heureusement, ces derniers sont des utilisateurs !.
      Prenons un développeur. Il va en général ne développer qu'une toute petite partie d'une système GNU/Linux. Pour tout le reste il n'est pas un développeur, il est un utilisateur. Il se peut aussi qu'il veut que son grand père soit content d'utiliser une Fedora. Il a souvant une Fedora stable (utilisé en serveur de fichier, ou web, ou autre) où il ne développeur rien et une Fedora Rawhide (la branche de développement) où il développe. Chez Fedora, on veut que cet utilisateur (qui est un développeur, testeur et plus généralement un contributeur) soit heureux.
      Enfin, les développeurs sont contents que si ce qu'ils ont fait rend les utilisateurs contents.

      In fine l'utilisateur est écouté, mais indirectement. Fedora ne regardera pas les sondages de la ménagère de moins de 50 ans pour définir sa direction. Si elles veulent une Fedora pour les ménagère de moins de 50 ans, la porte est grande ouverte pour qu'elles participent. Chez Fedora on parle (ou parlait) souvent de "méritocratie".
      • [^] # Re: Les utlisateurs sont ils représentés ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Merci d'avoir souligné l'ubiquité de ma question (qui était excellent il va sans dire :D ) qui provient du fait que je ne suis qu'utilisateur (testeur parfois) mais surtout pas développeur (et effectivement je n'avais pas envisagé que le développeur soit également utilisateur !)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.