Ikarios n'est plus

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
28
6
mai
2010
Commercial
Ikarios était un site de vente en ligne de livres (presque tous sur le libre), de goodies et surtout de CD et DVD de distributions libres diverses à prix modique. L'adresse du site redirige désormais sur le site du Jargon Français.

Le site a fermé ses portes pour défaut de rentabilité et manque de marché. Le libre est-il viable ou est-ce que l'ADSL a tué cette activité ? En tout cas ce sont les questions que l'on peut se poser en voyant cet acteur important du milieu libriste disparaître. Nat Makarevitch, le créateur d'Ikarios répond dans le journal à l'origine de la dépêche, copié-collé ci-dessous.

NdM : Paix à Ikarios, nous avons tous notre histoire à raconter ;-) Bravo et merci Nat ! De Nat Makarevitch :
« J'ai créé Ikarios en 1997 car, à l'époque, se procurer du libre était difficile (téléchargement, stockage...). C'était hors de prix, impossible à acheter par correspondance et souvent obsolète. Quant aux goodies... il fallait commander aux US!

Environ 25000 clients plus tard, je crois que cela n'a pas été inutile. Merci à ceux qui prirent la peine de témoigner, c'est pour vous que tout cela fonctionna :-)

Cette activité ne rapportait rien et nul n'en vivait. Des bénévoles, dont votre serviteur, effectuaient les travaux nécessaires. Même au plus haut, voici une douzaine d'années, cela ne m'a jamais occupé plus d'une heure par jour.

Sur le plan financier cela n'a rien rapporté à qui que ce soit, moi compris. J'en ai même été un peu de ma poche, lors de deux passes difficiles. Ikarios expédiait souvent CD et goodies en sus, et lors de périodes fastes offrit même de l'argent à la FSF. Je n'éprouvais ni le besoin ni l'envie de gagner de l'argent en tant qu'intermédiaire, et ai toujours espéré qu'une offre semblable naîtrait afin de pouvoir renoncer.

La généralisation de l'ADSL a été un soulagement! Une série de pannes m'interdit d'espérer continuer sans devoir débourser et la 'nécessité' a quasi disparu, il est par conséquent temps d'arrêter.

Ceci posé afin de ne pas laisser sans réponse certaines des con{clus,damnat}ions hâtives publiées ici.

Cette activité cesse car elle ne correspond plus aux besoins. Cela n'illustre nullement l'avenir ou le potentiel du libre.

Il n'est à mon sens pas malvenu de gagner de l'argent grâce au libre, et je m'y suis employé et continue (par ailleurs).

Pour le reste... « Quoiqu'on fasse, on a toujours contre soi ceux qui font le contraire, ceux qui font la même chose, et ceux qui ne font... rien. » (d'après George Bernard SHAW) »
  • # Vive les libristes !

    Posté par . Évalué à 10.

    Merci, dans tous les cas, pour le travail effectué !

    C'est par des initiatives comme cela que je sais que le libre est un bon choix pour tous.
  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est grâce à Ikarios, que j'ai acheté lorsque j'avais 14 ans dans les années 99 mon premier cd de slackware 7 (avec le cd sources !) pour faire mes débuts sous linux. Aucune autre offre valable n'existait en europe à l'époque, et les révues n'offraient pas encore de distributions complètes.

    Pour tout ça, un grand merci.
    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 6.

      Même chose c'est en partie grace à Ikarios que je me suis vraiment mis à Linux! C'était avec la Mandrake 7.0 je crois (avec KDE 2.0).

      Le site m'a rendu de fiers services jusqu'en 2004, date de mon passage à l'ADSL !
      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 2.

        Pas mieux !! 15 ans en 98, ça doit correspondre à mon premier achat via Ikarios d'une Red Hat

        ( me souviens même d'avoir tenté de compiler ce foutu kernel 2.3 un paquet de fois avant d' arriver à un truc rapide comme l'éclair sur un pentium 233 mmx :D )

        Merci à Ikarios qui fût.
    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 1.

      Slackware 7 en 99, wahou, j'ai commencé avec une 3.0 en 96 (incluse avec mon premier bouquin Linux), c'était une période folle pour la Slack dans cette période !?
      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 1.

        (j'aime bien me parler tout seul)

        Ah bah ouais, il y a eu quelques releases et un saut dans la numérotation :

        1995-09-30 3.0
        1996-07-03 3.1.0
        1997-01-13 3.1.0
        1997-02-17 3.2.0
        1997-06-24 3.2.0
        1997-07-11 3.3.0
        1997-10-14 3.4.0
        1998-06-09 3.5.0
        1998-10-28 3.6.0
        1999-05-17 3.9
        1999-05-17 4.0.0
        1999-10-25 7.0 First glibc2, "recommend 2GB partition", Version jump from 4 to 7. XFree86 3.3.5

        source : http://slackdown.co.uk/history.html
  • # N'oubliez pas non plus...

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Quà cette époque Nat (et d'autres, il est vrai) étaient de vrais accros/mines d'informations sur les newsgroups fr.comp.linux.xxx

    Toute une époque qui disparait...
    • [^] # Re: N'oubliez pas non plus...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      tss tss tu en oublies un bout: fr.comp.os.linux
      eh oui on a vieilli et les choses ont changé
      et si elles ont changé, Nat y est pour une bonne part
      Merci pour tous les messages sur fcol Nat et pour ton infatigable militantisme.

      J'en profite pour signaler que l'inépuisable Nat a entreprit de wikifier linux-france.org Et comme il est discret, il ne lance pas d'appel à contributions... c'est une énorme entreprise, si vous avez quelques minutes à y consacrer, ça devrait bien l'aider, rendez-vous sur http://wiki.linux-france.org

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Correction

    Posté par . Évalué à -7.

    Le libre est-il viable ou est-ce que l'ADSL a tué cette activité?

    Ce serait pas plutôt ''Le livre est-il viable...'' ?
  • # "con{clus,damnat}ions hâtives"

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    la 'nécessité' a quasi disparu, il est par conséquent temps d'arrêter. (...) Cette activité cesse car elle ne correspond plus aux besoins.

    Bon, certes, j'ai été sans doute un peu sec dans le commentaire dans le journal.

    C'était le journal (et la dépêche reprise telle quelle) qui est plus condamné, car il mélange rentabilité, libre et compagnie.

    Il y avait sans aucun doute une nécessité à une certaine époque, je ne l'ai pas connue mais je n'en doute pas, et il faut savoir tourner la page quand le besoin disparait, et comme tu dis, cela n'illustre nullement l'avenir ou le potentiel du libre.
  • # Rhah zut

    Posté par . Évalué à 4.

    Je comprends désormais pourquoi je n'ai pas de nouvelles de ma commande... Dommage, mais c'est la vie !
  • # Mes CD Debian..;

    Posté par . Évalué à 4.

    J'avais commandé les 7 CD d'une Debian complete, et des autocollants pingoinsmanchots... Bon, ça doit faire plus de 10 ans, mais ça rappelle des souvenirs! Tant pis, c'est la vie!
  • # Merci à Nat Makarevitch…

    Posté par . Évalué à 7.

    … pour le travail et service qu'il a fourni, offert pourrais je dire, à la communauté libre francophone durant toutes ces années via ikarios.fr.

    Merci
    • [^] # Re: Merci à Nat Makarevitch…

      Posté par . Évalué à 1.

      Je ne vais pas être très original, mais je remercie aussi Nat et les autres bénévoles pour avoir créé et fait vivre Ikarios. J'ai quelques goodies et livres qui en viennent, même des CD de Debian (Woody). Participer au développement du logiciel libre ce n'est pas seulement de la programmation mais aussi la documentation, la diffusion des goodies, des CD des distributions. En cela, vous avez fortement contribué au logiciel libre et j'en remercie toute l'équipe d'Ikarios.
  • # de bons souvenir

    Posté par . Évalué à 3.

    En 2002, j'avais commandé un CD de mandrake et j'avais reçu en prime des tux autocollants alors que j'avais rien demandé. J'avais trouvé ça vraiment sympa. Mais c'est vrai que depuis la connexion très haut débit de la fac et ensuite l'ADSL je n'ai plus eu besoin de commander.

    Pour les CD ça vaut peut-être pas le coup mais pour les goodies..... Enfin, toutes les bonnes choses ont une fin :-(

    Rest Backup In Peace Ikarios
  • # Statuette Tux plaquée or

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ho, c’est triste, mince…
    Je me rappelle, c’était chez Ikarios que j’avais acheté des statuettes Tux en métal, assez classes (enfin, à mon goût…), plaquées or, argent ou bronze… Elles étaient fabriquées par Silicon Breeze, une boîte australienne qui tenait un site, linuxjewellery.com, spécialisée dans les bijoux et beaux objets basés sur le libre. Elle aussi a disparu, après avoir revendu ses moules aux enchères.
    Le temps passe…
    Merci à eux.
  • # Comme je te l'ai déjà dit,...

    Posté par . Évalué à 3.

    Nat,
    Au risque de me répéter lourdement, je te dis mille merci pour le service que tu as apporté.
    Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire sur DFLP, la Polynésie Française n'est pas bien servie coté ADSL.
    Ici, c'est très cher et très lent, bien que cela soit tout de même incomparable avec le RTC et les 56 k d'antan, on n'en est pas très loin.

    Ton service était indispensable pour nous et pour le moment, je ne sais pas comment je ferai lorsque debian 6 va sortir... (par exemple)
    Nous attendons l'ouverture d'une première ligne sous-marine dans les mois qui viennent, mais nous ne savons toujours pas quelles seront les conditions d'abonnement.

    J'envisage un retour en France l'an prochain, pour différentes raisons (familiales, politiques, économiques, etc) je ne sais pas comment font mes confrères utilisateurs de GNU/Linux ou de *BSD en Polynésie, mais Ikarios manquera certainement à quelques-uns.
    J'étais peut-être ton seul client ici, mais il m'est arrivé de copier des CD et de les redonner. Tu sais que j'ai souvent commandé plusieurs distributions et que je n'en avais pas qu'un usage personnel. Il m'est même arrivé une fois d'acheter des goodies pour faire un cadeau de naissance.

    Cela dit, pour avoir fait du bénévolat pendant des années dans différentes associations et pour en faire encore un peu malgré ma bonne quarantaine, je comprend tout à fait ta position.
    Il m'est arrivé de mettre de ma poche aussi, mais probablement pas autant que toi lorsque tu as acheté ton robot de gravure.

    En tout cas, je te souhaite une bonne continuation dans tes autres activités.
    A bientôt.

    Et si jamais tu viens à Tahiti avant le milieu de 2011, envoie moi un message avant, je serai ravi de te présenter à l'association.

    Bien cordialement.
    Jonas FERNANDEZ
    • [^] # Re: Comme je te l'ai déjà dit,...

      Posté par . Évalué à 3.

      Question bête, vous ne recevez pas les magazines incluant des distros en Polynésie ?
      • [^] # Re: Comme je te l'ai déjà dit,...

        Posté par . Évalué à 6.

        Bonjour,

        Bien-sûr que si, mais ici on a moins le choix que dans les grandes villes de métropole.
        Et puis un CD, c'est bien, mais on a tout de même besoin d'un Internet costaud quand on veut plus de paquets !

        Pour info, la presse bateau arrive en un peu moins de 2 mois.
        La presse avion arrive au rythme des rotations aériennes mais elle est plus cher...

        N'oubliez pas une chose, la plupart des Français ne savent même pas ou Tahiti se trouve, beaucoup confondent même Tahiti et Haïti, alors que ce n'est ni dans le même océan ni dans le même hémisphère.
        En général, ici, pour se faire ravitailler en matériel ou en logiciels, c'est un peu galère...

        Donc pour répondre à ta question, "oui", nous recevons des magazines, mais nous n'avons pas forcément ceux que nous voulons.
        Exemple :
        - J'ai trouvé un CD debian 5 dans le planète Linux d'avril 2009 que j'ai pu me procurer sur le territoire en juin de l'an dernier, alors que j'avais pu commander la distribution entière (5 DVD) par Ikarios dès le 14/02 pour la recevoir début mars.


        A bientôt.
  • # Merci à Nat Makarevitch pour ses ditrib Slackware

    Posté par . Évalué à 3.

    Merci à Nat Makarevitch pour ses ditributions Slackware que l'on pouvait commander à l'époque où l'accès internet ne s'était pas encore démocratisée. J'aimais bien les autocollants à coller sur son PC.

    Bonne chance pour la suite.
  • # Merci

    Posté par . Évalué à 2.

    C'était un service bien pratique voire indispensable. En effet, c'est toujours bien d'avoir sous la main un CD pour remonter une machine, surtout si c'est elle qui gère l'accès internet.
  • # petite question à propos de la citation

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour le reste... « Quoiqu'on fasse, on a toujours contre soi ceux qui font le contraire, ceux qui font la même chose, et ceux qui ne font... rien. » (d'après George Bernard SHAW) »

    SVP est-ce que quelqu'un sait de quel ouvrage de l'auteur est tiréecette citation ?

    En fait, je cherche la version originale et j'arrive pas à mettre la main dessus (google ne m'aide pas beaucoup)
  • # à propos de la citation attribuée à GB Shaw

    Posté par . Évalué à 3.

    Merci à Nat pour ce que fut Ikarios!

    Je voudrais parler ici de l'attribution de la formule ''Quoiqu'on fasse, on a toujours contre soi ceux qui font le contraire, ceux qui font la même chose, et ceux qui ne font... rien.''

    Comme j'utilise quasiment toujours à la fin de mes jeux d'acétates la formule que Natmaka prête à Georges Bernard Shaw... mais que je dis qu'elle est de Confucius (comme ici:
    http://www.adullact.org/article.php3?id_article=489),

    j'ai cherché un peu, forcément!

    On trouve la formule dans un texte de Confucius:

    http://mecaniqueuniverselle.net/textes-philosophiques/confuc(...)
    (...) Dans tout ce que tu veux faire, il y a ceux qui aimeraient le faire, d'autres qui veulent faire le contraire et ceux qui ne feront jamais rien (...)

    on trouve aussi dans

    http://www.citationspolitiques.com/auteur.php3?id_auteur=88
    << Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. >>
    Source : *Entretiens*

    http://www.drop-zone-city.com/article.php3?id_article=173
    http://www.international-campaigns.org/ic/supports_militants(...)
    http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?f=11&t=8642&(...)

    Mais il semble que l'idée ait été reprise par un historien français: Jules Clarétie (1840-1913)

    http://www.philippe-auzenet.com/?page_id=9
    « Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien. » (J. Claretie)

    http://mapage.noos.fr/antics/maximes.htm
    Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et, surtout, la grande armée des gens, beaucoup plus sévères, qui ne font rien.

    http://a.f.a.chez-alice.fr/index.php?pid=poem
    Tout homme qui fait quelque chose a contre lui:
    - ceux qui voudraient faire la même chose
    - Ceux qui font précisément le contraire
    - Et surtout la grande armée des gens beaucoup plus sévères qui ne font rien
    -- J. Clarétie

    Dans une discussion sur l'article Jules Claretie (historien français 1840 - 1913, mais aussi chroniqueur de la vie parisienne) de Wikipedia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Jules_Claretie
    "Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout la grande armée des gens, d'autant plus sévères, qu'ils ne font rien du tout."
    Mais remarque prise à Confucius : Lorsque tu fais quelque chose sache que tu auras contre toi - ceux qui voulaient faire la même chose - ceux qui voulaient le contraire - l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire

    (tiens... Clarétie, académicien, a préfacé Arsène Lupin:-)

    L'article signale au passage que la formule de Clarétie est "reprise tres fréquement par Bernard Werber dans ses romans. et sans doute par d'autres, elle est tellement vraie." Je ne peux pas confirmer... Werber n'est pas exactement mon auteur préféré.

    Mais par ailleurs cette citation est parfois attribuée à Georges Bernard Shaw sous la forme: « Quoiqu'on fasse, on a toujours contre soi ceux qui font le contraire, ceux qui font la même chose, et ceux qui ne font... rien. »
    http://www.projectionniste.net/forums/viewtopic.php?f=7&(...)

    on la trouve aussi sous cette forme:
    "Quand on fait quelque chose, on a contre soi, ceux qui voulaient le faire *à votre place*,
    ceux qui voulaient faire le contraire et ceux qui voulaient qu'on ne fasse rien du tout."

    Pourtant on ne la trouve pas dans wikiquotes an anglais
    http://en.wikiquote.org/wiki/George_Bernard_Shaw

    au passage je découvre cette merveille de GB Shaw:
    "I've posed nude for a photographer in the manner of Rodin's Thinker, but I merely looked constipated."

    et aussi (très utlisée par les libristes!)
    "If you have an apple and I have an apple and we exchange apples then you and I will still each have one apple. But if you have an idea and I have an idea and we exchange these ideas, then each of us will have two ideas." :-)

    ni dans ce recueil de citations en français
    http://www.dicocitations.com/auteur/4100/George_Bernard_Shaw(...)

    dans cette liste, elle se retrouve au milieu de citations de GB Shaw
    http://urv.aurelien.free.fr/humour/blagues/citations.php?pag(...)
    certaines citation mentionnent le nom d'auteur, d'autres non
    liste qui ressemble à
    http://www.deridet.com/Citations-II_a46.html

    http://www.gregoware.com/?q=node/5
    http://www.evene.fr/citations/mot.php?mot=voulant
    http://citationsetproverbes.ca/?id=1&l=q&p=101

    J'ai eu beau chercher la citation en anglais sur le web, je ne l'ai pas trouvée.

    Si quelqu'un a des précisions sur la version attribuée à GB Shaw ? La source ?

    mes 2 cents
    François Elie

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.