Audiovisuel Jeudi du Libre de Bruxelles le 3 mai, Processing depuis Proce55ing

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
3
1
mai
2012
Audiovisuel

Le jeudi 3 mai 2012, aux Jeudis du Libre de Bruxelles il sera question de création multimédia.

  • Le sujet de cette séance : Processing depuis Proce55ing - println(« Hello World, I’m an artist. »);
  • Thématique : création multimédia
  • L’animateur conférencier : Julien Deswaef
  • Lieu de cette séance : Betagroup Coworking Brussels at ICAB Business & Technology Incubator - 4 rue des pères blancs – 1040 Bruxelles (cf. ce plan sur le site d’Openstreetmap).
  • Horaires: de 19h à 21h, suivi d’un restaurant dans le quartier.

println(« Hello World, I’m an artist. »);

Processing est un outil destiné aux artistes qui désirent se familiariser avec le code comme outil de création. Que l’on soit débutant ou programmeur confirmé, P5 (pour les intimes) offre une large palette d’outils permettant de développer des applications multimédias. À l’aube de son passage à la version 2.0, Julien Deswaef vous propose de plonger dans la communauté bigarrée qui l’entoure, depuis ses origines jusqu’au derniers développements. Il y aura, dans le désordre, des lignes de code, des anecdotes, des exemples, des grands noms, des librairies étranges,… le tout saucé de son expérience personnelle. On fera le tour de Processing comme on fait le tour d’internet…, en commençant par le point.

Julien Deswaef, artiste multimédia, tant actif dans les espaces de l’image que dans ceux du code, il présente cette capacité de transformer des «idées plastiques» en réalités numériques. Il collabore régulièrement avec des artistes tant dans le monde du spectacle, de la musique que des arts plastiques. Engagé dans le logiciel libre comme principe éthique, il assure avec pertinence la liaison entre les arts plastiques, le monde des images contemporaines de l’événementiel et les aspects les plus pointus en recherche numérique.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.