Communauté Jeudi du libre de décembre à Lyon : le web sémantique

9
28
nov.
2012
Communauté

Cette nouvelle conférence organisée par l'ALDIL sera l'occasion d'en apprendre plus sur un concept qui déjà fait couler beaucoup d'encre : le web sémantique. Véritable révolution pour certains, donnant une toute autre dimension à Internet, le web sémantique est également vu comme une menace pour d'autres, permettant aux moteurs de recherche de piller l'information sans que l'internaute n'ait conscience de la source. De nombreux débats ont ainsi fleuri sur internet alors que la notion même de « web sémantique » reste floue (voire inconnue) pour la plupart des gens.

Que vous soyez développeur web ou simple curieux intéressé par les nouvelles technologies, cette conférence sera l'occasion de découvrir l'histoire et les principes de ce concept, fréquemment présenté comme le web de demain. Comme toujours, cela se passe le premier jeudi du mois (6 décembre) à 19h30. La présentation a lieu à la Maison pour tous, Salle des Rancy, 249 rue Vendôme, 69003 Lyon (Métro Saxe Gambetta).

Le web sémantique

Qu'est-ce que le web sémantique ? Le web 3.0 ? un buzzword ? Un nouvel écosystème ?

Dans un premier temps, nous verrons que la partie sémantique du web était prévue par Tim Berners-Lee (principal inventeur du World Wide Web) dès sa création et qu'il a fallu près de dix années pour créer les outils nécessaires à son apparition réelle. Il a ensuite fallu attendre encore dix ans de plus avant son adoption.

Nous ferons ensuite le point sur quelques implémentations libres et les problèmes de libertés individuelles sous-jacents.

Le conférencier

Encolpe Degoute est président de l'Aldil et contributeur du logiciel libre depuis 1997. Il participe activement à l’écosystème Open Source en tant que développeur Plone.

Lieu

La conférence aura lieu à la Maison pour Tous (Salle des Rancy) à partir de 19 h 30.

Maison pour Tous — Salle des Rancy
249 rue Vendôme
69003 Lyon
(Métro Saxe Gambetta)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.