• # C'est un peu court jeune homme

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Jusque là, cette news s'apparente à de la pub : on a seulement les références d'un bouquin. Même pas un petit résumé, un avis ou un sommaire (pour l'avis c'est pas idiot de ne le mettre que dans les commentaires cela dit)

    Quelqu'un l'aurait lu par hasard ?
  • # il manquait un petit lien:

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Voulant en savoir plus sur ce livre, j'ai fait quelques recherches:
    http://www.liberation.com/multi/pirates/20010525venz.html(...)
    http://www.hackerethic.org/(...) (qui propose la préface et le premier chapitre)
    http://www.ao.qc.ca/archives/nos/4-2refu/capitalisme.html(...) (une critique (ainsi qu'un résumé) du second ouvrage cité.
    Il reste à éspérer que ce livre pourras dissiper la confusion existant dans l'esprit des gens entre hackers et pirates... Et qu'il montreras au gens que les brevets logiciels sont dangereux. Enfin là, je réve peut-être un peu...
    • [^] # Re: il manquait un petit lien:

      Posté par . Évalué à 7.

      Pour la confusion sur le terme hacker, c'est trop tard.
      C'est la même chose pour le terme communisme, que beaucoup prennent comme stalinisme.

      On aura beau répéter qu'un hacker n'est pas un pirate, un cracker, un boutonneux sous Windows 98, ... le « grand public » fait et fera l'amalgame.

      Alors, trouvons un autre mot que hacker non ?
      Développeur chevronné ça vas pas ?
      • [^] # Re: il manquait un petit lien:

        Posté par . Évalué à 7.

        Ce n'est qu'une partie du sens de hacker. En attendant de trouver mieux, je continue à expliquer la différence entre hackeur et crackeur à chaque fois que quelqu'un réagit mal. C'est peu comme quand je dis que je fais des jeux de rôle, "oh, c'est dangereux non ?"... Mine de rien au fil du temps moins de gens réagissent comme ça :)
      • [^] # hacker == bitouilleur

        Posté par . Évalué à 2.

        Moi, personellement j'aime bien cette "traduction".

        Ce n'est pas tres employe, mais je trouve que ca resume bien l'esprit..

        Donc bonne journee aux bitouilleurs et aux autres :-)
      • [^] # Re: il manquait un petit lien:

        Posté par . Évalué à 3.

        D'après mon Harrap's en ligne :

        hack(1) n
        (a)(cut) taillade f, entaille f;
        (b)(blow) coup m; Fb coup m de pied (sur le tibia);
        (c)(tool) pic m, pioche f (de mineur etc).

        hack (2)
        1 vt
        (a) hacher;
        to hack something to pieces, couper ou tailler quelque chose en pièces;

        Bon, ça c'est le sens original, mais le sens moderne et américain c'est "bricoler" ou "bidouiller".
        Je traduirais "he is a great hacker" par "c'est un super bidouilleur" et "I solved the problem with a quick hack" par "j'ai réglé le problème avec une bidouille".
        • [^] # Re: il manquait un petit lien:

          Posté par . Évalué à 3.

          "A hack" c'est une bidouille, mais un hacker c'est un peu différent. C'est quelqu'un qui a une très bonne connaissance des technologies avec lesquelles il travaille, et qui pense que c'est la connaissance qui fait avancer le monde. C'est aussi quelqu'un qui travaille par passion.

          Tu peux avoir un type qui programme pour le fric, qui fait du "hack that works" à longueur de journée sans être un hacker.

          l'amalgame fait avec les "pirates" est probablement du au fait qu'un hacker, pour prouver qu'une technologie n'est pas fiable, pourra s'y attaquer. Par exemple le type qui a cassé la protection des cartes bleues est un hacker.
          • [^] # Re: il manquait un petit lien:

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis en partie d'accord avec toi mais voici mon analyse : en fait un hacker c'est quelqu'un qui, du fait qu'il a l'habitude de bricoler/bidouiller, est un connaisseur (logique, et jusque là on se rejoint bien), un passionné en général, mais pas forcément un idéaliste de quelque nature que ce soit.
            Et pour être un bon pirate, il faut relativement bien connaître la technique, et donc il faut être au départ un "hacker", un type qui passe du temps à bricoler. Mais pour moi "hacker" n'implique absolument pas le fait de craquer un truc.
      • [^] # Re: il manquait un petit lien:

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bah pour moi qui viens du monde de la micro (C64, Atari, etc.), un « hacker » ça a toujours été un pirate de réseaux (un « cracker », lui, déplombe des softs - voir l'opinion d'un cracker, justement, à http://www.damn.to/guardian/guardian_email.txt(...) ). Je sais que le terme « hacker » devait être employé antérieurement mais bon, beaucoup de gens se sont habitués et c'est maintenant un combat d'arrière-garde qui en plus ajoute à la confusion. Autant trouver autre chose. Perso, pour « programmeur » j'ai toujours dit « coder », si quelqu'un a une meilleure idée...

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.