La bataille du logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
23
oct.
2004
Livre
Les Éditions La Découverte viennent de publier La bataille du logiciel libre. Il s'agit d'un petit livre (ISBN 2-7071-4384-7 , 128 pages, 6.40 Euros annoncés), écrit par deux journalistes scientifiques, Thierry Noisette et Perline. Il est journaliste à ZDnet, quant à Perline, découvrez-la sur sa page personnelle.

Ce livre détaille la nature et les enjeux économiques et stratégiques liés aux logiciels libres. Si l'on en croit François Pellegrini qui a pu lire le livre avant sa parution, « c'est vraiment un bon livre de vulgarisation sur le sujet, plein de références historiques et de liens sur les sources originales.»

Voyez la présentation et le résumé. Il s'agit d'un ouvrage à faire très largement connaître autour de soi.
  • # Politique et social

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    La quatrième de couverture donne déjà l'envie de le lire.

    ...les problématiques de la bataille du logiciel libre sont en effet similaires à celles des médicaments génériques ou des revues scientifiques. En cela, l’objet du Libre est pleinement politique et social.

    Je vais me jetter sur ce livre, car peut être va t'on enfin parler sans tabou grace a lui. Les valeurs des logiciels libres sont politiques (du latin politicus "relatif au gouvernement des hommes" dérivé du grec politikos "qui concerne les citoyens, l'Etat"). Comment décrire autrement des valeurs destinées à régir les relations entre citoyens leurs accès à la connaissance, à l'information et aux moyens de communication

    Les quatre libertés du logiciel libre (*), formalisées dans la GPL, ont depuis quelques années fait des petits dans d'autres domaines que l'informatique. Démontrant, à mon humble avis, qu'elles ne véhiculent pas que des valeurs techniques mais bien politiques (mais pas politiciennes)

    (*) http://www.aldil.org/projets/fiches_libres/fiche1-libertes.pdf(...)
    • [^] # Re: Politique et social

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      > politiques (mais pas politiciennes)

      Bien sûr, ce qu'il ne faut pas c'est qu'un seul courant s'approprie le Logiciel libre. Il ne faut pas que le grand public associe le Libre à ce courant, qu'il soit de droite, de gauche ou du centre.
      • [^] # Re: Politique et social

        Posté par . Évalué à  3 .

        Exactement! Le logiciel libre est un outil du citoyen au même titre que le vote démocratique, les associations 1901, etc.

        Cela va bien au-delà des différents courants. Il serait dommage (et vraiement dommageable) si un courant venait à "récupérer" cet outil, notamment un de ces courants qui surfent sur la vague des nouveautés à la recherche de leur électorat.
        • [^] # Re: Politique et social

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          J'ai acheter le livre, je suis en train de le lire, et les 2 premier chapitre (en fait le 1 et moitié du 2) me donnent une bonne impression.

          Je ne suis pas un grand gourou du libre, mais je suivais le mouvement de loin pour finalement y croire désormais et migrer chez moi.

          Le premier chapitre retrace un peu l'histoire du libre, ce que je ne connaissait que succintement. Ca a comblé pas mal de trou ds ma connaissance du libre :)

          Un bémol sur les définitions des terme informatiques qui, même si elles se veulent le plus vulgarisé possible, il y a parfois, je me demande si ma copine comprendrai...

          Nota : vendu au rayon "communication" dans la Fnac où je suis aller l'acheter, j'aurais jamais trouver sans le demander.
  • # Références bibilographiques

    Posté par . Évalué à  8 .

    Je n'ai pas lu le livre donc je fais peut-être un procès d'intentions. ;)

    Je trouve un peu étonnant (et dommage) que les seules références bibliographiques renvoient pour la quasi totalité à des productions des acteurs du logiciel libre. Non pas qu'elles ne soient pas intéressantes mais ce sont quoi qu'on en dise des points de vue intéressés sur le sujet. Les ouvrages de journalistes (je pense au Latrive) sont souvent des compilations de points de vue des "indigènes".

    Il est dommage qu'il n'y ait pas de référence aux travaux universitaires qui essaient de poser un regard un peu dépassionné sur le sujet et apportent des éclairages complémentaires, voire contradictoires. Je pense particulièrement aux publications en ligne et facilement accessibles sur le site http://opensource.mit.edu(...) (dont un article de Tirole, un des rares économistes français nobélisables, qui mérite d'être au moins discuté). Dans des formats plus traditionnels, citons la Revue d'Économie Politique (n°113, 2003) et les travaux de Nicolas Auray et Bernard Conein sur Debian ou "Free/Open Source Software Development", édité par Stefan Koch, à ma connaissance premier ouvrage d'universitaires sur le sujet et qui contient un article de Thomas Basset sur VideoLAN (adapté de son DEA).

    Bref, je sais bien que le titre de l'ouvrage est la bataille du logiciel libre et qu'il est normal de se centrer sur le jeu des acteurs, mais il me semble curieux de se passer de cette production universitaire.

    Je vais acheter le livre et voir si mes craintes sont justifiées ou non. Si ce n'est pas le cas, tout ce qui précède ne sert à rien ;)
    • [^] # Re: Références bibliographiques

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      >Je n'ai pas lu le livre donc je fais peut-être un procès d'intention ;)
      Pourquoi prendre ce risque ?

      Pourquoi se passer de cette production universitaire ? Peut être parce que elle n'est pas si facilement accessible au grand publique ?

      J'ai le plus grand respect et intérêt pour le travail de recherche universitaire. Mais ils ne sont pas d'une aide formidable pour expliquer le mouvement des logiciels libres à des néophytes . Les références bibliographiques sur le site http://www.labatailledulogiciellibre.info/article.php3?id_article=2(...) sont des références historiques et des sources originales faites pour poursuivre la découverte du mouvement des logiciels libres.

      J'espère avoir la un livre de vulgarisation qui me permettra de mieux communiquer avec des citoyens non informaticiens, entre autre dans le combat contre les brevets logiciels.
      • [^] # Re: Références bibliographiques

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Si j'ai pas encore lu ce livre, cette nouvelle n'en demeure pas moins ecellente :)

        De mon coté (dans le cadre d'un cours de l'histoire des relations internationales, dans un double cursus Licence de droit/Licence de science politique), je suis en train de préparer un travail sur le mouvement des logiciels libres.

        La date de rendu est fixée pour le début du mois de janvier. Pour le moment, il est indéniable que la bibliographie sur le sujet est assez légère (ce qui est cool : tout est à faire ! :-)) ).

        Le format imposé (exposé d'1/4h-20 minutes + un dossier à rendre d'une dizaine de pages) va m'empecher de faire quelque chose de très exhaustif. Cela étant, si malgré ce format, j'arrive à rendre quelque chose d'interressant, je vais probablement mettre le document sous licence libre ensuite.
        • [^] # Re: Références bibliographiques

          Posté par . Évalué à  3 .

          Même si l'exposé est court, je suis sûr que tu auras trouvé suffisamment de matériel pour qu'il soit intéressant que tu le diffuses, ne serait-ce que comme cahier de notes / brouillon.

          Bon courage !
  • # mais qui est François Pellegrini ?

    Posté par . Évalué à  4 .

    ca aurait ete bien de présenter Mr François Pellegrini. car d'aprés ta news c'est une personne qui est compétente sur le sujet ou dont l'opinion est largement écouté.
    suite a une courte recherche j'ai pu découvrir qu'il prof dans une ecole d'inge a Bordeaux, qu'il est détaché a l'INRIA et qu'il donne des cours d'algorithmie mais ne le connaissant pas ca aurait tres bien pu être un patron qui soit avait passer sa boite au logiciel libre soit qui avait tenter mais ne l'avais pas fait, ou encore d'autre choses.

    dire que l'opinion de quelqu'un compte c'est bien mais faut dire pourquoi cette personne est "digne"/apte dêtre écouté.
    • [^] # Re: mais qui est François Pellegrini ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      François Pellegrini est ,sur le plan professionnel, Maître de Conférences à l'Université de Bordeaux, chercheur au LaBRI et professeur à l'ENSEIRB.

      Il est aussi vice-président de l'ABUL, président du comité des RMLL depuis la première édition et un acteur important dans la lutte contre les brevets sur le logiciel. Il est à l'initiative de l'action qui a conduit la commisssion culturelle du parlement européen à ajouter les fameux amendements qui ont été votés en septembre 2003. Bien entendu, il participe à l'Alliance Eurolinux et à la FFII.

      Pour vous faire une meilleure idée de qui est François Pellegrini, voyez http://abul.org/rubrique9.html(...) et parcourez les rubriques Articles, Conférences, Action PME.
  • # Vicieux !

    Posté par (page perso) . Évalué à  -5 .

    Juste pour dire qu'au moment où j'écris, le lien vers "la bataille du logiciel libre" a 375 hits et "Perline", 424 hits. Il y a donc un bon nombre de personnes qui n'ont rien à faire de la news... ;)
    • [^] # Re: Vicieux !

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      C'est des gens qui s'intéressent à la lutte contre le nucléaire, voyons !
      J'ai lu plusieurs entretiens d'elle, dans Charlie (et dans le Ras l'front aussi, me semble-t-il...), et c'était toujours intéressant.
      Pour continuer dans la politique, Thierry Noisette est aussi animateur de la section virtuelle du Parti Socialiste, et collabore aussi parfois à ZDnet.fr.
  • # Excellent

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Je viens d'acheter et lire ce bouquin (et moi, je l'ai trouvé tout seul, à la Fnac, héhéhé...).
    Il est vraiment très très bien, et surtout très accessible. Ça peut être une excellente initiation aux problématiques du libre, pour qui s'intéresse à l'actu, mais n'a que très vaguement entendu parler des LL. En plus, il est pas cher.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.