La première année de Liberapay

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
27
6
fév.
2017
Communauté

Aujourd’hui nous célébrons le premier anniversaire du lancement de Liberapay ! Pour l’occasion nous avons amélioré l’apparence de la plate‐forme et compilé une petite rétrospective de sa première année de fonctionnement.


     Le haut de la page d’accueil française de Liberapay, le 3 février 2017

Sommaire

N. D. A. : Cet article est une traduction de mon billet The First Year of Liberapay.

Rétrospective

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’année a été riche !

Commençons par les soucis : à peine trois mois après le lancement nous avons commencé à recevoir des signalements concernant l’utilisation de notre plate‐forme par des personnes peu recommandables. Nous n’avons trouvé aucune raison légale de les virer, mais notre opérateur de paiement a fini par nous ordonner de bannir l’utilisateur le plus problématique, qui était aussi notre plus gros utilisateur à ce moment‐là, et de rembourser tous les dons qu’il avait reçus. Évidemment, nous n’étions pas préparés à cela, notre système n’avait même aucun concept de « remboursement ». Nous avons quand même réussi à rembourser tous les paiements avant la fin de l’été, mais cette mésaventure nous aura coûté des semaines de travail et une baisse de moral.

Heureusement plein de choses positives se sont aussi produites.

Premièrement, le lancement de Liberapay s’est bien passé et le nombre d’utilisateurs n’a cessé d’augmenter, doucement mais sûrement, depuis le début (si l’on ignore la bulle créée par l’utilisateur banni et ses fans). Par ailleurs, nous avons reçu pas mal de contributions : beaucoup de traductions, un peu de code, un joli logo, quelques bonnes idées, etc.


     Section de la page stats de Liberapay, le 3 février 2017

Du côté fun, Liberapay a été représenté à deux évènements. Le premier était une table ronde à Lille où j’ai eu la chance de rencontrer les fondateurs de Gratipay et OpenCollective, ainsi que Lionel Dricot (ploum) et plein d’autres personnes intéressantes.


   Chad (fondateur de Gratipay) et moi à Lille, en mai 2016 (photo modifiée)

Le second était en novembre : nous avons présenté Liberapay sur scène pour la première fois, à Toulouse. Merci beaucoup aux organisateurs du Capitole du Libre pour cette opportunité. Vous pouvez regarder la vidéo ou voir les diapos.

À côté de tout ça nous avons réussi à apporter pas mal d’améliorations au service Liberapay, même si l’on aurait aimé en faire davantage. Ci‐dessous un petit résumé chronologique des changements, compilé à partir de Diaspora* et Twitter :

  • nouveauté du jour : vous pouvez désormais connecter vos comptes gitlab.com et LinuxFr.org à votre profil Liberapay ;
  • si vous avez créé une équipe sur Liberapay, vous pouvez désormais lui donner un avatar et y connecter un compte Twitter, une organisation GitHub, etc. Au passage, on a remplacé Gravatar par Libravatar ;
  • saviez‐vous que Liberapay est un service multilingue ? Nous avons depuis peu des sous‐domaines pour chaque langue : fr.liberapay.com, en.liberapay.com, etc. ; et vous pouvez passer facilement d’une langue à une autre grâce au sélecteur dans la barre de navigation du site ;
  • la page d’accueil a désormais une section « Sponsors » visant à encourager les dons venant d’entreprises et d’organismes à but non lucratif (associations, etc.) ;
  • vous pouvez désormais financer vos dons par virement bancaire ! C’est beaucoup moins cher que par carte bancaire, mais c’est aussi moins commode :
  • l’identité visuelle du site a été améliorée, avec un nouveau logo, et un peu de couleur (jaune) !
  • le service est désormais entièrement traduit en allemand, espagnol, espéranto, italien, néerlandais et portugais (en plus de l’anglais et du français, qui sont là depuis le début) ! Si vous avez un bon niveau dans une de ces langues, nous avons besoin de vous pour vérifier et améliorer les traductions (elles n’ont pas toutes été effectuées par des pros) ;
  • il est désormais plus facile d’effectuer un premier don (plus besoin de vérifier son adresse de courriel immédiatement) ;
  • vous pouvez désormais choisir la période d’un don : hebdomadaire, mensuel, ou annuel. Quand vous optez pour mensuel ou annuel, le logiciel calcule pour vous à combien cela correspond par semaine :
  • il est désormais encore plus facile d’effectuer un premier don (plus besoin de choisir un nom d’utilisateur et un mot de passe) ;
  • pour vous aider à faire le bilan de 2016, nous avons grandement amélioré la page d’historique de votre compte : https://liberapay.com/about/me/wallet/

N. D. A. : ce n’est pas une liste complète de toutes les améliorations qui ont été apportées à Liberapay et, bien sûr, il manque aussi tout ce qui était déjà là quand le service a été lancé.

Le futur

En 2017, nous allons continuer à améliorer Liberapay. Le boulot ne manque pas ! La prochaine grande fonctionnalité sera probablement les actualités ou newsletters (une partie du travail est déjà fait). Les autres chantiers envisagés incluent : la répartition automatique d’un montant total de dons, des objectifs de financement multiples, une amélioration de nos conditions d’utilisation, les prélèvements SEPA. Le plus gros travail serait probablement la gestion d’autres monnaies, je ne sais pas si l’on pourra le faire cette année.

En tout cas, n’hésitez pas à nous dire quelles fonctionnalités vous attendez le plus, vos retours peuvent influencer nos décisions. Cependant, gardez en tête qu’implémenter de nouvelles fonctionnalités nécessite beaucoup de travail. Donc, si vous voulez qu’il soit effectué, n’oubliez pas d’aider à le financer.

Voilà, bonne année à tous !


Vous avez des questions ou remarques ? Contactez‐nous. Vous appréciez notre travail ? Suivez‐nous. Vous souhaitez contribuer à Liberapay ? Venez vous présenter. Vous aimeriez participer, mais vous n’avez pas le temps ? Faites un don.

  • # utilisateur le plus problématique aussi le plus gros utilisateur

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ça ne m'étonne pas trop que l'utilisateur le plus problématique soit aussi le plus gros utilisateur. Il devait avoir trouvé un bon filon pour blanchir de l'argent, ou quelque chose dans ce genre. pas étonnant que profitant du filon il soit devenu le plus gros utilisateur.

    • [^] # Re: utilisateur le plus problématique aussi le plus gros utilisateur

      Posté par . Évalué à 3.

      En fait, c'était du "simple" blanchiment ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: utilisateur le plus problématique aussi le plus gros utilisateur

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/02/17 à 22:39.

        Non, ça aurait été plus simple de le virer pour une histoire de ce genre, le blanchiment d'argent est clairement illégal et cela fait partie des procédures de surveiller ce genre de choses. Il faut voir qu'on ne peut pas verser plus de 100€ par semaine à une personne et que si c'est anonyme du côté des utilisateurs, ça ne l'est pas du côté du système, on peut retracer qui verse quoi et à qui (ce qui a permis de rembourser les donateurs sur cette histoire). Bref, le blanchiment sur Liberapay… honnêtement il y a des moyens bien plus efficaces et éprouvés pour ça.

  • # C'est super !

    Posté par . Évalué à 3.

    Ça fait depuis longtemps que je cherche un service comme ça, en tant que "donateur".

    Quand j'ai envie de soutenir un projet, deux possibilité :

    • Soit le projet a un mécanisme pour recevoir des dons "maison" généralement, c'est un peu compliqué, il faut s'inscrire, payer par carte, etc. et souvent… flemme.

    • Soit le projet utilise un flattr ou un truc comme ça, et là, ça me fait vraiment mal au cul d'enrichir une boite qui prend un pourcentage sur chaque don alors qu'elle n'a que des coûts fixes. Je parle bien d'enrichissement, la rémunération c'est absolument normal.

    Donc voilà. J'ai créé un compte, j'ai été un peu perturbé par la première page sur laquelle on tombe après avoir entré son adresse e-mail (en anglais, j'ignorais le sens du mot "patron", "sponsor" ou "donor" m'auraient moins perturbé).
    Je pense qu'une page explicative du fonctionnement général du service serait moins perturbante (le fait qu'il y ai qu'un seul type de compte par exemple, je m'attendais à ce qu'il y en ait deux différents).

  • # Commun hors du commun ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Bravo pour :
    - la structure : association loi 1901 ;
    - la licence : libre ;
    - le financement : don (pas de % sur le don des autres) ;
    - l'enthousiasme \o/

    Par contre :

    Ce site est hébergé sur OpenShift par :
    Red Hat Inc
    100 E. Davie Street
    Raleigh, NC 27601
    USA

    Pourquoi ne pas être hébergé en France ou en Europe ?

    Et pis :

    https://github.com/liberapay/liberapay.com

    Pourquoi ne pas utiliser un logiciel libre ? Par exemple Gitlab CE sur https://framagit.org/ ?

    • [^] # Re: Commun hors du commun ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En ce qui concerne GitHub j'ai déjà répondu. En ce qui concerne l'hébergement on est sur OpenShift v2 parce que c'était gratuit et plus ouvert que les alternatives. On va probablement migrer bientôt vers une utilisation directe d'AWS en zone Europe.

  • # Quelques points d'améliorations

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Je l'ai déjà dis ici, je trouve votre projet superbe.

    Maintenant c'est vrai que la première impression est pas des plus intuitives. Voici mes remarques en vrac :
    - A la création de compte, je ne mettrai pas un bouton radio pour la question "Etes-vous une entreprise ?", par défaut je pense que la création de compte est personnel et je mettrai donc un bouton ou une checkbox genre "Je suis une entreprise ou un groupe" ce qui fait que l'inscription "normale" ne nécessite pas plus de réflexion. En plus, il faut répondre "Non" à la question ce qui est encore plus troublant je trouve.
    - Ensuite, le fait de ne pas avoir à setter de mot de passe peut-être intéressant mais rend la mécanique de connexion compliquée vu qu'il faut ensuite recevoir un mail avec un lien pour reset son mot de passe. La méthode est assez contre intuitive et pourra en perdre beaucoup. Si vous voulez proposer un mode de don sans mot de passe, il faut revoir le processus, j'avoue je connais pas assez votre projet pour faire une proposition claire.
    - Quand on se connecte pour la première fois, on tombe direct sur la vue des dons. Là, clairement je m'attendrai plus à une page expliquant graphiquement et avec peu de mot le fonctionnement du site. Bon, je sais c'est pas un truc de développeur mais justement, ça coûte pas grand chose à faire et c'est une grosse valeur ajoutée.
    - Aussi, je trouve ça très perturbant d'avoir un login généré automatiquement genre "~46846", il vaut mieux afficher l'email et s'il n'y a pas d'email, je ne sais pas demander à la personne un login ou autre ou alors ne rien afficher ou "Donateur #4564" c'est déjà mieux. J'ai un peu du mal avec les site qui reflètent leur fonctionnement interne (l'identifiant généré) à l'utilisateur.
    - Mon email apparaît "Non vérifié" alors que j'ai cliqué 2 fois sur des liens envoyés par mail. Le premier pour dire que j'avais créé mon compte et le deuxième pour reset le mot de passe. J'ai du renvoyer un mail pour que cela fonctionne.

    Pour finir, je crois que vous avez une superbe boite à outil qui semble fonctionnelle. C'est génial ! Il ne vous reste "plus qu'à" peaufiner tout ça en simplifiant certains écrans, les process et en clarifiant votre message. Cela demande sans doute moins de technique que de réflexion, d'ergonomie, d'itération en fonction des retours, etc.

    Quoi qu'il en soit, je vous souhaite très bonne chance et je tâcherai de m'investir comme je peux dans ce projet (peut-être juste via des retours dans un premier temps).

    • [^] # Re: Quelques points d'améliorations

      Posté par . Évalué à 3.

      Je me permet de continuer mes commentaires au fur et à mesure que je découvre le site.

      Je trouve le paiement par virement pas claire.

      Il faudrait expliquer qu'on envoie de l'argent à l'association mais que cet argent restera dans le portefeuille après. Là, j'avais l'impression que l'argent que j'allais envoyer allait directement être versé à la personne que je soutiens.

      Le code de référence du virement doit être mieux mis en avant, c'est une donnée très importante il me semble.

      Le message aussi devrait expliquer que si le paiement a réussit, il devrait se retrouver dans le portefeuille ou autre.

      J'ai tenté plusieurs virements mais que je n'effectuerai jamais, ils apparaissent "en attente" dans l'interface, il faudrait pouvoir les supprimer ou annuler le virement.

      Aussi, le menu "Explorer" est pour moi incompréhensible quand on ne connaît pas déjà le site.

      La vue d'ensemble est assez perturbante au début.

      Même si à y regarder de plus près, les textes sont clairs, je trouve que cette vue d'ensemble n'apporte pas grand-chose car regroupe plusieurs infos qui ne sont pas liées.

      Par exemple, les réseaux sociaux, les promesses de dons, etc.

      Perso, ce que je m'attends à voir c'est simplement une liste de personne et/ou projet et/ou organisation direct en cliquant sur explorer.

      Finalement c'est ça le cœur du site : les personnes (moral ou physique) et les projets qu'elles portent.

      Y a qu'a regarder ce que les autres font (tipeee ou autre), tu peux être sûr qu'ils ont bien réfléchis à leur ergonomie et se baser dessus. Quand tu cliques sur "Découvrir les créateurs" tu tombes direct sur des vignettes des créateurs. Là je verrai la même chose.

      Avec par exemple la possibilité de filtrer par individus, entreprise, assoc ou par thème mais faut pas trop surcharger l'interface.

      Je crois qu'il faut vraiment aller à l'essentiel :
      - Une page d'accueil épuré avec les grands principes du site et une invitation à l'utiliser (comme ce que vous avez mais peut-être en un peu plus "travaillé").
      - Une page qui explique le fonctionnement. En gros, votre "A propos" mais élaguée de certaines pages qui seront relayées en bas de page (mentions légales, stats etc.)
      - Une page exploration qui va direct dans le vif du sujet et qui n'embrouille pas l'utilisateur avec les concepts que vous avez inventés. Si vraiment ces concepts vous tiennent à cœur (communauté, individus, équipes etc.), il faut alors les présenter de manière visuelle et très claire. Mais à mon avis, une simple distinction de couleur ou d’icône dans la liste des projets à explorer suffira.

      Grosso modo, actuellement le site reflète plus l'architecture interne de l'application que les besoins utilisateurs quand on découvre un tel site.

    • [^] # Re: Quelques points d'améliorations

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Merci pour tes retours. Pour moi ce sont principalement des confirmations de choses que je sais déjà, mais voir une liste d'améliorations en français motivera peut-être quelqu'un d'autre à se retrousser les manches pour les implémenter.

      Bon, je sais c'est pas un truc de développeur mais justement, ça coûte pas grand chose à faire et c'est une grosse valeur ajoutée.

      Je ne te rejoins pas sur ce point, améliorer l'interface utilisateur prend souvent beaucoup de temps, et celui-ci est difficilement compressible car il y a un fort composant humain dans l'équation (contrairement au travail sur le cœur d'un logiciel où il s'agit plutôt de faire comprendre à la machine ce qu'on veut qu'elle fasse, ce qui est bien plus simple).

      • [^] # Re: Quelques points d'améliorations

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci pour tes retours. Pour moi ce sont principalement des confirmations de choses que je sais déjà, mais voir une liste d'améliorations en français motivera peut-être quelqu'un d'autre à se retrousser les manches pour les implémenter.

        Avec plaisir. Si un jour je peux faire d'avantage pour le projet je le ferai.

        Je ne te rejoins pas sur ce point, améliorer l'interface utilisateur prend souvent beaucoup de temps, et celui-ci est difficilement compressible car il y a un fort composant humain dans l'équation (contrairement au travail sur le cœur d'un logiciel où il s'agit plutôt de faire comprendre à la machine ce qu'on veut qu'elle fasse, ce qui est bien plus simple).

        Certes, ajouter des fonctionnalités à un logiciel est la partie "facile" pour un développeur. Ce que je voulais dire par "ça coûte pas grand chose" c'est que pour certaines de mes remarques, il s'agit simplement de faire une page HTML bien pensée et jolie, ce qui peut ne pas prendre trop longtemps.

        Par contre, arriver à une ergonomie intuitive et une navigation aisée sur le site peut être super long et nécessite souvent des compétences mixtes (ergonomie, design et dev) et beaucoup d'itérations.

        Bonne chance pour tout ça ! :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.