La version 3.5 de DavMail est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
11
23
sept.
2009
Technologie
DavMail est une passerelle POP/IMAP/SMTP/CalDAV/LDAP vers Microsoft Exchange permettant aux utilisateurs d'utiliser n'importe quel client de messagerie/agenda (par exemple Thunderbird avec Lightning ou Apple Mail/iCal) avec un serveur Exchange et ce, même depuis Internet ou au travers d'un pare-feu car la communication est basée sur Outlook Web Access.

Cette nouvelle version apporte une gestion amélioré de Mac OS X Snow Leopard ainsi que les recherches dans les contacts (en plus du carnet d'adresses global) via LDAP. L'objectif de DavMail est de fournir des services respectant les protocoles standards permettant d'accéder au serveur de messagerie propriétaire Microsoft Exchange.

Ces services sont :
  • POP pour la récupération des messages disponibles dans la boîte de réception ;
  • IMAP pour l'accès complet aux dossiers de messagerie ;
  • SMTP pour l'envoi de messages ;
  • LDAP pour l'accès au contacts personnels et au carnet d'adresses global ;
  • CalDAV pour la gestion de l'agenda.

DavMail, sous licence GPL, est développé en Java et fonctionne sur Linux (testé sur Ubuntu et Mandriva Linux), Windows et Mac OS X. Cette passerelle peut être déployée en mode poste de travail individuel ou en mode serveur partagé. Les iPhones peuvent accéder à Exchange via ce dernier mode sans passer par ActiveSync, ce qui permet le support de plusieurs comptes.

La prise en charge de LDAP permet l'utilisation de la complétion lors de la rédaction des messages, Caldav permet la création de rendez-vous ainsi que la consultation des disponibilités des invités de manière transparente.

Techniquement, DavMail est basé sur le point d'entrée WebDAV proposé par Exchange 2000, 2003 et 2007. Les services web EWS apportés par Exchange 2007 sont pour l'instant trop limités pour remplacer l'accès WebDav.
  • # Magnifique

    Posté par . Évalué à 6.

    Je viens de le tester, ça marche très bien.
    C'est un véritable outlook killer, ça faisait un moment que j'attendais ça.

    pl.
  • # Point d'entrée WebDAV ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Techniquement, DavMail est basé sur le point d'entrée WebDAV proposé par Exchange 2000, 2003 et 2007.

    WebDAV… Reprenons un peu. Exchange, c'est un serveur de deux choses :
    - courrier ;
    - agenda.

    Par ailleurs, il existe les protocoles standard suivants :
    - courrier : SMTP (envoi et réception), POP (récupération), IMAP (consultation) ;
    - agenda : CalDAV, i.e. WebDAV avec un verbe de plus (MKCALENDAR), si je ne me trompe pas.

    Enfin, il me semble qu'Exchange propose les accès suivants :
    - courrier : SMTP, MAPI (truc propriétaire), POP, IMAP ;
    - agenda : MAPI, WebDAV (à en croire votre dernière phrase reproduite plus haut).

    Si c'est bien le cas, quel est le rôle de DavMail ? Fournir un accès SMTP, POP et IMAP déjà fourni nativement par Exchange ? Fournir un accès CalDAV déjà fourni par Exchange ?
    • [^] # Re: Point d'entrée WebDAV ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Exchange *peut* fournir de l'IMAP, du WebDAV et compagnie.
      Mais dans la vraie vie, beaucoup de serveurs Exchange se limitent à MAPI à l'intérieur du réseau de l'entreprise et à un webmail Outlook Web Access à l'exterieur.
      (plus éventuellement un point d'accès ActiveSync à cause du lobby des utilisateurs d'iPhone qui est très très puissant).

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: Point d'entrée WebDAV ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        D'accord. Et DavMail, il utilise quoi comme accès à Exchange ? Et il fournit quoi ?
        • [^] # Re: Point d'entrée WebDAV ?

          Posté par . Évalué à 5.

          DavMail utilise le Outlook Web Access (le client web outlook) pour faire une passerelle vers les fonctionnalités Exchange. Il faut donc que cet fonction soit activée sous Exchange.

          Ensuite, tu peux utiliser les fonctionnalités d'Exchange, et notamment le calendrier, c'est là que DavMail n'a pas beaucoup de concurrences à mon connaissance. L'utilisation du calendrier se fait exactement comme avec Outlook et on ne perd pas les fonctionnalités de partage de calendrier.

          Pour le reste (IMAP, POP, annuaire), j'y vois pas trop d'intérêt, mais je me trompe sûrement.
          DavMail fonctionnant en serveur, j'y vois aussi un excellent moyen de basculer doucement d'Exchange vers une solution libre.

          pl.
    • [^] # Re: Point d'entrée WebDAV ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Enfin, il me semble qu'Exchange propose les accès suivants :
      - courrier : SMTP, MAPI (truc propriétaire), POP, IMAP ;

      C'est pas forcément activé.

      Et quand t'as la chance de pouvoir choisir ton OS et tes applis, mais que c'est pas une raison pour que tu la ramènes en disant que Exchange c'est mal, t'es bien content de pouvoir utiliser autre chose qu'Outlook.

      Là actuellement je passe par le IMAP Exchange (qui est activé) et je fais une sale bidouille pour le SMTP. Je vais tester DavMail avec bonheur, je sens, surtout si y'a le calendrier.

      Je vois DavMail comme une chouette opportunité pour les gens qui veulent bosser sur les outils qu'ils préfèrent dans un environnement qu'ils ne contrôlent pas :)

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tout d'abord, je précise que je suis le fondateur et principal contributeur de DavMail.

    Quelques réponses aux commentaires ci-dessus :
    - Pourquoi implémenter IMAP, POP et SMTP alors qu'Exchange les propose en standard ?
    Exchange propose effectivement ces services, mais en général ils ne sont pas
    activés ou tout au moins non accessibles en dehors de l'intranet. DavMail permet
    un accès complet à Exchange depuis internet ou même derrière un proxy, puisque tout
    passe par HTTPS

    - Techniquement, comment fonctionne l'accès via OWA ?
    C'est bien le point d'entrée OWA qui est nécessaire, mais DavMail ne reproduit pas
    les clics utilisateurs, ce qui serait peu fiable. Il se trouve que OWA supporte en
    standard les extensions WebDav permettant de rechercher dans les dossiers, de
    récupérer directement la forme MIME des messages, de créer, modifier et supprimer
    des messages, de les envoyer... C'est un peu l'ancêtre des web services SOAP.
    Ce mode d'accès est officiellement supporté par Microsoft et d'ailleurs utilisé
    par Entourage (version OSX d'Outlook)

    Pourquoi ne pas utiliser Evolution ?
    D'après les retours utilisateurs, le support Exchange 2007 d'Evolution n'est pas
    encore au point. Par ailleurs, les utilisateurs DavMail sont répartis entre Windows,
    OSX et Linux, un outil purement Linux est insuffisant.

    - Pourquoi ne pas utiliser une solution libre comme OBM ou Zimbra ?
    Je n'ai pas eu que des retours positifs sur l'un de nos projets incluant OBM ;-)
    Blague à part, DavMail permet déjà de rétablir la liberté de choix du client
    de messagerie/agenda pour les entreprises ayant choisi de déployer Exchange,
    je laisse le domaine serveur à des projets plus ambitieux !

    - Support exchange sur le service pro de Live dans les nuages de Microsoft
    L'authentification, surtout quand elle est basée sur des formulaires, est la
    partie la plus délicate à implémenter : c'est à peu près le seul point qui
    varie entre les déploiements OWA (accès direct, derrière ISA serveur, derrière
    des répartiteurs de charge, avec SSO...), mais la plupart du temps quelques
    ajustements simples permettent de passer.
    • [^] # Re: Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

      Posté par . Évalué à 1.

      Et bien bravo pour ce super travail !
    • [^] # Re: Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

      Posté par . Évalué à 1.

      Chouette travail !
      J'utilise pour l'instant Mr Postman, mais je pense que je vais changer, car Mr Postman ne gère pas le LDAP ni le calendrier.
      J'ai testé Davmail :
      - POP : ok
      - LDAP : ok
      - CalDav : KO (Unsupported request: PROPFIND). Est-ce parce que le serveur Exchange ne propose que OWA, pas de WebDav ?
      • [^] # Re: Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si POP fonctionne, WebDav est disponible, tous les protocoles utilisent les mêmes mécanismes.
        Une erreur Unsupported request provient en général d'une URL invalide (et devrait probablement être un 404 not found). Les URLs de calendrier utilisateur sont de la forme :
        /users/user@company.com/calendar
        Attention : la casse est importante, l'adresse mail à utiliser est celle connue d'Exchange, visible dans les traces DavMail au niveau de la création de la session.
        • [^] # Re: Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai essayé différentes URL :
          /users/mon@/calendar
          /users/mon@/Calendrier
          /users/monID/Calendrier
          /exchange/mon@/Calendrier
          /exchange/monID/Calendier <-- Mien proposé depuis l'interface OWA
          [...]

          mais rien ne fonctionne (toujours la même erreur) ...

          J'utilise maintenant DavMail à la place de Mr Postman, et tout a l'air OK.
    • [^] # Re: Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pareil que les autres, merci bien !!

      Vraiment agréable comme solution, mieux que le support d'evolution, et surtout me permet de me passe d'evolution.

      Appris hier, essayé aujourd'hui, adopté !

      (après, reste juste le bordel de migration mbox, maildir, evolution, thunderbird, kmail... quand est-ce que thunderbird se mettera à enfin lire du maildir...)
    • [^] # Re: Quelques réponses aux commentaires ci-dessus

      Posté par . Évalué à 1.

      Après quelques tests, je n'arrive pas à voir les dossiers publics d'Exchange. Il y a t'il un moyen de faire ça?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.