Médoc, un dépôt de documents fait maison

Posté par (page perso) . Édité par NeoX et Xavier Claude. Modéré par j.
35
19
déc.
2011
Bureautique

C'est en farfouillant pour la énième fois dans une pile de papelards que le développeur du logiciel s'est dit qu'il y en avait assez d'avaler de la poussière en rêvant de Ctrl-F, et qu'il était temps d'enfin faire quelque chose d'utile avec ses compétences de pisseur de code.

Après quelques essais, ce qui n'était que quelques scripts mis bout à bout est aujourd'hui une solution intégrée de numérisation, à travers un client lourd, et de classement et de consultation, à partir d'un client Web.

Le tout est distribué sous licence GPL.

NdM : merci à small_duck pour son journal.

Les idiosyncrasies de jeunesse du projet le rendent un poil difficile à utiliser tel quel (installation d'une base de données et d'un serveur Web, numérisation absolument pas testée sur un autre scanner que celui du développeur…). Cependant, il a bon espoir que le logiciel soit utile en tout ou en partie, et qu'il motive d'autres développeurs à trouver des solutions à leurs problèmes quotidiens. Cela fait maintenant 2 ans qu'il numérise ses documents, et c'est un bonheur de retrouver une vieille facture en quelques clics pour comparer le prix de son PC à l'époque, ou d'extraire son identifiant(TM) qu'un organisme semi-administratif a octroyé via une unique lettre il y a fort longtemps, et dont ils ont un besoin urgent là tout de suite.

Sous le capot

Les documents sont enregistrés dans une base de données Postgresql, sous forme d'images JPEG chiffrées.

Le client lourd est en C++ et utilise wxWidgets pour l'interface graphique, et libsane pour la numérisation.

Le client web repose sur le serveur Web Ocsigen, écrit en OCaml.

Quelques images du client lourd

Client lourd

Et quelques images du client léger

Client Web

Client Web

  • # très intéressant !

    Posté par . Évalué à 2.

    J'aime beaucoup l'idée, je ne connaissais pas du tout les logiciels qui tentent de répondre à cette problématique. Je dois avouer que ma technique pour stocker les documents est de faire des gros tas et d'attendre de péter un plomb en essayant de chercher quelque chose pour me dire qu'il faudrait ranger tout ce bordel...

    Par contre, je me pose une question : qu'en est-il de la recherche "dans le monde réel" de la version papier du document ? À mon avis, c'est un point important car il m'arrive d'être obligé de présenter le document original ainsi que sa copie. Le système que t'as mis en place prévoit-il quelque chose dans ce sens ?

    En tout cas, bravo, je vais essayer de tester ça.

    • [^] # Re: très intéressant !

      Posté par . Évalué à 3.

      Je ne connais pas ce logiciel et je ne suis pas sûr de comprendre ta question. Cependant, il semble que le logiciel permette de tagger les documents, donc tu peux certainement mettre des tags genre armoire1, étagère4, chemise42 ce qui te permettra de retrouver le document physiquement.

      • [^] # Re: très intéressant !

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 19/12/11 à 17:06.

        C'est exactement ça, t'as tout à fait compris ma question. Maintenant que j'y pense, je me rappelle avoir lu quelque part d'une entreprise qui se proposait de scanner des documents, le principe c'était qu'ils envoyaient quelqu'un chez toi pour récupérer tout ce qu'il y avait à scanner, ils numérisaient le tout et stockaient en boîtes numérotées. Les documents scannés avaient un tag qui indiquait dans quelle boîte ils se trouvaient.

        Du coup, si je comprends bien, le logiciel présenté ici permet de faire la même chose.

        Edit : j'ai retrouvé la boîte qui fait ça, c'est Xambox http://www.xambox.fr/solution-gestion-documentaire

        À noter que je l'ai mentionnée juste pour illustrer mes propos, je n'aime pas du tout le principe de donner mes documents à une autre boîte.

      • [^] # Re: très intéressant !

        Posté par . Évalué à 2.

        tu peux certainement mettre des tags genre armoire1, étagère4, chemise42 ce qui te permettra de retrouver le document physiquement.

        ah oui mais alors... cela veux dire qu'il faut quand même ranger ???
        elle est où la section robotique ?

        • [^] # Re: très intéressant !

          Posté par . Évalué à 2.

          Les plans pour la robotique n'ont pas pu être numérisés à temps. Donc c'est dur de les retrouver :/

  • # Un léger bug...

    Posté par . Évalué à 2.

    Je voulais tester le logiciel et j'ai donc installé les dépendances, mais à la compilation j'obtiens l'erreur suivante :

    omake: Symbol `FamErrlist' has different size in shared object, consider re-linking
    *** omake: reading OMakefiles
    *** omake error:
    File OMakefile: line 9, characters 1-16
    file does not exist: debug/OMakefile

    Une idée ?

    • [^] # Re: Un léger bug...

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai eu le même problème pour compiler le logiciel.

      J'ai dû changer la ligne :

      .SUBDIRS: debug 
      
      

      en :

      .SUBDIRS: src
      
      

      et ça lance bien la compilation (mais pas dans le répertoire debug, du coup).

      J'ai eu un autre problème : sur ma distribution (Archlinux), la version de pqxx est la 4.0 alors que c'est la 3 qui est ciblée par medoc actuellement.

      Pour résoudre les problèmes de compilation, il n'y a que quelques lignes à changer, si quelqu'un a besoin d'infos je peux les écrire ici.

      • [^] # Re: Un léger bug...

        Posté par . Évalué à 1.

        Cela a fonctionné merci. :)

        Mais maintenant, je suis confronté à une "Internal Server Error" lorsque je tape les identifiants sur la client web, suis-je le seul ?

        • [^] # Re: Un léger bug...

          Posté par . Évalué à 0.

          Essaie de rajouter dans le fichier de conf d'Ocsigen server pour avoir une info sur le problème.

        • [^] # Re: Un léger bug...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          As-tu quoi que ce soit dans les logs d'Ocsigen (/var/log/ocsigen)? N'hésite pas à me contacter sur small_duck at technoturtle.net si tu as encore des soucis.

          • [^] # Re: Un léger bug...

            Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 20/12/11 à 01:57.

            J'ai effectivement un fichier errors.log et un fichier warnings.log, je vous les ferai parvenir.
            Je précise aussi que lorsque j'ai tapé la commande echo "create extension pgcrypto" | psql medoc2 j'ai eu une erreur disant que la base n'existait pas, j'ai donc effectué un createdb medoc2, peut-être l'erreur vient-elle de là.

            PS : je suis sous Ubuntu, j'ai donc effectué les commandes postgresql sous le rôle postgres après avoir tapé sudo -s -u postgres

      • [^] # Re: Un léger bug...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ah ah, en effet, bien vu! Je ne m'étais pas rendu compte que ma ligne de compilation était un tout petit peu plus compliquée que ce que j'ai mis dans la doc. Il faut faire:

        omake --absname

        Et avec les chemins absolus, OMake fait les bons liens symboliques et retrouve ses petits dans le répertoire debug. Sinon, en effet, changer debug en src fonctionne impeccable également. La doc est corrigée. Merci!

  • # Médoc ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Drugstore ? oups Docstore.

  • # Médoc

    Posté par . Évalué à 1.

    Hips !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.