Outil de déploiement et de configuration d'un cluster HPC ou d'un réseau de machines : Banquise

Posté par . Édité par Xavier Claude, Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags : aucun
16
16
sept.
2017
Administration système

C’est avec plaisir que je vous présente Banquise, un outil libre pour déployer et maintenir une grappe de serveurs (cluster) de calcul HPC (High Performance Computing), mais aussi apte à gérer un parc de stations de travail sous GNU/Linux.

Banquise est basé sur Salt Stack, un outil de déploiement de configurations, comme Puppet ou Ansible. L’ensemble de la configuration est dynamiquement généré, appliqué, et mis à jour au cours de la vie de la grappe de machines.

Banquise est pour le moment compatible RHEL / Centos 7.2+, mais devrait intégrer les branches Debian / Ubuntu rapidement.

L’outil est encore en bêta, mais s’avère suffisamment stable pour être utilisé, moyennant un minimum de connaissances de GNU/Linux.

Les briques actuellement présentes sont :

  • pile de base : les éléments communs à tous les nœuds :
    • IP statique,
    • Repository,
    • DHCP,
    • DNS,
    • PXE (legacy),
    • NTP,
    • Shinken,
    • LDAP + SSSD ;
  • entrées‐sorties : nœuds dédiés au stockage :
    • NFS ;
  • outils HPC : nœuds dédiés au calcul :
    • Slurm ;
  • autres :
    • Workstation (GNOME)

Vous trouverez Banquise sur GitHub, et sa documentation sur le wiki du dépôt Git.

Un salon de discussion est ouvert sur slack, pour toute aide. Si vous rencontrez des difficultés durant le test, n’hésitez pas à me contacter. Il en va de même si vous pensez qu’une fonctionnalité est manquante.

  • # Moi y en a bien parler la France

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+7/-8). Dernière modification le 16/09/17 à 11:14.

    apte à manager -> apte à gérer
    un cluster de calcul -> une grappe de machines de calcul
    un parc de workstations -> un parc de stations de travail
    Stack de base -> pile de base
    chan -> canal

    Ça fait plus in branché en franglais.

    • [^] # Re: Moi y en a bien parler la France

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-1).

      NumOpen -> NumOuvert

    • [^] # Re: Moi y en a bien parler la France

      Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

      Dans une démarche d'amélioration, car j'ai conscience qu'à force de travailler en milieux anglophone on peut dériver, voici ce que j'ai pu trouver :

      "manager" existe bel et bien, sous forme de verbe ou de nom. Il est référencé dans le dictionnaire Larousse.

      Pour les autres, je reconnais l’usage de la langue de Shakespeare en lieu et place de celle de Molière, et si cela a pu surprendre je m’en excuse, tel n’était pas l’objectif :-)

      • [^] # Re: Moi y en a bien parler la France

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        "manager" existe bel et bien, sous forme de verbe ou de nom. Il est référencé dans le dictionnaire Larousse.

        Ça veut pour autant rien dire de plus que gérant.
        To manage -> gérer.

        Donc oui, c'est un anglicisme inutile.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Moi y en a bien parler la France

      Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

      Ok pour workstation, chan et stack. Moins d'accord pour cluster (perso j'entends jamais parler de grappe, mais il faut préciser que je baigne pas dedans donc si ça se trouve ça se dit "dans le milieu").

      Par contre "manager", justement, c'est un mot qui vient du vieux François, et qui nous revient maintenant, je trouve ça plutôt sympa :)

    • [^] # Re: Moi y en a bien parler la France

      Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

      Hum, très bien, je n'utiliserai plus les mots employés par de nombreux ouvrages Français sur le calcul haute performance tels que cluster/stack/chan/workstations. Merci des remarques constructives qui feront de moi un écrivain hors-pair!

  • # Lien mort, mise à jours

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Si le lien sur Slack ne fonctionne plus, en voici un nouveau:

    Conversation Banquise sur Slack

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.