Ouverture des candidatures licence Pro CoLibre saison 3 : 2009-2010

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
6
6
avr.
2009
Éducation
La licence professionnelle "Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes" (CoLibre) proposée par l'université Lyon2 démarre sa campagne de recrutement après avoir été réhabilitée... un signe encourageant pour la professionnalisation des libristes.

Bien sûr cet article a un petit côté promotionnel, mais cette annonce va au-delà d'un simple discours d'annonce : il est un signe extérieur d'encouragement pour le libre et sa crédibilité comme alternative dans l'univers des usages numériques.

L'annonce de cette ouverture d'une troisième saison pour ce diplôme est marquée par le fait qu'elle témoigne de l'évaluation positive de ce diplôme par les autorités de tutelles qui en renouvelant son habilitation lui accorde d'être un diplôme remplissant pleinement ses missions :
  • Former des professionnels de la communication : il dispense les mêmes compétences requises que les autres licences professionnelles de sa catégorie (Activités et techniques de communication) => Utiliser Gimp, Open Office, Kompozer et autres dans un environnement Linux est tout aussi pro que faire la même chose avec des alternatives propriétaires
  • Répondre à un marché de l'emploi : le taux de recrutement dès la première année est probant de l'existence d'une réelle demande des entreprises pour les diplômés
  • Être accessible à des publics d'origines diverses : c'est un pari tenu et un pari gagnant aussi bien sur la diversité des parcours, la parité des genres, la multiplicité des origines culturelles, des compétences...

Ce sont là des signes encourageant sur l'élan du libre et dont on ne peut qu'espérer qu'il incite les professionnels de la communication à rechercher avant tout des gens qui savent mettre en œuvre des projets et réaliser des actions de communication sans être idéologiquement, économiquement et techniquement dépendant d'un outil logiciel.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.