Communauté Pour une Europe libre

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
9
mai
2001
Communauté
Le Président de la République appelant les citoyens à s'exprimer sur l'Europe et son avenir via le forum du site de l'Elysee, profitez-en pour glisser deux ou trois mots sur les brevêts logiciels et sur l'idée d'utiliser uniquement des Logiciels Libres dans les entreprises publiques et la fonction publique.
  • # aufeminin

    Posté par . Évalué à  0 .

    on a pas fait assez de pub sur aufeminin.com?
    • [^] # Re: aufeminin

      Posté par . Évalué à  0 .

      heu tu peux expliquer le rapport la ?

      (en tout cas y'a rien sur leur homepage)
  • # Le mien

    Posté par . Évalué à  1 .

    S'appelle une Europe Libre
  • # Off Topic

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Je sais pas dans lequel des forums ce sera le moins hors sujet
    • [^] # Re: Off Topic

      Posté par . Évalué à  1 .

      Bah, on s'en branle. Il n'y a qu'a en mettre un dans chaque, et comme ca. plus de questions. Mon post a ete modere et il est dans le premier.
      Vous pouvez faire du copier coller, il est FDL.
  • # Forum mal foutu

    Posté par . Évalué à  0 .

    En tout cas leur forum est vraiement mal foutu :
    - pas moyen de voir les messages des threads, on est obligé de les regarder 1 par 1
    - lorsque l'on poste et que l'on ne met pas de sujet, ca fait un affichage cafouilleux au possible
    - lorsque l'on prévisualise son message le sujet disparait

    il apparait en effet que le logiciel libre soit une urgence : il faudrait leur proposer daCode

    --
    Etienne (qui ne peut pas se logguer)
    • [^] # Re: Forum mal foutu

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      > il apparait en effet que le logiciel libre soit une urgence : il faudrait leur proposer daCode

      Ils sont sous debian et je trouves ça déjà pas mal ! :-)
  • # ben voyons

    Posté par . Évalué à  0 .

    ...sur l'idée d'utiliser uniquement des Logiciels Libres...

    HALTE AU FASCISME !
    y en a qui sont grave quand même.
    • [^] # Re: ben voyons

      Posté par . Évalué à  0 .

      Je te conseille un dictionnaire ainsi qu'un bon bouquin d'histoire.
      • [^] # Re: ben voyons

        Posté par . Évalué à  1 .

        Effectivement, il aurait mieux fait d'utiliser le mot "integrisme", mais on avait tres bien compris ce qu'il voulait dire par la et cela a tout son sens, interdire quelque chose car ca ne nous plait pas, c'est pas l'idee que je me fais de la liberte.
        • [^] # Re: ben voyons

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Le logiciel libre donne une garantie de sécurité, pérennité et interopérabilité que le soft proprio (surtout Microsoft) ne donne pas.
          Le logiciel libre DOIT être le seul logiciel présent dans les administrations françaises, et dans l'éducation nationale.
        • [^] # C'est nos sous !!!

          Posté par . Évalué à  0 .

          Si je ne me trompe pas, il s'agit moins (pas du tout ?) ici de liberté individuelle que de l'utilisation de l'argent perçu auprès des contribuables français (dont je fais partie). Je ne vois pas pourquoi cet argent servirait, entre autres aberrations, à acheter des suites bureautiques au prix public actuel d'environ 3000 F HT par utilisateur (l'administration les touche pour peut-être moins cher), contribuant à établir un "standard de fait" et la pompe à fric qui va avec, alors que ces mêmes logiciels bureautiques étaient vendus 500 F HT par licence au temps où existait encore une concurrence pour ces produits... En disant ça, je ne prends pas position pour les anciens concurrents, mais pour des standard publics ouverts dans le domaine. Il va de soi que cet aspect n'est pas le seul, mais que les développer tous prendrait beaucoup trop de place.
          Il s'agit ici d'un problème d'argent public qui s'adresse aux citoyens concernés et non aux employés d'une entreprise qui a tout intérêt à ce que les pratiques actuelles perdurent.

          -- Philip_Marlowe au boulot (sous Windows 3.1, ne rigolez pas).
        • [^] # Re: ben voyons

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          interdire quelque chose car ca ne nous plait pas, c'est pas l'idee que je me fais de la liberte.

          Chouette, un p'tit débat comme je les aime. Bien joué PasBill, cela va nous changer des débats stérils hors-sujets de ces dernières semaines.

          La liberté, ici, n'est pas vraiment de laisser le choix à des entreprises ou des collectivités publiques de choisir ou non ce qu'elles veulent utiliser (dans 99% des cas, ils iront au plus facile et prendront du propriétaire).

          Comme je l'ai souvent dit ici, le service public est au service du public et le fait est (même toi, tu es bien obligé de l'admettre) que le format totalement propriétaire de la plupart des logiciels commerciaux empêchent (défavorise...) la libre-circulation et réemploi de l'information et va donc en défaveur du public s'il est employé par les services du même nom. Sans compter la pérénité de l'archivage.

          Bref, imposer d'utiliser du libre à un service public ne va pas à l'encontre de la liberté mais au contraire soutient cette dernière.

          Sans compter que l'État a déjà bien investi dans le logiciel libre ces dernières années (via les Universités): il est normal qu'il exige un retour en quelque sorte sur investissement.

          Cela n'empêche nullement personne, Microsoft compris, de faire du support payant pour la collectivité qui le demanderait. Personne n'est perdant... Sauf peut-être les actionnaires des grosses boîtes mais c'est le cadet des soucis d'un État démocratique.

          PK
          • [^] # Re: ben voyons

            Posté par . Évalué à  0 .

            Entièrement d'accord, juste 2 précisions :

            > Bien joué PasBill, cela va nous changer des débats stérils hors-sujets de ces dernières semaines.

            Non il ne voulait pas débattre mais précher pour sa paroisse, continuer à gagner du blé, à palper de l'oseille, enfin à se remplir les fouilles quoi. Si les citoyens et surtout l'Etat deviennent raisonnables et choisissent des formats ouverts, que retera-t-il du business plan des 'entrepreneurs' ?

            >les actionnaires des grosses boîtes mais c'est le cadet des soucis d'un État démocratique.

            Heu, ça c'est le rêve. Non pas qu'on ne soit pas dans un Etat démocratique, si si, y'a quand même un peu de ça. Mais je ne vois pas grand chose dans les lois qui est censé défendre le citoyen contre la manipulation dont il est l'objet de la part de groupes financiers. Les Etats eux-mêmes ne sont-ils pas leurs jouets ?
            Attention, je n'en veux pas à tout ceux qui veulent gagner de l'argent, c'est un but comme un autre. Par contre, je leur en veux quand ils influencent les Etats au détriment de la population-citoyens-consommateurs-clients.

            Travaille, Consomme et Pleure !
        • [^] # Re: ben voyons

          Posté par . Évalué à  0 .

          Eh bien s'il fallait comparer à des systemes politiques, les logiciels propriétaires correspondent à une dictature, qui heureusement est souvent une dictature bienveillante (on fait de son mieux pour le bien du peuple, mais de maniere autoritaire (juste, respectant l'égalité, etc.)). Là la bienveillance de MS est toute relative. Ce systeme peut fonctionner, mais on peut exiger plus de libertés, la démocratie, meme si elle vise les memes buts au final que la dictature bienveillante. On condamne donc un systeme, on en choisit un autre.

          Ici (et c'est justifiable pour les pouvoirs publics), on pourrait choisir de ne prendre que du logiciel libre, choix politique à cause des dangers potentiels des logiciels propriétaires. Mais ce n'est pas favoriser quelqu'un plutot qu'un autre. Choix total parmi les systemes, les logiciels, y compris MS si celui-ci fait quelque chose de libre.
    • [^] # Re: ben voyons

      Posté par . Évalué à  0 .

      BRAVO!

      Vous avez gagné UN (1) point GodWin!

      Accessoirement, vous avez aussi perdu votre discussion, vous vous êtes couvert de honte, et votre détracteur a raison.

      Vous pouvez rejouer dans une autre enfilade.
      • [^] # Reflexion

        Posté par . Évalué à  0 .

        De plus en plus, je me demande si soutenir les projets free n'est pas un peu couper la branche sur laquelle je suis, en effet, je suis developeur, et on ne peut pas dire que les sociétés faisant du free sont les plus nombreuses... Evidemment sur certains sujet je participe aux projets (jarkarta project par ex) mais je ne conseille ni le free, ni le payant, a chaqun de faire sont choix, mais trop soutenir comme ici le libre risque de planter pas mal de boites, et a ce moment on ne pourra plus parler de concurence(c'est valable dans les 2 sens non ?)
        Voila, mais ce n'est que mon avis.
        • [^] # Re: Reflexion

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          chaqun de faire sont choix, mais trop soutenir comme ici le libre risque de planter pas mal de boites, et a ce moment on ne pourra plus parler de concurence(c'est valable dans les 2 sens non ?)

          oui mais le libre favorise la concurrence... ce que le commercial défavorise.

          Prenons l'exemple archi-connu de Word. Son format totalement opaque (l'ami PasBill va dire que ce n'est pas vrai, qu'il est dispo contre rétribution et que n'importe qui peut ensuite le lire... comme le prouvent tous les logiciels propriétaires en concurrence avec Word :-)) impose de fait un seul interlocuteur à l'entreprise qui l'utilise: il n'y a alors plus de concurrence...

          Un format libre et ouvert pourra être soutenu par n'importe qui. Une petite PME, qui n'aura pas des besoins de développement et qui aura juste besoin d'un support de formation/hot-line s'adressera alors à la structure qui lui fournit ce service pour un coût raisonnable. La grosse boîte, qui paye 2000 francs une prise électrique (du vécu...), n'a pas ce genre de considération: elle veut une structure pérenne en face et est prête à mettre le prix pour l'avoir. Il y aura alors de grosse structure en face, comme IBM ou Microsoft, prêtes à embaucher des auteurs de libre pour faire le travail.

          Le système est viable. Et sauf surprise, inévitable. Seulement, les entreprises qui n'auront pas pris le tournant à temps crèveront. Comme des milliers d'autres avant elles... et comme des milliers d'autres après. C'est le système de la concurrence qui veut cela.

          En l'occurence, ce système est sain car il permet de faire émerger les meilleurs produits. Cela ne veut pas dire que ce soit la panacée dans l'absolu mais montre-moi quelque chose de meilleure dans l'informatique et je l'adopterai. Ici, quasiment tout le monde y gagne, sauf une poignée d'actionnaires qui vivent grassement au détriment des utilisateurs. Fini le temps des hypocrites (bientôt, il faudrait 1 Go de mémoire et un Pentium 12 à 100 GHz pour écrire une simple lettre...) et du support à deux balles. On aura enfin un produit calibré suivant les désirs des utilisateurs... et non suivant les désirs mégalomaniaques d'une série de commerciaux en mal d'argent de poche.

          PK
        • [^] # Re: Reflexion

          Posté par . Évalué à  -1 .

          Le progrès peut avancer beaucoup plus vite avec le libre. Tant qu'il y a des progès à faire, il y a du boulot pour les développeurs. Par contre, faut vraiment faire du nouveau, et pas être à 50 boites sur le meme truc, parce qu'il n'y en aura de toutes facons que 2 ou 3 à en profiter. L'idéal est que ca déplace le boulot, notamment vers du plus haut niveau (comme le programmeur du robot a remplacé le gars qui bossait à la chaine).
          • [^] # Re: Reflexion

            Posté par . Évalué à  0 .

            Oui, resultat 20 ans de crises et un max de 3.10^6 chomeurs....
            Jusqu'ou va le progres....
  • # Forum sur l'Europe

    Posté par . Évalué à  0 .

    Utiliser uniquement des logiciels libres dans les entreprises publiques et l'administration tient du slogan.
    Ce n'est même pas utopique ! C'est juste un peu simpliste comme tous les slogans.
    Incroyable il suffit d'écrire "politique", et un troupeau de trolls déboule en bélant.
    ça me rappelle un certain De Gaulle, frénétique, qui hurlait : Vive le ... libre !
    • [^] # Re: Forum sur l'Europe

      Posté par . Évalué à  0 .

      Oui, d'ailleurs tout le monde a pu voir dans le thread "ben voyons" que j'ai lancé hier soir que la connerie n'a pas de limite. Il y en a même qui vont jusqu'à soutenir que limiter les choix c'est augmenter la liberté !
      Le jour où je trouve le moyen de transformer la connerie en énergie, je dépose un brevet...
      • [^] # Re: Forum sur l'Europe

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Le jour où je trouve le moyen de transformer la connerie en énergie, je dépose un brevet...

        Cher anonyme qui insulte tout le monde (je suppose que la connerie s'adresse à tous les membres de l'enfilade).

        On a pu voir avec quelle finesse tu as su élever le débat. Toi qui manifestement confond le fascisme avec n'importe quoi, continue à lancer des remarques de ce genre. Et continue de protéger derrière ton anonymat.

        C'est vrai qu'avec le QI que tu sembles avoir, il vaut mieux de ne pas trop se montrer...

        Oui, imposer le modèle du libre est favoriser la liberté de tout le monde dans les entreprises d'État. MicroSoft, IBM & Co sont libres de suivre le mouvement. Ou non. Manifestement, c'est trop compliqué pour toi donc reste dans ton monde commercial, continue à payer pour ne rien avoir (mais peut-être pirates-tu à tour de bras... avec la mentalité que tu as, ce ne serait pas étonnant).

        Adieu,

        PK
        • [^] # Re: Forum sur l'Europe

          Posté par . Évalué à  0 .

          "imposer le modèle du libre est favoriser la liberté de tout le monde "
          Oui mais "imposer" et "liberté" n'ont rien a faire dans la meme phrase non ?
          Et c'est quoi le Pb de pirater ??? J'y vois pas de Pb...(en tout cas pour le particulier...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.